0% lus

Bourdonnements, sensation d’entendre son cœur battre ou d’avoir l’oreille bouchée, baisse d’audition… Ça vous dit quelque chose ?

Il s’agit d’acouphènes et ceux-ci peuvent déjà se déclarer durant la grossesse. Vous avez entendu dire ou avez lu sur des forums que vous en serez certainement débarrassée après l’accouchement, ce qui est souvent le cas.

Seulement voilà, bébé a montré le bout de son nez et ces acouphènes persistent après l’accouchement…

Est-ce normal ? Pourquoi les acouphènes n’ont pas disparu après l’accouchement ? Quelles en sont les causes et quels sont les traitements envisageables ?

Nous vous apportons toutes les réponses dans cet article avec notamment un focus sur réponses apportées par l’ostéopathie ainsi que ses limites.

Acouphènes après l’accouchement, ce trouble post-partum impactant le quotidien

Bébé fait ses nuits et vous pouvez ENFIN vous reposer. Ou pas… Si vous souffrez d’acouphènes, cela peut en effet perturber vos nuits et votre sommeil, en plus de vous fatiguer tout au long de la journée.

Il existe des méthodes simples et naturelles pour soulager ces sensations auditives désagréables et nous les aborderons dans un instant, mais il convient d’abord de revenir sur les caractéristiques et les causes de ce trouble.

Les différents types d’acouphènes

Les acouphènes subjectifs

Ce type d’acouphènes ne résulte d’aucune source extérieure, comprenez par là qu’ils n’ont aucun lien avec les bruits de votre corps ou de votre environnement. Il s’agit du type d’acouphène le plus fréquent et on le rencontre souvent chez la personne âgée du fait du vieillissement naturel de l’organe auditif, accompagnant généralement une perte auditive voire une surdité.

Les acouphènes subjectifs touchent aussi les plus jeunes, mais ils sont cette fois causés par des « traumatismes » sonores (écouter de la musique à un volume trop fort dans un casque ou encore rester trop proche des enceintes en boite de nuit ou en festival).

Les acouphènes objectifs

Ces acouphènes sont générés par une source interne, comprenez par là qu’il s’agit en fait de bruits réels se produisant à l’intérieur de votre corps comme, comme par exemple le bruit de la circulation sanguine, les battements du cœur, etc.

C’est généralement ce type d’acouphènes qui vient troubler le quotidien de la future et de la jeune maman.

Notez enfin que les acouphènes peuvent être permanents ou intermittents et qu’ils peuvent être ressentis dans une seule ou dans les deux oreilles, mais peuvent aussi être entendus à “l’intérieur de la tête” (généralement car il s’agit en fait d’acouphènes symétriques dans chacune des deux oreilles).

Acouphènes après accouchement, les symptômes

Suite à l’accouchement, il est possible de ressentir des sifflements, des bourdonnements, une baisse d’audition importante voire une surdité d’une oreille. Cette sensation désagréable s’apparente d’ailleurs un petit peu au phénomène d’oreille bouchée quand on sort de la piscine ou quand on circule sur des routes de montagnes.

Les acouphènes pulsatiles

Il s’agit en général, après l’accouchement, d’acouphènes pulsatiles. Vous pourriez alors avoir la sensation d’entendre les battements de votre cœur dans l’oreille, votre pouls. Et comme un métronome, ce bruit désagréable bat la mesure dans vos oreilles.

Parfois, ces acouphènes s’accompagnent de maux de tête, de nausées et peuvent être source d’angoisse et de stress, et pour cause. Entendre son rythme cardiaque, on n’a pas vraiment l’habitude. Ça agace, ça inquiète et ça se mêle parfois aux cris et au pleurs de bébé.

acouphènes après accouchement post-partum ostéopathe

Acouphènes après accouchement, quelles sont les causes ?

Les causes des acouphènes chez la jeune maman s’expliquent essentiellement par deux mécanismes.

L’augmentation du flux sanguin

Durant la grossesse, le flux sanguin augmente considérablement. À l’accouchement, ce flux ne diminue pas immédiatement, provoquant alors un « débit » plus important dans les vaisseaux, générant ainsi les acouphènes. Le bruit émis par le passage de ce flux a tendance à augmenter l’anxiété et le stress, qui eux exacerbent aussi les acouphènes.

L’étape de l’accouchement

L’accouchement étant une étape particulièrement intense, il est évident que celui-ci génère de nouvelles tensions dans le corps mais aussi du stress. Seulement, ce stress a souvent du mal à s’estomper après l’accouchement et il peut même parfois se transformer en déprime post-partum, communément appelée le baby blues.

Il est à noter que la fatigue est aussi un facteur important qui entre en jeu et qui peut empirer les acouphènes.

Est-ce que beaucoup de femmes souffrent d’acouphènes après l’accouchement ?

Les acouphènes durant la grossesse sont fréquents et on estime que 5 à 10 % des femmes sont aussi concernées par les acouphènes après leur accouchement.

Acouphènes après l’accouchement : du bon diagnostic à la bonne prise en charge

Le diagnostic est, dans un premier temps, clinique. Il vous faudra décrire à votre médecin votre gêne et vos sensations auditives avec le plus de précision possible afin de déterminer la meilleure prise en charge.

Votre médecin cherchera d’abord à connaitre la tonalité de l’acouphène : est-il grave, aigu ? S’agit-il plus d’un bourdonnement ou d’un sifflement ? Il cherchera ensuite à savoir si vos acouphènes sont ressentis dans la tête, dans une seule oreille ou dans les deux.

Enfin, il viendra confirmer qu’il s’agit bien d’acouphènes pulsatiles, s’ils sont continus ou intermittents ainsi que leur intensité. Ce dernier paramètre définissant généralement votre état psychologique (souffrez-vous d’anxiété et/ou de stress ?).

Le diagnostic se fait d’ailleurs à l’aide d’un questionnaire afin de pouvoir évaluer l’impact des acouphènes sur votre quotidien et sur votre qualité de vie.

Acouphènes après l’accouchement, et si c’était autre chose ?

Lors de signes d’aggravations, des examens complémentaires comme l’IRM sont parfois nécessaires.

Il peut s’agit par exemple d’une perte d’audition totale ou encore de maux de tête d’apparition brutale accompagnés de vomissements. Ces symptômes pourraient en effet cacher une hypertension, un trouble thyroïdien, ou encore un neurinome de l’acoustique (une tumeur bénigne située dans le conduit auditif interne).

L’otospongiose

Enfin, lorsque les acouphènes s’accompagnent d’une surdité progressive suite à l’accouchement, l’otospongiose pourrait être suspectée.

L’otospongiose est une maladie génétique de l’oreille affectant sa structure osseuse et les femmes sont deux fois plus touchées que les hommes. Cette maladie, étant sous l’influence des hormones, montre généralement ses premiers symptômes suite à la première grossesse ou à la ménopause.

acouphènes après accouchement post-partum ostéopathie

Pourquoi consulter un ostéopathe si l’on souffre d’acouphènes pulsatiles après l’accouchement ?

L’accouchement est une épreuve très physique qui sollicite tout le corps et toute l’énergie de la maman. Ainsi, l’ostéopathe, en plus d’apporter un réel soulagement pour la jeune maman souffrant d’acouphènes, peut aussi considérablement améliorer son quotidien.

Comment l’ostéopathe soulage-t-il les acouphènes pulsatiles après l’accouchement ?

Dans le cadre de prise en charge d’acouphènes après l’accouchement, l’ostéopathe va procéder à une observation et à un rééquilibrage global. Pourquoi ? Car le corps, c’est plein de structures, de muscles, de nerfs et de cellules qui interagissent entre elles et qu’il faut attacher une attention particulière à chacun de ces éléments afin d’obtenir de bons résultats.

Bien qu’un soulagement puisse être constaté dès la première séance, il faut en général plusieurs consultations pour consolider ces résultats dans le temps.

Travailler sur l’appareil auditif

Votre ostéopathe procèdera d’abord à un travail sur les structures en présence dans les acouphènes. Comprenez par là qu’il va travailler au relâchement des os de l’oreille comme l’os temporal, dans lequel passe le conduit auditif.

S’intéresser aux sinus veineux

Votre ostéopathe va aussi s’intéresser à tous les os du crâne pour redonner de la mobilité et équilibrer les sinus veineux. Il s’agit de membranes qui drainent le sang et dans lesquelles cheminent le retour veineux.

En rééquilibrant ces fameux sinus, la circulation et le retour veineux se feront de nouveau de manière optimale.

Rectifier les déséquilibres

La grossesse, c’est un corps qui change, et certaines régions du corps subissent des déséquilibres particulièrement importants, notamment au niveau du bassin mais aussi de l’abdomen.

Le travail consistera donc à redonner un équilibre thoraco-abdominal (autrement dit, du thorax et de l’abdomen).

Porter une attention particulière au diaphragme

Cet équilibre passe notamment par le diaphragme qui intervient dans la respiration mais aussi dans le retour veineux (le diaphragme agit comme une pompe aidant le sang à remonter vers le cœur).

Mais notez mesdames que le diaphragme joue aussi un rôle important dans la posture. La posture est perturbée lors de la grossesse et elle l’est d’autant plus à l’accouchement ! Le corps doit donc faire face à un nouvel équilibre. Et cet état d’équilibre passe par beaucoup de structures ! Le diaphragme donc, les cervicales, le bassin et même la mâchoire.

Apaiser l’état émotionnel

On sait maintenant que le stress est un facteur aggravant les acouphènes et il faut que dire qu’entre les 9 mois de grossesse et l’accouchement, vous en avez subi du stress.

Mais être jeune maman, c’est aussi se sentir désemparée face à certaines situations avec bébé, c’est des ascenseurs émotionnels à répétitions (merci les hormones), mais c’est aussi, parfois, le baby blues.

Parlez-en à votre ostéopathe, une prise en charge adaptée à votre niveau de stress permet en effet d’apaiser votre état émotionnel.

Acouphènes après accouchement, les limites de l’ostéopathie

Bien que l’ostéopathie reste efficace dans la prise en charge des acouphènes après l’accouchement, il est à noter qu’une prise en charge d’urgence est nécessaire dans certains cas. Dans le cas d’une atteinte lésionnelle de l’oreille interne par exemple, l’ostéopathe ne pourra pas intervenir.

Nos conseils

Essayez la relaxation

Certains exercices de relaxation simples permettent de maîtriser les niveaux de stress. Il en existe d’ailleurs beaucoup en ligne à destination des jeunes mamans. Essayez, cela ne coûte rien et n’oubliez pas que mieux gérer son stress permet de calmer les acouphènes.

Envisagez de consulter un sophrologue

Vous pourriez également essayez la sophrologie en complément de l’ostéopathie. En plus de vous aider à mieux gérer votre stress, l’accompagnement d’un sophrologue peut vous aider à faire face à l’épuisement maternel et vous aider à vivre plus sereinement votre nouveau quotidien.

Attachez une importance particulière à votre respiration

Bien respirer, c’est mettre toutes les chances de votre côté pour atténuer les acouphènes. N’oublions pas que la respiration a une place importante dans la régulation de la circulation sanguine.

Cabinet B - Ostéopathie

Spécialistes du suivi de grossesse et post-partum.

Cabinet B

Author Cabinet B

Cabinet d'ostéopathie à Toulouse, regroupant des ostéopathes aux spécialités diverses, tous animés par la volonté de créer une véritable relation de confiance avec leurs patients.

More posts by Cabinet B

Leave a Reply