0% lus

Comment nourrir un nouveau-né ? Quelle est l’alimentation idéale pour un bébé de ses premiers jours de vie à ses 3 ans ? Quels sont ses besoins nutritionnels ? Quand et comment diversifier l’alimentation de bébé ?

L’alimentation du nourrisson et du bébé est une thématique qui peut soulever beaucoup de questions côté parent. Et les doutes peuvent vite s’instaurer.

Il est tout à fait normal de se poser des questions. Le sujet est particulièrement vaste et l’on connaît tous l’importance qu’a l’alimentation dans les premières années de vie de l’enfant.

Sommaire

Habitudes alimentaires et prévention de troubles futurs

D’une part, l’alimentation dès le plus jeune âge conditionne les habitudes alimentaires de l’enfant. Mais elle participe aussi certainement à l’expression de troubles pathologiques chez l’adulte.

Apporter une alimentation adéquate à votre nourrisson, bébé ou enfant, c’est lui donner toutes les chances pour un développement optimal. Ainsi, pour vous aider à y voir plus clair, nous abordons ici plusieurs notions. D’abord celle de la mise en place de l’allaitement, puis celle de l’alimentation pour votre bébé.

Allaitement : point sur le lait maternel

Saviez-vous que la composition du lait maternel varie d’une femme à une autre et qu’elle s’adapte aux besoins du nourrisson ? Si par exemple votre bébé naît prématurément, votre lait va s’adapter automatiquement.

“La composition du lait maternel change pour offrir de façon optimale des nutriments au nourrisson à ce moment précis de son développement. Le lait maternel est en fait à la fois une nourriture et un médicament.”

Cécile GallartOstéopathe DO

Lait maternel : quels sont ses principaux composants ?

Le lait maternel contient de nombreux éléments. Voici les principaux (liste non-exhaustive) :

Des cellules vivantes

Le lait maternel contient des cellules vivantes. Celles-ci vont, en grande partie, tapisser la muqueuse du système digestif de votre bébé. Cela permet notamment de le protéger de toutes sortes de bactéries ou virus.

Des protéines

“Le lait maternel contient également un très grand nombre de protéines. Celles-ci sont nécessaires pour que votre bébé se développe et grandisse correctement. Notez que ces protéines jouent aussi un rôle sur la protection du système nerveux.”

Cécile GallartOstéopathe DO

Des hormones

Le lait maternel contient aussi de nombreuses hormones. Ces dernières permettent notamment de renforcer le lien entre la mère et l’enfant. Et elles régulent aussi l’appétit et le sommeil de l’enfant.

Néanmoins, les causes derrière les troubles du sommeil chez bébé peuvent être nombreuses.

Des vitamines et minéraux

Les vitamines et minéraux présents dans le lait maternel favorisent le fonctionnement des organes. Ils aident aussi le développement des dents et des os de bébé.

Des anticorps

Enfin, le lait maternel contient aussi des anticorps. Ils permettent de protéger bébé contre les bactéries et les virus.

Un mot sur l’allaitement maternel exclusif

“Il est reconnu que l’allaitement maternel exclusif jusqu’à 6 mois réduit les risques pour le bébé de développer des allergies. C’est particulièrement vrai lorsque la famille présente déjà ce type d’affection (comme de l’asthme, des allergies alimentaires, des rhinites, etc.).”

Cécile GallartOstéopathe DO

Notez qu’après ses 6 mois, bébé commence en général à produire suffisamment d’anticorps pour protéger son système digestif.

Les besoins nutritionnels du nourrisson et du bébé

Besoins nutritionnels en énergie, besoin non-énergétiques, apports journaliers, etc. Vous vous y perdez ? Voici qui devrait vous aider.

Les besoins nutritionnels énergétiques de bébé

“Dans les premiers mois de vie de votre enfant, son rythme de la croissance est très rapide. Sans grande surprise, ses besoins énergétiques sont ainsi particulièrement accrus. Retenez ici que les apports énergétiques d’un enfant entre 1 et 3 ans sont de 1270 Kcal (kilocalorie).”

Cécile GallartOstéopathe DO

Des apports énergétiques à répartir

Ces apports doivent être répartis entre les protides (les protéines), les lipides (les graisses) et les glucides (les sucres).

  • Les protides : chaque jour, une quantité de protéines est nécessaire. Elles compensent les pertes basales (urines, selles, sudation), assurent le renouvellement des cellules, et les besoins de croissance.
  • Les lipides : ils représentent environ 45% de l’apport énergétique total de la naissance à 1 an. À partir de 3 ans, cette part se réduit à 30-35%.
  • Les glucides : les glucides ont un rôle essentiellement énergétique.

Les besoins nutritionnels non énergétiques de bébé

  • L’eau : un élément essentiel. Elle représente entre 60 et 70% du poids de l’enfant au cours de la première année de vie. Le besoin en eau doit donc être assuré tous les jours. En effet à cet âge, il existe un risque de déshydratation important, particulièrement si bébé souffre de diarrhée.
  • Le calcium : l’apport en vitamine D est nécessaire à l’absorption intestinale du calcium et sa fixation sur l’os. L’alimentation normale lactée couvre ces besoins.
  • Le fer : après les 3 mois de bébé, il est nécessaire d’apporter une supplémentation en fer.
  • Le sodium : comme pour les adultes, les besoins en sodium sont faibles pour bébé. Il est conseillé de ne pas habituer les enfants à une alimentation trop salée.

Diversification alimentaire de bébé : débuter l’alimentation solide

La diversification alimentaire ? C’est la période où bébé découvre de nouvelles textures et saveurs. C’est lorsqu’il passe d’une alimentation exclusivement constituée de lait, à la découverte d’autres aliments. Mais quand commencer la diversification de bébé ?

Alimentation du bébé de 0 à 4-6 mois

“Ici, pas de diversification alimentaire. Il s’agit de la période de l’alimentation lactée exclusive. Dans le cas où maman aurait des difficultés à allaiter ou ne souhaite pas allaiter, une préparation lactée peut couvrir les besoins de bébé.”

Cécile GallartOstéopathe DO

Mais quel lait choisir pour bébé ?

  • Naissance – 4 mois : lait 1er âge
  • 5 mois – 12 mois : lait 2ème âge (aussi appelé « lait de suite » ou « préparation de suite »)
  • 10 à 12 mois – 3 ans : lait de croissance ou préparation pour enfant en bas âge.

Si bébé souffre de constipation, envisagez de changer de lait, peut-être qu’il n’est pas parfaitement adapté. Certaines préparations sont en effet plus faciles que d’autres à digérer pour bébé.

Quand commencer la diversification bébé ?

“La diversification alimentaire de bébé doit commencer à partir de son 4ème mois de vie. Avant cette période, les besoins nutritionnels de bébé sont couverts par le lait. ”

Cécile GallartOstéopathe DO

Alimentation du bébé de 4 à 6 mois

Bébé peut enfin commencer à goûter à d’autres choses que du lait, mais il en a toujours besoin.

  • Apport en lait : 4 biberons de 200 ML d’eau +7 mesures arasées de lait de suite.
  • Apport en légumes : il est conseillé de proposer un seul légume vert par jour (avec +/- de pomme de terre pour servir de liant). Les légumes apportent des éléments minéraux, des fibres et des vitamines.
  • Apport en fruits : vous pouvez commencer à introduire les fruits dans l’alimentation de bébé. Mais attention à le faire environ 10-15 jours après l’introduction des légumes.

Pourquoi attendre pour les fruits ?

Cela permet d’éviter la valorisation du goût sucré. C’est-à-dire la préférence pour bébé du goût sucré par rapport au goût des légumes.

Alimentation du bébé au-delà de 12 mois

La préparation de suite peut être remplacée par du lait de croissance. Ce dernier peut être donné à bébé jusqu’à ses 3 ans. En termes de quantité quotidienne, retenez 500 ml (sans dépasser 800 ml.).

“Pour ce qui est de la viande, du poisson et des œufs (soit les protéines) veillez aussi à ne pas dépasser les 30 g par jour.
Les fruits et légumes, eux, peuvent tous être donnés à bébé. En revanche, on ne lui donnera pas de légumes secs non mixés avant ses 18 mois.
Enfin, vous pouvez intégrer des sucres complexes (des céréales ou des féculents) à chaque repas. Il faut en revanche veiller à éviter le grignotage entre les repas.”

Cécile GallartOstéopathe DO

Quand bébé mange comme ses parents

“Vers l’âge de 18 à 24 mois, votre enfant peut alors manger comme vous. Notez cependant que vers ses deux ans, il peut être quelque peu capricieux à table. C’est que l’on appelle la période d’opposition.”

Cécile GallartOstéopathe DO

Point sur la phase d’opposition

Il est fréquent qu’à cet âge, l’enfant refuse de manger. D’abord, il s’oppose à ce qu’on lui sert pour tester son « pouvoir » sur vous, parent(s). Mais c’est aussi parce qu’il développe son esprit critique, sa méfiance envers les choses nouvelles.
Et si cela peut vous donner du fil à retordre lors des repas, ne vous inquiétez pas ! Il s’agit d’une phase tout à fait normale.

Quid des supplémentations en fluor et vitamine K ?

“Si la supplémentation en fluor avant 6 mois a été controversée, l’intérêt de son apport après 6 mois est indiscutable. En effet, le fluor participe notamment à la santé des dents et à la construction des os de bébé.
La vitamine K, elle, est importante pour la coagulation sanguine. Et si les laits infantiles sont supplémentés en vitamine K, le lait maternel, lui, en contient de façon insuffisante. On conseille ainsi, lors de la phase d’allaitement exclusif, de supplémenter l’alimentation de 2 mg per os (soit par voie orale) par semaine.”

Cécile GallartOstéopathe DO

Cabinet B - Ostéopathie

Rencontrez l’équipe spécialiste des sujets bébé à Toulouse. Découvrez ce qui fait la réputation de nos cabinets d’ostéopathie à Toulouse.

Laisser un commentaire

Une question ? Envie de partager votre parcours avec nous ?
Laissez-nous un commentaire, nous y répondons systématiquement.