Skip to main content
0% lus

L’angine ? C’est une maladie fréquente qui touche aussi bien les enfants que les adultes.
On en diagnostique près de 9 millions chaque année en France. D’ailleurs, il est fréquent que l’épisode ne soit pas isolé. On parle alors d’angines à répétition.

Maux de gorge, difficultés à avaler votre salive et fièvre, comment éviter ces épisodes d’angine chronique ?

Sommaire

Zoom sur l’angine chez l’adulte

La principale manifestation de l’angine, c’est le gonflement des amygdales dû à une infection aiguë de ces dernières. Elle survient le plus souvent à l’arrivée de l’hiver, néanmoins lorsqu’elle est chronique, le moindre coup de froid peut la provoquer. Climatisation trop froide, alternance chaud/froid, les plus fragiles peuvent avoir des angines tout au long de l’année.

L’amygdalite aiguë

Vous avez deux amygdales que l’on retrouve au fond de la gorge. Elles jouent un rôle dans votre défense immunitaire. En effet, elles permettent de combattre les bactéries ou virus qui pénètrent par la bouche ou le nez.

Mais lorsque ces glandes ne parviennent plus à faire leur travail, elles s’enflamment. C’est l’amygdalite aiguë. C’est un autre terme pour qualifier l’angine.

Angine, pharyngite, et laryngite

Il est important de savoir faire la différence entre ces trois maladies, qui peuvent toutes être d’origines virales ou bactériennes.

La différence principale ? Elles ne touchent pas aux mêmes zones et ne donnent donc pas les mêmes symptômes.
La pharyngite est une inflammation du pharynx. Quant à la laryngite, elle touche le larynx, et notamment, les cordes vocales. C’est cette pathologie qui peut modifier votre voix, la rendant alors rauque, voire complètement éteinte.
Enfin, comme dit précédemment, l’angine, elle, vient mettre à mal vos amygdales.

Néanmoins en cas d’angine, l’inflammation peut prendre du terrain. Et notamment gagner tout le pharynx, à l’arrière et en dessous la gorge. Là où se réunissent la trachée et l’œsophage. C’est la fameuse pharyngite.

Angines à répétition : difficile de s’en débarrasser

Les angines peuvent devenir chroniques, ou récidiver, c’est-à-dire, se répéter dans le temps.

On parle de chronicité lorsqu’il existe des signes inflammatoires de plus de 3 mois malgré le traitement. En revanche, on parle d’angines à répétition lorsqu’il y a 7 épisodes sur une année. Ou encore 4 à 5 angines par an pendant 2 ans.

Les angines à répétition peuvent présenter des risques. En effet, elles peuvent entraîner une inflammation chronique des amygdales : l’amygdalite chronique.

Sans traitement, l’amygdalite chronique peut évoluer en amygdalite caséeuse, qui donne une mauvaise haleine. Parfois, elle évolue en amygdalite caséeuse cryptique. C’est alors que des « trous » se creusent dans les amygdales.

Dans ce cas, le traitement proposé est antibiotique avec parfois une ablation des amygdales. Néanmoins, cette intervention est de moins en moins pratiquée. Notamment du fait des résultats, jugés peu efficaces.

Différents types d’angines

On peut définir les angines par leur aspect. Mais aussi et surtout par les causes à leurs origines.

Angine virale :

  • C’est la plus fréquente, avec 60 à 90 % des cas.
  • Différents virus peuvent être responsables comme l’adénovirus, l’Influenzae, etc.
  • Certaines affections peuvent aussi être responsables comme l’herpès, la mononucléose, la varicelle, etc.

Certains signes comme une absence de fièvre, une fièvre modérée ou un début progressif des symptômes font suspecter une origine virale. Aussi, vous pouvez tousser et avoir le nez qui coule.

Pour calmer les douleurs, votre médecin peut vous prescrire du paracétamol ou des anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS). Cela reste à discuter directement avec votre médecin traitant. En règle générale, les angines guérissent spontanément en 5 à 6 jours en moyenne.

Angine bactérienne

Lorsque l’origine est bactérienne, c’est la bactérie streptocoque qui est en cause.

On l’appelle aussi angine à streptocoque et elle peut être grave lorsque le streptocoque est du groupe A. Dans ce cas, elle doit donc être traitée rapidement par des antibiotiques, du fait des risques pour les reins et le cœur.

  • Elle représente 10 à 25 % des cas chez l’adulte.
  • Elle est plus fréquente chez les enfants, avec un pic entre 5 et 15 ans.
  • Dans 20% des cas, tous âges confondus, il s’agit d’un streptocoque du groupe A (SGA).

Ce type d’angine survient souvent brutalement, avec de la fièvre et des douleurs importantes au niveau de la gorge. Généralement, il n’y a pas de toux.

Angine blanche et rouge

Lorsque les amygdales, le fond de la gorge et du palais deviennent rouges, on parle d’angine érythémateuse, ou d’angine rouge.

Dans certains cas, en plus de l’aspect rouge, il peut y avoir des taches blanches ou un dépôt blanc sur les amygdales. Alors, on parle d’angine blanche ou d’angine érythémato-pultacée.

Autres types d’angine

Ces formes sont moins courantes, on trouve notamment l’angine :

  • pseudomembraneuse : avec une couleur nacrée ou grisâtre sur les amygdales.
  • vésiculeuse : avec la présence de petites vésicules.
  • ulcéreuse ou l’angine ulcéro-nécrotique (ou angine de Vincent) : avec une érosion au niveau d’une amygdale.

Comment différencier les angines ?

Qu’elles soient virales ou bactériennes, elles peuvent être rouges ou blanches.
S’il est facile de différencier une angine blanche d’une rouge par la simple observation, il est en revanche plus difficile de différencier l’angine bactérienne de celle d’origine virale. C’est la raison pour laquelle on préfère opter pour une différenciation par leur origine pour adapter au mieux le traitement. Seul un prélèvement fait par votre médecin pourra confirmer la présence ou non du streptocoque.

Symptômes, diagnostic et traitement de l’angine chez l’adulte

Symptômes chez l’adulte

  • Maux de gorge.
  • Difficultés à avaler votre salive, accompagnées de douleurs.
  • Difficultés pour parler.
  • Fièvre.
  • Maux de tête.
  • Voix rauque ou enrouée.

Comment diagnostiquer l’angine chez l’adulte ?

Seul votre médecin peut faire le diagnostic et vous prescrire les traitements adéquats.

“Les antibiotiques, ce n’est pas automatique”. En cas d’angine ils ne sont prescrits que lorsqu’il s’agit d’une angine bactérienne. Pour diagnostiquer ce type d’angine, votre médecin réalise un Test de Diagnostic Rapide de l’angine (TDR) qui comme son nom l’indique est très rapide, quelques minutes suffisent.

Quand envisager l’ablation des amygdales ?

L’ablation des amygdales par intervention chirurgicale n’est proposée par le médecin que dans certains cas précis. Notamment lorsque tous les traitements ont échoué.

Il n’y aura plus d’angines à répétitions sans amygdales, ni d’angine tout court. Cependant, vous n’êtes pas pour autant à l’abri de souffrir d’infections de la gorge.

Enfin, toutes questions relatives au traitement restent à aborder directement à votre médecin traitant.

Angine et contagion : les précautions à prendre

Quelques mesures d’hygiène sont nécessaires pour en prévenir l’apparition et limiter la transmission de la maladie :

  • Nettoyez-vous régulièrement les mains avec de l’eau et du savon pour éliminer les microbes transmissibles.
  • Évitez le contact direct le temps de l’angine. N’embrassez pas vos proches, ne leur serrez pas la main.
  • Utilisez des mouchoirs en papier à usage unique.
  • Nettoyez fréquemment les objets du quotidien. On pense ici à votre clavier d’ordinateur, votre smartphone, les poignées de portes et interrupteurs, etc.
  • Aérez votre maison au minimum une fois par jour.
  • Veillez à avoir une bonne hygiène bucco-dentaire. Cela évite la propagation et le développement bactérien dans la gorge.

Traitement naturel de l’angine : que peut l’ostéopathe ?

L’ostéopathie ne se substitue pas au traitement prescrit par votre médecin traitant.
Se soigner d’une angine, c’est bien. Mais éviter que celle-ci ne se répète, c’est encore mieux. L’ostéopathie est de manière générale très efficace sur les troubles ORL chroniques, comme l’angine.

Relâcher les tensions pour soulager vos douleurs

“L’inflammation touche les amygdales, certes, mais elle peut avoir un impact sur l’ensemble de la gorge.

L’ostéopathe veille ici à relâcher les tensions en travaillant sur les muscles et les fascias du cou. En effet, les tensions présentes ici peuvent accentuer vos difficultés de déglutition et vos douleurs. ”

Alexandre ChaptalOstéopathe DO

Les fascias ? Il s’agit de membranes qui viennent envelopper vos organes, os, muscles, vaisseaux, etc.

Réduire l’inflammation

Lorsque vos amygdales ou votre pharynx sont enflammés, cela peut comprimer certains vaisseaux au niveau de votre gorge.

“Certaines veines et artères passent en effet au niveau de vos clavicules. Elles servent notamment à irriguer les muscles du cou, de la gorge, du pharynx etc.

Afin de réduire l’inflammation, la circulation ici doit être optimale. Par des techniques spécifiques, l’ostéopathe peut lever d’éventuelles compressions vasculaires. Il regarde également votre cage thoracique.”

Alexandre ChaptalOstéopathe DO

Vérifier le système nerveux

Votre gorge et votre pharynx fonctionnent grâce à l’émergence de nerfs qui proviennent de vos cervicales.

Un blocage des cervicales peut alors compromettre le bon fonctionnement des éléments de la gorge. C’est la raison pour laquelle l’ostéopathe vérifie la mobilité de vos cervicales. Mais ce n’est pas tout ! Il regarde également l’ensemble de votre colonne, qui peut avoir un impact sur vos cervicales.

Lutter contre la perte de mobilité locale

Parfois, l’inflammation engendre une perte de mobilité locale au niveau des tissus. Le problème est qu’il faut une certaine mobilité à ces tissus pour pouvoir bien déglutir, bien respirer, etc. Ces mécanismes sont importants. En effet, ils sont nécessaires à l’évacuation des virus et bactéries.

Lorsque votre ostéopathe lève les blocages créés par la première angine, c’est aussi pour prévenir les récidives.

Booster le système immunitaire naturellement

“Lorsque votre système immunitaire est affaibli, il est plus difficile de vous défendre face aux agressions extérieures.

Pour aider votre système immunitaire, votre ostéopathe s'intéresse à divers systèmes. Le système de drainage lymphatique, mais aussi à la circulation sanguine. Notamment en vue de permettre la bonne évacuation des déchets. ”

Alexandre ChaptalOstéopathe DO

Cette évacuation peut être perturbée par bien des blocages. Voilà pourquoi votre ostéopathe peut tout aussi bien travailler sur la cage thoracique que la tête. Mais aussi le dos, ou encore le diaphragme.

Vous connaissez maintenant les grands axes de soins ostéopathiques en cas d’angine à répétition. Ils seront bien entendus adaptés et complétés pour chaque patient.

Découvrez nos autres articles sur les troubles ORL chroniques ici : troubles ORL et ostéopathie.

Il est en effet très fréquent de présenter plusieurs troubles ORL successifs.

Si vous avez des questions, posez-les nous en commentaire, un expert du sujet prendra le temps de vous répondre.

Cabinet B - Ostéopathie

Découvrez ce qui fait la réputation de nos cabinets d’ostéopathie à Toulouse.

Laisser un commentaire

Une question ? Envie de partager votre parcours avec nous ?
Laissez-nous un commentaire, nous y répondons systématiquement.