0% lus

Vous connaissez l’adage “l’argent ne fait pas le bonheur” on a déjà du vous le dire quand il ne vous restait plus un sous en poche !
Mais ce que vous ne saviez peut être pas, c’est que si l’argent y “contribue”, le sommeil aussi.
Et ça, c’est une super bonne nouvelle, parce que le sommeil c’est gratuit !

Sommeil et bonheur : le duo gagnant

L’argent ne fait pas le bonheur, peut-être parce que sa valeur est subjective ?

Je me souviens gamine avoir gagné 100 francs en grattant un morpion. Avec 100 francs, c’est-à-dire 15€ à l’époque, j’avais l’impression que le monde m’appartenait. Vraiment.
J’avais 6 ans.

Aujourd’hui adulte, je peux vous assurer que je n’ai jamais eu ce sentiment à nouveau. Peu importe mon augmentation annuelle, ou combien me rapporte mon appart avec Airbnb, je n’ai jamais eu l’impression que le monde m’appartenait grâce à de l’argent.
Peut-être parce que je n’en ai jamais eu assez ? Qui sait.

Vous me direz “oui mais à 6 ans, t’avais pas de factures à payer” donc 15€ c’était de l’argent de poche, et vous aurez raison. Mais il n’empêche que je ne suis pas à plaindre et que j’arrive à joindre les 2 bouts tous les mois. Pourtant quand il me reste des sous sur mon compte, j’ai l’impression que ça n’est jamais assez. Ben oui “qu’est-ce-que tu veux que je fasses avec 100 balles ?!”. Quand il y a 20 ans avec 15€, je savais que ça allait être bonbec party pendant un mois et que cela suffisait à mon bonheur.

L’argent ne fait pas le bonheur, n’insistez pas puisqu’un Prix Nobel d’économie vous le dit !

Angus Deaton, Prix Nobel d’économie 2015 s’est penché sur cette question compliquée de savoir si l’argent faisait le bonheur ou non.

Selon lui, au delà de 67 000€ de revenu par an et par foyer, les hausses de revenus n’améliorent pas le bien-être émotionnel des individus (il parle de nous là).

On en revient en fait à cette expression courante “l’argent ne fait pas le bonheur, mais il y contribue”.
On sait maintenant exactement dans quelle mesure : jusqu’ à 67 000€* .

Bon déjà, les 67 000€ par foyer, il faut réussir à les atteindre, ça n’est pas donné à tout le monde.
Mais admettons, une fois que ce palier est atteint, comment fait-on pour être plus heureux ?

enfant argent bonheur

Quand sommeil et bonheur s’accordent

Dans la continuité des calculs improbables, il semblerait qu’une revue scientifique ait mesuré l’impact d’une heure de sommeil supplémentaire sur notre perception du bonheur.

Apparemment, et c’est sans surprise, nous ne dormons pas assez.
En moyenne 7h par nuit, alors qu’il nous en faudrait a priori au moins 8. Vous me direz, une heure de moins, c’est pas si grave.

Sauf que cette étude stipule qu’une heure de sommeil supplémentaire contribuerait davantage au bonheur qu’une augmentation de 54 000€.
Ça fait cher payé de l’heure, et ça contribue à notre bonheur ! Que demande le peuple ?

Pourquoi est-il compliqué de dormir plus ?

Nous savons maintenant que pour être davantage heureux, nous devrions nous autoriser une heure de sommeil de plus chaque jour.
Dormir davantage pour dormir suffisamment en fait. C’est tout bête.

Sauf que dormir, ça n’est pas si simple : manque de temps, stress, insomnie, paralysie du sommeil, tout ça tout ça quoi.

Pour des conseils gestions du stress c’est par ici : gestion du stress, douleurs au cou et stress. Elle est pas belle la vie ?!

Je file faire une sieste. A vite !

La Patiente

PS : Angus Deaton précise aussi quelque chose d’autre d’intéressant.
Lorsque nous sortons de la “pauvreté” le bonheur augmente très vite, mais ensuite sa progression ralentit.
Je comprends mieux pourquoi mes 15€ gagnés au jeu à gratter m’ont donné un sentiment jamais retrouvé jusqu’à présent !
A l’époque je ne devais avoir que 2€ d’argent de poche par mois 😉

*en fait il parle de 75 000 $, mais en ce moment avec le taux de change cela correspond à environ 67 000€

Cabinet B - Ostéopathie

Une équipe d’ostéopathes diplômés au sein d’écoles agréées par le Ministère de la Santé

La Patiente

Author La Patiente

Chroniques inexactes, point de vue subjectif et tranches de vie d'une patiente (impatiente) qui n'aime pas perdre son temps dans les salles d'attente.

More posts by La Patiente

Leave a Reply