0% lus

Les vertiges et sensations vertigineuses peuvent avoir de nombreuses origines.
L’arthrose vertébrale est l’une des causes fréquemment rencontrées dans leurs apparitions.
Les personnes âgées présentent habituellement plus d’arthrose que le reste de la population. C’est donc un phénomène que l’on rencontre souvent chez le senior. Serait-il à l’origine des pertes d’équilibre des personnes âgées ?
L’arthrose peut-elle réellement conduire à l’apparition de vertiges ? Dans quelle proportion ?
Dans la mesure où tout le monde peut être touché par l’arthrose, retrouve-t-on un lien entre arthrose et vertiges plus important chez le senior, que chez le jeune adulte par exemple ?
Nous répondons dans cet article à toutes ces questions et faisons le tour de la thématique (sans vous faire tourner la tête).

Sommaire

Vertiges ou sensations vertigineuses ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est important de différencier les vertiges des sensations vertigineuses.

Les signes des sensations vertigineuses et étourdissements

Les sensations vertigineuses, ou étourdissements, regroupent plusieurs affections. Ils correspondent généralement à une impression de déséquilibre, comme si vous tanguiez sur un bateau, pouvant vous mener jusqu’à la chute.
Les causes des sensations vertigineuses peuvent être multiples. Elles sont principalement liées à l’équilibre, à une légère baisse de tension ou encore à un manque de sucre dans le sang.

Les signes des vertiges

Le vertige, quant à lui, caractérise une affection spécifique, liée à un trouble du système vestibulaire. Le système vestibulaire est un petit organe sensoriel logé dans votre oreille interne, notamment utile pour maintenir votre équilibre.
Le vertige se manifeste par une sensation que l’environnement autour de vous se met à bouger. Cela peut parfois durer des heures.

Il représente 30% des cas de symptômes vertigineux dans la population générale. Chez les seniors en revanche, ce chiffre grimpe à plus de 50%. Nous disposons d’un article reprenant en détails les syndromes vertigineux : Vertiges et ostéopathie ?

Focus sur les vertiges

Vous perdez pied

Le vertige vous donne l’impression que votre tête tombe alors que vous êtes pourtant bel et bien immobile. Ou encore, l’impression que votre environnement se met à tourner autour de vous. Vous devez alors parfois même vous asseoir, car vous ne parvenez plus à rester debout.

Vertiges chez la personne âgée

Des études indiquent même que chez les personnes âgées, les vertiges peuvent conduire à des chutes importantes. Ce qui entraîne alors un isolement volontaire par peur de sortir de chez soi, et de faire une mauvaise chute.

Comment apparaissent les vertiges ?

Votre position debout et l’orientation de votre corps dans l’espace sont des informations transmises à votre cerveau via différents capteurs. Lorsque ces informations sont erronées ou mal interprétées par votre cerveau, des vertiges peuvent alors apparaître.

Les différents capteurs qui vous maintiennent en équilibre

Différents capteurs permettent de transmettre l’information à votre cerveau. Votre équilibre est donc contrôlé par plusieurs systèmes, et notamment :

  • L’oreille interne par le système vestibulaire
  • La vue (les capteurs dits oculaires)
  • La peau (les capteurs cutanés)
  • Les appuis plantaires, soit les pieds (les capteurs podaux)
  • La mâchoire, l’ATM (les capteurs occlusaux)
  • La proprioception. Soit la capacité de votre corps à connaître son propre placement dans l’espace. Ce sont vos ligaments et vos articulations qui vont capter l’information posturale ensuite transmise à votre cerveau.

Vertiges : les causes

Les causes des vertiges sont nombreuses, on compte, entre autres :

Certaines substances et allergies alimentaires

La prise de médicaments ou de certaines substances comme l’alcool, les drogues, etc. peuvent être à l’origine de vertiges. Tout comme certaines allergies alimentaires.

Troubles de la sphère ORL

Des troubles oto-rhino-laryngologiques (ORL) chroniques, comme les otites à répétitions par exemple, peuvent déclencher des vertiges.

Maladies et affections

Certaines maladies ou affections comme la méningite ou l’AVC mais aussi la maladie de Ménière peuvent être à l’origine de vertiges.

Pour rappel, la maladie de Ménière est une maladie d’origine inconnue et caractérisée par :

  • une surdité d’un côté,
  • des acouphènes,
  • et l’apparition de vertiges.

Un trouble au niveau de l’oreille interne

La migration des cristaux de l’oreille interne, provoque les vertiges paroxystiques positionnels bénins (ou VPPB). Ils durent quelques minutes et sont déclenchés par le changement de position de la tête. Comme lorsque vous vous relevez trop vite et que vous avez la tête qui tourne.

Un problème vasculaire

Certaines de vos artères ont pour mission d’irriguer votre cerveau, afin d’assurer son bon fonctionnement. Pour cela vos artères répondent à ses besoins en oxygène, en nutriments, en glucose, etc.

Ces artères passent au travers de vos vertèbres cervicales et remontent jusqu’à votre cerveau. Ainsi, si ces artères sont comprimées, vous pourriez être étourdi et avoir le sentiment de tomber dans les vapes. Ce qui provoque alors des sensations vertigineuses, bien souvent de quelques secondes seulement.

Cette compression peut être provoquée par exemple par une tension musculaire importante, ou de l’arthrose. Et dans de plus rares cas, par une tumeur osseuse (liste non-exhaustive).

L’arthrose cervicale

Dans d’autres cas, l’arthrose cervicale peut être mise en cause derrière les vertiges. On vous en parlait d’ailleurs dans un autre article, vertiges et cervicales sont souvent liés.

Comprendre l’arthrose

L’arthrose, ou phénomène arthrosique correspond à une dégénérescence de l’os. Il s’agit plus précisément de l’usure du cartilage de votre os.

Le liquide synovial

Un certain liquide (appelé liquide synovial) est présent à l’intérieur de vos articulations pour lubrifier et protéger votre cartilage. La dégénérescence touche également la fabrication de ce liquide, qui se fait alors en quantité réduite.

La structure de l’os modifiée

Cette dégénérescence peut conduire à un remaniement osseux conséquent, c’est-à-dire à une modification de la structure même de l’os. Ce qui peut provoquer des douleurs légères jusqu’à des difficultés plus importantes. Notamment pour marcher, vous habiller, ou accomplir vos tâches quotidiennes.

L’arthrose n’est pas toujours liée à l’âge

Nous savons que l’âge représente l’un des facteurs importants dans l’apparition du phénomène arthrosique. Néanmoins (et contrairement à une croyance populaire), l’arthrose ne touche pas que les personnes âgées.

Quid de l’arthrose vertébrale ?

L’arthrose vertébrale est caractérisée par une usure au niveau des articulations entre deux vertèbres. Ce qui peut provoquer des compressions au niveau vasculaires. Les localisations les plus fréquentes sont les cervicales et les lombaires.
Chez les personnes souffrant d’arthrose dans la tranche d’âge 65-75 ans, il s’agit, dans 70 à 75% des cas, d’arthrose de la ​colonne vertébrale​.

Arthrose vertébrale et vertiges : existe-t-il des liens ?

L’arthrose peut notamment apparaître à la suite d’un accident, d’un traumatisme, comme un coup du lapin par exemple. Ou encore au cours de la pratique sportive.
L’âge est un facteur important dans l’apparition de l’arthrose générale. Il est donc pertinent de s’interroger sur le lien spécifique entre l’arthrose cervicale et l’apparition de vertiges chez les personnes âgées. Surtout lorsque l’on sait que 2⁄3 des personnes de plus de 65 ans présentent de l’arthrose au niveau de leur colonne vertébrale.
Cela étant, l’arthrose n’est pas réservée uniquement aux seniors. Ainsi, toute personne souffrant d’arthrose peut voir apparaître des troubles liés à l’équilibre, comme les vertiges.
Nous ferons donc un focus spécifique sur le cas particulier des vertiges chez la personne âgée. Mais nous abordons en 1er lieu le lien entre vertiges et arthrose.

L’arthrose, une cause indirecte des vertiges

L’arthrose peut être une cause indirecte de l’apparition de vertiges et de sensations vertigineuses.
Comprenez que ce n’est pas l’arthrose elle-même qui conduit aux vertiges, mais les conséquences de celle-ci sur votre corps. Explications.

Moins de mobilité

L’arthrose, en provoquant un remaniement osseux, peut conduire à une perte de mobilité articulaire, musculaire et ligamentaire.

Des nouvelles positions adoptées

La douleur éventuelle liée à l’arthrose peut conduire à des adaptations posturales. On parle de postures antalgiques : vous adoptez une posture nouvelle en vue de limiter votre douleur. Mais cette posture peut entraîner des contraintes nouvelles, ailleurs sur votre corps. Ce qui entraîne un déséquilibre de votre posture globale, perturbant donc votre équilibre, et ainsi pouvant provoquer des vertiges.

Des systèmes perturbés

La coordination entre vos yeux et les mouvements de votre tête est primordiale pour votre équilibre. Seulement lorsque l’arthrose touche les cervicales, cela peut entraîner une perturbation du système musculaire ou ligamentaire dans cette zone.

Résultat ? Cela limite vos mouvements de tête. Mais cela vient aussi perturber le système régulant la bonne coordination entre votre regard et l’orientation de votre visage. Il s’agit du système que l’on appelle oculo-céphalogyre.

Un point sur l’arthrose cervicale et les vertiges

Comme vu précédemment, l’arthrose entraîne une modification de la posture. Ce qui peut perturber les capteurs posturaux (yeux, mâchoire, système ligamentaire et musculaire, etc.) et donc provoquer des vertiges.

Aussi, l’arthrose peut être responsable de sensations vertigineuses. En effet, au niveau cervical, les artères qui irriguent votre cerveau passent par de petits trous situés au niveau de vos vertèbres cervicales.

Lorsqu’un phénomène arthrosique est présent dans cette zone et du fait du changement de la structure osseuse, cela peut venir comprimer les artères et provoquer des sensations vertigineuses, ou des malaises.

Il est important de consulter votre médecin, afin qu’il puisse poser un diagnostic et vous orienter au mieux dans la prise en charge de ce trouble. Trouble qui peut entraîner d’autres symptômes plus handicapants comme des troubles visuels, des maux de tête, etc.

Quel traitement pour les vertiges liés à l’arthrose vertébrale ?

Il est important de consulter votre médecin en premier lieu. Votre médecin peut d’une part poser le bon diagnostic sur la cause de vos vertiges. Et d’autre part, vous prescrire l’ensemble des examens nécessaires.

Dans le cas d’arthrose, des radiographies permettront de mettre en évidence la localisation de celle-ci et son degré d’évolution.

Ostéopathe et vertiges : quelle prise en charge ?

En ostéopathie, la prise en charge des vertiges est très fréquente, quelle qu’en soit l’origine. Dans le présent article, nous allons nous intéresser au travail de l’ostéopathe en cas de vertiges liés à l’arthrose vertébrale.

Rappelons ici que l’arthrose est une cause ​indirecte​ des vertiges. L’ostéopathe va donc travailler et agir sur ses conséquences et non pas sur l’arthrose directement.

Ostéopathie et arthrose

Si votre ostéopathe ne travaille pas directement sur l’arthrose, notez qu’il travaille tout de même à limiter les phénomènes pouvant être à l’origine de l’apparition de celle-ci. Notamment pour en ralentir la progression.

Il est important de souligner ici en revanche que l’ostéopathie ne permet pas de stopper l’arthrose ou de la faire disparaître. Mais bien d’en ralentir la progression.

Évolution de l’arthrose

Pourquoi alors que vous vivez avec de l’arthrose depuis un moment, sans forcément vous en rendre compte d’ailleurs, à un moment, celle-ci finit par causer des troubles ?

Simplement, parce que l’arthrose, en modifiant la structure de vos os, modifie aussi à terme les tensions musculaires et ligamentaires, localement et à distance.

Au fil du temps et de l’évolution de votre arthrose, certains endroits se sont affaissés, d’autres épaissis, jusqu’à parfois même l’apparition d’os là où il n’y en avait pas auparavant. On parle alors de calcifications.

Vertiges et arthrose : que fait l’ostéopathe ?

Votre ostéopathe, après un bilan, adaptera ces techniques au cas par cas. Il s’agira toujours de techniques douces. Et si la prise en charge diffère en fonction de chacun, voici les principaux axes de travail de l’ostéopathe dans la prise en charge des vertiges liées à l’arthrose.

Soulager les tensions cervicales

Votre ostéopathe viendra travailler sur l’ensemble des tensions cervicales. Pour cela, plusieurs techniques et axes de soins pourront être utilisés. Encore une fois, en fonction de chaque patient.

Il peut s’agir d’un travail pour regagner en mobilité articulaire (sans aller au-delà de votre nouvelle limite articulaire liée à l’arthrose). Le but étant également de stimuler, par le mouvement, la formation de liquide permettant de protéger vos articulations et donc de prévenir de l’évolution de l’arthrose.

Votre ostéopathe peut également, s’il le juge nécessaire, libérer l’enroulement de la position de vos épaules et du haut de votre dos. Il peut aussi travailler au niveau des tissus mous de votre cou, ceux liant votre crâne et votre thorax, entre autres.

Identifier ce qui peut impacter votre posture

Votre ostéopathe attache aussi beaucoup d’importance aux nombreuses sphères et organes pouvant avoir un impact sur votre posture. Il peut ainsi se pencher sur le positionnement de :

  • votre bassin,
  • vos membres inférieurs, et surtout vos pieds
  • votre diaphragme, qui intervient lors de la respiration, etc.

C’est pour cela que l’on parle généralement d’une approche globale en ostéopathie. Car un travail à distance de la gêne ou de la douleur est souvent nécessaire, et pertinent.

Améliorer votre mobilité articulaire, musculaire et ligamentaire

L’arthrose conduit à une perte de la mobilité articulaire, et cette dernière provoque des tensions musculaires et ligamentaires.

Votre ostéopathe travaille ainsi à libérer ces tensions afin de vous aider à trouver un équilibre plus adapté, et sans douleur.

Garder un œil sur vos adaptations posturales

Des positions anti-douleur

Lorsque vous avez mal, vous cherchez à soulager la douleur dans la mesure du possible. Vous avez ainsi tendance à adopter des postures dites antalgiques, soit vos « positions anti-douleurs ».

Mais ces postures qui vous soulagent momentanément peuvent créer de nouvelles tensions à distance du point de douleur d’origine.

Approche posturale

Le travail de votre ostéopathe peut comprendre une approche posturale avec la vérification des différents capteurs impliqués dans l’équilibre et abordés plus haut. Vos pieds, mâchoire, yeux, oreille interne, capteurs proprioceptifs, etc.

Le thérapeute peut par exemple s’intéresser ici à votre mâchoire. En travaillant sur les tensions installées au niveau de votre mâchoire, il est possible de réduire celles qui impactent vos cervicales. La mâchoire joue un rôle important dans la proprioception, il est nécessaire de lever tous les troubles présents.

Il peut également agir indirectement sur votre vue, avec un travail au niveau de votre crâne et des muscles de vos yeux. Et ce, afin d’avoir un meilleur positionnement de la tête.

Travail en synergie

Notez que le travail spécifique sur certains capteurs peut conduire votre ostéopathe à vous orienter vers un spécialiste pour :

  • Une rééducation de l’œil par l’orthoptiste, ou plus simplement la prescription d’une correction visuelle par l’ophtalmologue
  • Le port de semelles par le podologue
  • Des travaux dentaires avec votre dentiste ou un travail en orthodontie
    etc.

Cabinet B - Ostéopathie

Découvrez ce qui fait la réputation de nos cabinets d’ostéopathie à Toulouse.

Laisser un commentaire

Une question ? Envie de partager votre parcours avec nous ?
Laissez-nous un commentaire, nous y répondons systématiquement.