0% lus

Après les petites étapes de développement : le premier sourire, attraper son hochet au moment opportun, réagir aux mouvements, se découvrir dans le miroir… On passe à la vitesse supérieure avec la mobilité !

Personnellement j’attendais ce moment avec impatience, bébé qui prend un peu d’indépendance et qui se déplace par lui-même c’est quand même un peu de boulot en moins. Grande naïve !

Le 4 pattes : le début des festivités

Le jour où bébé a pris son indépendance

On ne cessera pas de le répéter et de l’entendre : chaque bébé est différent. Ainsi, il n’y a pas d’âge requis pour commencer le 4 pattes.

Autour de moi certains le maîtrisaient aisément dès leurs 6 mois alors que d’autres ont attendu leur premier anniversaire pour s’y atteler. Entre 6 et 12 mois le panel est large ! Chez nous, le 4 pattes a débarqué pile le jour de ses 10 mois et demi (notez la précision).

Pour autant on le voyait arriver, on avait eu quelques prémices. Se tenir bien assise, pivoter sur elle-même, une maîtrise parfaite du retourné dos/ventre et inversement. Puis finalement, apprendre à s’asseoir toute seule, se mettre sur ses genoux, partir à reculons et découvrir l’avance rapide !

C’est non sans émotion qu’on a accueilli ses premiers pas en tant que quadrupède. On était là, assis dans le salon à prendre l’apéro avec mes parents, la puce étaient sur son tapis d’éveil entourée de ses jouets quand, nonchalamment, elle s’est postée sur ses pattes et s’est mise à avancer.

On est resté coi. Partagé entre 2 réactions possibles : l’applaudir telle une athlète qui finit le marathon au risque de la couper dans son élan ou ne rien dire au risque de la vexer en ne l’ayant pas féliciter.

On a choisi un compromis en la laissant atteindre son objectif (en l’occurrence la télécommande de la télévision qui s’avérait être suffisamment attractive pour la faire avancer) et on a fini par une salve d’applaudissement qui ont fait vibrer les murs et certainement alerté tout le voisinage.

bébé 4 pattes marcher ramper

Le début du reste de nos vies

Mais quel bonheur de voir ce petit bout de bébé se déplacer tout seule alors qu’il y a à peine quelques mois elle ne tenait même pas sa tête.

Bon au début il fallait toujours lui proposer quelques objectifs à atteindre pour qu’elle puisse s’entraîner mais très vite elle a apprécié cette mobilité. Et quelle aventure ! Elle-même n’en revenait pas : elle avançait par ses propres moyens. Parfois elle riait tellement en voyant sa progression qu’elle finissait par ramper. Ce qui, entre nous, reste un moyen de déplacement efficace.

Mais elle a très vite pris le pli. Et c’est maintenant le salon qu’elle arpente en long, en large et en travers. Plus besoin de se cantonner au tapis d’éveil quand tout un espace lui est ouvert.

Je précise au cas ça ne serait pas clair : on n’a pas de parc. Pas vraiment un choix. Au Québec, le joli parc en bois qu’on a l’habitude de voir en France n’existe pas. Mais imaginez pour elle: tout cet espace qui lui appartient !

Et elle a très bien compris qu’à côté de ses jouets à musique, des tables d’éveil et des bouquins d’enfants il y avait tout un tas d’objets très intéressants qui s’offraient à elle.

bébé 4 pattes ramper

Réorganiser l’espace pour le 4 pattes

Il y a entre autres le sac à main de maman, les crampons de rugby de papa, la table basse et l’appareil photo que je laisse traîner dessus, les étagères remplies d’objets…

C’est comme la caverne d’Ali Baba ce salon ! Sans parler de ses petits trous dans le mur on dirait des boutons… Plus communément appelé une prise !

Au secours ! Il va falloir tout repenser, tout réaménager pour que l’expérience du 4 pattes soit un succès pour tous et non pas une aventure à risque pour la petite et un stress omnipotent pour nous, les parents.

C’est donc rapidement qu’on s’est réinstallé dans un appartement… sur pilotis. Rien en dessous de 90 centimètres. Non ma fille n’est pas une géante de 11 mois mais elle a les membres supérieurs qui s’étendent considérablement.

La table basse est libérée de tout objet à risque à savoir, tout. Les jeux de sociétés, les livres et les cadres photos sont mis en hauteur. Les prises quant à elles sont munies de caches.

On aurait dû suivre l’instinct du chat qui a vite compris l’ampleur du phénomène et qui se carapate dès qu’il voit la puce se lancer à sa poursuite.

Au plaisir !

roxane signature

Cabinet B - Ostéopathie

Une équipe d’ostéopathes spécialistes de la périnatalité

Roxane

Author Roxane

Billets d'une jeune maman (mais pas que) toulousaine, expatriée à Montréal, finalement revenue dans la ville rose.

More posts by Roxane

Leave a Reply