0% lus

Un bébé, ça dort. Beaucoup. Normalement.

Si le sommeil de votre bébé est “chaotique” plusieurs approches, traitements naturels peuvent y remédier, dont l’ostéopathie.
Focus sur le sujet dans cet article.

Sommeil de bébé : pourquoi consulter un ostéopathe ?

Les nuits blanches ou entrecoupées, vous vous y attendiez.
Mais pas autant. Ou pas aussi longtemps.
Vous pensiez que les siestes en journée combleraient l’écart.

Mais certains bébés n’ont pas un sommeil paisible ou dorment peu. Cela peut être causé par une multitude de facteurs, dont la plupart sont pris en charge par l’ostéopathie.

A quel moment peut-on parler de trouble du sommeil chez le bébé ou nourrisson ?

sommeil bébé dort ostéopathe

Le sommeil est réparateur. C’est une fonction vitale pour vous, mais aussi pour votre bébé.
D’ailleurs, sa 1ère année, l’activité favorite de bébé est de dormir. Cela occupe plus de 50% de son temps. Normalement.

Si votre bébé dort peu ou mal, sachez que lui aussi en souffre. Il accumule, comme vous, des signes de fatigue et a besoin de récupérer.
Pour bien grandir, il a besoin de bien dormir.

Mais comment savoir si votre bébé a un trouble du sommeil ? Il est souvent difficile de juger avec exactitude si votre bébé ne dort pas assez, ou mal.
Hormis ses pleurs, son énervement apparent, et votre fatigue qui s’accumule, voici quelques points qui vous permettront de confirmer si il y a un problème de sommeil chez votre bébé.

Bébé de moins de 6 mois

Les 6 premiers mois peuvent être difficiles, et c’est normal.
Bébé peut se réveiller plusieurs fois par nuit, car il a faim principalement.

3 signes à surveiller pour détecter un réel trouble du sommeil :

  • votre bébé se réveille sans raison apparente plusieurs fois par nuit
  • il a des difficultés à s’endormir, vous êtes par exemple obligé de le bercer ou le garder dans vos bras pour qu’il s’endorme
  • que ce soit en journée, ou la nuit, votre bébé devrait pouvoir enchaîner des cycles de sommeils successifs

Bébé de 6 mois et plus

Un bébé qui se réveille la nuit, de temps en temps, c’est normal. Même si ça n’est effectivement pas idéal.

Si vous avez un doute, voici les signes à surveiller :

  • les réveils nocturnes sont fréquents plus de 2 à 3 fois par nuit
  • votre bébé se réveille alors qu’il ne semble pas avoir faim
  • il reste éveillé plus d’une demie heure à chaque fois
  • ces réveils nocturnes sont répétitifs sur plusieurs jours par semaine
  • ces nuits entrecoupées durent depuis plusieurs semaines

Enfant de 3 ans

On considère que c’est aux alentours de 3 ans, qu’un enfant aura trouvé un rythme de sommeil stable. L’âge auquel il rentre en général en maternelle.
Mais ce nouveau rythme, le rythme scolaire peut venir perturber le sommeil de votre enfant.

Plusieurs facteurs peuvent chambouler cet équilibre fragile :

  • sieste à un horaire imposé, et non en fonction de sa fatigue
  • accumulation de fatigue due à une concentration nouvelle
  • modification de son univers qui peut entraîner des angoisses, cauchemars, etc.

L’entrée à l’école est un moment charnière à beaucoup de niveaux pour un enfant, sommeil compris.

Un ostéopathe peut-il aider mon bébé à mieux dormir ?

bébé ostéopathe sommeil ostéopathe

La question revient souvent. Ce motif de consultation est en fait l’un des plus courants en ostéopathie pédiatrique.

Probablement parce que si bébé ne dort pas, c’est toute la famille qui reste éveillée !

Ce qui nous amène à un conseil qui nous semble primordial : lorsque vous consultez pour des troubles du sommeil chez votre bébé, il serait probablement bon de consulter vous-même, et ce afin d’entretenir un cercle vertueux.

Que fait un ostéopathe pour bébé ? Comment agit-il sur son sommeil ?

Un ostéopathe pour bébé n’utilise que des techniques très douces qui sont sans douleur et sans danger pour votre bébé. Les techniques consistent en de légères palpations et pressions.

L’approche de l’ostéopathie, pour bébé ou non, est toujours globale.
C’est-à-dire qu’au lieu de traiter le symptômes (les difficultés à dormir), votre ostéopathe va directement agir sur ce qui cause ces troubles du sommeil.

Pourquoi mon bébé dort mal ?

Plusieurs facteurs peuvent être responsables des nuits agitées de votre bébé.

En premier lieu vous devez écarter tous les facteurs environnementaux comme la température, le bruit, ou la luminosité de la pièce.

L’ostéopathe va lui agir sur les gênes ou douleurs qui perturbent votre bébé. Il pourra aussi intervenir sur les facteurs psychosomatiques ou émotionnels.

Voyons ensemble les principaux facteurs qui peuvent entraîner des nuits difficiles pour votre bébé. Et comment un ostéopathe agit.

Problème de crâne
bébé dort mal sommeil ostéopathe

Une déformation du crâne, comme la plagiocéphalie, peut entraîner des troubles du sommeil. Plus d’informations ici : ostéopathe pour plagiocéphalie.
La brachycéphalie, très proche de la plagiocéphalie est elle aussi à surveiller.

Il est important de traiter toute déformation du crâne chez un bébé le plus tôt possible. Un travail en ostéopathie crânienne permettra d’excellents résultats, qui se ressentiront aussi sur le sommeil de votre bébé.

Un torticolis congénital, ou le syndrome KISS par exemple, peuvent eux aussi être responsables d’un sommeil perturbé.

La sphère ORL

La sphère ORL est particulièrement fragile chez les plus petits.
Otites, canal lacrymal bouché, etc, certaines de ces affections sont répétitives.

Des tensions au niveau de la bouche ou de la gorge peuvent quand à elle gêner la respiration et être responsables de troubles respiratoires.

Si vous avez repéré des troubles ORL chez votre bébé, ils peuvent être directement responsables de son manque de sommeil. L’endormissement peut être plus difficile et les réveils nocturnes plus fréquents. La qualité du sommeil se dégrade ce qui peut conduire à l’accentuation d’autres facteurs, comme un état de stress, que nous aborderons plus tard dans cet article.

Là encore il est important d’intervenir le plus tôt possible. L’ostéopathie ORL est particulièrement efficace chez les plus petits. Les techniques sont très douces et les résultats en général rapides à se manifester.

L’accouchement

Certains accouchements peuvent “laisser des traces”.
C’est pour cela que vous entendrez souvent que vous “devez” emmener votre bébé chez un ostéopathe à la naissance. Pour faire un bilan. Affirmation avec laquelle nous ne sommes pas forcément en accord, car si une consultation bilan juste après la naissance est effectivement intéressante, elle n’est pas pour autant obligatoire.

Néanmoins, il est vrai qu’un accouchement, instrumentalisé par exemple, peut entraîner des tensions, parfois même des troubles, qui peuvent affecter le sommeil de votre bébé.
C’est notamment le cas lorsque l’accouchement a été long et fatiguant pour votre bébé, ou lorsque celui-ci est né avec son cordon ombilical enroulé autour du cou.

Le travail de l’ostéopathe sera donc de lever toutes les tensions accumulées durant l’accouchement.

Néanmoins, ne vous culpabilisez pas sur le déroulement de votre accouchement. Les tensions qui peuvent apparaître ne sont pas dues à quelque chose que vous auriez mal fait, où dont vous auriez pu « protéger » votre bébé. Certaines tensions apparaissent pour des raisons hors de votre contrôle ou champs d’action et il est important d’entendre ce message.

Troubles digestifs
ostéopathe bébé dort mal sommeil

Des coliques, des reflux gastro-oesophagiens (RGO), des ballonnements, ou bien encore la constipation peuvent affecter le repos de votre bébé.

En cas de RGO chez bébé, vous constaterez souvent que la position allongée l’incommode, et que le sommeil s’en trouve en général fortement affecté. Il peut d’ailleurs avoir des quintes de toux assez importantes dès lors que vous le couchez, il s’agira d’un signe évocateur de reflux.

Dans ce cas, votre ostéopathe traitera directement les troubles digestifs responsables des douleurs de votre bébé qui l’empêchent de dormir.

Une attention particulière sera portée à l’alimentation de votre bébé, qui peut être la cause directe d’un sommeil difficile. Et ce notamment en cas d’intolérance ou d’allergie alimentaire.

Approche somato-émotionnelle

Le stress n’est pas réservé qu’aux adultes !
Un bébé angoissé, agité ou nerveux peut être sujet à des troubles du sommeil. Souvent cela se traduit par des cauchemars ou des terreurs nocturnes. Ces cauchemars apparaissent en général après 6 mois, âge à partir duquel les bébés commencent à rêver durant leur sommeil.

Plusieurs raisons peuvent être à l’origine de ses angoisses.
Le fameux cap des 8 mois avec son angoisse de la séparation, comme raconté par Roxane, peut être une période spécialement difficile par exemple.
Mais d’autres événements peuvent être la cause de cette agitation. L’accouchement en lui même, l’apprentissage de la marche et ses nombreuses chutes, un changement d’environnement soudain, la fin de l’allaitement et le passage au biberon, etc.

Ce stress, cette anxiété, peut être présente dès in utero. En effet lors d’un traumatisme durant la grossesse, comme par exemple un décès, une rupture, des violences, etc., il arrive que le bébé ait en quelque sorte emmagasiné ce stress et l’exprime ce stress une fois né.

De même, lorsqu’il y a une fausse couche précédant la grossesse, peut être considéré comme un traumatisme.

A nouveau, il est important de ne pas se culpabiliser sur ce type de sujets car cela ne serait bénéfique ni pour vous, ni pour votre bébé. Nous avons tous en nous les ressources pour dépasser un traumatisme, l’approche somato-émotionnelle en ostéopathie a justement pour but de vous permettre ce travail d’un point de vue physique. Permettre à votre corps, et celui de votre bébé de se défaire de ces marqueurs traumatiques, quels que soient leur degré d’importance. Votre bébé, contrairement à vous, ne peut pas les verbaliser, et des troubles du sommeil peuvent justement être une manière d’exprimer son état et ressenti par son comportement.

Il est primordial de faire preuve de bienveillance avec vous même sur ces sujets là.

Et l’environnement dans tout ça ?

Comme nous l’avons indiqué préalablement, les causes environnementales seront à régler indépendamment des soins réalisés par votre ostéopathe.

Voici quelques points à surveiller et sur lesquels vous pouvez d’ores et déjà agir :

    • Un changement d’environnement soudain : déménagement, séparation, etc., un changement important a une répercussion sur le comportement de votre bébé, et notamment son sommeil. Il est alors judicieux d’essayer de trouver des repères qui lui permettront de s’adapter plus rapidement à ce nouvel environnement, ou cette nouvelle situation. Une routine pré-sommeil avec la lecture d’une histoire par exemple, peut être un premier cadre lui permettant de comprendre que le temps du sommeil arrive.
    • Une chambre saine : pour préparer l’arrivée de bébé, il est fréquent d’acheter des meubles neufs, de repeindre une pièce, etc. Or en voulant créer un environnement propice à l’accueil de ce bébé, vous avez importés chez vous des composés organiques volatils (COV) qui peuvent être toxiques à un niveau trop important, et donc perturber le sommeil de votre bébé. Pensez à aérer régulièrement la chambre, et à surveiller tout signe de moisissure, même cachée, qui pourrait entraîner des troubles respiratoires et expliquer un sommeil perturbé.
    • Bien gérer la luminosité. Du noir la nuit, de la lumière naturelle pour les siestes en journée. Ainsi vous respectez les cycles circadiens, sans engendrer de perturbation des glandes hormonales qui régulent le sommeil de votre bébé.

Cabinet B - Ostéopathie

Spécialistes du suivi du bébé et nourrisson

Cabinet B

Author Cabinet B

Cabinet d'ostéopathie à Toulouse, regroupant des ostéopathes aux spécialités diverses, tous animés par la volonté de créer une véritable relation de confiance avec leurs patients.

More posts by Cabinet B

Join the discussion 2 Comments

  • Bonjour
    je suis maman d’un petit garçon de 11 mois qui a toujours des nuits chaotiques. Entre le RGO, les toux et rhumes, la bronchiolite qui la a fait perdre 1.2 kg je n’étais pas vraiment étonné que son sommeil soit si perturbé même si de la naissance à 8 mois environ les siestes étaient entre coupés. Le beau temps est là et il n’y a plus de rhumes mais toujours cette toux au moment de dormir on s’est dit avec la pédiatre que le RGO était toujours présent nous avons donc repris le traitement d’inexium depuis 8 jours (il commence à se mettre debout) et ça n’a pas changé on est entre 7 et 10 réveils par nuit, il n’a pas faim, pas constipé…

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci de nous partager votre expérience.
      Nous vous recommandons de suivre les traitements du médecin et en parallèle de consulter un ostéopathe spécialiste dans la prise en charge du nourrisson. Une prise en charge adaptée par un ostéopathe permettra de soulager votre bébé des tensions et des douleurs conséquentes aux RGO, bronchiolite, rhume notamment. Tous ces maux perturbent le sommeil , l’appétit et le bien être de votre enfant.
      Cordialement,
      Cabinet B

Leave a Reply