0% lus

Pourquoi mettre bébé sur le ventre ? Et quand devriez-vous le faire ?

Jeune parent, votre pédiatre vous a sans doute indiqué de toujours placer votre bébé sur le dos lorsqu’il dort. Mais il est aussi important pour son développement psychomoteur de passer du temps sur le ventre lorsqu’il est éveillé.

Car oui, il existe des risques à laisser votre bébé constamment sur le dos. Cela peut notamment créer, à terme, divers troubles.

Laissez bébé dormir sur le dos

Dans les années 90, une grande campagne « dodo sur le dos » fut lancée par Santé Canada. L’objectif était de lutter contre la mort inattendue du nourrisson (MIN), aussi appelée mort subite du nourrisson. Mais aussi de sensibiliser les parents aux bons gestes à adopter. Le message au cœur de cette campagne est simple et clair : bébé doit dormir sur le dos.
D’où les recommandations de votre pédiatre qui vous a certainement indiqué de mettre bébé sur le dos lorsqu’il dort.

Une campagne efficace, mais revue

Les chiffres sont parlants quant à l’efficacité de cette campagne. Elle a permis une baisse de près de 70 % des cas MIN. Néanmoins d’autres variables ont été observées. Notamment une augmentation des retards de développement chez certains bébés. Ainsi qu’un nombre plus important de plagiocéphalies, sorte d’aplatissement du crâne.

La campagne a donc été revue. Afin de préciser que certes il était nécessaire de faire dormir bébé sur le dos. Mais qu’il fallait également veiller à le positionner sur le ventre de temps à autres, lorsqu’il ne dormait pas.

Les réticences côté parents

Certains parents restent encore quelque peu réticents à l’idée de passer bébé sur le ventre lorsqu’il est éveillé. L’appréhension de mort subite du nourrisson reste toujours présente. D’autre part leur petit ne semble pas vraiment apprécier cette position, à laquelle il n’est en fait pas habitué.

Pourtant, le “tout sur le dos” n’est pas recommandé non plus.

Dodo sur le dos, éveil sur le ventre

Voici LA consigne à retenir. Bébé passe déjà de nombreuses heures allongé sur le dos. Ainsi il faut contrebalancer en le plaçant dans d’autres positions lorsqu’il est éveillé. Et profiter de ces moments pour le stimuler.
Aussi, on évite de laisser bébé trop souvent et trop longtemps dans son siège à bascule ou son siège auto. En effet les risques de développer une déformation crânienne, comme une brachycéphalie, augmentent.

Le développement psychomoteur de bébé

Le développement psychomoteur de votre enfant se fait par paliers.
C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il ne doit pas sauter l’étape à 4 pattes.
Mais ce sont des apprentissages qu’il doit acquérir seul. Ou presque.
C’est pourquoi il faut également veiller à ne pas trop intervenir ou à lui imposer un rythme qui n’est pas le sien. Comme par exemple en l’asseyant alors qu’il n’est pas encore prêt.

C’est dans ses premiers mois de vie que bébé prend conscience de son fonctionnement, qu’il se familiarise avec les notions d’espace. Mais aussi et surtout qu’il muscle son petit corps et apprend à coordonner ses mouvements.

Ces apprentissages sont essentiels.

Pourquoi devriez-vous positionner votre bébé sur le ventre ?

Les raisons pour lesquelles vous devriez positionner votre bébé sur le ventre sont nombreuses.
Rappelons toutefois avant de les aborder qu’il est indispensable de le faire en dehors des périodes de sommeil et lorsqu’il est sous la surveillance d’un adulte.

Plus de mobilité, stabilité et tenue

Un bébé qui passe du temps sur le ventre dispose de structures plus mobiles. Notamment au niveau du bassin et des jambes.
Cette mobilité est indispensable à :

  • la tenue de la position assise,
  • l’apprentissage du 4 pattes,
  • et de la marche.

Cela permet aussi de renforcer la stabilité de sa cage thoracique et celle de ses épaules pour qu’il puisse tenir debout ou assis. Ce qui contribue par la même occasion au bon développement de sa colonne vertébrale.

Autour du 5ème mois, votre bébé devrait s’appuyer sur ses petits bras et les mettre en extension lorsqu’il est sur le ventre. Cet exercice lui permet de développer convenablement les arches de ses mains. Développement essentiel à la pratique sportive ou encore à sa motricité fine, comme la maîtrise de l’écriture.

Un corps plus musclé

Lorsque bébé est sur le ventre, cela vient renforcer nombreux de ses muscles. Notamment ses petits abdos qui se retrouveront sollicités et allongés, contribuant alors à renforcer son tronc.

Cela est aussi particulièrement vrai pour les muscles extenseurs de son cou et de sa tête. Sa tête pèse lourd, certes. Mais lorsque celle-ci repose en permanence sur un tapis ou dans un siège rigide, on ne laisse pas l’occasion à bébé de faire travailler ses muscles en luttant contre la gravité.

Et ses muscles extenseurs doivent absolument se muscler, puisque ce sont ceux-ci qui lui permettront d’assurer le maintien et la stabilité de sa tête.

Une bonne motricité oculaire

Par motricité oculaire, comprenez tout ce qui est relatif à la stabilité du regard et aux mouvements des yeux. Et disposer d’une bonne motricité oculaire, c’est tout simplement être à même d’y voir clair, de fixer son regard sur un point précis, d’effectuer des changements rapides de direction, etc.

Mais votre petit ne pourra disposer d’une bonne stabilité du regard qu’une fois que sa tête disposera d’une bonne stabilité. Car si sa tête est maintenue correctement, il ne devrait avoir aucun mal à garder l’horizontalité de son regard.

Comment mettre bébé sur le ventre ?

Votre bébé ne semble pas apprécier la position sur le ventre ? Voici quelques astuces :

  • Pour qu’il se familiarise avec cette position en douceur, privilégiez le contact peau contre peau en plaçant bébé sur votre ventre.
  • Profitez des changements de couches pour le passer en position ventrale.
  • Veillez à le mettre dans cette position par tranche d’une à deux minutes, une dizaine de fois par jour. Laps de temps que vous augmenterez avec l’âge de bébé.
  • Placez des jouets autour de lui et attirez son attention en agitant des objets et en faisant du bruit autour de lui. Cela induira la rotation de sa tête, ce qui vous permettra en plus de détecter une éventuelle asymétrie au niveau de sa région cervicale.

Ces dysfonctionnements qui causent du tort à son développement

Il y a des dysfonctionnements que vous pouvez facilement identifier en tant que parents. Et il y en a d’autres qui peuvent passent plus inaperçus.
Seulement, une structure bloquée ou encore des tensions peuvent venir gêner ses mouvements et son confort général. Ce qui peut se traduire par un inconfort en position ventrale.

L’ostéopathie permet d’agir sur certains de ces troubles. Les techniques employées pour les bébés sont très douces et adaptées à la prise en charge spécifique des plus petits. Il n’y a d’ailleurs pas d’âge minimal pour consulter un ostéopathe spécialisé dans le suivi du bébé, il est possible de consulter dès la naissance.

Cabinet B - Ostéopathie

Rencontrez l’équipe spécialiste des sujets pédiatrie. Découvrez ce qui fait la réputation de nos cabinets d’ostéopathie à Toulouse.

Laisser un commentaire

Une question ? Envie de partager votre parcours avec nous ?
Laissez-nous un commentaire, nous y répondons systématiquement.