0% lus

C’est une tension, une douleur, quelque chose dans le bas de la jambe.
Les membres inférieurs, lorsqu’ils se réveillent, essayent de nous mettre face à face avec nos difficultés relationnelles.
Avec quelqu’un en particulier ? Ou avec le monde entier ?
Vous seul le savez vraiment, mais ce qui est flagrant, c’est votre incapacité à avancer ou à reculer dans le cadre de vos relations proches ou éloignées.
Etudions la symbolique d’une douleur à la cheville

La douleur est précise, localisée, dense, palpable. Vous la trouvez dans votre cheville et vous la sentez irradier dans cette région du corps.

Cheville, symbole, signification et approche somato-émotionnelle

Douleur à la cheville, signification. Elle parle. Mais que dit-elle ?

Ce n’est pas la hanche, ni le genou, ni la cuisse. Non. C’est bel et bien la cheville. L’articulation charnière entre le tibia et le péroné, celle qui vous permet de vous appuyer et d’avancer tout en reposant sur vos appuis. Sur du stable. La symbolique de la cheville, c’est la solidité, c’est l’empreinte, c’est le refuge.

Et pourtant, vous savez bien à quel point vous lui menez la vie parfois dure ! Enfermée dans une chaussure à longueur de journée, soutenue par une enveloppe artificielle, quand est-ce que votre cheville peut réellement voir le jour ?

La cheville est une racine, une base

Ce petit bout d’arbre qui vous relie à la terre, c’est un peu comme votre contact avec le monde qui vous entoure. La cheville retient le pied et c’est la première chose qui se pose, qui nous lie à notre environnement.

Un proverbe chinois dit que le sourire vient des pieds. Et il y a peut-être une part de vrai.
Si la racine va mal, comment peut-on espérer que les branches soient en bonne santé ?

Alors, est-ce que je prends assez soin de ma cheville ? Ai-je conscience d’elle avant que n’apparaisse une douleur à la cheville et que je prenne conscience de sa signification ? La faire travailler, lui rendre son plein pouvoir ?
Elle qui porte plus de 97% du poids du corps et qui subit nos pressions quotidiennes. Sa liberté de mouvement est limitée mais elle nous permet d’avancer à notre rythme. Par à-coup. Petit à petit. Et avec elle, c’est le genou, c’est la hanche, c’est tout le reste du corps qui se meut.

L’oublier, c’est s’oublier. C’est s’engluer. C’est ne pas s’offrir la capacité d’avancer.

Avec l’âge, il est fréquent que la cheville devienne de plus en plus rigide.
Oui, mais avant ? Que fais-je de ma cheville pour qu’elle ne soutienne plus mon propre poids ? Elle, ma charnière. Elle, mon levier. La symbolique de la cheville est forte.

Peut-être est-ce parce que j’essaie de la faire aller en sens contraire. Ou parce que je l’assomme d’une pression trop grande. Alors voilà que les ligaments et les tendons qui l’entourent me disent stop. Un crac. Et c’est la foulure, la contusion ou encore la déchirure.

La symbolique d’une entorse à la cheville devient une impossibilité à faire face à ses désirs. Une volonté de rester figé sur place. Quand on ne peut ni se battre, ni s’enfuir. Rester passif devant une personne ou une situation. Renoncer à son propre bonheur.

cheville symbolique signification

La cheville, cette articulation du bout du corps est le repère de notre relation avec le monde.

Sur elle reposent mes croyances et mon positionnement. Elle me projette dans mon désir d’avancer et de prendre des décisions. Tout comme elle représente en même temps mon envie de stabilité et de refuge. A la fois souple et rigide, dans sa symbolique la cheville m’accompagne tout au long de ma vie.

Certains avancent que dans la cheville droite serait l’échec et dans la cheville gauche l’anxiété.
Deux freins ? Oui mais également deux moteurs. Car après tout, certains échecs peuvent devenir des leviers qui nous motive à nous relever pour aller de l’avant ? De même que le stress peut parfois nous pousser à nous dépasser.

Qu’il est dommage d’attendre une blessure et que ma cheville me hurle dessus pour me rappeler soudainement de son existence. Briser l’équilibre et se sentir figé pour se rappeler à quel point il est bon d’avancer.

La symbolique de la cheville nous consigne dans notre rapport au monde.

“Je ne lui arrive pas à la cheville”, “C’est la cheville du projet”. Ce soutien, cet appui, cet aplomb. Ma cheville me permet de bouger. De me décider, de prendre les décisions importantes. Celles qui font tambouriner le coeur et chavirer l’esprit.

Alors que me dit ma douleur aux chevilles ? Peut-être est-elle l’expression de mon manque de stabilité ? Mes doutes, mes angoisses et mes peurs. Cette sensation d’être bloqué entre deux mondes. Celle de vouloir avancer ou de rester sur place.

De quelle façon suis-je en train de me placer par rapport à l’autre ? Comment est-ce que je prends ou non possession de mon environnement ? Je ne sais pas sur quel pied danser et je me freine avec mes propres chevilles.

Quelles sont mes envies ? Mes rêves ? Mes doutes ? Mes peurs ? Immobile, voilà que mon corps me force à me tourner vers l’introspection. Prendre le temps pour moi. Et si je l’écoute qui me murmure, il n’y a pas de doute, j’entendrai son message. Et je saurai me ranimer. Me remettre à avancer. Pour marcher dans la bonne direction.

Cabinet d'ostéopathie Bertucchi

Les ostéopathes de l’équipe.

Cléa

Author Cléa

Traductrice du langage de notre corps, j'enquête sur la voie du bien-être !

More posts by Cléa

Leave a Reply