0% lus

Sac à main, à dos, en bandoulière, mallette d’ordinateur… Il existe une multitude de sacs pour tous les goûts et tous les styles.
S’il est un accessoire mode bien connu, il peut vite devenir un fourre-tout surchargé entre l’ordinateur, la bouteille d’eau, le portable, le chargeur, le portefeuille, l’agenda, les dossiers du bureau… Il en devient donc gênant par son poids et ce, au détriment de notre santé.
En fonction du type de sac choisi, certains de nos muscles sont plus sollicités que d’autres et cela peut donner lieu à des douleurs chroniques.
Petit point sur le sujet.

Comment choisir son sac pour éviter les douleurs chroniques ?

Parlons peu, parlons poids

Plus un sac à main est lourd, plus il risque d’entraîner l’apparition de douleurs. Si cela semble évident, il reste important de le souligner.
Le poids moyen d’un sac se situe aux alentours de 3 à 4kg. Idéalement, votre sac ne devrait pas excéder 10% de votre poids, avec un maximum de 6,5kg.
Ce qui est déjà beaucoup, non ?
Il devient donc important de limiter, dans la mesure du possible, le contenu de son sac afin d’en limiter le poids final.
Une astuce simple: à chaque fois que vous rajoutez un objet dans votre sac demandez-vous si vous allez en avoir réellement besoin dans la journée. Si la réponse est négative alors délestez-vous !
On a vite fait de se retrouver avec des “au cas où” dans le sac et à la fin on en a plein le dos! Au sens propre comme au figuré.
Petit comparatif des sacs.

Sac à main (anses courtes) et mallette d’ordinateur

Ces types de sacs sont intéressants si vous avez déjà des tensions ou douleurs localisées dans le bas du dos, la nuque et les épaules. En effet, il n’ajoutera pas, ou peu, de tensions supplémentaires.

Si certains sacs sont généralement de petite taille, il est donc facile d’en limiter le poids ce qui limite l’apparition de potentielles tensions.

Pour autant, cela n’est pas le cas des mallettes d’ordinateur, plus grandes, qui peuvent rapidement devenir des enclumes au bout du poignet (stylos divers, dossiers, portefeuille, chargeurs, livres…).

Aussi, ces sacs à anses courtes créent une asymétrie car leur poids n’est porté que d’un côté du corps. Pensez à changer de main régulièrement afin de vous recentrer et d’offrir un répit temporaire à chacune..

Enfin, portés au creux du coude ou sur l’avant bras vous avez des risques d’inflammation des tendons, et donc l’apparition d’une tendinite. L’autre risque est que, un sac ainsi porté loin du centre de gravité peut paraître jusqu’à trois fois plus lourd et entraîner un épisode d’épicondylite (inflammation du coude).

Sac épaule (anses longues), tote bag et sacoches

Ce type de sacs, aussi pratiques soient-ils de par leur taille, sont susceptibles de faire apparaître de nombreux maux.

En effet, l’épaule qui porte le sac se tourne naturellement vers l’arrière ce qui affecte les muscles du dos, de la colonne vertébrale et les omoplates. Cela donne lieu à une mauvaise posture. A l’inverse, le côté du corps qui ne porte pas le sac se penche ce qui comprime les vertèbres.
Enfin, le cou va lui aussi s’écarter dans le sens opposé de l’épaule qui porte le poids. Si ce phénomène se fait “naturellement” il aggrave la mauvaise posture: tension sur l’épaule qui porte le poids et compression de l’autre côté.

Pas la peine de remiser vos sacs épaules, tote bags et autres sacoches au placard: limitez le poids de votre sac et répartissez-le au mieux quitte à utiliser 2 sacs (un sur chaque épaule) et aussi, pensez à changer votre sac d’épaule (quand vous n’en avez qu’un bien sûr).

Sac à dos

Ce sac, à condition de le porter sur les 2 épaules en même temps, permettra de garder un bon équilibre en répartissant convenablement la charge à porter. Cela vous évitera de vous pencher d’un côté ou d’un autre.
Pensez tout de même à opter pour un sac à dos aux lanières relativement larges afin que celles-ci ne s’enfoncent pas dans les muscles de vos épaules.
Autre astuce, répartissez uniformément le poids sur les 2 épaules: plutôt que de mettre votre bouteille d’eau sur la poche du côté, mettez-là à l’intérieur du sac afin d’éviter l’asymétrie.
Le sac à dos est l’allié idéal si vous avez beaucoup de poids à porter comme des dossiers ou un ordinateur.

Le sac bandoulière

Les sacs en bandoulière sont préférables aux sacs traditionnels (à anses courtes ou longues) car ils permettent un meilleur équilibre du poids.

Pour bien le choisir, il faut s’assurer que la sangle soit réglable en longueur afin de l’adapter au mieux à votre morphologie. Pour être utilisé de façon optimale, le sac en bandoulière doit être bien collé à votre flanc et qu’il ne se balance pas ou le moins possible.

En effet, si la bandoulière est trop longue la pression du sac sur vos hanches pourrait faire glisser la sangle ce qui vous contraindrait à hausser les épaules pour la maintenir et donc donnerait lieu à une mauvaise posture.

Sac banane

D’accord, ce sac n’est plus tellement à la mode, même s’il tente un comeback régulier, sauf peut-être quand vous partez en voyage afin de le dissimuler sous vos vêtements, et encore.
Pourtant, il est idéal pour transporter vos petites affaires essentielles (clef, portefeuille, papiers) et sans engendrer de quelconque désagréments.

De petite taille, le poids est très vite limité et ainsi placé aussi proche que possible sur votre corps il est en parfaite adéquation avec votre centre de gravité: pas de risque de mauvaise posture.

Si vous avez des douleurs, mode ou pas, privilégiez le sac banane pour votre santé.

Des astuces pour bien le choisir

Problèmes aux cervicales, tendinites ou mal de dos : à chaque douleur son type de sac. Il est donc essentiel de bien choisir le sac qui vous convient (style, confort et douleur).

Alors, quel type de sac pour quelle douleur ?

Voici qui devrait vous aider à y voir plus clair.

sac choisir conseil douleurs

En conclusion, il est préférable d’opter pour un sac à dos ou un sac banane. Si au gré de l’humeur ces sacs ne vous conviennent pas alors préférez des sacs qui ont à la fois des anses courtes/poignées et une lanière afin d’avoir la possibilité de changer régulièrement la façon dont vous le portez.
Quoiqu’il en soit, il y a de bonnes habitudes à prendre pour limiter les tensions et l’apparition de douleurs liées au port d’un sac.

Quelques astuces :

  • Choisissez la matière de votre sac : coton ou nylon sont préférables car ceux sont des matières légères. Certains sacs ayant des éléments en métal sont déjà très lourds à vide
  • On le redit : limitez le poids de votre sac et enlevez tout le superflu
  • Répartissez équitablement le contenu de votre sac
  • Veillez à ne pas soulever l’épaule qui porte le sac: chevilles, hanches et épaules doivent être dans le même axe
  • Pensez à changer votre sac d’épaule ou de main régulièrement, environ toutes les 10 à 15mn quand vous faites de longs trajets.
  • Changez de type de sac régulièrement

Avec tout ça vous devriez pouvoir allier style, confort, praticité et santé !

Cabinet d'ostéopathie Bertucchi

Une équipe d’ostéopathes diplômés au sein d’écoles agréées par le Ministère de la Santé

Cabinet B

Author Cabinet B

Cabinet d'ostéopathie à Toulouse, regroupant des ostéopathes aux spécialités diverses, tous animés par la volonté de créer une véritable relation de confiance avec leurs patients.

More posts by Cabinet B

Join the discussion 2 Comments

Leave a Reply