Skip to main content
0% lus

Le déséquilibre hormonal est bien souvent associé à un tracas féminin alors qu’il concerne également les hommes. Il est moins évident d’en observer les symptômes puisque l’organisme masculin n’a pas de cycles menstruels. Néanmoins, l’équilibre hormonal des hommes reste un sujet non négligeable.

La testostérone, l’hormone masculine, mais pas que

Il est important de rappeler que l’hormone sexuelle masculine est la testostérone. Elle est responsable de l’apparition des caractères masculins tels que la pilosité et le changement de voix. Et elle influence aussi la production de spermatozoïdes, l’érection et la libido des hommes.

La testostérone est également présente chez la femme, mais en plus petite quantité (environ sept fois moins). Côté dames, c’est plutôt au développement des tissus musculaires et à la densité osseuse qu’elle contribue.

Quelles sont les causes d’un déséquilibre hormonal chez les hommes ?

Le système endocrinien, responsable de la sécrétion de la testostérone dans le corps, est régi par le couple hypothalamo-hypophysaire. Il est en lien avec votre système nerveux.

L’hypothalamus, situé dans le cerveau, est donc le chef d’orchestre de la régulation de certaines fonctions. Notamment l’appétit, le sommeil et le comportement sexuel.

On comprend donc le lien entre hormones et systèmes nerveux. C’est pourquoi le dérèglement de l’un ou de l’autre affecte une grande partie des fonctions de l’organisme.

Plusieurs facteurs peuvent affecter le système hormonal masculin :

  • Hygiène de vie discutable : malbouffe, manque de sommeil et insomnies, stress et anxiété, entre autres
  • Facteurs environnementaux
  • Maladies comme le diabète
  • Cancer

Comment repérer un trouble de l’équilibre hormonal chez l’homme ?

Divers symptômes peuvent accompagner la baisse de production de testostérone.

Des signaux physiques facilement repérables

Il existe plusieurs troubles pouvant alerter quant au dérèglement hormonal masculin. Soyez vigilant si une perte de cheveux apparaît, mais aussi si votre pression artérielle est haute. Ou encore, si votre poids varie de façon inexpliquée ou si vous connaissez une baisse de libido.

Des impacts sur la santé physique et mentale

Les troubles hormonaux influencent aussi la qualité du sommeil et la capacité de concentration. Un manque de testostérone peut également se traduire par de la fatigue chronique et un état de confusion mentale.

La fertilité masculine aussi impactée

Étant donné l’implication des hormones masculines dans les fonctions sexuelles, un déséquilibre hormonal peut être à l’origine de l’infertilité masculine. La production de spermatozoïdes et la baisse de la libido chez l’homme sont directement liées à la production de testostérone.

À quelle période un dérèglement hormonal masculin peut-il apparaître ?

Lors de certaines étapes naturelles de la vie, les hormones sont un peu chamboulées, et cela n’a rien d’anormal. La puberté par exemple, est une phase mouvementée pour le corps et le mental. Ces derniers peuvent être affectés par un taux de testostérone qui monte en flèche.

L’andropause : kézako ?

L’andropause est une baisse de production de la testostérone, connue par environ 2% des hommes entre 40 et 80 ans selon une étude publiée par l’European Male Aging Study, en 2010.

Souvent comparée à tort à la ménopause chez la femme, l’andropause est une inhibition de la production de testostérone. Contrairement à la ménopause, qui est elle une véritable “chute” des taux hormonaux.

On fera donc la différence entre ces étapes naturelles de la vie et une déficience des hormones mâles. Ces déficiences surviennent elles, à cause d’un facteur extérieur ou ponctuel.

Comment rétablir l’équilibre hormonal chez l’homme ?

Vous suspectez un dérèglement hormonal ? Parlez en à votre médecin traitant.

Si les traitements hormonaux pour homme existent, il convient aussi d’aborder le problème de manière holistique. On isole donc d’abord les causes de ce déséquilibre. Il existe de nombreux moyens naturels pour pallier au déséquilibre hormonal masculin, notamment en améliorant son hygiène de vie.

Des mesures pour calmer le niveau de stress

Réduire son niveau de stress, et par conséquent, le taux de cortisol dans le sang, a un impact positif sur la production de testostérone.

Méditation, sophrologie, exercices de respiration : ne lésinez pas sur les moyens pour ramener la sérénité dans votre esprit.

Capitaliser sur le sommeil pour prévenir le dérèglement hormonal de l’homme

La testostérone est produite pendant le sommeil, ce qui explique d’ailleurs l’érection matinale. Dormez suffisamment (environ 7-8h par nuit) et couchez-vous à des heures régulières afin de stimuler la production hormonale. Et si cela est bon pour vos taux de testostérone, dormir suffisamment réduit l’anxiété aussi !

Une étude parue dans le JAMA (Journal of the American Medical Association) en 2011 a démontré que la privation de sommeil pendant une semaine chez des jeunes hommes avait entraîné une chute de 10 à 15% du taux de testostérone.

Quid de votre hygiène de vie ?

On ne le dira jamais assez, faire de l’exercice est capital pour la santé et particulièrement pour l’équilibre hormonal. En effet, vous n’êtes peut-être pas sans savoir que la prise de masse musculaire stimule la production de testostérone. N’hésitez pas à pratiquer régulièrement une activité physique pour retrouver l’équilibre hormonal.

Vous n’avez jamais été très actif et pensez que cela ne vaut plus la peine de vous mettre au sport ? Une étude révèle qu’il n’est jamais trop tard pour commencer l’exercice physique.

Où en êtes-vous avec votre alimentation ?

Adopter un régime alimentaire sain, riche en vitamines, en oméga 3 et en zinc? Cela vous aidera à pallier à votre déficit hormonal. À contrario, mettez le holà sur les sucres rapides et l’alcool qui favorisent la production d’insuline, inhibiteur de testostérone.

Partez en vacances

Oui vous avez bien lu, nous vous sommons de prendre des congés, au soleil, sinon cela n’a pas d’intérêt. Pourquoi ? Car l’ensoleillement a pour effet de fixer la vitamine D dans l’organisme. En fait, une dose quotidienne de soleil profite à l’ensemble de votre métabolisme.

En effet, si vous avez une carence en vitamine D, cela peut également venir impacter votre taux de testostérone. L’hiver, pensez à adapter votre alimentation en y intégrant des aliments riches en vitamine D. On en retrouve notamment dans les poissons gras, l’huile de foie de morue ou bien le chocolat noir. Cela vous permettra de pallier au manque d’ensoleillement.

Cabinet B - Ostéopathie

Rencontrez l’équipe qui fait la réputation de nos cabinets d’ostéopathie à Toulouse.

Laisser un commentaire

Une question ? Envie de partager votre parcours avec nous ?
Laissez-nous un commentaire, nous y répondons systématiquement.