0% lus

Afin de comprendre pourquoi il arrive parfois d’avoir des douleurs lors de l’ovulation, il semble judicieux de faire un petit rappel sur les étapes de l’ovulation elle-même. Ceci nous permettra ensuite de comprendre comment il est possible d’agir pour y mettre un terme.

J’ai mal lorsque j’ovule. Pourquoi ? Comment y mettre fin et soulager ces douleurs ?

Comprendre l’ovulation et le cycle menstruel

Le cycle ovarien se compose de 3 phases :

  • la phase folliculaire, durant laquelle un seul follicule ovarien achève son développement,
  • l’ovulation : sous l’effet des hormones le follicule se rompt et libère l’ovocyte qui entame une migration vers les trompes de Fallope,
  • la phase lutéale, durant laquelle 2 options se présentent : l’ovocyte est fécondé par un spermatozoïde et va s’implanter dans la muqueuse utérine, vous êtes donc enceinte; ou bien l’ovocyte n’est pas fécondé et votre corps se prépare à vos règles.

On considère que l’ovulation a lieu au 14ème jour après le début de vos règles, si vous avez un cycle régulier de 28 jours. Il s’agit d’un ordre d’idée, puisque chaque femme a un cycle qui lui est propre.

Comment savoir si l’ovulation a lieu ?

La muqueuse utérine devient plus épaisse et plus accueillante pour nicher l’oeuf si ce dernier est fécondé.
Mais dans le cas où la fécondation n’a pas lieu l’ovule s’effrite et se désintègre progressivement.
Le nid préparé, lui aussi, doit disparaître. C’est ainsi qu’arrivent les règles qui font le ménage.

La question reste donc entière : pourquoi avez-vous parfois mal pendant l’ovulation ?

Pour libérer l’ovule, l’utérus se contracte.

Sensation de crampe, de pincement, de tiraillement, vous pouvez même avoir de légers saignements.
Vous ressentez comme une pression particulièrement inconfortable au niveau du bas ventre ou des élancements spasmodiques qui vont et viennent sans prévenir.

Ces douleurs peuvent être causées par plusieurs facteurs.
Avant même l’ovulation, le follicule grandit ce qui peut entraîner un élargissement de l’ovaire et donc des douleurs. Au moment de l’ovulation, en se rompant le follicule peut libérer du sang et provoquer une irritation du tissus abdominal.

Ces douleurs d’ovulation peuvent durer de quelques heures à 1 ou 2 jours maximum.

douleurs ovariennes ovulation ostéopathe

Bas du ventre et troubles intestinaux

Règles et mal de dos vont malheureusement souvent de pair.
Parfois, elles s’accompagnent également de troubles intestinaux et peuvent vous donner mal au ventre, une digestion difficile, ou même entraîner des troubles digestifs comme de la constipation ou au contraire des diarrhées.

En ce qui concerne les douleurs durant l’ovulation, elles sont moins connues, mais pourtant fréquentes elles aussi.

La douleur d’ovulation se concentre parfois sur un seul côté.
C’est souvent le cas quand il n’y a qu’un côté des ovaires qui libère l’ovule. Le corps n’a pas d’impératifs. Vous pouvez toujours ovuler du même côté ou alterner les côtés par lesquels vous ovulez. Ou même ovuler des deux côtés tous les mois.
Tout est aléatoire !

Peut-on sentir l’ovulation ?

“C’est comme une douleur sourde qui est là dans mon ventre pour plusieurs minutes ou même plusieurs heures.”
“ Moi, je ressens comme un élancement et une douleur très vive qui me prend de court puis disparaît aussi soudainement qu’elle est venue. Une fois je l’ai même confondu avec une crise d’appendicite.”
En matière de douleur d’ovulation, les témoignages ne manquent pas.
Encore une fois, toutes les femmes le vivent différemment.
Certaines souffrent beaucoup, d’autres moins, voire pas du tout.
Mais toutes les douleurs sont légitimes et doivent être prises en considération.

Reconnaître les douleurs d’ovulation

On reconnaît la douleur d’ovulation par le fait qu’elle combine généralement trois critères très précis :

  • Elles sont régulières et apparaissent toujours à certain moment du cycle
  • Elles s’achèvent une fois l’ovulation terminée
  • Elles peuvent être physiques, mais aussi morales (anxiété, stress, énervement, etc.)

Les douleurs d’ovulation sont-elles graves ?

Il est toujours important de partager avec votre sage-femme, ou votre gynécologue l’ensemble des douleurs qui peuvent apparaître durant votre cycle. Si les douleurs d’ovulations peuvent être bénignes, elles peuvent aussi être le signe d’endométriose, de fibrome, de syndrome polykystique, etc.
Si vous avez partagé vos douleurs et que les examens n’ont rien indiqué de probant, il se peut qu’il s’agisse de tensions diverses qui s’exercent sur lesquels il est tout de même possible d’agir.

Si certaines patientes nous indiquent régulièrement que leurs douleurs et symptômes ne sont pas pris en considération par le corps médical, il est important de réaliser qu’il n’est pas normal de vivre avec ces douleurs, et que des solutions existent.

Et l’endométriose, on en parle ?

Endométriose et ovulation sont deux notions liées.
L’endométriose touche le tissu de la paroi de l’utérus. Il arrive qu’il se retrouve sur les ovaires, l’intestin ou le vagin et qu’il crée de très vives douleurs avant et pendant l’ovulation. Vous pouvez même ressentir de très grandes gênes pendant vos rapports sexuels.
Face à ce type de douleur, n’hésitez jamais à demander un avis médical.
Nous avions aussi abordé l’intérêt de l’ostéopathie en cas d’endométriose ici : endométriose et ostéopathie. De même au sujet du fibrome utérin : fibrome utérin et ostéopathie.

douleur ovarienne ovulation ostéopathie

Pourquoi ai-je mal pendant l’ovulation ?

Vous pouvez avoir mal pendant l’ovulation pour plusieurs raisons :

  • Vos follicules ovariens gonflent – si vous avez mal des deux côtés du ventre avant l’ovulation, c’est parce que vos deux follicules préparent des ovaires à féconder. Seul l’un d’entre eux fera voyage dans les trompes de Fallope pour atteindre l’utérus.
  • Votre paroi ovarienne se déchire – lorsque l’ovulation arrive, l’ovule commence à percer la paroi de l’ovaire et peut parfois vous créer des douleurs
  • Vos trompes de Fallope se contractent – pour faire bouger l’ovule, vos trompes de Fallope se contractent à intervalle régulier. Cette sensation peut vous créer des crampes au niveau du bas ventre.

Atténuer les douleurs d’ovulation

Il est possible d’atténuer la sensation de douleurs d’ovulation en utilisant les principes actifs de certains types de plante. Ainsi, l’onagre ou l’huile essentielle de gattilier est recommandée tout au long du cycle.
La sauge peut également stimuler la production d’oestrogène et favoriser la détente pendant l’ovulation.
L’idéal étant d’en parler à un naturopathe qui saura vous conseiller et vous accompagner sur ces thématiques.

Ostéopathe, fertilité et douleur d’ovulation

Que fait un ostéopathe ?

Votre ostéopathe peut vous aider à réduire les douleurs à l’ovulation de manière naturelle.

Il va travailler sur les tensions globales présentes, notamment sur les sphères qui peuvent ralentir ou empêcher la guérison comme le transit par exemple.

Il va ensuite travailler avec précision le système reproducteur. Toutes les techniques employés par votre ostéopathe se réalisent de manière externe, les techniques internes lui sont interdites. Vous n’avez donc pas à retirer vos sous-vêtements durant le soin, et aucune technique du type toucher vaginal n’est pratiquée.

Il va aussi agir sur la vascularisation de votre utérus et la mobilité des organes génitaux. Toujours de manière externe.

Un travail au niveau du coccyx, du sacrum et des vertèbres lombaires peut aussi être utile. C’est en effet entre ces dernières que passent les racines nerveuses qui transmettent l’information à votre utérus.
En apaisant l’ensemble, l’ovulation sera moins douloureuse.

Le touché employé durant les séances est très léger et non douloureux.
Si les techniques entraînent des douleurs c’est souvent le signe que l’ovulation est en cours au moment même de la séance.
L’idéal étant donc de venir avant ou après votre ovulation. Le mieux étant de venir à un moment de votre cycle qui n’est pas douloureux, ou le moins possible.

Combien de consultations faut-il prévoir pour un soulagement durable ?

Beaucoup de facteurs propres à chaque individu ne permettent pas de donner une réponse générale à cette question.
Cependant pour vous donner un ordre d’idée, il faut prévoir 1 à 3 séances qui seront étalées sur plusieurs cycles.
Dès les 1ers soins vous noterez une amélioration ou des modifications de votre cycle.

L’ancienneté de la douleur, votre état de santé et de forme générale, votre équilibre hormonal, mais aussi l’état de santé de votre bassin (transit, sphère urinaire), et de votre appareil reproducteur (passé chirurgical, maladie, ou passif algique : douleur de règle, souffrance chronique gynécologique, ou infections gynécologiques à répétitions, etc.) sont autant de facteurs sur lesquels votre ostéopathe pourra agir et qui conditionnent le nombre de consultations nécessaires pour résoudre durablement vos douleurs durant l’ovulation.

Cabinet B - Ostéopathie

Une équipe d’ostéopathes diplômés au sein d’écoles agréées par le Ministère de la Santé

Cabinet B

Author Cabinet B

Cabinet d'ostéopathie à Toulouse, regroupant des ostéopathes aux spécialités diverses, tous animés par la volonté de créer une véritable relation de confiance avec leurs patients.

More posts by Cabinet B

Leave a Reply