0% lus

La fréquence du passage aux toilettes varie grandement d’une femme à l’autre. Certaines n’ont aucune difficulté à aller à la selle plusieurs fois par jours. Quand d’autres se contenteront de deux ou trois passages aux toilettes par semaine.

La constipation, cette “normalité”

Chez beaucoup d’entre nous, le stress apporté par un rythme effréné, une diète pas forcément des plus healthy et le manque d’eau rendent la constipation « normale ». On parle de constipation lorsque l’on ne va pas aux toilettes pendant 3 jours ou plus. Sinon on peut parler de transit ralenti.

Mais cela pose divers problèmes. Particulièrement sur l’équilibre hormonale de la femme

D’abord car les symptômes de la constipation ne sont pas des plus agréables. Mais aussi car elle peut sacrément perturber vos hormones et en particulier vos œstrogènes. Et cette perturbation hormonale peut, à son tour, causer son lot de désagréments et troubles, des maux de têtes à l’acné, en passant par des règles plus abondantes et douloureuses.
On vous explique ici les liens entre la constipation et vos hormones, l’importance de faire caca au moins une fois par jour et comment faire pour restaurer naturellement votre équilibre hormonal et pallier à la constipation.

Comment la constipation peut vous chambouler via vos hormones ?

Pour la bonne compréhension de cet article, une petite leçon de physiologie s’impose (on fait au plus simple, promis).

Vos hormones sont fabriquées par différentes glandes comme votre thyroïde, vos corticosurrénales (situés au dessus des reins), votre pancréas etc. Elles circulent ensuite dans le sang seules ou avec une protéine de transport pour atteindre leurs “organes cibles”. Ce sont les organes où les hormones auront une action spécifique.

Le taux d’hormones dans le sang dépend de vos besoins. En effet, il existe un rétrocontrôle qui permet d’informer votre cerveau (l’axe hypothalamo-hypophysaire plus précisément) de vos besoins, qui a son tour agira sur vos glandes citées plus haut. S’ensuivra donc une diminution ou une augmentation des hormones dans le sang.

Les hormones peuvent être dégradées par des enzymes présentes dans les cellules des organes cibles ou par votre foie ou vos reins dans le cas où elles n’auraient pas été utilisées.
Votre foie ou vos reins vont ensuite dégrader vos hormones pour les évacuer dans votre intestin ou votre vessie. Via vos matières fécales ou urines.

Ces hormones toxiques qui stagnent

Mais que se passe-t-il lorsque cette évacuation est retardée parce que vous êtes constipée ? Vos intestins ne bougent pas et vos œstrogènes alors transformés, restent plus longtemps qu’ils ne le devraient, et retournent joyeusement dans votre organisme.

Le problème est que les hormones transformées sont beaucoup plus toxiques pour votre organisme que dans leur forme originale. Et c’est ainsi que la constipation, au fil du temps, peut conduire à un déséquilibre hormonal.

Problèmes de santé liés aux hormones pouvant être causés par la constipation

Dans le cas où votre constipation vient impacter votre équilibre hormonal, certains symptômes peuvent rapidement apparaître. Il s’agira notamment de :

Conséquences sur le long terme

Dans le cas de constipation chronique non traitée, les risques pour la santé peuvent être particulièrement importants. Sur le long terme en effet, le risque de développer un cancer, qui est souvent liés aux œstrogènes n’est pas négligeable puisque le processus d’évacuation de ces hormones ne se déroule pas correctement.

Vous comprenez alors l’importance de faire caca au moins une fois par jour. Plus facile à dire qu’à faire ? Continuez votre lecture.

Constipation : que faire ? Nos conseils pour aller à la selle une fois par jour et maintenir votre équilibre hormonal

Parfois, quelques simples ajustements diététiques peuvent favoriser une fréquence « normale » de passage à la selle. Par « normale », comprenez que vous devriez faire caca au moins une fois par jour (et jusqu’à trois fois par jour). Notez au passage qu’il convient également de vous assurer que votre caca est, lui aussi, « normal ».

Voici quelques astuces qui devraient favoriser votre passage quotidien aux toilettes (et maintenir votre équilibre hormonal) :

Bougez : Tout exercice physique, et en particulier le cardio, vient optimiser votre métabolisme, ce qui vient augmenter votre motilité intestinale (soit les contractions intestinales vous permettant de faire caca).

Augmentez votre apport en fibres : les fibres retrouvées dans certains fruits, légumineuses, légumes et céréales ont l’avantage de ramollir les selles. Ce qui facilite alors leur évacuation. Veillez cependant à augmenter votre apport en fibres petit à petit afin d’éviter gaz et ballonnements.

Buvez plus d’eau : le manque d’hydratation est l’une des principales raisons derrière la constipation. Veillez ainsi à boire au minimum 1,5 litre d’eau par jour.

Prenez le temps de manger : d’abord, parce que plus vous passez du temps à mâcher vos aliments, plus vous facilitez le travail de votre transit. Mais aussi car être dans un état de détente est essentiel au bon fonctionnement de vos intestins. Évitez ainsi de manger sur le pouce entre deux réunions ou de courir à droite à gauche lors de votre repas (mais aussi dans les 30 minutes qui le suivent).

Consultez votre ostéopathe : si malgré vos ajustements vous ne parvenez pas à aller à la selle une fois par jour, envisagez d’en parler à votre ostéopathe. Celui-ci peut vous aider à retrouver un bon transit, mais aussi travailler sur l’éventuel chamboulement hormonal causé par votre constipation.

Quand les déséquilibres hormonaux causent la constipation

Si votre constipation peut induire un déséquilibre hormonal, l’inverse est également vrai.

Il est d’ailleurs fréquent que les variations hormonales durant vos cycles viennent perturber votre transit. Mais cela peut aussi être le cas de l’hypothyroïdie (lorsque la glande thyroïde ne produit pas assez d’hormones), qui vient alors impacter l’activité de vos intestins.

Constipation chez la femme : l’action de l’ostéopathie sur le transit et l’équilibrehormonal

On connaît toutes l’adage « mieux vaut prévenir que guérir ». Mais ici, mieux vaut guérir votre constipation pour prévenir les déséquilibres hormonaux.

Traiter la constipation naturellement

Vous devriez constater les résultats très rapidement après vos soins en ostéopathie. L’ostéopathe, par un travail doux et des techniques précises, vient optimiser votre péristaltisme. C’est la contraction qui permet de faire avancer dans votre tube digestif les aliments que vous avez mâché.

Et s’il s’agit aussi de rendre à votre côlon toute sa mobilité.

Rééquilibrer le système hormonal de manière naturelle

Nous l’avons vu, la constipation peut avoir un impact sur le système hormonal, mais ce dernier peut aussi être en cause derrière votre constipation.

Votre ostéopathe peut venir vérifier et veiller au bon équilibre de votre système hormonal en travaillant méticuleusement au niveau de votre crâne, notamment car c’est ici que l’on trouve le système hypothalamo-hypophysaire, chef d’orchestre de l’équilibre hormonal corporel. C’est lui qui régule bon nombre de fonctions très importantes de votre organisme.

Mieux gérer votre stress

Notez enfin que le stress peut se cacher derrière votre constipation. Votre ostéopathe sait aussi comment agir sur votre stress et relâcher les tensions dues à celui-ci.

Pour plus de détails concernant les techniques employées par l’ostéopathe, découvrez notre article dédié au sujet : traitement naturel de la constipation chez la femme.

Cabinet B - Ostéopathie

Rencontrez l’équipe spécialiste de la santé de la femme. Découvrez ce qui fait la réputation de nos cabinets d’ostéopathie à Toulouse.

Laisser un commentaire

Une question ? Envie de partager votre parcours avec nous ?
Laissez-nous un commentaire, nous y répondons systématiquement.