0% lus

Manquer de souffle pendant sa grossesse

Les premiers mois de votre grossesse s’accompagnent de nombreux changements. Vous avez par exemple pu remarqué une modification au niveau de votre respiration : souffle court, sensation essoufflement au moindre effort, respiration difficile, etc. Rassurez-vous c’est tout à fait normal. De nombreuses femmes enceintes en font l’expérience notamment lors de leur premier trimestre de grossesse.

Certaines statistiques sur le sujet montrent d’ailleurs que près de 75% des femmes enceintes seraient victimes d’essoufflement, et que cette sensation serait nouvelle pour elles. Rassurez-vous, vous retrouverez pleinement votre souffle après votre accouchement.

Pourquoi suis-je essoufflée durant ma grossesse ?

Votre essoufflement est du à des raisons physiologiques.

Les changements hormonaux : responsables de votre essoufflement ?

Les changements hormonaux auxquels vous faites face ont une incidence sur votre capacité respiratoire. En effet certaines hormones délivrées pendant votre grossesse vous rendent davantage sensible au dioxyde de carbone présent dans votre corps. S’il est naturellement expulsé lorsque vous expirez, vous y êtes davantage sensible lorsqu’il est dans votre organisme.

Aussi votre cage thoracique s’élargit légèrement durant votre grossesse, de manière à laisser plus de place à vos poumons. Votre utérus quant à lui exerce une pression inhabituelle sur votre diaphragme. Le diaphragme est le muscle le plus important de votre système respiratoire et joue un rôle fondamental dans votre respiration. La pression exercée par votre utérus diminue votre capacité respiratoire et entraine cette sensation d’essoufflement.

A bout de souffle : mon bébé est-il en danger ?

hormone souffle grossesse ostéopathie

Ces changements physiologiques sont normaux et vous permettent une respiration efficace durant votre grossesse. Votre respiration devient en fait plus profonde.

Toutes ces mutations ont lieu pour que vous et votre bébé puissiez recevoir suffisamment d’oxygène. Vous n’avez donc aucune raison de vous inquiéter car votre bébé ne risque rien.

Essoufflement pendant la grossesse : attention au stress

Lorsque vous êtes stressée, votre diaphragme est lui aussi tendu, ce qui peut entrainer des difficultés respiratoires. Il est donc important de limiter votre stress au maximum.

D’autant qu’une respiration difficile peut augmenter votre niveau de stress. Vous vous retrouvez dans un cercle vicieux. Pour éviter cette spirale négative il est important que vous soyez relaxée.
Pour autant ce genre de conseil n’est pas facile à appliquer. Comment ne plus être stressée ? Ça n’est pas quelque chose que l’on décide ou contrôle facilement.

Mettre fin à votre essoufflement grâce à l’ostéopathie

essoufflement grossesse femme enceinte ostéo

Durant toute votre grossesse, vous allez être très bien entourée médicalement. Médecin, gynécologue, sage-femme seront là pour vous accompagner.

Néanmoins consulter un ostéopathe peut être un vrai plus durant votre grossesse, notamment pour récupérer votre souffle. Pour plus d’infos sur les bienfaits de l’ostéopathie durant votre grossesse : ostéopathe pour femme enceinte.

En effet votre ostéopathe dégagera les zones stressées de votre corps afin d’améliorer votre calme et votre relâchement. Il apportera une attention particulière aux tensions localisées au niveau de votre dos, aux pressions entre votre abdomen et votre thorax de manière à libérer votre diaphragme.

Ces manipulations permettront de libérer votre respiration, et de diminuer votre état de stress.

D’autres points seront observés et traités par votre ostéopathe selon le diagnostic établi.

Diminuez votre état de stress grâce au sport

Durant votre grossesse il est important de conserver une activité physique.

D’une part cela a un impact direct sur votre niveau de stress, mais aussi car cela permet de faire travailler votre capacité respiratoire.

Privilégiez les sports comme le yoga, la natation, ou le vélo.
Tout au long de votre grossesse votre activité physique doit être modérée. Un effort physique trop important, ou trop long peut accentuer votre sensation d’essoufflement.

Pour juger de son niveau, voici une astuce toute simple : vous devez pouvoir parler lorsque vous faites du sport. Si vous n’y arrivez pas c’est que l’intensité de votre activité physique est trop élevée.

L’important est de conserver une activité physique régulière tout au long de votre grossesse, et ce même si vous diminuez son intensité au fil des mois : adaptez votre rythme à vos capacités.

Si vous avez du mal à respirer pendant un effort vous pouvez raccourcir la durée de votre séance. Vous pouvez aussi la fractionner. Par exemple, vous pensiez vous promener dans le quartier des Carmes à Toulouse, et vous vous retrouvez à bout de souffle ? Prenez le temps de faire quelques photos durant votre promenade : en effectuant des pauses ludiques, vous reprendrez aussi votre souffle.

Vous pensiez vous promener à vélo dans le quartier St Etienne ? Arrêtez vous visiter la cathédrale par exemple.

Si vous faites du sport en salle, vous pouvez prévoir des entrainements fractionnés, durant lesquels vous alternerez une intensité normale selon votre stade de grossesse, puis une intensité diminuée pour reprendre votre souffle.
Trouvez le rythme qui vous convient le mieux.

Veillez à votre respiration abdominale

essoufflement grossesse femme enceinte ostéopathe

Lorsque vous êtes stressée il est possible que vous respiriez différemment, souvent vous avez tendance à avoir une respiration plus courte qu’en temps normal.

Votre souffle étant déjà plus court pendant votre grossesse, ce stress peut entrainer des troubles respiratoires qui entraîneront à leur tour des douleurs au niveau du dos. En effet, votre respiration a un grand impact sur votre dos, et peut être la cause de maux de dos. Il n’est pas rare que les femmes enceintes se plaignent de maux de dos, il est donc important d’être vigilant.
Pour imager mes propos, disons que votre respiration peut « s’inverser ».

Pourquoi parle-t-on de respiration inversée ? En fait de manière naturelle et inconsciente vous vous devriez sortir votre ventre lors de l’inspiration, et le rentrer pendant l’expiration. Lorsque vous êtes stressée, il est possible que vous fassiez l’inverse. Il est donc important de vous relaxer.

Si vous vous sentez stressée, concentrez vous quelques minutes sur votre respiration abdominale.

Pour prendre conscience de votre respiration abdominale, placez votre main sur votre ventre lorsque vous respirez. Lors de l’expiration, vous devez rentrez votre ventre naturellement.
Inversement, lorsque vous inspirez, c’est-à-dire que vous « avalez » de l’air vous devez sortir votre ventre.

Prenez des inspirations et expirez profondément, vous devriez vous sentir relaxée rapidement. Il est important de favoriser une plus longue expiration pour rejeter le maximum de CO2 de vos poumons.

Exercice de respiration

Il existe aussi des exercices de respirations que vous pouvez pratiquer régulièrement et qui vous permettront de vous détendre.
En voici un que vous pouvez réaliser simplement.

Installez vous en position debout. Prenez une profonde inspiration tout en levant vos bras à hauteur de votre visage de manière perpendiculaire à votre corps. Expirez profondément en ramenant vos bras le long de votre corps. Répétez cet exercice une dizaine de fois d’affilée. Vous devriez vous sentir détendue et retrouver votre souffle.

Cet exercice simple permet d’ouvrir et de libérer votre cage thoracique.

Essoufflement durant la grossesse : attention au tabagisme passif

Durant votre grossesse il est important d’arrêter de fumer. Mais il faut aussi faire preuve de vigilance quant au tabagisme passif. Le tabagisme passif est très nocif tant pour vous que pour votre bébé. C’est pourquoi vous devez éviter toute exposition à la fumée de cigarette durant votre grossesse.

Cette recommandation est d’autant plus importante si vous êtes déjà victime d’essoufflement, car il peut intensifier ce sentiment de souffle court.

Respiration compliquée durant la grossesse : quand s’inquiéter ?

Votre essoufflement est normal.

Cependant si vous constatez que vous avez des difficultés à respirer lorsque vous êtes au repos, par exemple la nuit, lorsque vous dormez, ou même en journée, sans réaliser d’activité physique, il est important de le signaler à votre médecin traitant.

Sans pour autant vous alarmer mieux vaut lui en faire part.
Par contre si votre essoufflement s’accompagne de palpitations, ou de douleurs, contactez votre médecin sans attendre, il ne s’agit plus d’un symptôme de grossesse normal.

Le conseil l’ostéo

Ecoutez les signaux que votre corps vous envoie. Si vous vous sentez essoufflée, n’essayez pas de vous “dépasser”. Ralentissez, prenez le temps de reprendre votre souffle, au propre comme au figuré.

Cabinet d'ostéopathie Bertucchi

Spécialistes du suivi de grossesse et post-partum.

Youri Bertucchi

Author Youri Bertucchi

Ostéopathe passionné par son métier, qui blogue à ses heures perdues.

More posts by Youri Bertucchi

Leave a Reply