0% lus

Vous voilà embarquée dans cette magnifique aventure qu’est la grossesse ! Et si on sait qu’il s’agit d’une expérience formidable, on ne vous apprend rien quand on vous dit qu’elle est aussi ponctuée de nombreux petits troubles.

Parmi ces petits désagréments qui rythment votre quotidien de future maman, on compte évidemment l’envie incessante de faire pipi ! Comment s’explique ce trouble ? Est-ce normal ? Comment mieux le vivre au quotidien ? Quelles réponses apporte l’ostéopathie dans le soulagement de ce que l’on appelle parfois l’hyperactivité de la vessie ? C’est le sujet de cet article. Bonne lecture !

Je suis enceinte et j’ai souvent envie de faire pipi, c’est normal ?

Oui, le besoin fréquent d’uriner en étant enceinte est un phénomène tout à fait normal, c’est même souvent l’un des premiers signes de grossesse ! Et cela est d’ailleurs accentué à l’approche de l’accouchement… Si cela peut vous rassurer, sachez que 9 futures mamans sur 10 sont concernées !

Les petits désagréments de la future maman

C’est normal, certes, mais cela peut en effet devenir assez inconfortable au quotidien. Quand l’envie de faire pipi est trop pressante, il se peut que nous connaissions des petites fuites urinaires ! Parfois, ce besoin fréquent d’uriner peut même générer des infections.

Entre les fuites et les reflux gastriques liés à la grossesse, il faut dire que le quotidien des futures mamans n’est pas tout rose. Ce sont pourtant des désagréments tout à fait normaux lorsque l’on est enceinte et il n’y a aucune gêne à avoir quant à la manière dont s’adapte notre corps à la grossesse. Et une fois que votre petit aura pointé le bout de son nez, ceux-là seront vite oubliés, croyez-nous.

Est-ce que j’aurai envie d’uriner tout le long de ma grossesse ?

L’hyperactivité de la vessie varie d’un trimestre à l’autre mais aussi d’une future maman à une autre.

C’est généralement lors du 1er trimestre que commencent les besoins fréquents d’uriner. Ces besoins sont bien souvent accentués lors du 3ème trimestre de grossesse. Mais les causes sont différentes entre le 1er et le 3ème trimestre !

grossesse pipi uriner ostéopathe

Grossesse et envie fréquente d’uriner : les causes

Alors, pourquoi le besoin d’uriner fréquemment est spécifiquement présent chez les femmes enceintes ? Et bien figurez-vous que plusieurs phénomènes sont en causes.

La faute aux hormones

Ah la la, les hormones… Elles n’ont pas fini de nous jouer des tours ! Cependant, peut-on vraiment les blâmer ? Lors des premières semaines de grossesse, il faut dire que notre système hormonal est sacrément chamboulé !

La nidation, une étape clef

La nidation, c’est quand bébé n’est encore qu’un embryon et qu’il entre dans sa totalité dans notre utérus. Lors de cette nidation, une hormone appelée HCG (Hormone Chorionique Gonadotrophine) est produite naturellement dans l’utérus pour permettre la sécrétion de progestérone (une hormone) et d’œstrogène (une autre hormone), tout cela pour que l’embryon puisse se développer… La nature est quand même bien faite !

Laissons de la place à bébé

Ces hormones auront aussi pour effet de participer à donner de l’élasticité au niveau du plancher pelvien afin de venir accueillir le bébé. Le plancher pelvien, c’est ce que l’on a dans la zone du petit bassin et qui regroupe nos muscles, nos ligaments et autres tissus et qui soutient nos organes génitaux, notre vessie ainsi que l’anus. Bref, il va falloir débarrasser le plancher – pelvien – ou plutôt le rendre plus élastique pour que bébé puisse y prendre sa place.

Une vessie plus sensible aux changements de pression

Afin que cette zone puisse recevoir l’afflux sanguin dont elle a besoin, le système circulatoire est ramené vers le petit bassin et du coup, notre vessie est plus vascularisé (comprenez par là qu’elle est davantage irriguée). Qui dit vessie plus vascularisé dit vessie plus sensible aux changements de pression et le remplissage de la vessie se fait donc plus facilement ressentir.

Quand les reins ont du pain sur la planche

L’autre phénomène qui se produit est plus… mécanique. Il s’agit en fait de la dilatation des vaisseaux sanguins de manière générale. Cette dilatation va venir augmenter le débit sanguin qui à son tour augmentera le volume des reins où est filtré le sang. Cette augmentation demande un travail supplémentaire de la part des reins qui devront drainer davantage.

Quand bébé a bien pris sa place

Lors du 3ème trimestre, on observe un autre effet mécanique lié au poids du bébé. Et oui, bébé grandit à l’intérieur de vous et son poids va venir exercer une pression sur le pubis, et donc sur la vessie. Cette dernière étant plus comprimée qu’à son habitude, cela nous pousse à aller faire pipi plus fréquemment.

Grossesse et envie fréquente d’uriner, et si c’était autre chose ?

On sait que le besoin d’uriner est fréquent pendant la grossesse, il est cependant important d’effectuer un diagnostic différentiel pour écarter tout signe de gravité et c’est notamment le cas si vous ressentez des douleurs au moment d’uriner, des sensations de brûlures ou encore des sensations de douleurs dans le bas ventre…

 

Il peut en effet, dans certains cas, s’agir d’infections urinaires (les fameuses cystites) ou dans les cas les plus graves, de pyélonéphrite (une infection qui touche les reins).

On peut aussi observer dans certains cas des lithiases rénales (des calculs rénaux) à cause des effets de compression sur nos “canaux d’évacuation” comme l’uretère (un tuyau qui transporte l’urine de nos reins pour arriver dans la vessie) et l’urètre (le conduit qui sort de la vessie vers l’extérieur).

grossesse-pipi-uriner-osteopathie

Envie fréquente d’uriner pendant la grossesse, qu’apporte l’ostéopathie ?

On sait maintenant qu’il s’agit d’un phénomène physiologique quasi inévitable, cela ne veut cependant pas dire que nous devrons subir cet inconfort sur les 9 mois de grossesse.

Une grossesse plus confortable au quotidien

La prise en charge par un ostéopathe permet en effet de pallier à ces désagréments et de rendre le quotidien de la future maman plus confortable. L’ostéopathie viendra, par des techniques douces et sans danger pour votre bébé, libérer le poids et les pressions exercées sur le pubis.

L’ostéopathe sera aussi à même de travailler sur votre système hormonal tout chamboulé, car si on sait maintenant qu’il a des effets sur la vessie, notez qu’il impacte aussi d’autres systèmes, comme le système digestif et le système respiratoire.

Enfin, consultez un ostéopathe pendant la grossesse permet également de mieux préparer votre corps à l’accouchement et à l’allaitement.

Hyperactivité de la vessie chez la femme enceinte, que fait l’ostéopathe ?

Un travail global sur la future maman

Quand un ostéopathe reçoit en consultation une future maman, c’est sur tous les éléments et toutes les structures du corps qu’il travaillera afin de leur redonner une parfaite mobilité et un bon afflux sanguin et cela est particulièrement vrai dans le cas d’une prise en charge de l’hyperactivité de la vessie.

Il commencera par un examen global et pointu pour identifier les éventuels dysfonctionnements dans votre corps et ainsi appliquer des techniques spécifiques et adaptées. Cela passe aussi bien par votre système nerveux que vos viscères, par vos membres inférieurs que votre colonne et votre tête !

Pour faire simple, votre ostéopathe vérifiera et travaillera sur tout ce qui est lié de près ou de loin à votre vessie et bassin et qui pourrait impacter leur bon fonctionnement…

Réduire les zones de compression

Cela passe notamment par un travail visant à réduire les zones de compressions et améliorer votre circulation sanguine. Il effectue d’abord des techniques spécifiques sur votre bassin et votre petit bassin pour venir relâcher la pression qu’exerce votre bébé sur le pubis.
Une fois ce relâchement effectué, votre ostéopathe pourra venir travailler plus spécifiquement sur votre petit bassin. Il attachera notamment une attention particulière à l’élasticité de votre système ligamentaire et musculaire.

Pourquoi ? Car vous avez de nombreux ligaments qui entourent votre vessie et qui s’insèrent sur le bassin ou le sacrum (le sacrum, c’est l’os qui lie notre colonne vertébrale au bassin). Et c’est lorsque le bassin et le sacrum vont se mettre en tension que l’on peut avoir des troubles de la miction (non il ne s’agit pas d’un trouble en plus ne vous inquiétez pas, la miction, c’est juste le nom scientifique donné à l’action de faire pipi !).

Un travail sur vos reins

Vous vous en serez douté, le travail de l’ostéopathe passe aussi par les reins. Ceux-ci étant très sollicités, l’ostéopathe viendra les aider pour leur permettre de travailler de manière optimale. En plus, quand nos reins sont en tension, ils peuvent causer des lombalgies et on s’en passerait bien étant enceinte !

Un travail à distance

On pourrait se demander pourquoi notre ostéo vient nous manipuler la tête alors qu’on le consulte pour une envie fréquente d’uriner. Il y a une explication derrière cela : votre ostéopathe effectue des techniques à distance et notamment sur votre crâne afin de travailler sur l’hypophyse.

L’importance d’une hypophyse stable

L’hypophyse ? Kezako ? Voyez cela comme un centre de contrôle super puissant niché dans notre crâne et qui s’occupe des secrétions hormonales. Ces centres de contrôle se trouvent au niveau des os du crâne, voilà pourquoi l’ostéopathe s’intéresse tellement à votre tête.

Et l’hypophyse, en plus de contrôler l’hormone HCG abordée plus haut dans cet article, s’occupe aussi de gérer d’autres hormones importantes comme la prolactine (qui permet le déclenchement de l’allaitement), et de l’ocytocine ( en charge de favoriser les contractions de votre utérus pendant l’accouchement).

Dans quels cas l’ostéopathie ne suffira pas ?

Bien que l’ostéopathie reste très efficace et permette de donner une réponse adaptée aux tracas que vous puissiez rencontrer en tant que future maman, il faudra dans le cas d’infections urinaires ou de sangs dans les urines consulter un médecin spécialiste.

Quoi qu’il en soit, consulter un ostéopathe spécialisé dans le suivi de la femme enceinte permet une prise en charge adaptée et celui-ci sera à même de vous orienter vers le spécialiste adéquat en cas de besoin.

Cabinet B - Ostéopathie

Spécialistes du suivi de grossesse et post-partum.

Cabinet B

Author Cabinet B

Cabinet d'ostéopathie à Toulouse, regroupant des ostéopathes aux spécialités diverses, tous animés par la volonté de créer une véritable relation de confiance avec leurs patients.

More posts by Cabinet B

Leave a Reply