0% lus

Vous ressentez des brûlures localisées au niveau de l’estomac ? Vous avez l’impression que de l’acide vous attaque de l’intérieur ? Cela cause une douleur particulière, sous la pointe de votre sternum, côté gauche ?

Peut-être s’agit-il d’hyperacidité gastrique ou d’aigreurs d’estomac. Mais que savez-vous exactement de ce trouble ? Qu’est-ce qui cause ces sensations désagréables ?

Quelle est la différence entre l’hyperacidité gastrique et le reflux gastro-œsophagien (RGO) ? Existe-t-il des traitements naturels pour l’hyperacidité gastrique ?

Nous faisons le tour de la question et vous apportons de nombreux conseils pour limiter et soulager les aigreurs d’estomac.

Sommaire

Hyperacidité gastrique : de quoi s’agit-il ?

L’hyperacidité gastrique se traduit par des brûlures d’estomac et des douleurs au cours de la journée. Il s’agit d’un trouble qui survient en général après les repas ou en période de stress.

Un estomac trop acide ?

Votre estomac ne produit pas vraiment de l’acide en excès. Parler d’acidité gastrique n’est donc pas tout à fait juste.

Il produit juste ce qu’il faut d’acide chlorhydrique et d’enzymes pour pouvoir dégrader de manière chimique les aliments qui passeront ensuite dans votre intestin.

Cet acide joue un autre rôle : il sert également de barrière contre les agressions extérieures (comme les bactéries, les virus, etc.).

L’hyperacidité gastrique, ce n’est pas une maladie…

L’hyperacidité gastrique n’est pas une maladie en soi et d’ailleurs, tout le monde peut en souffrir.

… mais l’expression d’un autre trouble

Il s’agit plutôt d’un symptôme, du signe d’un trouble ou d’une affection au niveau de l’estomac.

Il peut tout simplement s’agir d’estomac trop plein après un repas copieux. Mais aussi d’un trouble plus important comme une gastrite (une inflammation de l’estomac), un ulcère gastrique, etc.

Le terme d’hyperacidité gastrique est largement utilisé pour désigner la sensation ressentie lors de brûlures d’estomac. Une douleur qui donne l’impression que l’acide est produit en excès et ronge l’estomac.

Et la confusion est souvent faite entre hyperacidité gastrique et reflux gastro-œsophagien (ou RGO). Il est cependant important d’en comprendre les différences.

Hyperacidité gastrique et RGO : quelles sont les différences ?

Hyperacidité gastrique, aigreurs d’estomac, reflux gastro-œsophagien. Voici des termes quelque peu fourre-tout que l’on utilise souvent indifféremment pour qualifier les inconforts digestifs. Il existe cependant des différences à connaître.

L’hyperacidité gastrique

Il s’agit de brûlures localisées au niveau de l’estomac. Elles créent une douleur sous la pointe du sternum, à gauche. Cette hyperacidité peut être passagère, mais aussi durer plusieurs jours.

Elle est différente du RGO de par la localisation des douleurs.

Le reflux gastro-œsophagien (ou RGO)

Dans le reflux gastro-œsophagien, l’acide contenu dans l’estomac remonte par le conduit de l’œsophage sans effort de vomissement, et par intermittence. Cela cause des brûlures sur son passage et a pour effet de provoquer de fortes douleurs en arrière du sternum et dans la gorge.

Ces remontées acides peuvent être exacerbées en position couchée et après les repas, tout comme dans l’hyperacidité gastrique. Penchons-nous plus en détails sur les symptômes de cette dernière.

Les symptômes de l’hyperacidité gastrique

Si vous souffrez d’hyperacidité gastrique, vous pourriez ressentir des douleurs :

  • Après un repas.
  • Pendant une période stress.
  • En position allongée ou debout.

Vos douleurs, à type de brûlures, sont généralement localisées :

  • Sous la pointe du sternum.
  • Côté gauche.

Vous pourriez aussi souffrir de :

  • Ballonnements.
  • Éructations.
  • Vomissements.

Hyperacidité gastrique : les causes

Dans cette atteinte, nous ne faisons pas face à une lésion. Il s’agit en fait d’un dysfonctionnement de l’appareil digestif, sur le plan fonctionnel. C’est le mécanisme de digestion qui est perturbé.

Les facteurs

De nombreux facteurs peuvent déclencher une hyperacidité gastrique :

  • Un repas trop copieux. Il peut augmenter la production de sucs gastriques, mais aussi la distension de la paroi de l’estomac.
  • La dyspepsie. Il s’agit d’un trouble fonctionnel de l’appareil digestif qui entraîne divers symptômes comme les brûlures d’estomac et ballonnements.
  • Une prise médicamenteuse.
  • Une gastrite. Cette inflammation de la muqueuse de l’estomac donne des brûlures d’estomac et des douleurs.
  • L’ulcère gastrique. Il s’agit d’une destruction d’une partie de la muqueuse de l’estomac, souvent provoquée par une bactérie (Helicobacter pylori).
  • Une consommation excessive d’alcool, de charcuterie, de café, de fromage, d’oranges, etc.
  • La constipation, qui ralentit le fonctionnement de la digestion. Cela peut provoquer un blocage du contenu de l’estomac et créer un effet de ballonnement et d’inconfort.
  • La grossesse, de par les changements hormonaux et l’augmentation de la taille de l’utérus.

Conseils pour limiter l’hyperacidité gastrique

L’aggravation des troubles peut donc être causée par l’alimentation, le stress, certaines positions pour dormir, etc.
Ainsi, veillez à :

  • Limiter la consommation d’épices, de thé, de café
  • Privilégier le côté gauche pour dormir

Comment être sûr qu’il s’agit bien d’hyperacidité gastrique ?

Le diagnostic de l’hyperacidité gastrique passe par un examen effectué par votre médecin.
Il évalue d’abord vos symptômes et peut ensuite vous orienter vers d’autres tests complémentaires pour affiner le diagnostic et déterminer l’origine du trouble.

Il peut par exemple conseiller une fibroscopie ou encore d’un bilan sanguin.

Hyperacidité gastrique : quel traitement naturel ?

À la recherche d’une solution naturelle pour limiter vos brûlures et aigreurs d’estomac ?
Parlez-en à votre ostéopathe lors de votre prochaine consultation.

Il peut prendre en charge les troubles d’hyperacidité gastrique pour vous soulager de vos douleurs et inconforts.

Dans certaines situations, et notamment lorsque la pathologie dure dans le temps, les symptômes douloureux peuvent s’aggraver. Auquel cas, une prise en charge médicale est nécessaire. L’ostéopathie ne pourra agir qu’en complément de cette prise en charge médicale.

Hyperacidité gastrique et ostéopathie

L’ostéopathie propose une prise en charge naturelle et douce qui permet d’apporter des solutions efficaces lorsque les troubles sont fonctionnels.

Mais que fait l’ostéopathe exactement ? Il s’intéresse à votre système digestif bien sûr. Mais aussi à votre système nerveux et à votre diaphragme, entre autres.

Une attention particulière pour votre système digestif

Le travail de l’ostéopathe se fait au cas par cas et varie en fonction de votre atteinte.
Il doit d’abord identifier les tensions et les troubles qui conduisent à vos douleurs au niveau de l’estomac ou du tube digestif.

Pour cela, il procède à une palpation de votre ventre. Les gestes se font tout en douceur. Soulignons cependant que cela peut créer un inconfort lors du travail des parties déjà sensibles de votre intestin.

Libérer les tensions et aider votre système digestif

Une fois les tensions identifiées, il faut les traiter et venir en aide à votre système digestif. Le travail passe par l’amélioration de la vascularisation, de l’innervation et de la mobilité de l’organe responsable des troubles.

La vérification du système nerveux autonome

Votre système digestif est contrôlé par celui que l’on appelle le système nerveux autonome. La digestion se fait donc de manière autonome (ou si vous préférez, inconsciente).

Ce système nerveux autonome est notamment responsable de la sécrétion de l’acide de l’estomac. Mais aussi d’autres fonctions, comme la libération de la bile. Il est situé à la base de votre crâne, tout au long de votre colonne et au niveau du sacrum.

Lorsque ce système connaît une perturbation, il va à son tour perturber le bon fonctionnement de la digestion. Votre ostéopathe va ainsi s’assurer que votre système nerveux autonome ne connaît aucun dysfonctionnement.

Du crâne au sacrum

Pour cela, il s’attelle à libérer les tensions, présente au niveau de votre crâne, et au niveau du sacrum.

Mais il vient aussi vérifier toute votre colonne vertébrale afin de s’assurer qu’elle soit libre de toute tension. Cela est essentiel pour une bonne circulation de l’information nerveuse entre le cerveau et le reste de la moelle, et ce, jusqu’à votre estomac.

La libération du diaphragme

Votre diaphragme s’insère sur vos premières lombaires ainsi que sur vos côtes. Il permet, entre autres, le travail de la respiration.

Parfois, le diaphragme est trop tonique (on parle d’hypertonicité). Et cela peut créer un terrain favorable aux troubles gastriques, comme les RGO par exemple.

Le diaphragme joue bien des rôles

Mais votre diaphragme participe aussi au brassage mécanique des aliments et joue un rôle de pompe vasculaire pour le retour veineux.

Comprenez que lorsqu’il s’abaisse, il exerce une pression sur l’ensemble du tube digestif. Cela cause un effet de pompage qui propulse le retour veineux.

Vous comprenez ainsi que votre diaphragme a une place importante dans le bon fonctionnement de votre système digestif. C’est pour cela que votre ostéopathe doit s’assurer qu’il dispose d’une bonne mobilité.

Il est ainsi amené à se pencher sur ses attaches au niveau des côtes et des lombaires. Mais aussi sur l’ensemble de votre cage thoracique et sur vos cervicales, pour son innervation.

Cabinet B - Ostéopathie

Découvrez ce qui fait la réputation de nos cabinets d’ostéopathie à Toulouse.

Laisser un commentaire

Une question ? Envie de partager votre parcours avec nous ?
Laissez-nous un commentaire, nous y répondons systématiquement.