0% lus

Alors ce dont on va parler aujourd’hui me trotte depuis un petit moment dans la tête, j’ai un peu hésité au début, car le Reiki c’est une expérience tellement particulière qu’elle en est difficile à raconter… en fait pour moi le Reiki, et bien ça se vit. (petite pause solennelle)
Qu’à cela ne tienne me direz-vous, l’essentiel c’est de participer, et puis vous connaissez mon goût prononcé pour les challenges… alors c’est parti !

Environ 1 à 2 semaines avant ma première séance, il se passe quelque chose en moi… au boulot et même à la maison je fais l’expérience de l’angoisse.

J’ai essayé le Reiki, et je vous dis tout !

L’angoisse, cette vilaine bête

L’angoisse, dans toute sa splendeur, la sournoise, la saloperie. Celle qui vous regarde toute la journée, celle qui vous étreint contre votre gré, celle qui paralyse vos pensées. Cette vilaine bête qui s’accroche à soi.
Je ne sais pas ce qu’il se passe mais il y a un truc qui ne va pas, ça c’est sûr. Même si j’ai toujours été du genre nerveuse, genre lapin Duracell, je n’ai jamais été vraiment angoissée, et il faut avouer que la vie est tout de même très désagréable quand on est angoissé en continu. D’autant plus quand on ne connaît pas encore la crise de calme.

Alors je décide d’agir, je dis STOP (Nartaaaaa) c’est dans ma nature, s’il y a un problème, je pars du principe qu’il y a forcément une solution. Prenons le taureau par les cornes et l’angoisse par surprise.

J’avais déjà entendu parler du Reiki, vaguement. À propos d’énergies, d’imposition des mains… un truc un peu flou et magique à la fois, et il se trouve que dans mon quartier les associations bourgeonnent. C’est donc pleine d’espoir, et avec la ferme intention de dompter cette menace ou au moins de gagner un moment de répit que je contacte une asso juste à côté de chez moi. J’y vais au petit bonheur la chance, après avoir pas mal rôdé autour des lieux je décide de tenter ma chance, à priori je devrais m’en sortir en vie.

L’association me répond dans la journée qu’elle est bookée pour la semaine mais que si je suis pressée, ils connaissent une femme très bien, qui fait des séances depuis chez elle. Quelques mails plus tard j’ai donc rendez-vous le lendemain, avec la conviction que ma vie va changer. (Et probablement pour toujours).

Le lendemain passe très lentement -c’est fou ce que le temps a tendance à ralentir justement quand on est pressé de le voir défiler- mais ÇA Y EST ma séance de chamanisme enchanté est arrivée. Je suis dans tous mes états, rien que cette petite excitation de tester quelque chose de nouveau, et mes angoisses se font la malle. Classique.

Voyage au centre de mon cerveau

Irene (à prononcer Iréné parce qu’elle y tient et qu’elle est espagnole), sourire jusqu’aux oreilles m’accueille très gentiment.
Elle me demande un peu de lui expliquer ce qui ne va pas, de lui décrire mes symptômes.

Pas de problème, je suis prête, c’est MON moment, j’envoie la sauce, je vide mon sac, me déleste d’un peu (beaucoup) de liquide lacrymal pendant qu’elle m’écoute, pleine d’empathie, j’ai l’impression d’être comprise, c’est chouette.

Et puis mine de rien, cela fait du bien de parler à une femme, une femme qui pourrait être sa maman, et qui a l’air de trouver cela tout à fait normal que j’ai des angoisses.
Ouf je ne suis pas si folle que ça, ou alors elle l’est autant que moi, alors dans un cas comme dans l’autre, je me sens moins seule.

Elle me dit de m’allonger sur ce qui ressemble à un lit comme pour faire des massages, elle éteint la lumière, laisse une petite veilleuse et allume un petit mp3 qui joue un son d’une qualité discutable avec un pianiste au doigté ma foi tout aussi discutable.

Bien bien… où est-ce que je suis encore tombée moi… ça sent le charlatanisme à plein nez cette affaire. -J’ai pour unique mission de fermer les yeux et ne penser à rien- Trop fastoche. Tu parles. Elle a ses mains au dessus de ma tête là je le sens ça fait tout chaud. Et puis son souffle sent une drôle d’odeur, ça sent pas mauvais, mais ça sent pas hyper bon non plus…. ça sent le, crabe ! Oui c’est vraiment ça mais le crabe à manger hein, le crabe assez bon. Peut-être qu’elle a mangé du crabe pour le dessert… ce serait bizarre quand même. Mais qu’est-ce qu’elle fout ? Elle met ses mains derrière mon cou, elle souffle toujours. Et puis cela ne me fait STRICTEMENT rien. Oh et puis ça me gratte le nez là. Oh c’est terrible ce que ça me gratte, elle pourrait pas me gratter elle ? Et si j’essayais de lui transmettre mon idée, peut-être que comme elle est medium elle va me comprendre. Vas-y envoie tes ondes ! Alleeeeez ! Raté. Quoique ça ne me gratte plus. Qu’est-ce qu’on s’emmerde ici. Bon elle a dit de ne penser à rien je vais essayer quand même. Ça va être coton… c’est moi tous ces gargouillis ? J’ai plus trop mal au ventre tiens…

Oh on dirait une licorne là-bas. Ou alors c’est un lion gentil ? Une forêt enchantée, genre luxuriante. Le bruit de l’eau, mmmh il fait tout chaud…

-Elle me demande de me retourner- Quoi ? Où ça ? Qui ça ?! Moi ? Qui ça moi ? Mais où je suis ? Oui d’accord, très bien. Bon je repars à tout à l’heure.

Nous voilà 45 minutes plus tard après quelques manipulations, gratouilles et autres impositions des mains, et Iréné s’en est allée. Je ne réalise rien, enfin je ne sais pas trop, je suis ailleurs clairement. Je suis sur le lit et je bave. Je reprends doucement conscience.
Qu’est ce que je me sens bien. L’angoisse est complètement partie en fait. La boule au ventre. La douleur. Le petit truc dans la gorge. C’est fou ça je me sens hyper bien. Genre relax. Trop reeeelaaaaax. Je pourrais pleurer de soulagement, mais même pas possible je suis trop zen en fait.

Et c’est ainsi qu’après une séance, tout s’était envolé. Je retrouvais le calme et la sérénité. J’avais médité à travers Iréné. Elle est revenue une fois mes esprits complètement repris. Puis m’a récité plusieurs petites choses secrètes au niveau de la tête, du coeur et du ventre au moment de me rasseoir et la séance était terminée.
Et moi je nageais dans le bonheur, je me complaisais dans ma béatitude, mon ventre était tellement relâché, tout content. Je souriais stupidement et c’était juste ce dont j’avais besoin.

Avez-vous déjà essayé le Reiki ? Racontez-moi vos expériences, et si vous aussi, vous avez des angoisses, avez-vous peut-être un autre truc super pour les contrer ? Je veux tout savoir ! La prochaine fois on discute d’un truc qui s’est passé au cours de la séance d’après… une véritable clé. (Si si encore une !)

reiki expérience témoignage

Cabinet B - Ostéopathie

Une équipe d’ostéopathes diplômés au sein d’écoles agréées par le Ministère de la Santé

Titi les bons tuyaux

Author Titi les bons tuyaux

Aventurière du bonheur et hyper souriante hypersensible toujours en quête de solutions à partager

More posts by Titi les bons tuyaux

Leave a Reply