0% lus

Mais si vous savez ces petites choses anodines que vous avez déjà eu l’occasion de voir chez les autres parents. Ces petites choses sans importance vues de loin mais qui une fois sous nos yeux nous agacent au plus haut point et nous font (gentiment) dégoupiller.

Petite liste non exhaustive des choses qui m’agacent.

Ces petites choses agaçantes pour les jeunes parents

1. Les boutons pression

Non franchement on en parle du gars qui a inventé ça ? Le mec qui a eu l’audace de penser au positionnement de chaque bouton pression des pyjamas taille 1 mois ?

Personnellement, je suis quelque peu agacée quand j’ai passé quinze bonnes minutes à enfiler et boutonner le pyjama tout mignon offert par ma super copine.
Un peu rancuniere sur le moment je me suis jurée de ne plus jamais le lui remettre. Mais bien sûr j’ai eu un excès de faiblesse la semaine d’après.

Retour en image.

C’est l’après-midi, vous êtes face à la table à langer, bébé est gentiment allongé, vêtu d’une simple couche et il attend le verdict. Pendant ce temps vos yeux sont rivés sur le pyjama. Vous tentez de mémoriser la forme du pyjama et où se situe chaque bouton.
Mais pourquoi tant de concentration ? Car une fois défait et enfilé sur bébé (qui gigote) il va falloir réussir à le refermer correctement.

5 contre 1 qu’elle n’y arrive pas. En effet.

Vous pensez être arrivée au bout, il reste juste à clipser le dernier et… Enfer et damnation ! Vous avez dû confondre le bouton du lundi avec la boutonnière du mardi. On prend les mêmes et on recommence.

C’est décidé, je passe aux scratchs.

2. Les chaussettes

Ce bout de tissu qui n’a l’air de rien comme ça et sur lequel vous avez craqué. Cette petite chose toute mignonne peut se transformer en votre pire cauchemar.

Ça commence par la première fois où on doit les lui enfiler. Pas le choix, les extrémités de bébé prennent vite le froid et il faut donc protéger leurs petits petons. Mais enfiler des chaussettes sur des pieds minuscules avec des orteils qui se marchent dessus c’est tout un défi.

Ensuite, bébé va les perdre assez régulièrement. D’abord elles sont trop grandes et ne tiennent pas et puis elles finissent toujours par glisser. On passe un temps fou à les remettre (et à les chercher par terre, dans le berceau, dans la poussette, sur le trottoir…) !
Et le jour où elles finissent par tenir d’elles-même c’est bébé qui s’en mêle. Et oui, il a découvert l’existence de ces pieds et s’arracher les chaussettes devient son passe-temps favori !

3. Le bain

L’heure du bain. Le meilleur moment de la journée. On peut jouer avec bébé, on crée une vraie interaction, on fait de la mousse avec le savon, on souffle pour faire des bulles. On rigole bien.

Bébé aussi adore ça. Il est tellement enjoué qu’il tape sur l’eau avec ses mains, avec ses pieds (comment arrive-t-il à garder l’équilibre c’est un mystère), il jette les jouets et se marre à fond. C’est vrai que c’est un moment sympa.

Mais voilà, il y a des jours où on est fatigué. Des jours où un rien nous agace.
Ça peut aussi être le jour où vous avez décidé de faire un grand ménage. Vous avez tout astiqué du sol au plafond depuis le matin et en voyant toute cette eau partout vous vous dites qu’il va falloir repasser un grand coup de serpillère sur le carrelage de la salle de bain.

Mais c’est pas le moment de s’agacer. De un, parce que ça ne résoudra rien (bon ok ça soulage mais un verre de vin une fois bébé couché aussi). Et de deux parce que bébé aime bien ce moment et si on se fâche il va pleurer et c’est sûr que la soirée est perdue (CQFD).

Alors en bon parent conciliant on garde un sourire forcé accroché aux lèvres mais on n’encourage pas trop bébé non plus.
On lui propose un petit livre de bain pour jouer plus tranquillement. Et s’il nous jette à la figure en explosant de rire, on inspire, on le récupère et on continue de sourire (c’est pas qu’un verre de vin que je vais prendre ce soir).

jeunes parents petites choses roxane

4. Changer une couche dans le noir

Bébé est encore tout petit, il faut se lever la nuit pour lui donner le biberon et en même temps en profiter pour changer la couche (souvent bien remplie à cette heure avancée, allez comprendre).

C’est dur de se lever la nuit. On a beau se relayer une nuit sur 2, il y a des moments où on aimerait appuyer sur la touche “rappel”. Malheureusement bébé n’a pas de bouton off et il faut enchaîner.

Le problème c’est qu’on dort tous dans la même chambre. Mon petit mari, la puce et moi. Notre chambre, anciennement petit cocon pour 2, est devenu une vitrine Ikéa tellement il y a de meubles posés contre chaque mur. Du coup, la table à langer est dans ladite chambre.

Pour ne pas réveiller Monsieur papa qui a la chance de profiter de sa nuit (il fera moins le malin à la prochaine) on n’allume pas la lumière.
Challenge de 3h du matin : changer une couche dans le noir. Nos yeux n’ont pas eu le temps de s’habituer à l’obscurité qu’il faut manoeuvrer.
Une moitié de main sur la couche, l’autre moitié en train d’attraper les lingettes, la seconde main, elle, est occupée à essayer de faire diversion avec le doudou pour calmer bébé (rappelez-vous papa dort).

Même si j’ai acquis une certaine agilité, je me serais bien passée de ce genre de compétence. C’est dit.

5. Le mouche bébé

Un des tops auquel aucun parent ne pourra pas échapper.
À moins bien sûr que votre loulou est un système immunitaire digne d’un super-héro. Auquel cas vous aurez la chance d’échapper au rhume. Mais j’en doute.

Un outil en plastique, coloré ou transparent à la limite du design conceptuel : le mouche-bébé. S’il s’avère fort utile pour soulager bébé il n’en reste pas moins qu’au moment de l’utiliser mon petit mari et moi on tirait à la courte paille pour savoir qui allait s’en charger.

En fait, “mouche-bébé” est un joli nom pour éviter d’utiliser une expression bien moins vendeuse “aspire morve”. Franchement, c’est dégueu. Alors oui c’est efficace.

Ça sort des trucs qu’on n’aurait jamais cru qu’un si petit être puisse stocker. Mais cette espèce d’amas, ce filet morveux qui suit du nez jusqu’à… Je n’ai pas testé mais je crois que ça pourrait suivre jusque dans le salon.
Bref. Vous l’aurez compris ce n’est pas ragoutant.

Sachant que si vous êtes quelque peu écoeuré (c’est de la morve d’ange dirait ma grand-mère), bébé lui déteste ça. Et il vous le fait savoir à renfort de grands cris.

Oui, le mouche-bébé mérite sa place dans ce top d’autant plus que ça agace tout le monde et pas seulement vous : bébé et les voisins sont eux aussi incommodés par l’objet (ou en tout cas son utilisation).

Et pour vous, quelles sont les choses agaçantes qui rythment votre quotidien ?

Au plaisir !

roxane signature

Cabinet B - Ostéopathie

Une équipe d’ostéopathes spécialistes de la périnatalité

Roxane

Author Roxane

Billets d'une jeune maman (mais pas que) toulousaine, expatriée à Montréal, finalement revenue dans la ville rose.

More posts by Roxane

Leave a Reply