0% lus

Crise de calme, avez-vous déjà entendu parler de cette technique de relaxation au drôle de nom ? Non ? Et bien c’est tout à fait normal, d’ailleurs moi non plus jusqu’à il y a quelques temps…

Je suis une jeune femme active, à la limite de l’hyperactivité (jamais diagnostiquée), j’ai une vie bien remplie et je m’en réjouis ! Le boulot, le sport, les amis, les sorties, la lecture, la cuisine et l’écriture bien sûr, je ne m’arrête jamais et de temps en temps, clairement, je suis dépassée par les événements.
C’est un peu le syndrome de notre génération : sur tous les fronts, nous multiplions les casquettes et nous retrouvons parfois à court de solutions.
Et c’est à ce moment là que de temps en temps notre corps réagit, stimulé par le stress il n’en fait qu’à sa tête, et il a tout à fait raison car bien souvent c’est le seul moment où on l’écoute enfin (où on n’a plus vraiment le choix en fait).

La crise de calme

Anti-stress express

Alors voilà, il y a une poignée de semaines, je me rends pour la deuxième fois chez ma psy (on a tous des problèmes), elle comprend rapidement que je suis du genre nerveuse légèrement hypersensible et me parle d’une technique de relaxation immédiate et hyper pratique dont j’ai le droit d’abuser. (Youpiiii) Cela s’appelle la crise de calme.
“Mais qu’est ce que c’est que cette entourloupe ? Une crise de calme ? Un peu paradoxal me semble-t-il ?!”
Après moult tergiversations je décide de lui faire confiance, après tout je n’ai rien à perdre et j’aime les nouvelles expériences. Alors on se lance…

Jambes décroisées, pieds à plat, mains sur les genoux, l’idée est d’adopter une posture neutre et confortable. Regarde droit devant toi et ferme les yeux. Le dos doit être droit, sans tensions, et les épaules relâchées. Maintenant respire normalement et vide l’air de tes poumons naturellement, sans forcer, en relâchant tous tes muscles respiratoires. Puis reprends un peu d’air, pas une respiration complète, et garde-le un petit moment. Et relâche-le naturellement à nouveau, en vidant bien tout l’air que tu as. Puis reprends une respiration complète, doucement, et relâche-là. Et un peu d’air à nouveau…

L’idée est d’alterner une respiration complète avec une semi-respiration, de façon très calme, en se concentrant sur sa respiration naturelle. Sur le coup, je dois avouer que j’ai trouvé cela agréable, j’étais détendue, zen, c’était chouette. Mais je ne savais toujours pas si cela pouvait être efficace sur un moment concret, un moment C, le critique, celui qu’on redoute tous, celui où les nerfs lâchent. Ce moment est vite arrivé.

crise de calme

Le moment C

Quelques jours plus tard donc, il est 18h43, je n’ai pas répondu à ce mail très important, mon téléphone sonne, je dois être partie dans exactement 17 minutes, MON ORDI VIENT DE BUGGER, je n’ai pas fait les courses, la résa pour le restau de demain vient de s’annuler, ah oui et tiens je me rappelle que ma gentille machine m’attend dans mon super lave-linge, toute mouillée depuis ce matin et c’est le 3ème texto que je reçois me demandant si OUI ou NON on va au ciné ce soir…
“AAAAHHHHHH !!! NOOOOOOON !” Ma respiration s’accélère, ça y est je stresse, je suis débordée et de toutes les façons je n’arriverais jamais à tout faire à temps. Aidez-moi s’il vous plaît faites quelque chose où un tsunami va probablement se déclencher, le monde s’arrêter de tourner et le sol se dérober sous mes pieds ! C’était quoi encore ce truc l’autre jour ? Ah oui la crise de calme ! Bon c’est décidé, aux grands maux les grands remèdes. C’est parti je me lance !”

Crise de calme en cours de réalisation. Ne pas déranger.

Je fais l’exercice environ 5 fois, cela me prend environ 2 minutes. Je rouvre les yeux et là
“WOW ! Que se passe-t-il ? Où est la tension ? Les pensées qui ne cessaient de me traverser ? La petite boule dans le ventre ? Houhou ? Où êtes-vous ? Il y a quelqu’un ?
Mais tout va bien en fait !”
Je me sens plus légère et plus lourde en même temps, c’est comme si je sentais mon corps tout simplement, j’ai repris contact avec lui. J’ai l’impression que je pourrais m’endormir. Le calme est revenu, ma respiration est tranquille, mon stress s’est carapaté je vais enfin pouvoir procéder par étapes à mes tâches, en toute détente. J’ai le contrôle de la situation. Et du coup OUI, on se fait une toile ce soir !

Alors, ça vous dit ?!

Pour celles et ceux qui veulent tenter l’expérience, sachez qu’en plus d’être hyper pratique, rapide et efficace, la crise de calme c’est un peu comme le vin, ses effets se bonifient avec le temps. C’est-à-dire que plus on la fait, plus on la ressent et plus elle nous fait du bien en devenant un réflexe quotidien !

Alors pour les curieuses et les curieux, vous essayez et puis vous me racontez ! En cas de stress ou juste là maintenant derrière votre écran, vous verrez, l’essayer c’est respirer !

Cabinet B - Ostéopathie

Une équipe d’ostéopathes diplômés au sein d’écoles agréées par le Ministère de la Santé

Titi les bons tuyaux

Author Titi les bons tuyaux

Aventurière du bonheur et hyper souriante hypersensible toujours en quête de solutions à partager

More posts by Titi les bons tuyaux

Leave a Reply