0% lus

Allongée tranquillement dans mon lit, alors que je commence à me réveiller se passe quelque chose d’étrange et d’angoissant.
Je suis en plein rêve, même si je commence à en perdre le fil, je sens que je me réveille, mais pourtant je n’arrive pas à bouger. Et j’en ai conscience. Je suis comme paralysée.

La paralysie du sommeil

Paralysie pendant le sommeil

Les 1ères fois, où ça m’est arrivé, j’ai angoissé. Allongée dans mon lit, paralysée, encore endormie mais consciente. J’ai paniquée. Bouge ton bras, si tu te concentres tu devrais y arriver, y a pas de raison.
Impossible de bouger. Peut-être que c’est mon bras ? J’ai dû dormir dans une mauvaise position, et mon bras est engourdi. Bouge ta jambe alors. Mais ma jambe ne bouge pas non plus.

Et là j’angoisse. Plus j’angoisse, plus j’ai le sentiment que je n’arriverai jamais à bouger.

Instinctivement je pense à ces gens qui sont dans le coma, mais qui entendent tout, et ressentent tout. Et là, je me demande si moi aussi je vais rester figée pendant des années, consciente de ce qui m’entoure, mais sans pouvoir communiquer.
Je stresse, je panique, et rien ne s’arrange.

Puis à un moment sans savoir comment ni pourquoi j’arrive à me réveiller et à bouger. Mais le sentiment de stress et d’oppression est toujours présent. Bien présent même. Maintenant j’ai un peu peur de dormir, car je ne comprends pas ce qu’il m’arrive. Comme un mauvais rêve, sorte de cauchemar éveillé.

Ça m’est arrivé à plusieurs reprises. A chaque fois le même sentiment d’oppression et la même angoisse, mais au fur et à mesure j’ai réussi à développer des techniques pour ne pas me stresser. Un peu moins en tout cas.
Respire et détend toi, ça va passer comme les autres fois. Plus t’angoisses, pire c’est.
Mais au fond de moi j’ai toujours cette petite question qui me trotte : et si cette fois ça ne s’arrêtait pas ?

Qu’est-ce-que la paralysie du sommeil ?

Un jour, par hasard je suis tombée sur un article qui parlait de paralysie du sommeil. Cet article, en anglais m’a de suite interpellé. “Paralysie du sommeil”, je mettais enfin un nom sur ce phénomène qui m’arrive de temps en temps. L’article en anglais ici.

Oui en fait c’est ça, je suis paralysée. Avant de lire cet article sur le sujet, je n’avais jamais pensé que ça pouvait arriver à d’autres gens. Donc je n’en avais jamais parlé à qui que ce soit. Simplement parce que pour moi a priori c’était du même genre qu’un cauchemar.

J’ai donc effectué des recherches un peu partout sur le web, et j’ai aussi interrogé des pros de la santé sur la question. Je partage donc avec vous un condensé de tout ce que j’ai pu trouver.

Paralysies du sommeil

En fait la paralysie du sommeil c’est l’impression d’être conscient tout en étant incapable de bouger ou de parler. Cela peut arriver lorsque nous passons du stade de veille à celui de sommeil. Au moment de s’endormir ou de se réveiller donc.

paralysie sommeil que faire

Quels sont les facteurs favorisant la paralysie du sommeil ?

Manifestement une multitude de facteurs peuvent causer cette paralysie du sommeil.

  • le manque de sommeil
  • le stress, l’anxiété
  • un changement de routine de sommeil
  • dormir sur le dos
  • des troubles du sommeil, comme l’insomnie ou la narcolepsie
  • une condition médicale
  • des crampes de nuit
  • un problème mental
  • l’abus de drogue
  • la prise de certains médicaments

Paralysie du sommeil, que faire ?

Après avoir lu pas mal de contenu sur le sujet, et posé des questions à des pros de la santé, j’ai dressé une liste personnelle de ce qui à mon avis avait un impact sur ma paralysie du sommeil à moi.

  • le stress : je me suis rendue compte avec le recul que cela m’arrivait en général à des périodes où j’étais particulièrement stressée. Le stress à cela de particulier qu’il est en général annonciateur d’un cercle vicieux, ce qui me conduit au point numéro 2.
  • le manque de sommeil : stressée et débordée, je dors mal, et moins.
  • exposition à la lumière bleue d’ordinateur : oui je sais on nous le dit, on ne le répète sans cesse il faut couper notre ordi, télé et autres écrans en tout genre le soir pour mieux dormir. Seulement voilà, moi le soir, quand je n’arrive pas à dormir, je regarde des séries, avant de dormir. De la lumière bleue en veux tu en voilà ! Ce dernier point n’est pas dans la liste des facteurs favorisant la paralysie du sommeil, mais comme a priori il influe énormément sur la qualité de mon sommeil je l’ai ajouté.

Après avoir dressé ce constat personnel je me suis dit qu’il fallait que je tente un truc pour mettre un stop à cette paralysie du sommeil régulière.

J’ai donc choisi un facteur sur lequel je pouvais agir. Mon stress ? Le propre du stress c’est qu’il est difficile de le maîtriser. J’ai décidé d’arrêter d’utiliser mon ordinateur le soir pour m’endormir.
Et là, ô surprise, alors qu’on nous le rabâche sans cesse, j’ai découvert à mon plus grand étonnement, que je dormais mieux. Et que je m’endormais plus facilement.
La journée, je suis plus reposée, et donc moins stressée.
Et depuis que je ne m’endors plus avec une série je n’ai plus eu d’épisode de paralysie du sommeil. Cela fait plus d’un mois maintenant.
Bien sûr je me doute que ça n’est pas définitif et que ça m’arrivera à nouveau, mais la diminution de la fréquence est déjà notable.
Et savoir que j’ai un peu de contrôle sur ça est déjà rassurant. C’est pourquoi je vous invite à faire pareil : dressez la liste des facteurs qui ont un impact sur vous, et choisissez en un sur lequel vous pouvez agir.

Bien sûr, si vous en avez l’occasion parlez-en avec votre médecin, ostéopathe, psy, etc. Ils auront peut-être d’autres conseils à vous donner.

Et vous, avez-vous déjà été paralysé durant votre sommeil ?

Cabinet B - Ostéopathie

Une équipe d’ostéopathes diplômés au sein d’écoles agréées par le Ministère de la Santé

La Patiente

Author La Patiente

Chroniques inexactes, point de vue subjectif et tranches de vie d'une patiente (impatiente) qui n'aime pas perdre son temps dans les salles d'attente.

More posts by La Patiente

Join the discussion 25 Comments

  • Léa dit :

    Super article ! Moi non plus avant de lire votre histoire je ne pensais pas que ça arrivait à d’autres gens.
    Merci encore !

  • Ludi dit :

    Bienvenue au club
    Des années que ca me le fait de temps à autre …
    C est très angoissant et ca m arrive quand j ai des soucis de l angoisse ou très fatigué.

    • La Patiente dit :

      Merci Ludi pour votre commentaire. Je pense que le plus perturbant c’est de ne jamais en avoir entendu parler, et de penser que ça n’arrive qu’à « nous ».

  • Marine dit :

    Merciii !!! Cela fait des années que cela marrive parfois, Je n’en avait jamais parlé à personne, sauf une fois, un médecin généraliste qui n’avait pas vraiment réagit.
    Merci pour cet article qui va certainement m’aider!

    • La Patiente dit :

      Bonjour Marine,
      Je vous comprends totalement vu qu’il m’est arrivé la même chose ! Merci pour votre commentaire 😉

  • July dit :

    Moi aussi ça m’arrive mais j’ai l’impression qui y a des gens autour de moi. Ca vous fais pareil ou non ?

    • La Patiente dit :

      Bonsoir July,
      Merci d’avoir pris le temps de laisser un commentaire pour partager vous aussi votre expérience.
      Non ça ne m’est jamais arrivé à moi personnellement, mais c’est a priori fréquent. Certaines personnes ont même des hallucinations a priori.

  • krissy dit :

    Oh oui, j’en ai eu pas mal! Ça fait quelques années que j’en ai plus eu…. J’avais en plus de la paralysie l’impression que quelqu’un ou quelque chose m’ecrasai la poitrine et m’empêcher de respirer.
    Le pire c’est que je voyais tout autour de moi, le radio réveil, la petite veilleuse de la télé et mon mari pour les dernières fois en train de dormir Paisiblement à côté de moi. Et moi en vain en train d’essayer de crier pour qu’il me réveil. Car en effet j’avais conscience au bout de quelques expérience que je dormai.
    Mais le pire c’est les fois ou j’avais l’impression que mon corp toujours paralysé montai en lévitation… Enfin j’ai une nom sur ce phénomène.

    • La Patiente dit :

      Bonsoir Krissy,
      C’est déjà oppressant sans avoir l’impression que quelqu’un essaie de vous empêcher de respirer, ça devait l’être davantage encore… Heureuse de savoir que mon article vous a permis de mettre un nom sur ce phénomène 😉

      • Khrystina dit :

        Bonjour,
        Merci pour cet article, ça fait des années que je vis cette situation et jamais j’ai pu m’en débarrasser.
        Je vais donc essayer de mettre en pratique ce que vous citer.
        Bonne journée.
        Khrystina

        • La Patiente dit :

          Bonjour,

          Merci à vous pour votre commentaire. Il faut que vous trouviez sur qui cause ces paralysies pour vous. Je vous conseille vraiment d’essayer de prendre un peu de recul et de voir selon la liste citée dans l’article quels sont les facteurs qui peuvent jouer pour vous. Bon courage. N’hésitez pas à me tenir au courant !

  • Jean-Marc dit :

    ça m’arrive aussi ! Comme vous je ne m’étais pas posé la question de savoir si ça arrivait à d’autres gens. Je confirme les commentaires sur les hallucinations, car j’en ai eu beaucoup. J’ai parfois l’impression que des gens sont autour de moi et parlent de moi, comme si je n’étais pas là. Des gens que je connais en général. après lecture de votre article je pense que c’est aussi lié au stress pour ma part. Beaucoup de pression au travail, des difficultés à m’endormir et un sommeil perturbé avec ces épisodes réguliers où je suis réveillé mais je ne peux pas bouger ni parler. Contrairement à vous je n’arrive pas à me détendre lorsque cela m’arrive, même si c’est très régulier.
    Merci donc d’avoir partagé votre expérience qui m’est très utile.
    Jean-Marc

    • La Patiente dit :

      Bonsoir Jean-Marc,
      Merci pour votre commentaire. Réussir à me détendre n’a pas été particulièrement facile, notamment pas les 1ères fois. Le stress a un impact énorme sur notre sommeil en effet, pour moi c’était comme vous. Ces périodes de stress intenses nuisaient à mon sommeil, j’avais des difficultés à m’endormir, et ces épisodes de paralysie du sommeil étaient fréquents. Difficile de se détendre et d’évacuer son stress…

  • Ghaniat dit :

    Depuis que j’ai 10ans je vis ce phénomène gres fréquemment… Ma mère ne sachant pas ce que c’était me disait de prier à ces moments là… Mais j’étais trop angoissée pour ça… Les années passaient et ça expirait des bruits et des voix très effrayants y étaient souvent associées. Ma mère m’a alors dit que ça devait être des esprits (ils y croient tous dans ma culture)… Ma peur decuplait alors a chaque fois…
    Je viens de lire votre article, ça m’a permis de faire plus de recherches. Merci… Je sais je sais désormais que ça n’a rien avoir avec des esprits… Mercii

    • La Patiente dit :

      Bonsoir,
      Merci pour votre commentaire et votre témoignage.
      Je sais qu’il existe des communautés religieuses où ce phénomène est connu, c’est le cas notamment de l’Islam, mais je ne suis pas spécialiste de l’interprétation religieuse donnée à ce phénomène.
      C’est une situation très perturbante, et je comprends tout à fait qu’on puisse y chercher une interprétation symbolique (comme la symbolique des rêves), il y en a très certainement une d’ailleurs, mais que je ne connais pas.
      Certaines personnes sur Facebook ont commenté cet article en parlant de porte d’entrée vers un rêve lucide (rêve où l’on aurait une sorte de contrôle sur ce qui se passe).
      Pour ma part, comme vous, cette expérience a toujours été angoissante, je n’y vois pas de positif.
      Pour autant, je sais aujourd’hui, en partie au moins, à quoi ce phénomène est du chez moi, ce qui me permet un peu de contrôle sur la situation. Je n’ai jamais eu d’hallucinations comme vous (présence de gens et de voix) mais c’est a priori courant, vous n’êtes pas toute seule.

  • Cyril dit :

    Le même phénomène m’arrive régulièrement… Je connnais bien les pinces de homard… Arg c’est flippant… Cependant il m’est arrivé une récente expérience ou en plus des paralysies habituelles… Je me voayais éveillé dans mon appart… Cependant tout etait en gris.. Et soyez certain qu’éveillé comme il me semblait l’etre… Bj l’angoisse…

    • La Patiente dit :

      Bonjour Cyril,

      A priori les hallucinations sont souvent associées à la paralysie du sommeil. Ça ne m’est personnellement jamais arrivé, mais j’ai eu beaucoup de retour en ce sens depuis la publication de cet article. C’est effectivement angoissant. Merci d’avoir partagé votre expérience.

  • Khrystina dit :

    Bonsoir et merci de prendre le temps pour répondre et conseiller.
    Bonne fin de soirée.

  • anna dit :

    Mes astuces:
    * en rire, totalement dédramatiser les crises, en se défaisant de ses représentations.
    * manger très léger le soir ( légumes)
    *utiliser les cd de relaxation ( bruits de la nature: eau; oiseaux…) pour faciliter l’endormissement. Se visualiser dans un espace ouvert ( forêt).

    je n’en fait plus depuis un an

  • anna dit :

    et aussi, dormir sur le côté.

  • Feli dit :

    C’est réconfortant de lire cette article ! J’en pleure… Il vient mettre des mots et des explications sur ce que je vis, ressens depuis des années. Mes paralysies sont comparables à ce que tu as vécu (paralysie, peur, j’ai le sentiment qu’il y a quelqu’un mais cette personne reste dans un coin). Mais dernièrement, j’ai vécu une paralysie assez forte avec des hallucinations, j’ai vraiment eu l’impression que j’allais mourir. Quelqu’un était en train de m’étrangler. j’étais incapable de crier, appeler à l’aide. J’étais terrifié par ce que je voyais! Je voulais allumer ma lampe de chevet mais impossible de bouger mon bras. J’essayais de me débattre mais rien y faisait. J’étais coincée. Je me suis réveillée et j’ai commencé à pleurer.

    Depuis, je suis souvent anxieuse avant d’aller au lit. J’écoute beaucoup de musique relaxante et ça marche plutôt bien, étant une personne assez stressée, ça m’aide beaucoup !!

    Encore merci pour l’article!

    • La Patiente dit :

      Bonjour,

      Merci pour ce commentaire. J’ai été très étonnée de découvrir que nous étions si nombreux à vivre ça.
      Je comprends que tu sois anxieuse à l’idée d’aller dormir tellement ce sentiment est oppressant.
      J’ai remarqué que le sport m’avait aussi aidé à mieux dormir, dans le sens où je suis réellement fatiguée physiquement avant d’aller me coucher, je m’endors plus facilement.
      J’espère que tu trouveras les facteurs sur lesquels agir pour diminuer ces paralysies.

      Bon courage,

      La patiente

  • Marie 66 dit :

    J’ai beaucoup souffert de ce problème quand j’étais à la fac. J’étais en Cité Universitaire et il m’arrivait de m’endormir en rentrant des cours. Et très souvent, j’ai vécu cette situation. Mais comme nombre d’entre nous, je n’en ai parlé à personne. Et puis bizarrement, après avoir mes diplômes, en entrant dans la vie active et en devenant maman, cela a cessé. Mais j’ai connu des épisodes de somnambulisme, je me réveillais dans mon appartement toutes les lumières allumées, debout, alors que je me croyais allongée dans mon lit, dans le noir. Là aussi c’est terrible comme sensation ! Et puis avec les années, c’est rentré dans l’ordre. Il m’arrive toujours plus ou moins des choses bizarres comme de me réveiller parce que je parle à voix haute en dormant ou bien encore de vivre quelque chose de triste dans un rêve et de me réveiller avec des sanglots et les yeux humides de larmes.
    Un jour, j’ai dû consulter un pneumologue pour une suspicion d’apnées du sommeil. Et je suis appareillée depuis au moins dix ans maintenant. Je dors très bien. Mais lors du questionnaire lors d’une consultation avec mon pneumologue, il m’a demandé de lui parler de tous mes problèmes de sommeil et j’ai évoqué, juste en passant, ces espèces de cauchemars éveillée de ma vie estudiantine. Et là, j’ai entendu parler pour la première fois de « Paralysie du sommeil ». Je trouve que ce n’est pas assez médiatisé et on se retrouve bien seul(e) avec cette frayeur dont on ne comprend ni l’origine ni le mécanisme. Aussi merci beaucoup d’en parler. Et bon courage à ceux qui continuent à en souffrir.

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Nous vous remercions de partager votre expérience dans laquelle d’autres personnes pourront se reconnaître.
      Au travers de nos articles nous essayons de faire en sorte que chacun puisse s’identifier.
      Cordialement,
      Cabinet B

Leave a Reply