0% lus

Peut-être vous est-il déjà arrivé d’avoir été surpris par la sortie d’un son qui ne ressemble pas du tout à votre voix habituelle. Une voix rauque, irrité, ou parfois même, plus de voix du tout ?

Cela vous est arrivé à la suite d’un karaoké, d’un match de foot de votre équipe préférée ou en raccrochant d’un long coup de fil ?

Sommaire

La gorge et les cordes vocales irritées

Il est possible que vous souffriez d’une irritation au niveau de la gorge et des cordes vocales, c’est ce que l’on appelle communément une laryngite. Elle peut s’accompagner d’une toux sèche, différente de la toux grasse connue lors de la bronchite.

Adultes comme enfants peuvent souffrir de cette affection. Mais généralement, les causes à son origine et les conséquences diffèrent.

Dans cet article, nous nous intéressons à la laryngite chez l’adulte, qui peut être aiguë, ou chronique. La différence siège dans la durée de l’irritation.

Ne restez pas sans voix (et sans réponses)

Comment retrouver votre voix ? Quelles sont les causes de la laryngite, son évolution et les traitements mis en place ? Comment éviter une laryngite ? Qu’en est-il du traitement naturel de la laryngite ? Votre ostéopathe peut-il vous aider à retrouver votre voix et éviter la récidive ?

Les réponses dans cet article.

Qu’est-ce qu’une laryngite ?

La laryngite correspond à une inflammation au niveau de votre larynx. Ce dernier est une sorte de petit tube qui relie votre bouche à votre appareil respiratoire (votre trachée et vos poumons).

Cette inflammation est souvent la conséquence d’une infection du nez ou de la gorge.

Comme vos cordes vocales sont situées au niveau de votre larynx, une inflammation dans cette zone peut provoquer un rétrécissement du passage de l’air. Résultat : les cordes vocales ne sont plus à même de vibrer et bouger pour provoquer les sons.

Votre voix s’en retrouve alors rauque, enrouée, auquel cas on parle de dysphonie. Dans le cas où votre voix est complètement éteinte, il s’agit d’aphonie.

Combien de temps dure une laryngite ?

Cela dépend de sa forme. Nous parlons de laryngite chronique lorsque l’irritation dure plus de 3 semaines. Dans les autres cas, nous parlons de laryngite aiguë.

Il est bon de souligner ici que la laryngite aigüe est la forme la plus fréquente.

Laryngite aiguë, laryngite chronique : quelles différences ?

Nous savons que la différence principale réside dans la durée de l’inflammation. Mais il est aussi bon de savoir que les causes derrière la laryngite aiguë et la laryngite chronique varient.

La laryngite aiguë

Pour ce qui est de la laryngite aiguë, les causes sont majoritairement liées à des maladies infectieuses et la première cause est bien souvent virale.

Parfois, il peut s’agir d’une bactérie. Dans ce dernier cas, on peut alors observer la présence d’une fièvre et le traitement ne sera pas le même (la cause bactérienne implique un traitement médical adapté).

La laryngite chronique

La laryngite chronique, quant à elle, dure plus longtemps. Il s’agit d’une inflammation prolongée de la muqueuse du larynx.

Elle peut s’étendre sur quelques semaines et se répéter plusieurs fois. Ce phénomène peut alors provoquer une modification de la muqueuse du larynx, qui la rend plus fragile et sensible aux agressions extérieures.

Ce qui explique la présence éventuelle d’épisodes aigus de laryngite par la suite.

La laryngite chronique survient en cas d’infections à répétition ou encore de surmenage prolongé de la voix (courant chez les chanteurs ou chez les professeurs).

Mais il peut également s’agir d’une exposition prolongée dans un environnement irritant (comme le travail sur chantier par exemple).

Il faut savoir qu’un terrain tabagique prédispose aux laryngites chroniques. Cette dernière semble d’ailleurs être l’apanage des hommes fumeurs âgés de 45 à 55 ans.

La forme aiguë quant à elle, peut toucher tout le monde.

Les symptômes d’une laryngite

Les principaux signes d’une laryngite sont :

  • Toux sèche.
  • Sensation de gêne dans la gorge, associée à des raclements de gorge.
  • Voix rauque.
  • Difficultés à parler.
  • Difficultés lors de l’inspiration (différent de la crise d’asthme qui, elle, cause des difficultés à l’expiration).

Laryngite : les causes

Nous l’avons vu, la laryngite aiguë et la laryngite chronique ont des causes variées. Mais dans les deux cas, elles sont dues à des facteurs environnementaux irritants.

La principale différence réside dans la durée d’exposition à ces facteurs.
Dans le cas d’une laryngite aiguë, l’exposition est momentanée.

Dans le cas d’une laryngite chronique en revanche, l’exposition est prolongée, ou répétée. Cette exposition répétée peut alors modifier la muqueuse du larynx, et entraîner la chronicité de la laryngite.

Les principaux facteurs irritants

  • Une cause infectieuse : bactérienne ou virale (notamment dans la laryngite aiguë).
  • Une cause environnementale : la poussière, l’humidité, le froid, la fumée de tabac.
  • La consommation d’alcool.
  • Une cause digestive, comme le reflux gastro-œsophagien (RGO) qui vient irriter la muqueuse.
  • Une cause traumatique, comme un surmenage des cordes vocales causé par des cris, des chants forts.
  • Un choc direct sur la gorge (accident, coup de poing, etc.)
  • Une cause allergique, comme un choc allergique avec la présence d’un œdème.
  • Une cause anatomique, comme une malformation congénitale du larynx par exemple.

Le signe d’une autre atteinte ?

Soulignons ici que la laryngite peut être le signe d’une affection sous-jacente ou d’un problème plus grave. Elle peut en effet être l’un des symptômes d’une infection plus étendue, en lien avec votre système respiratoire ou encore digestif.

Conseils en cas de laryngite chez l’adulte

Quelques conseils sont à suivre si vous souffrez d’une laryngite :

  • Veillez à boire beaucoup d’eau.
  • Évitez de parler trop fort ou en forçant sur votre voix.
  • Évitez la consommation de tabac et d’alcool.
  • Limitez l’exposition aux substances irritantes (fumée, poussière, produits chimiques, etc.)

Quand consulter ?

Si vous pensez souffrir d’une laryngite, direction votre médecin traitant. Lui seul peut faire le diagnostic et vous prescrire les traitements adaptés.

Diagnostic de la laryngite

Pour diagnostiquer une laryngite, le médecin procède à l’examen de votre gorge. Ici, il regarde votre larynx et recherche ce qui a pu causer l’atteinte.

Cela dans le but d’écarter toute pathologie qui pourrait nécessiter une prise en charge rapide (comme un cancer par exemple).

Laryngite : quels traitements ?

Après avoir établi le diagnostic, votre médecin pourra vous prescrire des antibiotiques (lorsque la cause identifiée est en rapport avec une infection bactérienne).

Lors d’un surmenage de la voix, repos et hydratation sont les mots d’ordre.

Dans le cas où l’inflammation dont vous êtes victime est importante, il est possible que votre médecin vous prescrive des corticoïdes.

Une intervention en urgence est nécessaire lorsque l’air ne passe plus et qu’il existe un risque accru d’asphyxie (lors d’un choc allergique par exemple).

Les questions relatives au traitement restent à discuter directement avec votre médecin.

Laryngite : quel traitement naturel ?

Avez-vous pensé à consulter votre ostéopathe ? L’ostéopathie présente en effet une complémentarité dans la prise en charge de la laryngite. Une médecine douce particulièrement efficace dans le traitement naturel de la laryngite.

D’ailleurs, l’ostéopathie peut agir sur les deux formes de laryngite, qu’elle soit chronique ou aiguë. Les techniques et objectifs ne seront cependant pas les mêmes.

Laryngite chez l’adulte et ostéopathie

Vous souffrez d’une laryngite aiguë ? Alors le travail de l’ostéopathe s’inscrit en soutien d’un traitement médicamenteux adéquat. L’objectif ici est d’aider à votre bonne récupération et d’éviter qu’une chronicité s’installe.

En cas de laryngite aiguë, l’ostéopathe sera à même de travailler à distance de votre larynx qui est inflammé. Le but sera double :

  • Limiter les contraintes mécaniques qui peuvent favoriser l’inflammation du larynx
  • Activer tous les mécanismes de défense du corps pour que l’inflammation se draine plus rapidement

Penchons nous sur les buts thérapeutiques en ostéopathie dans le cadre du traitement naturel de la laryngite.

Prévenir la chronicité

“En cas de laryngite chronique, la prise en charge en ostéopathie reste tout aussi pertinente. Elle permet d’abord de réduire la fréquence d’apparition de la laryngite, ce qui diminue ainsi sa chronicité.

Mais le travail de l’ostéopathe ne s’arrête pas là. Il permet également de limiter l’apparition de troubles ORL secondaires à la laryngite. Il peut s’agir de pharyngites, de sinusites chroniques, etc.”

Alexandre ChaptalOstéopathe DO

Diminuer l’inflammation

L’une des priorités de votre ostéopathe ? Lever les contraintes mécaniques pour que l’inflammation puisse s’évacuer.

Ensuite, il effectue un travail sur la circulation générale (la circulation artérielle, veineuse et lymphatique). Il effectue aussi une vérification des organes qui permettent d’évacuer les toxines et de drainer votre système.

Ainsi, ne vous étonnez pas si votre ostéopathe se penche sur votre foie ou encore vos reins. Un travail sur ces organes peut en effet être réalisé afin de vous aider au mieux à diminuer l’inflammation dont vous êtes victime.

Soulager les contraintes mécaniques

L’ostéopathe peut aussi travailler sur les structures adjacentes au larynx. Le but ici est de lever diverses tensions, qu’elles soient ligamentaires, musculaires ou articulaires.

Il peut aussi s’agir de tensions au niveau de vos fascias (des membranes qui enveloppent un bon nombre d’éléments dans votre corps).

Ainsi, vos cordes vocales, vos cervicales et les membranes situées au niveau de votre cou et de votre crâne seront vérifiées et travaillées au besoin.

“Un travail à distance peut également se faire. C’est notamment le cas si vous avez subi différents traumatismes, parfois même très anciens. On pense notamment à d’éventuelles entorses, fractures, luxations, etc. Oui, tous ces traumatismes peuvent en effet provoquer des compensations qui majorent les contraintes mécaniques au niveau de votre larynx.”

Alexandre ChaptalOstéopathe DO

Limiter les troubles chroniques de la sphère ORL

Si vous êtes souvent sujets aux sinusites, aux rhumes, aux rhinopharyngites, etc. vous n’êtes pas à l’abri de voir vos infections migrer vers votre gorge et votre larynx.

La prévention consiste alors à soigner en amont ces affections, qui peuvent récidiver.
Votre ostéopathe peut, lors d’une prise en charge relativement tôt, limiter et soigner ces troubles ORL chroniques.

Renforcer votre système immunitaire

Lorsque votre système immunitaire est affaibli, il vous est plus difficile de vous défendre face aux agressions extérieures (les virus ou les bactéries notamment).

“Votre ostéopathe veille ainsi à ce que votre système immunitaire fonctionne de manière optimale. Pour ce faire, le praticien doit s’assurer de la bonne circulation du sang et de la lymphe, toutes deux garantes de votre immunité.

L’ostéopathe peut également travailler sur les zones en lien avec les organes qui participent au bon fonctionnement de ce système lymphatique, comme votre rate par exemple.”

Alexandre ChaptalOstéopathe DO

Cabinet B - Ostéopathie

Rencontrez l’équipe qui fait la réputation de nos cabinets d’ostéopathie à Toulouse. Découvrez les spécialistes des sujets en lien avec la sphère ORL.

Laisser un commentaire

Une question ? Envie de partager votre parcours avec nous ?
Laissez-nous un commentaire, nous y répondons systématiquement.