Skip to main content
0% lus

Luxation du coccyx, coccygodynie : comment soulager les douleurs au coccyx ?

Sommaire

Tout savoir sur le coccyx

Le coccyx, c’est ce petit os situé tout en bas de votre colonne vertébrale, dans le bassin osseux. Il fait suite au sacrum et est palpable en bas du plis interfessier. Lorsque le coccyx se luxe, il se dirige vers l’avant, et perturbe ainsi les éléments qui dépendent de sa mobilité.

colonne vertébrale

Sa pointe, que l’on appelle pointe coccygienne, est située juste en arrière de l’anus. Normalement, elle n’est pas sensible à la palpation. Néanmoins, elle peut être particulièrement douloureuse en cas de luxation.

Les fonctions du coccyx

Le coccyx se situe au centre d’une zone stratégique : le plancher périnéal, constitué par les muscles du périnée. Il intervient notamment dans le maintien des organes pelviens comme la vessie et le côlon. De même que l’utérus chez les femmes. Il est donc sollicité lors de la défécation, de la miction et de l’accouchement.
Votre coccyx joue également un rôle dans la statique pelvienne et la régulation de votre posture. Comment ? Par l’intermédiaire, entre autres, de votre périnée.
De plus, il a également un rôle dans une fonction moins soupçonnée… votre respiration. Et ce, notamment par l’intermédiaire de fibres musculaires qui relient diaphragme et périnée.
Voilà pourquoi, si vous souffrez d’une luxation ou fracture du coccyx, vous pourriez avoir mal lorsque vous respirez ou toussez. Cela peut même potentiellement se sentir à la marche.

Luxation du coccyx et coccygodynie : symptômes et causes

Les symptômes

Le symptôme principal d’un coccyx luxé est la douleur en position assise. De plus, passer de la position assise à debout peut être difficile voire très douloureux.

luxation coccyx

La zone peut également être sensible au toucher. Un effort de toux ou lors de la défécation peuvent aussi entraîner des douleurs. Tout comme peuvent l’être les rapports sexuels chez les femmes atteintes de ce trouble.

Douleurs au coccyx : les causes

On peut retrouver de nombreuses causes derrière les douleurs au coccyx, et notamment :
Traumatismes
Calcification. C’est-à-dire une accumulation de dépôt de calcium qui entraîne un durcissement de l’os et une perte de sa mobilité.
Surpoids.
Kyste pilonidal, formé autour d’un poil.
Excroissance osseuse au niveau de l’épine coccygienne.
Anatomie anormale du coccyx.
Etc.

La luxation du coccyx, en cause dans plus de 20% des coccygodynies, est généralement causée par un traumatisme. Le coccyx peut en effet avoir été mis à mal à la suite d’une chute sur les fesses. Ou encore lors d’un accouchement du fait de la pression exercée sur cet os lors du passage de bébé. C’est particulièrement vrai lors d’un accouchement instrumentalisé ou difficile.

J’ai mal au coccyx pourtant je ne suis pas tombé…

Il est parfois possible que des microtraumatismes répétés soient venus fragiliser la zone.
Certains métiers et pratiques sportives exposent en effet plus facilement au risque de coccygodynie. Il peut s’agir notamment de l’équitation, du vélo, de la moto, ou encore de la conduite sur terrain accidenté.
Certaines études montrent également un lien entre les états dépressifs et les coccygodynies.

La fracture du coccyx

De manière générale, la luxation est plus fréquente que la fracture du coccyx. Néanmoins, il est possible que celui-ci soit fracturé. Notamment si le traumatisme est important, ou encore en cas d’ostéoporose.

Luxation du coccyx : diagnostic et traitement

Comment se pose le diagnostic d’une luxation du coccyx ?

Devant toute douleur au niveau de la zone coccygienne, consultez en premier lieu votre médecin traitant.

D’abord, il cherche à en savoir plus sur l’origine de votre douleur. A-t-elle été provoquée par un choc, un accident ? Ou s’agit-il d’une douleur chronique d’apparition plus ou moins progressive ?

Ensuite, il procède à la palpation. Il cherche à reproduire la douleur en manipulant et en mobilisant le coccyx. Un examen de l’environnement immédiat, soit vos lombaires, bassin, membres inférieurs, ainsi qu’un toucher rectal peuvent parfois être réalisés.

Enfin, en cas de douleurs vives ou chroniques, il est possible d’effectuer une radiographie.

Luxation du coccyx : quel traitement ?

Dans le cas de coccygodynies aiguës, des antalgiques peuvent être prescrits. Ce point reste à discuter directement avec votre médecin.

Il vous sera également très certainement conseillé d’opter pour des sièges aux assises confortables. Mais aussi d’éviter les longs voyages en voiture, le vélo, l’équitation, la moto, etc. Et éventuellement d’acquérir une bouée ou un coussin évidé.

Luxation du coccyx et ostéopathie

La prise en charge en ostéopathie de la luxation du coccyx permet souvent à minima de soulager vos douleurs coccygiennes. Voire même de les soigner durablement tout en palliant aux désagréments que cela peut occasionner.
Car s’il faut traiter la source du problème, il faut également identifier les adaptations faites par votre corps.
En effet, la luxation du coccyx pousse bien souvent à adopter des positions dites antalgiques. Ce sont les positions que vous prenez spontanément en vue de limiter vos douleurs.

Tout cela génère des déséquilibres et tensions dans votre corps. Tensions qui risquent, à terme, de générer d’autres troubles comme des lombalgies. C’est là que votre ostéopathe intervient.

Investigation et travail préparatoire

Parfois, un travail sur la mobilité du bassin et la détente du périnée est nécessaire pour soigner efficacement votre coccyx.

Votre ostéopathe va s’intéresser à son « état » et à son positionnement. Votre coccyx peut en effet dévier sur un côté, à l’avant ou encore à l’arrière. Parfois même, le coccyx semble être en apparence “dans l’axe”, mais il est particulièrement dur et très peu mobile.

Chez certaines personnes, le coccyx peut être naturellement orienté vers l’arrière et pourtant “bien positionné”. Ici, peu ou aucune douleur ne se font ressentir au coccyx. Néanmoins, la position allongée sur le dos ou la pratique d’exercices au sol est inconfortable.

Dans certains cas, l’ajustement peut débuter relativement tôt, dès le premier soin. Mais il est souvent nécessaire de vérifier et soigner plusieurs structures au préalable pour que votre coccyx récupère sa fonction.

Des examens flous, des douleurs peu constantes

Le positionnement de l’os coccygien peut, de temps à autres, leurrer. Parfois, l’examen de radiologie montre un os qui semble désaxé, mais qui ne l’est pas pour autant. À contrario, la radiographie peut afficher un os dans l’axe alors que l’articulation est belle et bien touchée. C’est le cas de la subluxation du coccyx.

Un coccyx subluxé peut vous faire souffrir pendant un temps avant que la douleur ne finisse par passer. Et pourtant, l’os coccygien n’est pas réellement rétabli. C’est parce que le corps s’adapte. D’où l’intérêt d’une approche globale. Il est tout à fait possible par exemple que vous consultiez pour des maux de ventre et que votre ostéopathe vienne travailler sur votre coccyx.

Focus sur la colonne vertébrale

Votre coccyx termine votre colonne vertébrale. Un trouble de celui-ci peut alors se faire ressentir lorsque vous respirez, toussez, allez aux toilettes. Et pour certains même, lors de mouvements de la tête.

En effet, votre bassin et périnée agissent quelque peu comme un socle pour la colonne vertébrale.

Votre coccyx et votre colonne vertébrale sont étroitement liés, notamment par ce que l’on appelle la dure-mère. Il s’agit d’une membrane qui contient la moelle épinière avec tout son réseau nerveux.
Par exemple, des antécédents de luxation du coccyx peuvent entraîner des contraintes indirectes au niveau de cette dure-mère. Ainsi donc, créer des douleurs en amont au niveau vertébral.

D’où l’importance de vérifier la bonne fonction de votre colonne vertébrale afin de pouvoir soigner votre coccyx. Et inversement, il est important d’examiner et traiter votre coccyx, même si vous consultez pour des maux de tête. Ou encore une lombalgie.

Vers un transit optimal

La luxation du coccyx peut perturber le bon fonctionnement du système digestif. Notamment car on assiste à une compression des ganglions nerveux au niveau du coccyx.
Ces ganglions participent à l’innervation de vos viscères. C’est pourquoi, cette compression peut bloquer l’influx nerveux et engendrer alors un mauvais fonctionnement de votre système digestif.
Le mouvement du coccyx intervient notamment dans la défécation par ses liens musculaires directs avec le périnée. Et particulièrement “le releveur de l’anus”, un muscle que vous pouvez sentir lorsque vous vous retenez d’aller à la selle.

Le but de votre ostéopathe ? Redonner de la mobilité aux organes digestifs et ajuster le positionnement de votre coccyx pour améliorer votre transit.

Un périnée plus tonique

Le coccyx constitue un point d’amarrage des éléments du périnée et sa luxation aura un effet sur sa tonicité. Lorsqu’il perd en tonus, le périnée ne peut plus assurer correctement son rôle de maintien des viscères. Ainsi que sa fonction de continence.

Et cela peut malheureusement entraîner divers troubles :

Afin d’effectuer un travail complet et limiter ces troubles, l’ostéopathe doit travailler sur les différents éléments liés à votre coccyx. Soit le bassin, les muscles et les membranes qui forment votre périnée, ainsi que vos organes pelviens. Le tout, sans technique interne, c’est-à-dire sans toucher rectal.

Préparer le corps à l’accouchement pour prévenir les coccygodynies

Lors de l’accouchement, le passage de la tête de bébé est induit, entre autres, par les mouvements du coccyx. Mouvements qui permettent d’augmenter le diamètre du bassin.

Lors d’efforts de poussée importants ou de l’utilisation d’instruments d’aide à l’accouchement, le coccyx subit une forte pression. Il risque alors une luxation.

Envisagez de consulter votre ostéopathe et de profiter d’un suivi lors de votre grossesse. Lors de la préparation à l’accouchement avec un ostéopathe, celui-ci s’assure de la bonne mobilité du bassin, coccyx et sacrum. Le but ? Que votre accouchement se déroule dans des conditions optimales pour prévenir, entre autres, le risque de coccygodynie post-partum.

Un travail en synergie

Il s’agit d’un travail fait en douceur. Votre ostéopathe posera ses mains sur le bas de votre colonne, bassin et bas ventre, au-dessus de votre pubis.

Ce travail peut être couplé à celui de votre kinésithérapeute ou de votre sage-femme,. Notamment en cas de rééducation après traumatisme du périnée ou du coccyx. Ou encore, en cas de rééducation périnéale afin d’optimiser les soins ostéopathiques après l’accouchement.

Enfin, en plus des soins de votre ostéopathe, adoptez les bons gestes au quotidien en vue d’une récupération optimale :

  • bougez, marchez cela permettra de mobiliser votre bassin et ainsi votre coccyx
  • portez des vêtements souples et confortables afin d’éviter toute compression sur le coccyx
  • appliquez du chaud ou du froid lors crise de douleur à l’aide de poche de glace ou de linge chaud

Cas clinique

Traitement

1er soin

  • Travail pour décomprimer le coccyx avec le sacrum et un travail dans la structure du coccyx est également réalisé.
  • Un travail de rééquilibration des tensions entre le diaphragme et le périnée.
  • Réajustement de l’articulation de la charnière dorso-lombaire, c’est-à-dire la jonction entre vos vertèbres dorsales et lombaires.

2ème soin

Revient 15 jours plus tard : En effet, le dos va beaucoup mieux, malgré des difficultés encore à rester assise toute la journée. Elle observe que sur son cheval, elle met tout son appui sur la jambe droite. Et elle s’est également rappelé qu’elle s’était coincé le pied gauche dans l’étrier un jour, le cheval l’avait tiré sur quelques mètres. Elle n’avait rien eu sur le coup. Il n’y a pas de changement sur la constipation.

  • Travail sur la mobilité articulaire du pied gauche et centrage du bassin.
  • Travail sur la perfusion des organes en redonnant de la souplesse aux membranes entourant les viscères.
  • Libération des tensions au niveau des sphincters présents tout le long du tube digestif ainsi qu’une libération des tensions, spécifiquement sur le côlon.
  • Un travail sur la structure osseuse du coccyx et du sacrum est également réalisé car mieux mais encore très “durs”.
  • Conseils d’étirements de la colonne vertébrale.

3ème soin

Elle revient à la fin de l’année scolaire, me précisant également que pendant les vacances, elle ne fera pas de cheval pendant quelques semaines. Elle a réussi à passer son année sans trop de douleur grâce également aux étirements, mais sent que cela pourrait être mieux. Elle se sent beaucoup mieux au niveau du transit et de ses appuis lorsqu’elle monte à cheval.

  • Travail de décompression de tout l’axe de la colonne vertébrale, ainsi que sur le diaphragme et les côtes où il s’y attache.
  • Réajustement des articulations de la hanche gauche et travail sur la membrane la liant aux organes pelviens.
  • Suivi par mails quelques mois après la reprise des cours : elle n’a quasiment plus de douleur ou alors les étirements en fin de journée suffisent à les faire disparaître.

Cabinet B - Ostéopathie

Découvrez ce qui fait la réputation de nos cabinets d’ostéopathie à Toulouse.

Laisser un commentaire

Une question ? Envie de partager votre parcours avec nous ?
Laissez-nous un commentaire, nous y répondons systématiquement.