0% lus

Un ou plusieurs doigts de votre main se fléchissent progressivement et irréductiblement sans pour autant que vous connaissiez de douleurs ? Votre paume semble quelque peu « déformée » ? Il s’agit peut-être de la maladie de Dupuytren, une maladie des nerfs de la main.

Côté médical, on l’appelle aponévrose palmaire, sclérose rétractile ou encore MDD. Dans le langage courant, la maladie du cocher, la maladie des vikings ou encore la contracture de Dupuytren.

Il arrive parfois même que nous l’orthographions – à tort – maladie de putrain, maladie du petrin, maladie de pietrain, ou encore maladie dupuis train.

Alors quels sont les symptômes et comment soigner la maladie du Dupuytren ? Quelles sont les limites de l’ostéopathie dans le traitement de celle-ci ? Nous vous apportons les réponses dans cet article.

Qu’est-ce que la maladie de Dupuytren ?

Il s’agit d’une maladie d’origine inconnue qui touche l’aponévrose palmaire. Voyez l’aponévrose comme un tissu présent dans la paume de la main, recouvrant celle-ci et permettant de protéger les muscles, les vaisseaux et les nerfs que nous avons dans la main.

C’est ici que passent les tendons nous permettant de fléchir nos doigts, ou de serrer un objet. Enfin, c’est aussi par cet endroit que passe le nerf médian (un nerf qui parcourt le long du bras et le canal carpien jusqu’à la main).

Attention, il est important de différencier la maladie de Dupuytren du syndrome du canal carpien, autre maladie des mains, elle caractérisée par une compression du nerf médian.

La formation de nodules dans la main

C’est quand cette membrane (l’aponévrose palmaire) s’épaissit qu’apparaissent des petits nodules, comprenez par là la formation de petites boules, le plus souvent indolores. Et c’est cela qui provoque la rétraction de notre paume sur elle-même et le fléchissement de nos doigts.

Maladie de Dupuytren : les symptômes

Vous pourriez remarquer qu’un ou plusieurs de vos doigts se replient vers votre paume et vous pouvez les plier sans encombre mais vous ne pouvez pas les tendre. Et si tous les doigts de votre main peuvent être concernés, l’atteinte débute dans la majorité des cas par le quatrième et le cinquième doigts (l’annulaire et l’auriculaire).

On peut parfois même remarquer la rétraction de l’aponévrose palmaire à l’œil. En effet, comme notre peau est accolée à l’aponévrose, on peut souvent voir que la peau forme des plis au niveau de l’atteinte, on les appelle des « cordes ».

Une maladie évolutive

Il est important de comprendre que la maladie de Dupuytren est une maladie évolutive et que l’impact sur notre motricité évolue au fur et à mesure que la maladie elle-même évolue.

En effet, plus la rétraction de l’aponévrose palmaire progresse, plus nos doigts auront tendance à se recroqueviller sur notre paume.

La maladie de Dupuytren peut-elle toucher d’autres parties du corps ?

Elle peut en effet aussi toucher la plante du pied, et on l’appellera alors maladie de Ledderhose. Dans des cas plus rares, la maladie de Dupuytren peut toucher la verge, il s’agit du moins d’un trouble similaire à la maladie de Dupuytren. Dans le cas où ce trouble touche le pénis, on l’appellera alors maladie de Lapeyronie.

Les causes de la maladie de Dupuytren

C’est Guillaume Dupuytren, un chirurgien et anatomiste français réputé qui décrivit pour la première fois cette maladie en 1832, remarquant que son cocher avait les doigts très recroquevillés. Là ! Voilà pourquoi on l’appelle aussi la maladie du cocher… Mais cela nous en dit pas plus sur les causes ? Le cocher était-il touché par ce trouble à force de tenir les rênes ?

Non, il ne semblerait pas que cela soit dû à une utilisation excessive des mains…

Une maladie d’origine inconnue

L’origine de la maladie reste en fait encore inconnue à ce jour mais les chercheurs ont mis en évidence certains facteurs de risques.

Les facteurs à risques

  • La génétique et l’hérédité : dans la majorité des cas, un membre de la famille a déjà souffert de cette atteinte
  • Le sexe : les chiffres montrent que les hommes sont plus touchés par la maladie de Dupuytren que les femmes
  • L’âge : bien souvent, les 1ers signes de la maladie apparaissent aux alentours de 40 à 50 ans.
  • D’autres pathologies : Il semblerait que diabète soit un facteur favorisant l’apparition de cette maladie
  • La situation géographique : on observe plus de personnes atteintes dans le nord de l’Europe qu’ailleurs. Ce facteur reste à ce jour inexpliqué
  • Les habitudes de vie : il semblerait que la consommation excessive d’alcool ou de certains médicaments puisse favoriser l’apparition de ce trouble

La maladie de Dupuytren, une maladie professionnelle ?

La question est souvent posée, notamment par les personnes particulièrement exposées à un travail manuel (et là, on repense au cocher). Il n’a cependant pas encore été prouvé que le travail manuel ou l’utilisation excessive de la main au travail soit l’un des facteurs favorisant l’apparition de la maladie des doigts qui se recroquevillent.

La maladie de Dupuytren n’est donc pas encore reconnue à ce jour comme étant une maladie professionnelle.

maladie de dupuytren ostéopathe ostéopathie

Je pense souffrir de la maladie de Dupuytren, quand consulter ?

Les symptômes de la maladie de Dupuytren étant que très rarement douloureux, grand nombre des personnes attendent d’être à un stade relativement avancé pour consulter un médecin.

Il est toutefois indispensable de consulter votre médecin dans le cas où vous suspecteriez la maladie de Dupuytren ou déceliez l’apparition des premiers symptômes, afin de limiter la perte de mobilité de votre main. N’oubliez pas qu’il s’agit d’une maladie évolutive.

Évolution de la maladie de Dupuytren sans soins médicaux adaptés

En effet, si aucun soin ne vous est prodigué, la main risque de se recroqueviller complètement sur elle-même, sans que vous soyez à même de l’ouvrir à nouveau.

Ce temps de rétraction de la main est relativement long et peut s’étendre de plusieurs mois à plusieurs années selon la vitesse d’évolution de la maladie, évolution d’ailleurs différente d’une personne à une autre.

Dans les stades les plus avancés, il devient en effet très difficile d’ouvrir complètement sa main et d’avoir suffisamment de force pour maintenir un objet. Nous perdons également en habileté au niveau de nos doigts et certaines tâches simples comme écrire ou tenir des couverts deviennent délicates, voire impossibles.

C’est pourquoi il est indispensable de consulter votre médecin sans attendre.

Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton « éditer » pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Les « effets secondaires »

Bien que dans la majorité des cas, la contracture de Dupuytren ne s’accompagne pas de douleurs, il se peut que l’on ressente, de manière exceptionnelle, une gêne à l’extension des doigts ou encore une douleur.

L’impact psychologique de la maladie de Dupuytren, en revanche, est plus souvent rencontré. Une certaine gêne sociale pourrait s’instaurer du fait de l’incapacité parfois à réaliser nos gestes simples de quotidien. On a aussi souvent peur d’embêter nos proches lorsque l’on a besoin d’assistance pour certaines tâches. Parfois, c’est aussi le manque d’information sur les causes de la maladie et le fait que celle-ci soit difficilement curable qui nous pousse à l’isolement…

Envisagez de vous rendre sur des forums traitant de la maladie de Dupuytren, vous pourrez ainsi échanger sur vos expériences et vous sentir moins isolé face à ce trouble.

Comment soigner la Maladie de Dupuytren ?

Il n’existe à ce jour aucun traitement efficace permettant de réparer les effets de la contracture de Dupuytren et l’option de l’intervention chirurgicale est souvent proposée.

Avant d’arriver au stade de l’opération cependant, des méthodes naturelles et non invasives existent afin d’accompagner au mieux la personne touchée et de ralentir le développement de la maladie.

Maladie de Dupuytren, quel traitement naturel ?

Le premier soin proposé consiste à provoquer l’étirement des muscles fléchisseurs en forçant l’extension des doigts. Dit comme ça, cela semble quelque peu barbare mais il n’en est rien ne vous inquiétez pas, il s’agit en fait d’étirer votre main sur une table.

Il est alors conseillé de faire ce petit exercice plusieurs fois par jour, afin de freiner tant que possible l’évolution de la rétraction de l’aponévrose palmaire et des tendons.

Les soins proposés ensuite viseront à mobiliser les tissus, via la kinésithérapie et des massages de la main de façon à relâcher l’ensemble des structures et à faciliter leur mobilité. D’autres exercices viseront eux à maintenir une bonne amplitude d’ouverture de la main.

Maladie de Dupuytren : quand l’opération s’impose

Il existe malheureusement parfois des situations où le phénomène de rétraction est plus rapide. Le “test de la table” permet notamment d’évaluer la gravité du cas. Si lorsque vous essayer de poser votre main à plat sur une table, vos doigts ne peuvent plus s’étendre à plat, une chirurgie de la main sera envisagée.

Le chirurgien cherchera alors à décoller les tissus et les membranes les uns des autres de façon à ce que la peau, les tendons et l’aponévrose palmaire puissent mieux « glisser » entre eux.

Le chirurgien peut également sectionner l’aponévrose palmaire dans le but de rétablir une bonne amplitude au niveau de l’ouverture de la main. On appelle cette opération chirurgicale l’aponévrotomie.

Les améliorations après opération

À ce jour les résultats immédiats et à long terme après une opération chirurgicale de la main restent discutables et certaines personnes ayant été opérées connaissent finalement de nouvelles rétractions. Parfois, l’opération ne rétablit que très peu la mobilité de la main.

Maladie Dupuytren : et la place de l’ostéopathie dans tout ça ?

Si la prise en charge de la maladie de Dupuytren par l’ostéopathie ne permet d’en guérir, elle permet toutefois de ralentir le développement de celle-ci et d’agir sur ses symptômes impactant notre quotidien et notre confort de vie. Votre ostéopathe peut aussi bien vous accompagner dans votre parcours préopératoire qu’après une éventuelle chirurgie.

Vous dire que la prise en charge de la maladie de Dupuytren en ostéopathie est simple serait cependant vous mentir.

maladie dupuytren massage ostéopathe

Une prise en charge toute particulière

La question de la prise en charge de la maladie de Dupuytren en ostéopathie est en effet relativement compliquée. Pourquoi ? Principalement car il s’agit d’une maladie d’origine inconnue et que votre ostéopathe devra considérer deux axes de soins qu’il devra habilement allier.

Le corps pris en compte dans sa globalité

Le premier axe de soin est, comme le veut toujours la philosophie de l’ostéopathie : nous soigner dans notre globalité, nous soigner au sens large. Comprenez par là que l’ostéopathe devra couvrir thérapeutiquement tous les facteurs causant ou exacerbant les symptômes de cette maladie.

Autrement dit, un vrai travail de fond. Vous n’aurez pas grand-chose à faire de votre côté si ce n’est vous détendre, les mains de l’ostéopathe viennent interpréter les messages transmis par notre corps.

L’action locale

Le deuxième axe de travail pour l’ostéopathe sera une action plus locale, et notamment au niveau du poignet atteint avec un travail directement sur l’aponévrose palmaire.

Il accordera aussi une attention particulière à tous liens physiologiques et biomécaniques qui ont une action sur cette aponévrose. Car quand cette dernière se rétracte, beaucoup d’éléments environnants subissent des tensions. Et ce sont ses multiples tensions qui vont générer les nodules dans la paume de la main.

Enfin, les techniques de l’ostéopathe viseront aussi à limiter la formation des “cordes” dans votre paume afin de venir freiner la flexion de vos doigts vers l’intérieur de votre main.

Une amélioration du confort au quotidien

Votre ostéopathe peut donc relâcher les tensions en travaillant sur l’adhérence des nodules, permettant ainsi d’avoir une main plus souple, plus détendue. Il peut être alors plus confortable d’effectuer certains gestes du quotidien.

L’ostéopathie, le traitement miracle ?

Attention, bien que les techniques développées en ostéopathie soient très précises et qu’elles soient susceptibles d’apporter un confort non négligeable au quotidien, cela ne permet pas de soigner la maladie. De plus, l’effets des séances dépendront aussi de notre état de santé général, de l’avancé de la maladie de Dupuytren (à savoir l’évolution de la rétraction de l’aponévrose palmaire), et aussi, quoi que l’on en dise, de la qualité de l’ostéopathe que nous consulterons.

Quant à la question de la possibilité de récupération complète de la souplesse de la main et du regain d’ouverture de celle-ci, c’est une autre question tout aussi compliquée. Une question qui demande une prise de recul une fois les premiers soins effectués, pouvant prendre plusieurs semaines à plusieurs mois avant de pouvoir se prononcer.

maladie de dupuytren ostéopathe ostéo

Je me suis fait opérer de la main, puis-je consulter un ostéopathe ?

Absolument, l’ostéopathie après la chirurgie est tout à fait conseillée et le traitement effectué par l’ostéopathe sera sensiblement le même. Notez cependant qu’il est toujours intéressant pour votre ostéo d’avoir à sa disposition le compte-rendu de l’intervention chirurgicale afin de savoir plus précisément sur quels éléments anatomiques a travaillé le chirurgien.

Combien de temps après l’opération puis-je aller voir un ostéopathe ?

Le plus tôt est le mieux ! Votre ostéopathe pourra ainsi tirer profit de la reconstruction cellulaire qui s’effectue pendant votre cicatrisation. Ne vous inquiétez pas, les techniques effectuées par votre ostéopathe seront dans ce cas extrêmement fines et douces et ne demanderont parfois même aucun mouvement de vos doigts ou de votre poignet.

Bien que ce ne soit pas l’idéal, notez qu’il est même parfois possible pour votre ostéopathe de travailler à travers les pansements.

Plus tard, l’ostéopathe peut vérifier votre cicatrice et s’assurer que celle-ci ne soit pas perturbatrice. Et oui, une cicatrice, c’est une rétraction de tissus, et qui dit rétraction dit tension !

Je suis un bloc de texte, cliquez sur le bouton « éditer » pour me modifier. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Cabinet B - Ostéopathie

Une équipe d’ostéopathes diplômés au sein d’écoles agréées par le Ministère de la Santé

Cabinet B

Author Cabinet B

Cabinet d'ostéopathie à Toulouse, regroupant des ostéopathes aux spécialités diverses, tous animés par la volonté de créer une véritable relation de confiance avec leurs patients.

More posts by Cabinet B

Leave a Reply