0% lus

Vous avez remarqué, un peu par hasard, des petites boules sous un ou sous vos deux pieds, au centre de votre voûte plantaire et celles-ci ne sont pas particulièrement douloureuses ?

Ou au contraire, vous ressentez comme une sensation de corps étranger sous le pied ainsi qu’une gêne ou une douleur lorsque vous marchez ?

Il peut s’agir de la maladie de Ledderhose. On l’appelle aussi fibromatose plantaire ou encore, à tort, maladie de lait de rose et elle est caractérisée par l’apparition de fibromes, de petites tumeurs bénignes sur la voûte plantaire.

C’est une maladie souvent silencieuse et asymptomatique, il est pourtant important de l’identifier rapidement.

Revenons ensemble sur ce trouble, les manières de le reconnaitre, ses causes d’apparition et sa prise en charge non invasive, notamment via des soins ostéopathiques.

Qu’est-ce que la maladie de Ledderhose ?

Il s’agit d’une maladie décrite pour la première fois en 1897 par un médecin allemand qui lui donna son nom.

Cette pathologie touche l’aponévrose plantaire, une sorte de lame fibreuse située sous le pied et s’étendant des orteils jusqu’au talon et permettant de soutenir l’arche du pied.

C’est lorsque se développent progressivement des nodules (des petites boules) au niveau de cette aponévrose plantaire que l’on parle de la maladie de Ledderhose.

Ces nodules sont sous la peau et généralement localisés dans la portion centrale de la voûte plantaire (là où votre pied n’a pas de contact avec le sol). Notez que cette atteinte peut concerner les deux pieds.

Maladie de Ledderhose et maladie de Dupuytren

La maladie de Ledderhose est au pied ce que la maladie de Dupuytren est à la main. Il s’agit en effet du même type de pathologie, une fibromatose mais dans le cas de la maladie de Ledderhose, elle se développe niveau du pied.

D’ailleurs, parmi les personnes atteintes de la maladie de Ledderhose, 40% à 50% d’entre elles seraient également touchées par la maladie de Dupuytren.

Notez que plus rarement, cette maladie peut aussi se localiser au niveau du pénis, on parlera alors de la maladie de Lapeyronie.

Quels sont les symptômes de la maladie de Ledderhose ?

L’apparition de cette maladie est le plus souvent indolore et asymptomatique (comprenez par là qu’elle ne génère pas de symptômes).

Elle se manifeste en général par une gêne sous le pied et notamment lorsque vous marchez. Vous pourriez aussi avoir quelques difficultés à trouver chaussure à votre pied.
Lorsque vous posez le pied au sol, vous pourriez ressentir une sensation de corps étranger sous le pied, un peu comme si vous aviez un gros caillou dans la chaussure.

C’est alors en observant vos pieds que vous voyez apparaître une ou plusieurs petites boules sous le pied (les fameux nodules). Il arrive parfois aussi que cette atteinte provoque des démangeaisons sous les pieds.

Contrairement à la Maladie de Dupuytren qui provoque une rétractation des muscles et des doigts, la maladie de Ledderhose ne provoque pas (ou que très rarement) de rétraction des orteils.

Ces douleurs sous le pied

Attention, il est à noter que des douleurs sur la voûte plantaire peuvent être aussi causées par une fasciite plantaire (dite aussi aponévrosite plantaire), se caractérisant par des douleur sous le pied, près du talon.

Le syndrome de Morton, autre trouble du pied, quant à lui génère des douleurs sous l’avant du pied ainsi que des fourmillements ou des brûlures au niveau des orteils.

maladie ledderhose ostéopathe traiter

Maladie de Ledderhose : les causes

Les causes de maladie de Ledderhose sont encore mal connues à ce jour mais il semblerait, qu’il y ait, d’après les chercheurs et les médecins, des facteurs prédisposants à l’apparition de cette atteinte :

  • Une prédisposition héréditaire est présente dans 40 à 50% des personnes atteintes de la maladie
  • Des traumatismes du pied engendrés par des chocs répétitifs chez le sportif
  • La présence de diabète
  • La prise de médicaments antiépileptiques
  • Une immobilisation prolongée à la suite d’une fracture du pied
  • Une intervention chirurgicale sur cette zone
  • La consommation excessive d’alcool

Qui est le plus touché par la maladie de Ledderhose ?

Bien qu’hommes et femmes puissent être touchés, on remarque une prédominance chez les hommes de plus de 40 ans.

La maladie de Ledderhose peut également toucher l’enfant, mais beaucoup plus rarement, avec ici une prédominance chez les petites filles et avec une prédisposition héréditaire dans 70% des cas.

Diagnostic de la maladie de Ledderhose

Le diagnostic clinique passe d’abord par l’observation de votre plante des pieds par le médecin. Ce dernier procède à une flexion dorsale (un mouvement rapprochant votre pied de l’axe de votre jambe) du pied atteint et des orteils pour étirer l’aponévrose et ainsi mettre en évidence les nodules.

Les examens complémentaires

Des examens complémentaires peuvent être prescrits par votre médecin en cas de doute sur le diagnostic. Il peut s’agir d’une échographie ou encore d’une IRM pour déterminer la localisation, le nombre et la forme des nodules.

Cela permet notamment de poser un diagnostic différentiel et de venir écarter une tumeur bénigne comme un lipome ou une tumeur maligne (appelée sarcome).

Maladie de Ledderhose : quels traitements ?

Lorsque cette atteinte occasionne des troubles fonctionnels très importants, le traitement généralement proposé pour traiter la maladie de Ledderhose est l’opération chirugicale.
Notez en revanche que lorsque la maladie est repérée assez tôt, le port de semelle peut venir corriger et soulager l’appui du pied.

Enfin, des séances avec un kinésithérapeute par ondes de chocs peuvent aussi être proposées.

maladie ledderhose ostéopathie

Maladie de Ledderhose : pourquoi consulter un ostéopathe ?

C’est dans le processus de traitement que l’ostéopathe intervient et ce dernier permet d’apporter un réel confort au quotidien.

Son travail consiste notamment à traiter les “effets secondaires” et les « dommages collatéraux » pouvant entraîner des troubles sur le reste du système musculo-squelettique.
On vous explique tout ici.

Maladie de Ledderhose et ostéopathie : le travail de l’ostéopathe

Un bon ostéopathe est à même de puiser dans différentes techniques ostéopathiques afin de prodiguer un soin complet et adapté à chacun. Son travail passe par des manipulations au niveau du pied et sur l’environnement immédiat mais pas que !

Dans la prise en charge de maladie de Ledderhose, l’ostéopathe vous manipule aussi ailleurs que là ou vous avez mal… Explications.

Les actions de l’ostéopathe sur l’aponévrose plantaire

Le travail de l’ostéopathe est, dans un premier temps, local. Comprenez par là qu’il effectue ses manipulations sur la zone atteinte afin de détendre l’aponévrose plantaire.

Le fait de détendre celle-ci vous permettra notamment de retrouver un meilleur appui du pied au sol mais aussi de mieux vous chausser.

La prise en compte de l’environnement immédiat

L’ostéopathe se penche ensuite sur l’environnement immédiat, comme les os de votre pied et de votre cheville. Pourquoi ? Car si vous êtes atteint de la maladie de Ledderhose, il est très probable que vous ayez alors jusque-là un mauvais appui au sol, et ce mauvais appui peut entraîner un déséquilibre du pied et créer des contraintes sur la cheville. Ces contraintes peuvent d’ailleurs aussi atteindre aussi la jambe et ce jusqu’à la cuisse.

Ici, le travail de l’ostéopathe en complément de celui d’un kinésithérapeute ou d’un podologue (et notamment la prescription de port de semelles) permettra une prise en charge optimale.

Le travail à distance de l’ostéopathe

On vous en parlait plus haut, le travail de l’ostéopathe n’est pas que locorégional, il prend en compte la globalité́ de votre corps. Et cela passe par l’observation minutieuse votre posture globale. En effet, des contraintes au niveau de votre bassin peuvent par exemple induire un mauvais appui du pied au sol.

L’ostéopathe s’intéresse aussi, dans cette même optique, à vos hanches, à votre colonne vertébrale et même à votre mâchoire et au contact entre vos dents, si si ! Pourquoi ? Car la mandibule est dotée de capteurs posturaux.

Maladie de Ledderhose, opération chirurgicale et ostéopathie

Notez que votre ostéopathe peut également intervenir suite à une opération chirurgicale. Son rôle ici sera notamment d’améliorer le processus de cicatrisation mais aussi de vous faire retrouver une bonne mobilité du pied lors de la marche.

Maladie de Ledderhose : les limites de l’ostéopathie

Malgré un champ de compétence large et une prise en charge adaptée, l’ostéopathie connaît des limites.

Il est en effet à noter que l’ostéopathe n’est pas à même de soigner cette atteinte mais qu’il permet de soulager les tensions liées à celle-ci et d’améliorer votre confort au quotidien.

Cabinet B - Ostéopathie

Une équipe d’ostéopathes diplômés au sein d’écoles agréées par le Ministère de la Santé

Cabinet B

Author Cabinet B

Cabinet d'ostéopathie à Toulouse, regroupant des ostéopathes aux spécialités diverses, tous animés par la volonté de créer une véritable relation de confiance avec leurs patients.

More posts by Cabinet B

Leave a Reply