0% lus

C’est un fait, les papas n’ont pas (encore) droit à un congé paternité digne de ce nom. Ainsi, les mamans se retrouvent très vite dans le feu de l’action à faire face au quotidien, seule avec bébé.

Même si c’est pour notre plus grand bonheur ce n’est pas toujours facile de faire front et encore plus quand c’est papa qui récolte toute la gloire !

Alors oui, c’est un fait, sans même le savoir, les papas nous volent régulièrement la vedette aux yeux de bébé. Preuves à l’appui !

Papa ou la star de l’ombre

La fin de journée, bébé est fatigué

C’est une journée normale, bébé s’est levé, a mangé, il a fait la sieste, il a mangé de nouveau, refait une petite sieste et on est allé faire une balade en poussette.

Pendant les siestes pas le temps de se reposer pour les mamans, il y a toujours quelque chose à ranger, à nettoyer, à repasser…

En fin de journée sonne l’heure fatidique.
La “mauvaise heure” pour les bébés.
Il est 18h à l’horloge.

Si les journées sont bien remplies, à cette heure-là on est tous rincés !
Bébé s’est vu proposer toute sa panoplie de jouets (hochets, boîte à musique, livres…), vous l’avez mis dans toutes les positions possibles (sur le ventre, assis, sur vos genoux) mais rien n’y fait.
Bébé n’a qu’une hâte, prendre son bain, manger sa purée et renfiler sa turbulette pour une bonne nuit. Sauf que c’est encore un peu tôt pour tout ça (si bien sûr on ne veut pas être réveillé à 5h du matin).

Résultat, et en attendant une heure raisonnable, bébé chouine, râle, est incommodé par tout. Nous, maman, ne savons plus quoi faire. Un peu fatiguée aussi et ayant les même envies que notre petit bout (à savoir manger – ou pas, et aller au lit).

Mais le miracle du jour débarque et tourne la clef dans la porte: c’est papa !
À grand renfort de “coucou c’est moi”, de blagues, de rires et de pas-chassés, papa a enclenché la diversion.

Bébé n’a d’yeux que pour lui, les sourires disparus depuis 1h sont de retour et l’envie d’aller au lit est passée.

Maman soigne, papa réconforte

Une fois de plus, les mamans sont dans l’action du quotidien.
Les petits bobos, la première chute, le rhume, les RDV chez le docteur, les vaccins…
Je ne dis pas que les papas ne sont pas présents, loin s’en faut !
Mais quand papa travaille il est évident qu’il ne peut pas toujours se libérer en pleine journée pour nous accompagner chez le pédiatre.

Il y a des jours où c’est difficile de tout gérer.
Des jours où on se sent mal de faire une 15ème session de mouche-bébé alors que la puce déteste ça et qu’elle le fait savoir à grands cris.

Alors quand papa rentre le soir on aimerait bien qu’il prenne le relais et qu’il s’occupe de “vider” le nez de bébé. Mais papa n’a pas vu sa petite de la journée et il aimerait bien profiter d’elle sans passer pour le bourreau du soir.

Grrrrr… Mais oui il n’a pas tort, entre 2 “mouchages” on a quand même eu pas mal de sourires. D’accord pour cette fois ! Et les prochaines.

maman papa star

Le premier fou rire

Toute la journée, quand bébé ne dort pas du moins, on participe à son éveil.
À quatre-pattes sur le tapis d’éveil, on enchaîne les grimaces, on joue aux marionettes.

Le but ? Que bébé sourit au maximum. Pourquoi ? Mais parce qu’on adore ça !

Alors on se tue à la tâche, pas de pauses. Quand bébé rit c’est notre récompense: on voit immédiatement qu’il est heureux.
Alors on continue, on recommence et on invente de nouveaux jeux jusqu’à plus soif.

Mais Papa a une technique incroyable dont il détient le secret bien gardé. Un geste, une intonation de voix et c’est le fou rire de bébé qui est assuré !
Avec papa c’est toujours plus drôle !

Et pour finir, le coup de grâce

Même si vous passez plus de temps avec votre bébé que ne peut le faire le papa (toujours la faute au congé paternité bien sûr), il y a de fortes chances que le premier mot de votre bébé soit “papa”. Ce n’est pas moi qui le dit mais les statistiques.

Et quand ma puce entonne à longueur de journée des “babababa” je me dis que les études sont vérifiées !
Alors qu’on vient de faire face à une couche dépassant l’entendement on se dit qu’on n’est pas toujours récompensée comme on le voudrait.

Des vedettes à leur insu

Je ne suis pas jalouse, je constate. Du haut de ses 8 mois, notre puce a déjà élu son papa le “héros de la maison”, le “bout-en-train du tapis d’éveil”.
Je viens d’ailleurs d’en apporter quelques preuves.

Et pourtant, du point de vue de papa c’est différent.

Même si sa virilité ne l’admet pas toujours, il aimerait bien lui aussi être là au quotidien (les lessives et la cuisine en moins) et voir sa petite grandir et s’éveiller de jour en jour.
Les journées filent et quand papa part au bureau le matin et que la petite se tient tranquillement sur le ventre, il revient le soir et elle se tourne déjà sur le dos.

Si nous maman avons vu les différentes étapes, papa ne peut que constater le résultat. On n’a pas toujours une caméra branchée H24 dans la maison, c’est pas Loft Story dans le salon!

Alors oui, papa nous vole souvent la vedette mais dans le fond c’est bien mérité.

Et puis avouons-le (mais pas trop fort), on est bien contente quand papa prend le relais gaiement et qu’on peut s’échapper pour aller faire des activités de notre coté !

Au plaisir !

roxane signature

Cabinet B - Ostéopathie

Une équipe d’ostéopathes spécialistes de la périnatalité

Join the discussion 2 Comments

  • capucine Vercellotti dit :

    Bonjour,
    Merci pour cette article qui je pense fait écho à beaucoup de maman.
    Pour notre par nous avons choisi de prendre un congé parental chaque un à 50% . Bébé à aujourd’hui 9 mois. Mon mari travaillait 3 jours et moi 2 jours. Et je passe à 3 jours maintenant que bébé mange. Tout le monde profite des enfants. C’est un choix c’est sur que pendant deux (de congé parental) nous gagnerons moins d’argent. Je ne sais pas si il dira maman ou papa en premier je vous tiens au courant!

    • Roxane dit :

      Bonjour Capucine,
      Je suis ravie que l’article vous plaise et qui plus est qu’il vous parle !
      C’est un beau choix que vous avez fait avec votre conjoint que ce congé parental à 50%, le boulot est partagé ! 🙂
      Tenez moi au courant pour le premier mot, mais dans le fond, que ça soit papa ou maman, du moment que bébé sourit, nous aussi !
      Au plaisir !

Laisser un commentaire

Une question ? Envie de partager votre parcours avec nous ?
Laissez-nous un commentaire, nous y répondons systématiquement.