0% lus

Si vous avez eu une lombalgie, ou un problème de dos il y a quelques années de cela, on vous a sûrement conseillé le repos. Néanmoins depuis quelques années, on s’est aperçu que le fait de bouger aide au contraire à récupérer.

L’immobilité n’est pas nécessairement votre alliée

Globalement, si vous avez mal quelque part et que vous ne sollicitez plus cette zone, vous y perdez.

Pensez par exemple aux gens qui doivent rester immobilisés plusieurs semaines suite à un accident, ils doivent en général faire de la rééducation pour récupérer toute leur mobilité. Ou bien aux sportifs de haut niveau qui eux entament une récupération précoce sur la douleur, de façon à préserver la qualité de leurs gestes sportifs.

Bougez petit à petit

Même si vous ne pouvez vous déplacer qu’un peu, mieux vaut bouger un peu, que pas du tout. Bougez un peu tous les jours, en essayant de bouger davantage chaque jour. Cela permettra de cicatriser plus rapidement, de mieux récupérer, etc.

Lorsque vous avez mal au dos, que vous avez une lombalgie, il y a plein de choses que vous ne pouvez plus faire. Pourtant vous devez rester actif. Attention à ne pas confondre avec le fait de forcer. Si vous devez effectivement bouger, vous ne devez pas forcer et donc vous faire mal. Les mouvements trop forts auront tendance à ralentir, voire entraver la cicatrisation.

Bouger sans vous faire mal

Pour continuer à bouger sans vous faire mal pour autant, la marche est toute indiquée.

La marche est une des activités sportives les plus « naturelles ». D’autant qu’à moins de problèmes antérieurs tout le monde est en mesure de marcher longtemps sans développer de douleurs. Cette activité physique vous permet de « tout faire bouger ». Elle fait par exemple fonctionner toutes vos articulations. Autre avantage de la marche, c’est que vous prenez l’air, le soleil, etc. Ce qui participe à votre bien être.

C’est pour toutes ces raisons que la marche est toute indiquée si vous êtes bloqué(e).

Marcher ne fera pas de miracle, mais vous aidera à la récupération, elle peut être assimilée à une sorte de rééducation.

En cas de lombalgie, la marche va solliciter vos articulations jusqu’à celles de votre cou, sans les contraindre. De même vos muscles ne seront pas sollicités de manière intense. La marche est une activité physique que l’on pourrait qualifier de douce, c’est d’ailleurs pour cela qu’elle est recommandée pour les femmes enceintes.

Marcher fait aussi travailler votre respiration et donc votre diaphragme. Diaphragme qui a un impact direct sur vos douleurs au dos.

marcher douleur repos ostéo

Comment marcher lorsqu’on a mal au dos ?

Il est important de ne pas être dans une recherche de performances. S’il est important de marcher, il est primordial de marcher à votre rythme, celui avec lequel vous êtes confortable, celui qui provoque le moins de gêne. Si quelqu’un vous accompagne, demandez à cette personne de s’adapter à votre rythme, qui peut être lent à cause de vos douleurs. Ne faites pas l’inverse, n’accélérez pas pour être au rythme de l’autre.

Evitez par contre d’aller marcher avec des enfants, ils auront du mal à s’adapter à votre rythme, et leur énergie pourra vous fatiguer, notamment s’ils commencent à courir, à traverser une route sans vous attendre, etc.

Evitez les situations génératrices de stress, qui pourraient d’ailleurs augmenter vos douleurs, voire même entrainer une blessure.

Piétiner, marcher, quelle différence ?

De même faire vos courses, n’équivaut pas à marcher. Car vous allez piétiner davantage que vous n’allez marcher, ce qui pourra au contraire accentuer vos douleurs, au lieu de les atténuer.

Par exemple, faire du shopping, ou des tâches ménagères sont des situations propices au piétinement. Piétiner garde vos muscles en tension permanente ce qui a tendance à vous fatiguer et rend votre retour veineux d’autant plus difficile.

Cette fatigue peut vous rendre nerveux. Cette nervosité va ajouter à votre fatigue, ce qui conduit à un cercle vicieux. Situation idéale pour un « faux mouvement »!

Comment faire si le beau temps n’est pas de la partie ?

Lorsque vous avez mal, vous avez moins de motivation que d’habitude. Si le temps joue contre vous, il est probable que vous repoussiez votre sortie. Dur effectivement de trouver une raison d’aller marcher sous la pluie quand on a déjà mal au dos.

A moins d’une importante averse, sortez quand même. Couvrez vous bien pour ne pas tomber malade, mettez un k-way, et allez marcher, ne serait-ce que 10 minutes, pour aller chercher du pain par exemple.

Si vous ne pouvez pas sortir, inutile de vous forcer à marcher chez vous. Vous pouvez par contre vous rendre à votre salle de sport pour marcher sur un tapis de course. Votre marche sur tapis sera différente de votre marche naturelle. Pensez à bien poser votre talon délicatement à chaque pas. Pour cela il est impératif de régler le tapis de course à vitesse basse. Vous n’êtes pas là pour risquer de vous blesser, mais bien pour récupérer.

Le conseil l’ostéo

Choisissez bien vos chaussures pour marcher, le confort prime. En général les chaussures de ville ne seront pas les plus adaptées, quant aux talons ils sont à éviter. Les chaussures de sport peuvent être adaptées, mais il important qu’elles maintiennent votre pied, et ce sans le contraindre.

Cabinet B - Ostéopathie

Une équipe d’ostéopathes diplômés au sein d’écoles agréées par le Ministère de la Santé

Youri Bertucchi

Author Youri Bertucchi

Ostéopathe passionné par son métier, qui blogue à ses heures perdues.

More posts by Youri Bertucchi

Join the discussion 4 Comments

  • Sauvanet Isabelle dit :

    Une première séance d’ostéopathie à soulagé des douleurs haut du dos, cervicales en partie. Combien de temps est recommandé avant une seconde séance? ( État inflammatoire compliqué, spondyarthrite). Merci pour vos questions, réponses, articles…..

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mme Sauvanet,

      Je prends connaissance de votre commentaire.
      Il n’y a pas vraiment de réponse toute faite à votre question. Selon le travail effectué par l’ostéopathe, son diagnostic, etc. Parfois il m’arrive de revoir certains de mes patients dès le lendemain de la 1ère séance, parfois plusieurs semaines ou mois plus tard. Cela dépend véritablement de chaque patient. Désolé de ne pas pouvoir vous apporter une réponse plus précise.
      Youri Bertucchi

  • Steeve dit :

    Bonjour, homme 38 ans j’ai un léger pincement au niveau des vertèbres L5-S1 diagnostiqué depuis 5 ans, discopathie dégénérative diagnostiquée février 2017. Douleurs régulières dans le bas du dos depuis début 2017, j’ai consulté un osteoparthe en février puis juillet 2017. Août 2017, alors que je ressens toujours quelques douleurs dorsales durant mes congés d’été, jj’effectue un « faux mouvement ». Résultat : sciatique! Plus de 2 semaines d’arrêt de travail pour repos forcé à domicile. Nette amélioration générale mais pas totalement. Après 10 jours de travail avec 2 séances piscine durant cette période, je ne ressens quasi plus les douleurs de la sciatique (légèrement dans la fesse droite et mollet droit, rien dans la cuisse, mon pied n’est plus engourdi). En revanche je ressens à nouveau des douleurs dorsales identiques à celles du 1er semestre. D’après vous est ce bon signe en vue de rétablissement complet (même si très loooong…) ou pas ? Et d’après vous devrais je retourner consulter mon ostéopathe ? Merci d’avance pour votre réponse. Bien cordialement. Steeve

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire et retour d’expérience.
      Il faudrait que vous contactiez votre ostéopathe directement afin de lui poser la question. Lui seul connaît le protocole de soins qu’il a mieux en place. Il est mieux amène de juger de l’efficacité des soins réalisés. Cependant sachez qu’il n’est pas anormal du tout de devoir réaliser plusieurs consultations, notamment si la douleur est installée depuis un moment.

Leave a Reply