0% lus

Acné, seins douloureux, maux de ventre, sautes d’humeur et bien d’autres. Les règles sont redoutées de nombreuses femmes à cause des symptômes désagréables qu’elles peuvent apporter.

Parmi ceux-ci, on compte évidemment les maux de tête. Migraine cataméniale, migraine de règle, migraine menstruelle. Peu importe la manière dont on décide de les appeler, ce qui est sûr, c’est que ce mal de tête survenant avant ou pendant les règles est loin d’être agréable. De plus, il touche un grand nombre de Françaises.

Résultat ? Nombreuses d’entre vous optent pour l’automédication pour soulager ces migraines de règles. Pourtant, des solutions naturelles existent pour limiter leur survenue et leur intensité. Notamment des soins en ostéopathie.

Et oui, votre ostéopathe se trouve être un excellent allié durant votre cycle, mais aussi avant et après celui-ci. Cependant, avant d’aborder la manière dont votre ostéopathe peut soulager naturellement vos migraines, un petit rappel de ce qui se passe dans votre corps durant vos règles est de rigueur. Et ce, afin de mieux comprendre ce qui déclenche ces maux de tête, mais aussi pourquoi l’ostéopathie est particulièrement efficace.

Sommaire

La migraine cataméniale

Le terme cataménial désigne tout ce qui est en rapport avec vos menstruations. On parle donc ainsi de migraine cataméniale pour des céphalées (soit des maux de tête) en lien avec vos règles.

Avant, pendant, après

Et l’on choisit nos mots lorsque l’on dit que ces migraines sont liées aux règles. Il serait en effet erroné de dire que la migraine cataméniale survient pendant vos règles, puisque bien souvent, ces maux de tête se déclarent avant vos premiers saignements.

Les symptômes des règles

On ne vous apprend rien, la période des règles est une période qui peut être redoutée par beaucoup de femmes.
D’une part à cause des douleurs de règles qu’elles provoquent qui peuvent être handicapantes. D’autre part en lien avec des symptômes quelque peu gênants pouvant mettre à mal votre féminité.

  • Ballonnements,
  • constipation,
  • diarrhée,
  • transit sens dessus dessous,
  • acné,
  • syndrome prémenstruel ou trouble dysphorique prémenstruel,
  • poitrine qui tiraille,
  • crampes,
  • maux de dos.

De quoi nous rendre franchement irritable, mais alors quand on couronne le tout d’une migraine, au secours !

Comment reconnaître la migraine de règles ?

La migraine cataméniale survient en général 2 jours avant les règles et persiste en moyenne 3 jours après le début du premier jour des règles.
Cette migraine se caractérise par une douleur localisée sur un côté de votre tête, avec la sensation d’avoir le cœur qui bat aux tempes. On parle alors de maux de tête unilatéraux et pulsatiles.

Nausées, vomissements et migraines

Vous pourriez également, dans certains cas, souffrir de nausées avant vos règles (ou pendant), accompagnées parfois de vomissements et d’une vision trouble. Notez aussi que ces crises peuvent être suivies d’une grosse fatigue.

La migraine cataméniale et son impact sur le quotidien

Lorsque vous souffrez de vos fameuses migraines cataméniales, vous ressentez bien souvent le besoin de vous mettre dans un endroit calme, sans bruit et sans foyer lumineux. Vous êtes en effet particulièrement sensible aux bruits et à la lumière, et préférez vous retirer au calme de peur d’exacerber votre mal de tête. Dans certains cas, vous pouvez aussi être sensible aux odeurs.

S’isoler pour mieux vivre la crise

En plus des douleurs de ventre et de dos souvent inconfortables et parfois très intenses que provoquent vos règles, ces migraines cataméniales peuvent devenir un véritable calvaire difficile à gérer au quotidien. Cela peut avoir un réel impact sur vos relations familiales, amicales et professionnelles. Notamment car ces crises vous poussent parfois à rester chez vous, ou à vous isoler durant cette période.

Savoir différencier les migraines

On observe deux formes de migraines :

  • la migraine cataméniale pure, qui survient seulement pendant les règles
  • et la migraine déjà présente qui peut être aggravée pendant la période des règles.

Si vous êtes déjà sujette aux migraines, il existe malheureusement un risque accru pour que celles-ci se déclenchent et gagnent en intensité pendant vos menstruations. Comme nous l’aborderons plus bas dans cet article.

Maintenant que la distinction est faite, passons à l’une des questions qui vous intéresse certainement le plus : qu’est-ce qui cause ces migraines cataméniales ?

Migraine cataméniale : les causes

Migraine et hormones

On ne vous apprend rien, pendant cette période, votre système hormonal connaît un sacré chamboulement. Et c’est notamment votre taux d’œstrogène dans le sang qui est victime d’une chute : c’est le principal déclencheur de vos règles. Et de vos migraines.

  • Cependant, d’autres facteurs peuvent également être responsables du déclenchement de vos migraines menstruelles :
  • Le stress : avec une augmentation de la pression sanguine, des contractions et des spasmes musculaires.
  • L’anxiété, l’angoisse, ainsi que l’état d’un syndrome dépressif.
  • Le manque de sommeil, les insomnies : la fatigue influe le taux d’hormones dans le sang et perturbe sa régulation.
  • L’alimentation : et notamment une diète trop riche en sucre.
  • La température, et particulièrement les variations de celle-ci.
  • L’exposition aux bruits, à la lumière, aux odeurs fortes.
  • L’arrivée de la ménopause​, avec la baisse des œstrogènes.

Est-ce que la migraine cataméniale touche toutes les femmes ?

Les femmes, de par leur système hormonal, souffriraient trois fois plus de migraines à l’âge de 30 ans que les hommes.
En ce qui concerne les céphalées de règles, certaines femmes sont plus chanceuses que d’autres et ne connaissent pas ces épisodes. Attention, cela ne veut pas forcément dire qu’elles ne souffrent pas d’autres symptômes.
La migraine cataméniale concerne en effet entre 1⁄3 et 1⁄6 des femmes en âge de procréer . Jusqu’à 20 à 60% des femmes déjà migraineuses présenteraient des migraines cataméniales lors de leurs menstruations.

La migraine menstruelle pure, soit sans aucune crise en dehors de la période des règles, concernerait quant à elle 7% des femmes.

Migraine cataméniale : le diagnostic

Le diagnostic de la migraine cataméniale est clinique. Comprenez que votre médecin mène un interrogatoire pour déterminer les critères de vos migraines. Leur intensité, leur durée, les facteurs déclenchants que vous auriez pu identifier, etc.

Votre médecin se base pour cela sur un critère diagnostic de la migraine appelée IHS (un classement établi par l’International Headache Society dont voici une version traduite). Il cherchera notamment à savoir s’il s’agit de migraines avec ou sans aura.

Enfin, un examen neurologique est effectué par celui-ci afin d’en encarter toute atteinte.

Aura

On parle de migraine avec aura lorsque le mal de tête est associé à d’autres symptômes neurologiques transitoires (comme des troubles de la parole ou encore de la vue, entre autres). Ces signes précèdent généralement la crise migraineuse. Ils vous permettent alors d’identifier la survenue de cette dernière, et agissent quelque peu comme un signal d’alarme.

La migraine cataméniale survient généralement sans aura. Les crises migraineuses hors règles quant à elles peuvent survenir avec ou sans aura.

Traitement de la migraine cataméniale

Bien souvent, le traitement proposé est celui prescrit en cas de migraine traditionnelle, soit des migraines non cataméniales. Il peut s’agir d’antalgiques ou encore d’analgésiques sur ordonnance, bien que leur efficacité soit variable et discutée.

Certaines femmes se trouvent aussi mise sous traitement hormonal ou pilule contraceptive. Et ce, en vue de limiter les fluctuations hormonales qui surviennent en cette période et bien souvent à l’origine des migraines cataméniales.

Ces traitements peuvent cependant à leur tour aussi générer d’autres troubles. Mais là n’est pas la question et nous vous laissons le soin de discuter ces points directement avec votre médecin traitant. Quoi qu’il en soit, évitez l’automédication.

Aspirine et règle

Ne vous jetez pas sur votre boite d’aspirine durant vos règles au risque de voir votre flux sanguin augmenter.

Traitement naturel de la migraine cataméniale

Nombreuses d’entre vous sont à la recherche de solutions miracles et de remèdes de grand-mère pour calmer le mal de tête. Il faut dire que votre corps connaît déjà un sacré chamboulement. Vous n’avez peut-être pas forcément envie d’ingérer en plus des médicaments dont l’efficacité vous fait douter.

Dire que l’on dispose d’une solution miracle pour vos migraines menstruelles ne serait pas honnête. Néanmoins l’ostéopathie apporte de nombreuses solutions, à la fois pour soulager vos céphalées, mais aussi pour atténuer vos douleurs et autres symptômes.

De nombreuses patientes ont aussi noté des amélioration grâce à l’acupuncture.

Pourquoi consulter un ostéopathe quand on souffre de migraines menstruelles ?

La prise en charge en ostéopathie est un moyen naturel pour limiter vos maux de tête. C’est aussi une solution à long terme pour prévenir ceux-ci, pendant les règles mais aussi en dehors de celles-ci. L’ostéopathie est efficace pendant vos crises migraineuses mais aussi en dehors de vos crises.

Explications.

Migraine cataméniale et ostéopathie

Lorsque l’on sait que votre système hormonal diffère et connaît diffèrent taux d’hormones pendant vos règles et en dehors de celles-ci, cela tombe sous le sens que les soins ostéopathiques varient aussi en fonction de la période à laquelle vous consulterez.

Et afin de vous informer au mieux de la manière dont votre ostéopathe soulage et traite naturellement vos migraines, on a préféré scinder tout cela.

Pendant les crises : des soins tout doux

Pendant la crise, tous vos sens sont en alerte et tous les stimuli extérieurs (lumières, bruits, etc.) augmentent les symptômes de votre migraine.

Ici, votre ostéopathe va donc procéder à des techniques douces afin de calmer votre douleur. Il va notamment travailler à réduire la durée et l’intensité de vos crises.

Ostéopathie crânienne

Pour cela, les techniques crâniennes de votre ostéopathe permettent de relâcher les tensions au niveau du système vasculaire produisant l’effet lancinant au niveau de votre tête. Ce qui permet au crâne de se drainer.

Les appuis et gestes de votre ostéopathe sont doux et indolores et permettent très souvent un soulagement immédiat, au moins partiel. Les techniques se font à partir de vos os du crâne et passent par la libération des membranes dans votre tête, par des prises manuelles toujours douces et indolores.

Votre ostéopathe s’intéresse ici particulièrement à votre dure mère, une membrane qui enveloppe votre cerveau ainsi que votre moelle épinière et dans laquelle transite le sang veineux.

Vers une meilleure circulation

Le travail de votre ostéopathe se fait également sur votre système circulatoire global. Il attache en effet une attention toute particulière à l’identification des endroits où ce système peut être comprimé et ralenti. Comme par exemple au niveau de votre cou ou de votre nuque, votre bassin, votre dos, et votre diaphragme.

La compression peut, comme on l’observe fréquemment au cabinet, se faire au niveau de la base de votre crâne. C’est là que passent de grosses veines importantes pour un drainage optimal de votre tête. La compression peut également se faire au niveau de vos cervicales. En effet, c’est par là où transitent les artères jusqu’au crâne ainsi que les veines.
Mal de cou et mal de tête sont fréquemment liés.

Notez que ce travail nécessite en général une à deux séances, permettant aussi un travail en parallèle de votre système hormonal.

Libérée, délivrée… D’un bassin congestionné

Votre utérus peut être congestionné et vos ovaires perturbés. Pendant vos règles mais aussi en dehors.

Votre ostéopathe va permettre de réduire les douleurs liées à la congestion retrouvée dans cette zone. Pour cela, il va libérer les tensions du bassin, tout en aidant à la juste régulation de vos ovaires.
Les techniques employées ici par votre ostéopathe permettent de réduire les contraintes qui s’exercent au niveau de votre bassin et à fortiori vos douleurs.

Mais ce n’est pas tout, il s’agit aussi pour le praticien de rétablir une bonne physiologie en mesure de l’évolution de la date de votre cycle. C’est pourquoi il est toujours intéressant de savoir où vous vous trouvez dans votre cycle, quitte à télécharger une application sur votre mobile afin de mieux suivre celui-ci. Retrouvez nos recommandations d’applis ici : applis pour suivre ses règles.

Soulager le périnée

Votre ostéopathe fait également un travail sur votre périnée pour un relâchement global de la zone. Ce qui permet alors une bonne vascularisation de vos organes pelviens, et participe ainsi à une bonne circulation sanguine abdominale. Car les organes voisins de votre “appareil gynécologique”, comme votre côlon ou vos intestins, une fois touchés, vous font notamment subir un ralentissement de votre transit.

Le but sera alors de redonner de la mobilité et d’améliorer votre transit en permettant une meilleure vascularisation et innervation de vos organes.
Notez mesdames que tous les soins de votre ostéopathe se font exclusivement en externe. Le praticien peut travailler sur certaines zones et organes à distance, sans manipulation interne de type toucher rectal ou vaginal.

Vous garderez vos sous-vêtements durant toute la consultation.

Réguler votre système hormonal…

Il fallait bien que votre ostéo se penche sur votre système hormonal, puisqu’il est bien souvent en cause dans l’apparition de vos migraines menstruelles.

Il s’agit ici pour le praticien de venir en soutien afin d’aider votre corps à réguler son système hormonal. Ce dernier peut être potentiellement perturbé.

Ce travail de régulation hormonale se fait par l’ajustement :

  • de vos ovaires, comme abordé dans le point précédent,
  • mais aussi de votre hypothalamus et de votre hypophyse. Ces glandes sont très importantes, et sont logées dans votre cerveau. Elles régulent bien des choses dans votre organisme.

…Par le biais d’un un travail sur l’axe hypothalamo-hypophysaire

Sans entrer dans les détails, les techniques de votre ostéopathe visent à ajuster votre équilibre hormonal en faisant un travail sur l’axe hypothalamo-hypophysaire. Si cela est particulièrement efficace pour soulager vos migraines cataméniales, il y a aussi de grandes chances pour que cela réduise également certains de vos autres désagréments connus pendant vos règles.

L’ajustement de vos glandes hormonales crâniennes s’effectue par un travail au niveau de votre tête. Il s’agit là encore de manipulations très douces qui ne provoquent pas de douleurs. Il se s’agira ici en aucun cas de « vous faire craquer ».

En dehors des crises : un travail de fond

Il s’agira là aussi d’un travail « tout doux », n’ayez crainte. Quand on parle de travail de fond, on veut en fait dire que votre ostéopathe va pouvoir, hors crises, s’intéresser à d’autres volets de votre santé et notamment à :

Votre fatigue et votre stress

La fatigue et le stress augmentent, et parfois même, déclenchent les crises de migraine.

Votre ostéopathe peut vous aider à la gestion de votre stress. Et ainsi éviter les conséquences néfastes que celui-ci entraîne sur votre organisme.

Pour cela, le travail se fait en dehors des crises afin que vous puissiez gérer au mieux l’approche de la période. Car le stress comprend généralement de nombreux signes comme :

  • des troubles digestifs,
  • des douleurs de la mâchoire cachant un éventuel bruxisme,
  • une certaine fatigue,
  • une irritabilité accrue,
  • des lombalgies, etc.

L’ostéopathe travaillera à atténuer vos douleurs et vos tensions. Dans le but de permettre à votre corps d’être dans les meilleures dispositions possibles pour gérer votre stress.

Votre corps pourra ainsi mieux récupérer et atténuera ce cercle vicieux. En effet, le stress sensibilise votre corps et vous rend encore plus vulnérable face aux agents stressants. Qui vous sensibilisent d’autant plus.

Vos migraines non cataméniales

Comme abordé précédemment, être déjà sujette aux migraines vous expose beaucoup plus au risque de crises migraineuses pendant vos règles.

Des soins en ostéopathie peuvent réduire et espacer vos crises. Le travail repose sur des techniques spécifiques visant à :

  • améliorer votre circulation sanguine,
  • réduire votre tension artérielle,
  • mais aussi diminuer vos tensions musculaires et articulaires.

Migraine et hygiène de vie

Notez toutefois qu’il est également important pour vous de veiller à avoir bonne hygiène de vie.
Une alimentation saine, des nuits récupératrices et une activité physique adéquate, entre autres. Et ce, afin de profiter au maximum des bienfaits des soins ostéopathiques et de diminuer le risque de crise migraineuse, ainsi que ses symptômes.

Attention aussi à d’éventuelles allergies ou intolérances alimentaires qui peuvent être à l’origine de migraines.
De même qu’un défaut d’hydratation.

Cabinet B - Ostéopathie

Rencontrez l’équipe spécialiste de la santé de la femme. Découvrez ce qui fait la réputation de nos cabinets d’ostéopathie à Toulouse.

Laisser un commentaire

Une question ? Envie de partager votre parcours avec nous ?
Laissez-nous un commentaire, nous y répondons systématiquement.