0% lus

Si chaque personne à sa propre perception de la douleur, bon nombre de Français tombent d’accord : le mal de dent ou la rage de dent est l’une des douleurs les moins supportables et les plus contraignantes à laquelle la majorité d’entre nous peut avoir affaire au cours de sa vie.

Le mal de dent, ça fait un mal de chien, pardonnez nous l’expression.
Et la névralgie dentaire est très souvent une mauvaise expérience et peut survenir à n’importe quel moment. Vous vous brossez les dents ou mangez entre amis et voilà que vous êtes pris d’une violente douleur dentaire et tentez tant bien que mal de vous tenir le visage d’un côté pour essayer de soulager la douleur.

La névralgie dentaire est fréquente et est caractérisée par l’irritation de l’un des nerfs venant innerver les différentes structures bucco-dentaires.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette atteinte du nerf a le don de vous mettre sur les nerfs… Et de vous rendre particulièrement irritable du fait de la douleur.

Mais qu’est-ce qui peut causer une névralgie dentaire ? Quels sont les principaux symptômes ? L’ostéopathie permet-elle de soulager la douleur sans passer par la case dentiste ? Dans quelles limites ? C’est tout le sujet de cet article.

La névralgie dentaire

La dent est un tissu vivant composé d’une couronne (la partie visible) recouverte de l’émail ainsi que d’une racine implantée dans l’os. Au centre de la dent se trouve la pulpe dentaire, un tissu accueillant les vaisseaux sanguins et les nerfs qui innervent la dent. Ces nerfs sont issus du nerf trijumeau (un nerf très important venant innerver la face).

Une névralgie désigne une atteinte d’un nerf causant de vives douleurs. Vous l’aurez donc très certainement compris, une névralgie dentaire indique un trouble d’origine neurologique venant toucher les nerfs situés au niveau des racines des dents.

Attention, la névralgie dentaire ne doit pas être confondue avec la névralgie faciale ou la névralgie du trijumeau.

névralgie dentaire ostéopathie mal dent

Névralgie dentaire : les symptômes

La douleur peut être si intense que vous pourriez avoir l’impression que l’on vous a planté un couteau dans la racine de la dent. Il se produit comme des sortes de décharges électriques et une douleur lancinante.

Le chaud ou le froid peuvent venir augmenter votre douleur et il vous est impossible parfois de toucher la dent ou encore d’appuyer dessus. Vous pourriez penser que vous aliter soulagerait mais il n’en est rien, la position allongée exacerbe dans la majorité des cas la douleur.

C’est une douleur bien souvent handicapante, vous empêchant de manger voir même de parler lorsqu’elle est à son paroxysme.

Les troubles associés

Il est fréquent de voir le côté du visage de la dent atteinte gonfler, quelque peu déformé. Souvent, la névralgie dentaire entraîne aussi des migraines et des maux de tête et parfois des douleurs dans la tempe et dans l’oreille.

L’impact sur le quotidien

Souffrir d’une névralgie dentaire, c’est bien souvent devoir revoir ses activités. La douleur est telle que vous n’avez pas forcément envie de sortir de chez vous. Il vous est même impensable de vous retrouver ailleurs que dans un environnement calme, car vous avez l’impression que le moindre bruit exacerbe votre douleur.

La névralgie dentaire rend irritable

Seulement, il ne vous est pas toujours possible d’être seul chez vous et de laisser s’exprimer votre douleur comme bon vous semble (en criant ou en pleurant, en glissant la tête entre les jambes ou toute autre position que vous adopteriez spontanément pour tenter de calmer la douleur dentaire.)

Et bien souvent lorsque l’on souffre d’une névralgie dentaire, nous sommes tellement sensibles (aux bruits, au toucher, à la lumière) et irritable que cela pourrait finir en véritable crise de nerf !

Névralgie dentaire : les causes

La bouche, la mâchoire et les dents sont des structures très complexes et sont le foyer de nombreuses bactéries et autres micro-organismes. Les causes de la névralgie dentaire peuvent alors être multiples :

Caries, abcès dentaires et autres infections

La première cause et certainement la plus connue : la carie bien sûr ! La carie vient attaquer la dentine (un tissu dur sous l’émail) de la dent et forme une cavité au sein de cette dernière. Au fil du temps, si cette carie n’est pas traitée, elle peut venir créer une inflammation du nerf.

On se doit ici de vous répéter ce que vous entendez certainement depuis votre plus jeune âge : attention au sucre, ce cadeau empoisonné.

Il peut s’agir également d’une infection, comme un abcès dentaire pouvant venir comprimer le nerf, d’une infection de la gencive qui peut venir toucher la dent à proximité ou encore d’une infection du nerf de la dent (appelée une névrite), causée par une bactérie.

La douleur peut également être causée par des sinusites et notamment des sinusites maxillaires, une infection de la sphère ORL. Envisagez la lecture de cet article pour mieux comprendre les liens entre l’articulation temporo-mandibulaire et la sphère ORL.

Chocs et opérations

La névralgie dentaire peut survenir suite à un choc direct sur la dent, mais aussi à la suite d’une extraction dentaire (comme les dents de sagesses) du fait de l’étirement du nerf mandibulaire, un nerf venant innerver la mandibule et les dents du bas.

Troubles de l’articulation temporo-mandibulaire (ATM)

Un trouble de l’articulation temporo-mandibulaire, comprenez par là un trouble de la mâchoire, comme par exemple la mâchoire qui craque, peut être à l’origine d’une névralgie dentaire.

Le nerf facial passe en effet à proximité de la mandibule et peut causer une compression du nerf trijumeau au niveau sa partie commune (ce n’est qu’ensuite qu’il se sépare en 3). Les douleurs peuvent alors irradier vers les dents.

Un autre trouble de l’articulation temporo mandibulaire comme le bruxisme (le fait de grincer des dents) peut aussi être à l’origine d’une névralgie dentaire. Mais ce bruxisme est parfois dû au stress.

D’ailleurs, on y vient au stress !

Quand la névralgie dentaire est causée par le stress

Le stress est un facteur important à prendre en compte dans la névralgie dentaire (et au final, dans bien des pathologies, mais là n’est pas le sujet).

Le stress créé en effet des tensions au niveau des muscles de la face responsables entre autres de l’ouverture et de la fermeture de la bouche mais également de la mastication. Et cette tension entraîne malheureusement un contact plus important au niveau des dents.
Vous êtes dans une période relativement stressante de votre vie ? Envisagez la lecture de cet article : Stress et ostéopathie, les conseils d’un ostéopathe.

Diagnostic de la névralgie dentaire

Le diagnostic est essentiellement clinique et repose sur la description de vos douleurs. Ne trainez pas à consulter (tournez-vous vers votre dentiste en premier lieu, il pourra au besoin vous orienter vers un spécialiste) une prise en charge tardive peut aggraver les symptômes !

Un diagnostic parfois long

La prise en charge peut parfois être longue avant de pouvoir poser un bon diagnostic. Ici, le professionnel de la santé recherchera une douleur ou une aggravation de celle-ci à chaque mastication, une sensibilité à certaines températures de plus de 15 secondes après le retrait de la source.

Un saignement ou un écoulement autour de la dent ou de la gencive doit faire suspecter des signes de gravité comme une infection importante. Notez aussi que lors d’un traumatisme ou d’un choc, la dent peut se casser et donner des douleurs similaires.

Examens complémentaires

Des examens complémentaires peuvent être prescrits afin de déterminer avec précision le foyer infectieux lors d’un doute par une radio panoramique, aussi appelé orthopantomogramme ou encore une IRM.

Névralgie dentaire : quels traitements ?

Le traitement prescrit en première intention est l’anti-inflammatoire. Mais le répit est souvent de courte durée car une fois l’effet de l’anti-inflammatoire dissipé, la douleur revient de plus belle.

Aussi, le passage chez le dentiste s’impose lors d’un abcès dentaire ou d’une carie !

névralgie dentaire ostéopathie mal dents

Névralgie dentaire : comment soulager la douleur dentaire naturellement ?

L’ostéopathie peut être une solution efficace et naturelle contre la névralgie dentaire. En effet, de nombreuses causes sont à distance du foyer douloureux et c’est par des manipulations douces et indolores que l’ostéopathe vous permettra de constater un soulagement important de la douleur.

Névralgie dentaire et ostéopathie : que fait l’ostéopathe ?

L’ostéopathe va dans un premier temps procéder à des tests spécifiques afin de déterminer l’origine de la douleur et identifier la racine nerveuse incriminée.

Une attention particulière pour le nerf trijumeau

Le nerf trijumeau est un nerf crânien et il faut savoir que celui-ci intéresse particulièrement l’ostéopathe. Pourquoi ? Car les 2ème et 3ème racines de ce nerf innervent les gencives et les dents (le nerf trijumeau se sépare au niveau de la mandibule et en avant de l’oreille).

Un travail sur l’ATM et la sphère crânienne

Cette zone peut être en tension par un blocage de l’articulation temporo-mandibulaire (la mâchoire) et le travail de votre ostéopathe consistera donc à relâcher cette zone afin d’y décomprimer le nerf.

L’ostéopathe travaille ainsi sur l’os temporal, l’os zygomatique mais également à distance sur les autres os du crâne qui sont en lien avec cette zone. Cela passe par une bonne mobilité des os de la face étant en lien direct avec les dents (les racines des dents sont en fait dans l’os) comme le maxillaire.

Le relâchement des tensions

Le travail de l’ostéopathe ne se limite pas à l’ATM et à la sphère crânienne, le praticien s’intéresse aussi à l’ensemble du corps. Il cherche notamment à relâcher les tensions au niveau des cervicales, des épaules et le long de la colonne dorsale et lombaire.
Il vérifie ensuite la bonne mobilité de votre bassin.

Et si le stress est la cause principale de votre névralgie dentaire, ses manipulations douces permettront de relâcher toutes les tensions causées par celui-ci.

S’assurer du bon fonctionnement du diaphragme

Il est fréquent que votre ostéopathe vous manipule ailleurs que là où vous avez mal. Ne vous étonnez donc pas si vous consultez votre ostéo pour une névralgie dentaire et que celui-ci s’intéresse à votre diaphragme ! Ce dernier est en effet très important dans la posture et il peut connaître des blocages importants en période de stress.

Vérifier les capteurs posturaux

Lorsque vous êtes en position debout, ce sont des capteurs posturaux qui vous permettent de maintenir votre équilibre (en plus du cervelet et des noyaux centraux).

On retrouve ces capteurs notamment au niveau des pieds, des genoux, mais aussi dans les dents ! Et une petite dysfonction de l’un ou de plusieurs de ces capteurs peut venir perturber les autres ! Le rôle de l’ostéopathe ici est alors d’agir en instigateur de ce bon équilibre.

Limites de l’ostéopathie dans la prise en charge d’une névralgie dentaire

Bien que l’ostéopathie reste une alternative efficace, elle ne prétend pas se substituer aux traitements dentaires et médicamenteux parfois nécessaires dans la névralgie dentaire.

Dans certains cas, seul le passage chez le dentiste pourra vous soulager et traiter vos maux. L’ostéopathe pourra ici alors intervenir après un soin dentaire afin de retrouver un bon équilibre de la mâchoire et du système postural.

Nos conseils pour soulager le mal de dent

Vous trouverez facilement en ligne des remèdes de grand-mère contre le mal de dent et autre solutions miracles saugrenues. Cependant, nous vous conseillons de vous tourner vers votre dentiste en premier lieu face à une névralgie afin d’éviter toute complication ou infection dentaire.

Et n’allez surtout pas enfoncer un clou de girofle dans la cavité de votre carie ! Si le clou de girofle est un remède bien connu et souvent efficace pour soulager le mal de dent, ce n’est pas la façon de s’y prendre.

En attendant votre rendez-vous chez votre dentiste, essayez d’apposer de la glace sur la joue douloureuse, à condition bien sûr que votre dent affectée ne soit pas sensible au froid.

Enfin, concernant la prise de médicaments contre la douleur dentaire, ne dépassez pas la posologie prescrite.

Cabinet B - Ostéopathie

Une équipe d’ostéopathes diplômés au sein d’écoles agréées par le Ministère de la Santé

Cabinet B

Author Cabinet B

Cabinet d'ostéopathie à Toulouse, regroupant des ostéopathes aux spécialités diverses, tous animés par la volonté de créer une véritable relation de confiance avec leurs patients.

More posts by Cabinet B

Leave a Reply