0% lus

Caractérisée par une douleur neurogène entre les côtes et dans la cage thoracique, la névralgie intercostale est souvent source d’angoisse. Et à juste titre d’ailleurs, les douleurs au niveau de la cage thoracique nous font tout de suite penser à une atteinte cardiaque ou encore pulmonaire.

Mais qu’est-ce qu’une douleur neurogène au juste ? Qu’est ce qui peut déclencher une névralgie intercostale ? Quelle est la place de l’ostéopathie dans le soulagement des douleurs intercostales et quelles sont les limites de cette médecine naturelle ? Nous vous apportons toutes les réponses dans cet article.

Qu’est-ce qu’une névralgie ?

Il s’agit de l’irritation ou de la compression d’un ou de plusieurs nerfs sensitifs. Cela concerne les nerfs dit périphériques à savoir, tous les nerfs hors du cerveau et de la moelle épinière (qui eux, constituent le système nerveux central).

Il existe plusieurs types de névralgies et celle dont on entend certainement le plus parler est située au niveau de la fesse et du membre inférieur, c’est la névralgie sciatique (que l’on appelle simplement sciatique dans le langage courant).

Névralgie intercostale et douleur neurogène

Vous l’aurez alors très certainement compris, une névralgie intercostale, c’est quand un nerf situé dans la zone des côtes souffre d’une irritation ou d’une compression générant alors une douleur dite « neurogène » ou « neuropathique ».

Comprenez simplement par là qu’il s’agit d’une douleur générée par une atteinte d’un nerf (par opposition par exemple aux douleurs inflammatoires générées, elles, par une lésion des tissus).

Quels sont les symptômes de la névralgie intercostale ?

Il s’agit d’une douleur située dans la zone de la poitrine et entre les côtes, et son apparition est en général brutale. Cela peut être suite à une inspiration ou une expiration profonde, à un éternuement, à un choc et même suite à un fou rire.

Une douleur irradiante

Se déclare alors une vive douleur entre les côtes (on parle parfois de pincement intercostal), sur le flanc et le dos, au niveau de la cage thoracique. Sur le coup, on a comme l’impression d’un coup de poignard dans les côtes et cette douleur siège généralement que d’un seul côté, bien qu’elle puisse être bilatérale.

Quand c’est le système ligamentaire entre les articulations vertébrales et costales qui est en tension et enflammé, la douleur part du dos, et irradie le côté, à l’horizontale et jusqu’au-devant de la cage thoracique.

La palpation ou la compression du thorax est aussi très douloureuse. Cela peut même vous empêcher de passer en position allongée, la douleur étant générée par effet de compression. Ces douleurs et ces symptômes peuvent également s’accompagner parfois de douleur dans les bras ou les épaules et d’une perte d’appétit.

La dyspnée

Par dyspnée, comprenez difficultés respiratoires. En effet, la douleur intercostale étant exacerbée à l’inspiration ou à l’expiration, vous pourriez avoir tendance à réduire au minimum celles-ci, afin de limiter au possible la douleur. Une respiration faible est cependant néfaste et peut générer une sensation d’oppression dans la poitrine ainsi que de l’anxiété et de la fatigue.

névralgie intercostale ostéopathie ostéopathe

Mais qu’est-ce qui peut causer la névralgie intercostale ?

Afin de comprendre les causes de l’irritation ou de la compression d’un nerf intercostal, il convient d’abord d’en savoir un petit peu plus sur l’anatomie du corps humain.

Le point anatomique

Notre cage thoracique est formée par les côtes et ces dernières s’articulent en avant par le sternum (cet os plat situé à l’avant de notre thorax) et en arrière, par la colonne vertébrale. La partie haute de notre cage thoracique est délimitée par nos clavicules et la partie basse, par notre diaphragme.

Pour relier les côtes entres elles, il existe des muscles intercostaux entres lesquels passent les nerfs et des artères (ces dernières venant vasculariser ces mêmes muscles).

Le mécanisme de respiration

Ces muscles jouent un rôle très important dans la respiration. En effet, lors de la respiration, le diaphragme se contracte et descend, et en se contractant il va initier l’inspiration avec la surélévation des côtes, faisant ainsi intervenir les muscles intercostaux dans le processus de respiration.

Notez que nos côtes sont elles-mêmes reliées (par des muscles) aux vertèbres, à l’omoplate, aux épaules, et même au bassin !

Névralgie et douleurs intercostales : les causes

Les causes d’une névralgie intercostale peuvent être multiples ! Il peut par exemple s’agir d’une compression des muscles intercostaux, provoquant ainsi une vive douleur.
Il est également possible qu’une mauvaise position prolongée puisse venir créer un déséquilibre au niveau de notre colonne, de par la contraction musculaire qui vient comprimer nos côtes.

Une intervention chirurgicale pourrait parfois venir endommager les nerfs intercostaux et ainsi causer la névralgie. Une hernie discale que l’on a “laissé trainer” pourrait aussi, au niveau de la vertèbre, venir comprimer le nerf intercostal.

Enfin, les changements du corps pendant la grossesse ont eux aussi un impact sur la cage thoracique et peuvent engendrer la compression d’un nerf intercostal.

Une cause à distance ?

Il s’agit aussi souvent d’une cause « à distance ». Comprenez par là qu’il faudra peut-être aller chercher la cause au niveau des membres inférieurs. Cela peut s’agir, par exemple, d’une malposition du bassin générée par une jambe plus courte que l’autre. Notre posture est alors déséquilibrée, et qui dit déséquilibre postural dit impact direct sur les vertèbres et les côtes !

Qui peut souffrir de névralgie intercostale ?

Bien que tout le monde puisse être concerné (les causes étant multiples), la névralgie intercostale semble être plus fréquente chez le sportif (certains sports peuvent en effet générer des chocs sur la cage thoracique et les vertèbres).

Cependant, les personnes sédentaires sont elles aussi concernées. Et oui, rester tout son dimanche sur son canapé ou constamment assis au bureau peut, par effet de compression, accentuer les douleurs intercostales.

Comment être sûr qu’il s’agit d’une névralgie intercostale et pas d’autre chose ?

Nous vous conseillons, à la moindre douleur dans la cage thoracique, de consulter votre médecin traitant. Il est en effet important d’effectuer un diagnostic clinique afin de rechercher en premier lieu des signes de gravité associés.

Écarter les signes de gravité

C’est notamment le cas si vous souffrez d’une douleur côté gauche, le territoire douloureux doit être investigué afin d’écarter tout problème cardiaque.

Vérifier les signes associés

D’autres signes associés seront aussi observés et mis en corrélation comme la durée des crises de douleurs, les circonstances d’apparition, les positions d’aggravation ou de soulagement, etc.

Vos habitudes de vie seront également prises en compte et le médecin cherchera à en savoir plus sur votre position au travail, sur une éventuelle prise de poids soudaine, sur vos niveaux de stress, et sur l’activité physique et le sport pratiqué.

Différencier les symptômes

Nous savons qu’une douleur intercostale survient généralement de manière brutale sur une inspiration ou une expiration, suite à un éternuement ou à un choc.

Ainsi, une douleur survenant de manière progressive, à recrudescence nocturne, ou encore une sensation d’étau au niveau du sternum, nécessiteront un examen clinique approfondi.

En effet, des signes comme une grande fatigue, une cyanose (une altération du sang provoquant notamment les lèvres bleues ou les extrémités du corps froides), des vertiges et une sudation importante peuvent être signes d’un trouble cardio-respiratoire, auquel cas la prise en charge doit être immédiate.

névralgie intercostale ostéopathe ostéopathie

Comment soulager les douleurs intercostales liées à une névralgie ?

Névralgie intercostale et ostéopathie

Vous pensez souffrir de ce trouble ? Parlez-en à votre ostéopathe, ce dernier peut vous apporter des solutions efficaces dans le traitement de la névralgie intercostale. L’avantage de l’ostéopathie, c’est que la prise en charge globale du corps permettra de rechercher et d’identifier des causes, mais aussi de repérer des blocages parfois très anciens.

En effet, malposition au travail, chocs, traumatismes et chutes peuvent tous être à l’origine d’une névralgie intercostale ne se déclarant que tardivement après ceux-ci !

Que fait l’ostéopathe dans la prise en charge d’une névralgie intercostale ?

L’ostéopathe commence par la mise en place du diagnostic ostéo, d’abord local puis général.
Local pour comprendre ce qu’il se passe à l’endroit qui vous est douloureux : une vertèbre bloquée, une côte déplacée, un muscle contracturé, etc.
Général afin de comprendre un éventuel lien de cause à effet avec un autre événement physiologique dans votre corps.

Le relâchement du nerf causant la douleur intercostale

Les douleurs intercostales étant des signes d’une inflammation d’un ou de plusieurs nerfs intercostaux et des structures environnantes (comme le système musculaire et ligamentaire), il convient de procéder au relâchement des tensions.

L’ostéopathe entreprendra donc différentes techniques et manipulations douces visant à relâcher et à décompresser le nerf atteint afin de soulager au mieux les douleurs intercostales.

L’identification des causes

Relâcher les tensions, c’est bien, mais il s’agit aussi et surtout de venir identifier l’origine et les causes des tensions et de la névralgie intercostale afin d’avoir un résultat pérenne.
Comme précédemment évoqué, des blocages parfois très anciens ont un impact sur la posture et causent des compressions au niveau de la cage thoracique.

Une fois identifiés, l’ostéopathe viendra travailler sur ces blocages, comme un éventuel blocage au niveau du bassin ou de la colonne vertébrale pour redonner une bonne mobilité et ainsi permettre un travail optimal du système musculaire.

Effectuer un suivi

Suite aux premiers soins, il est toujours intéressant de consulter de nouveau l’ostéopathe. Cela permettra à ce dernier d’évaluer la réaction de votre corps au traitement mais aussi aux conseils de prévention qu’il aurait pu vous communiquer (posture, activité physique conseillée, etc..) afin d’ajuster ceux-ci au besoin.

Quelles sont les limites de l’ostéopathie dans le traitement de ce trouble ?

L’ostéopathie se montre très efficace pour soulager les névralgies intercostales et en trouver les causes.

Mais si la cause identifiée se trouve être un choc ayant amené une fracture de la côte, l’ostéopathe ne pourra pas intervenir directement pour soulager les douleurs. Aussi, dans le cas d’une affection cardio-pulmonaire, une prise en charge urgente est indispensable.

Comment prévenir les douleurs intercostales ?

  • Veillez à maintenir une bonne position lorsque vous êtes assis afin d’éviter un effet de compression et de torsion de la colonne
  • Si vous désirez reprendre le sport, il est important que vous vous tourniez vers une pratique sportive adaptée et cette reprise devra être progressive, en évitant les chocs, sans oublier bien sûr votre échauffement avant tout exercice physique
  • Lorsque vous devez porter et ramasser une charge lourde, veillez à fléchir les genoux (en position de squat) plutôt que de courber le dos

La névralgie intercostale peut engendrer une certaine angoisse au quotidien, du fait de la localisation de la douleur parfois proche du cœur mais aussi car cette atteinte empêche de bien respirer. Nous vous conseillons ainsi, dès l’apparition des premiers symptômes, d’en parler à votre médecin traitant, à votre ostéopathe ou à tout autre professionnel de la santé.

Cabinet B - Ostéopathie

Une équipe d’ostéopathes diplômés au sein d’écoles agréées par le Ministère de la Santé

Cabinet B

Author Cabinet B

Cabinet d'ostéopathie à Toulouse, regroupant des ostéopathes aux spécialités diverses, tous animés par la volonté de créer une véritable relation de confiance avec leurs patients.

More posts by Cabinet B

Leave a Reply