0% lus

La névralgie pudendale provoque des douleurs insoutenables localisées au niveau du bassin et du périnée.

Chez certains de mes patients cette névralgie est installée depuis des années et ils doivent donc apprendre à “vivre avec”.
Retrouvez d’ailleurs le témoignage d’une de mes patientes qui retrace son parcours : Névralgie pudendale, une patiente témoigne.

Les traitements sont difficiles (infiltrations, chirurgie) et pas toujours efficaces. La douleur est tenace et très handicapante.

L’ostéopathie propose des solutions permettant d’agir sur la névralgie pudendale. Voyons ensemble quelles sont ses effets sur ce type de névralgie, ainsi que ses limites.

Névralgie pudendale, traitement par l’ostéopathie

La névralgie pudendale a plusieurs noms : la pudendalgie, l’algie pudendale et la névralgie pudendale.
Tous désignent une douleur chronique dans la région du périnée.

Reconnaitre une pudendalgie

algie pudendale pudendalgie névralgie

La première difficulté avec cette névralgie c’est qu’il est difficile de la diagnostiquer. Beaucoup de patients que j’ai rencontré au cabinet ont passé des mois, voire des années sans pouvoir mettre un nom sur leur douleur.

L’errance thérapeutique est très courante en cas de névralgie pudendale, et ce pour plusieurs raisons.
La névralgie pudendale touche une zone intime de notre corps : anus, voie urinaire, rectum, périnée et organes génitaux. Dû à sa localisation il peut être difficile pour les patients de se confier sur le sujet.
Premièrement car cela peut nous mettre mal à l’aise mais aussi car on ne sait pas à qui en faire part. Son médecin généraliste ? Son gynécologue ? Son urologue ?
Ensuite les erreurs de diagnostic sont fréquentes. Il n’est pas rare que l’algie pudendale soit confondue avec des troubles gynécologiques ou urologiques.
Pour finir, dernière difficulté, c’est qu’on ne pose le diagnostic de la névralgie pudendale qu’après avoir éliminé d’autres causes de douleurs dans la région. Ce qui retarde le diagnostic et qui oblige les patients à subir une batterie de tests qui peut être assez longue.

En cas de doute, le bon réflexe est avant tout d’en parler à votre médecin traitant qui vous orientera vers les bons spécialistes. Si votre médecin, ou tout autre spécialiste peut suspecter une névralgie pudendale il est important de confirmer au plus tôt ce diagnostic à l’aide des tests appropriés (électromyogramme, écho doppler, échographie, etc).

Comment mes patients décrivent leur douleur pudendale ?

La douleur est le principal symptôme de la névralgie pudendale.
Selon les patients cette douleur se manifeste sous ce qui ressemble à des brûlures ou des décharges électriques. Certains patients ont l’impression d’avoir un corps étranger dans le rectum, d’autres ont des douleurs localisées au niveau du pénis ou du clitoris.
Tous en général parlent de douleurs intenses qui augmentent en cours de journée, et qui s’intensifient lorsqu’ils sont assis.

Vivre avec une névralgie pudendale est difficile. Souvent les patients en sont atteints de manière chronique, c’est-à-dire que la névralgie pudendale ne guérit jamais. Elle s’atténue, elle disparait quelques temps, puis revient.

La douleur est en soi très handicapante, mais elle empêche aussi l’épanouissement dans des sphères importantes comme la sexualité par exemple.
Ce type de névralgie a donc bien souvent des répercussions sur la vie sociale du patient atteint.

Autre difficulté pour les patients touchés, c’est de pouvoir se confier sur cette maladie. Comme elle touche à une sphère intime et que le diagnostic peut être long à poser, les personnes touchées par la névralgie pudendale se sentent souvent isolées.

Il est important de préciser qu’il existe des associations de malades que vous pouvez contacter si vous pensez avoir une névralgie pudendale mais qu’elle n’a pas été diagnostiquée. Ces associations vous accompagneront dans vos démarches et vous apporteront un soutien moral. En voici notamment une ici.
Si le diagnostic a été posé vous pourrez échanger avec d’autres personnes atteintes elles aussi et mettre fin à votre isolement.
Cette démarche peut être importante car on guérit rarement d’une névralgie pudendale. On apprend à vivre avec et l’on trouve des solutions pour diminuer la fréquence et l’intensité des crises.

Il est important de comprendre que vous n’êtes pas seuls, environ 3% de la population sont touchés par une algie pudendale. En général elle se déclare entre 30 et 60 ans, et les femmes sont légèrement plus touchées.
Mais la pudendalgie peut se déclarer très tôt, certains enfants doivent apprendre à vivre avec dès leur plus jeune âge.

Qu’est-ce-que la névralgie pudendale ?

pudendalgie névralgie pudendale algie

Pour bien comprendre l’action d’un ostéopathe sur la pudendalgie il est important de comprendre ce qu’est la névralgie pudendale.

Cette névralgie touche le nerf pudendal, autrefois appelé le nerf honteux dû à sa localisation près des parties intimes de notre anatomie.
En cas d’algie pudendale votre nerf pudendal est irrité ce qui entraîne des douleurs au niveau du bassin, et notamment du rectum, des appareils génitaux, de votre périnée, et des voies urinaires. On parle d’inflammation du nerf pudendal, et donc de névralgie.

Je vous invite à regarder cette vidéo, extraite de l’émission Allodocteurs qui vous explique en image ce qu’est la névralgie pudendale.
Voir la vidéo ici.

Quels sont les traitements possibles en cas de névralgie pudendale ?

Le parcours thérapeutique est en général très long pour les patients.

Souvent votre médecin vous prescrira des cachets pour masquer la douleur. Vous pourrez faire des infiltrations, mais au maximum 2 à 3 fois, sous peine d’abîmer les tissus entourant votre nerf.
Vient ensuite l’option de la chirurgie mais le taux de réussite est relativement faible, aux alentours de 35%.
Il existe aussi une nouvelle technique dite du ballonnet depuis 2009, mais elle est seulement utilisée à la Clinique Chirurgicale de Martigues. Pour plus d’infos sur cette technique vous pouvez les contacter directement ici.

Névralgie pudendale et ostéopathie

Comme je vous l’expliquais précédemment la névralgie pudendale est souvent une maladie chronique et les traitements proposés à l’heure actuelle sont assez invasifs (infiltrations, chirurgie, etc) sans pour autant être totalement efficaces.

L’ostéopathie offre des solutions pour diminuer l’intensité et la fréquence de la douleur en cas de névralgie pudendale.

Que fait un ostéopathe en cas de névralgie pudendale ?

algie pudendale névralgie pudendalgie

L’ostéopathe va travailler au bon fonctionnement des organes de votre bassin.
Il va notamment vérifier : les os iliaques, le sacrum et le coccyx, les muscles du dos des abdominaux et des hanches, les ligaments (lombaires, bassin, hanches), les organes pelviens (colon et intestin grêle) et du petit bassin (vessie, utérus, ovaires, prostate, colon). Il est possible que ces organes subissent une inflammation ou des ptôses (chute de l’organe dans le bassin par relâchement de ses tissus de soutien).

En fait, votre ostéopathe va travailler à libérer votre nerf pudendal de toute friction ou compression pouvant l’irriter.

Précision importante, aucune technique interne ne peut être pratiquée par un ostéopathe, comme un toucher rectal, ou vaginal (plus d’infos ici : toucher rectal et ostéopathie).

Combien de séances faut-il avec un ostéopathe pour une névralgie pudendale ?

L’ostéopathie n’est pas une méthode “miracle” pour guérir d’une névralgie pudendale.
Des consultations avec un ostéopathe vous permettront de noter une amélioration, mais les douleurs pourront revenir dans le futur.
Il faut en général 1 à 2 séances afin d’évaluer quelles seront les améliorations possibles grâce à l’ostéopathie. 3 à 4 séances permettent quant à elles que les bienfaits de l’ostéopathie perdurent dans le temps. Il faut ensuite une à deux séances de suivi par semestre.

Pourquoi faut-il autant de consultations ?

Si vous me suivez sur ce blog, vous savez certainement que je ne suis pas partisan de faire revenir mes patients, et que je préfère régler leur motif de consultation en une seule séance, si possible.

S’agissant d’une maladie chronique, une seule séance ne peut pas suffire. Il y a un important travail à effectuer.
Dès les premières séances vous devriez noter une amélioration : douleur moins intense, crise moins fréquente, etc. Pour maintenir et faire perdurer ces améliorations il est important de poursuivre le traitement.
C’est un travail long, qui demande effectivement un investissement financier. Mais la névralgie pudendale est complexe à traiter, on voit par ailleurs que les infiltrations et la chirurgie ne sont pas toujours efficaces.

Pour suivre régulièrement des patients atteints de pudendalgie je sais à quel point le chemin vers la guérion est long et difficile. Si l’ostéopathie vous apporte un mieux-être, envisagez peut-être de changer de mutuelle pour une qui rembourse l’ostéopathie au maximum.

Le conseil l’ostéo

Il existe des coussins, sorte de bouées sur lesquels vous pouvez vous asseoir pour diminuer la douleur. Certains de mes patients, pas tous, y trouvent un soulagement.

Cabinet B - Ostéopathie

Une équipe d’ostéopathes diplômés au sein d’écoles agréées par le Ministère de la Santé

Youri Bertucchi

Author Youri Bertucchi

Ostéopathe passionné par son métier, qui blogue à ses heures perdues.

More posts by Youri Bertucchi

Join the discussion 269 Comments

  • Sophie Vernard dit :

    Bonjour,
    Mr Bertucchi, votre article est bien illustré, je vous félicite.

    J’aimerais dire aux malades comme moi de ne jamais baisser les bras et de continuer à croire que tout peux s’arranger. Je vais vous partager mon temoignage, un témoignane guerison nerf pudendal. Pour ma petite histoire, j’ai 27ans, j’étais danseuse et pleine de vie avant d’avoir été malade de névralgie pudentale.
    J’ai du arrêter brutalement cette activité que j’aimais tant afin de rester le plus souvent allongé pour soulager ma douleur. J’ai enseigné les thérapies pour me sentir moins mal. Je me suis apitoyer sur mon sort jusqu’à ce que je comprenne qu’il existe aussi une vie après.
    Ce que j’ai fait ? Lâcher prise et identifier les situations qui vous font sentir bien et surtout qui aident à comment soulager nerf pudendal.
    Que ces soit en en vacance ou en pique nique, je sort toujours mon coussin pour nevralgie pudendale, je fais aussi des étirements qui ont été conseillés par un spécialiste pudentaliste. Lorsque je dois rester en position assise longtemps, je fais quelques pauses et mieux encore, je réapprend à danser. Enfin, c’est juste pour vous dire que tout est encore possible, tant que vous preniez les choses en main.

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mme Vernard,
      Après plusieurs années de pratiques à soigner des patients pour une névralgie pudendale je peux dire qu’aucun ne sont égaux face à cette maladie.
      Pourtant dans tous les cas la symptomatologie est assez forte pour altérer l’image de la qualité de vie de chacun.
      Je suis donc tout à fait d’accord avec vous qu’il faut savoir à ce moment reprendre son souffle, réadapter ses habitudes et allez de l’avant!
      La vie ne se termine pas avec la NP.

    • Griot dit :

      Bonjour Mr Bertucchi. Je souffre de névralgie pudendale. J’habite dans le Gard à côté de Nîmes. Pourriez vous me donner le nom d un osteopathe spécialisé dans ce genre d affection dans ma région. Je vous remercie car je vis un enfer. Cordialement.

      • Cabinet B dit :

        Bonjour,
        Merci pour votre commentaire.
        Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères dans votre région et reviendrons vers vous directement par mail sous la quinzaine. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de spécialiste à vous recommander.
        Cordialement,
        Cabinet B

  • S.R. dit :

    Mr Bertucchi, excusez moi de rester anonyme mais je n’aimerai pas que quelqu’un me reconnaisse, j’espère que vous comprendrez.
    J’aimerai partager mon histoire et avoir votre avis.
    Voilà j’ai une névralgie pudendale depuis maintenant 8 ans. Pendant des années je n’ai osé en parler à personne, j’avais honte. Difficile de dire à ma femme, ou à mon docteur que j’avais le sentiment d’avoir quelque chose enfoncé dans l’anus… Pendant des années ça a été l’horreur. Sexuellement ça a été très compliqué car ma femme croyait que je n’avais plus de désir pour elle, alors que c’était la douleur qui me freinait. J’ai été voir tellement de spécialistes que je ne saurai pas tous vous les citer. Et un jour, par hasard je suis tombé sur un reportage TV sur la névralgie pudendale. Ça a été libérateur de pouvoir mettre un nom sur mon problème. Le soulagement passé d’avoir identifié ce qui me pourrissait la vie, le retour de bâton a été très dur : pas de traitement. Le bout du tunnel s’éloignait à nouveau. Mes douleurs pudendales chroniques me font vivre un enfer, et l’achat d’un coussin pudendal n’a pas eu vraiment d’effet. J’avais lu sur des forums qu’un coussin pour névralgie pudendale pouvait apporter un certain confort, pour moi ça a été l’inverse. J’ai le sentiment que les gens se demandent ce qu’est mon problème pourquoi je me trimballe ce coussin, ce qui cloche chez moi…
    Quand je pense qu’on l’appelle le nerf honteux… c’est bien ça, j’ai honte. Honte de me sentir diminuer en tant qu’homme mais aussi en tant que personne.
    J’ai entendu parler de vous par une association, mais j’aurai voulu récolter des informations avant de venir vous voir.
    – le traitement se fait-il par toucher rectal ? est-ce obligatoire ? Je sais que ça va sembler puéril mais je n’ai pas envie de m’imposer ça. Vivre une maladie chronique comme la NP c’est vivre avec beaucoup de contraintes et beaucoup de gênes au quotidien, je ne serai pas à l’aise d’avoir à faire à nouveau de genre de technique (coloscopie, etc)
    – combien de séances faut-il pour avoir un résultat ? La personne (je préfère ne pas dire son nom) que j’ai rencontré à l’association m’a dit que les douleurs avaient diminué, que les crises étaient plus rares, mais qu’elle venait régulièrement vous voir (plusieurs fois par an). Ça ne me gêne pas, j’ai conscience que la chronicité de cette névralgie ne peut pas disparaître, mais je veux seulement ne pas placer mes attentes trop haut avant de venir vous voir
    Merci à vous d’avoir pris le temps de me lire, j’espère que vous pouvez me répondre.

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mr,
      Tout d’abord vous n’avez pas à vous excuser de vouloir rester anonyme, il n’y a aucun problème.
      Concernant votre parcours il est malheureusement courant, je le retrouve chez beaucoup de mes patients atteints de NP (errance thérapeutique, difficulté de diagnostic, sentiment de gêne voire de honte, difficulté de se confier à son entourage, etc.).
      Le fait que vous fassiez partie d’une association me semble être une très bonne chose. Il n’y a pas de honte à être accompagné, notamment lorsque vous vivez avec de telles douleurs chroniques. Le tout est de trouver un lieu, un moment où vous pouvez vous confier et échanger sur votre situation. Rencontrer d’autres personnes touchées par la NP par le biais d’association est souvent salutaire, je vous félicite d’avoir franchi le pas.
      Au sujet des coussins pour névralgie pudendale, plusieurs de mes patients en utilisent, mais effectivement les résultats sont inégaux. Par contre je vous recommande de ne pas l’utiliser si vous avez l’impression que cela vous pointe du doigt. Je ne dis pas que c’est le cas, seulement qu’il est important lorsqu’on est atteint de douleurs chroniques de trouver son propre équilibre. La gestion du quotidien est assez difficile sans rajouter de stress supplémentaire. Ce qui marche chez les uns, peut ne pas marcher chez les autres. Peut-être pourriez-vous utiliser ce coussin seulement lorsque vous êtes seul dans un premier temps ? En y enlevant tout poids émotionnel peut être que vous y trouverez un certain confort (ça n’est pas certain). Je vous recommande simplement de faire au mieux pour vous : si vous n’êtes pas à l’aise avec l’utilisation d’un tel objet, ne l’utilisez pas.
      Pour répondre à vos interrogations le traitement ostéopathique d’une NP se fait seulement avec des techniques externes, pas de toucher rectal. Ce sont d’ailleurs des techniques interdites aux ostéopathes, aucune inquiétude à avoir. Et je comprends tout à fait votre commentaire, ça n’est pas puéril, rassurez-vous.
      Le nombre de consultations varie d’un patient à l’autre. Par contre je ne vais pas vous mentir, ce type de douleurs chroniques nécessite une prise en charge régulière. Elles ne vont pas disparaitre du jour au lendemain grâce à l’ostéopathie, ou tout autre traitement d’ailleurs. C’est là la principale difficulté. Par contre elles vont devenir vivables, davantage supportables au quotidien. Les crises vont s’estomper, la douleur va effectivement diminuer. Il faut plusieurs consultations pour mettre en place le traitement. Ensuite selon les patients le rythme des séances diffère. Difficile pour moi de répondre à une telle question sans vous avoir vu.
      Si vous trouvez une solution grâce à l’ostéopathie je vous encourage vivement à voir quel est le forfait mutuelle le plus adapté à un remboursement des soins. Dans le cas de douleurs chroniques comme les vôtres il est important de pouvoir accéder aux soins dont vous avez besoin tout en étant remboursé.
      N’hésitez pas à me contacter directement par téléphone si vous souhaitez que l’on discute davantage, ou par mail, ça ne vous engage à rien, rassurez vous.
      Youri Bertucchi

  • BLICQ dit :

    Bonjour Mr Bertucchi.
    Je suis du Pas de Calais dans la region d’Arras.J’ai une névralgie pudendale depuis plusieurs années et je souhaite faire de l’ostheopathie.Je souhaite faire des seances dans ma région,mais je ne connais aucun osthéopathes spécialisés pour cette maladie invalidante.Connaissez des Osthéopathes très compétants dans ma région. Cordialement

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour,

      Je viens de vous envoyer un email pour répondre à votre demande.
      Bonne journée,

      Youri Bertucchi

      • Julien dit :

        Bonjour,

        Je pense etre atteind par une NP . Lors d une crise violente un WE, le medecin des urgences m a diagnostiqué une prostatite . Antibio , douleur disparu pendant le traitement puis desormais toujours et encore des sensations de brulure dans le bas ventre, verge , certes supportables mais toujours presentes … je suis de l region de Valenciennes dans le Nord et j aimerai tester l osteopathie chez un specialiste du NP . Pouvez vous m aider svp. Merci. Cordialement Julien

    • cuvillier dit :

      Bonsoir.je suis atteinte de nevralgie pudendale depuis 4 ans. J habite à 5 kms d Arras. Pourriez vous, m indiquer le nom d un ostéopathe dans la région.Je vous remercie par avance.

      Jeanne

      • Cabinet B dit :

        Bonjour,
        Merci de votre intérêt pour notre article.
        Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères. Nous reviendrons vers vous directement par mail dans la quinzaine. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de confrères spécialiste de la question vers qui vous adresser.
        Cordialement,
        Cabinet B

  • Sebastien dit :

    Bonjour,
    2- Pourquoi on appelle ça nerf honteux ? Est-ce que ça a un rapport avec le fait qu’on a du mal à en parler , enfin je dis peut-être n’importe quoi mais j’ai lu souvent qu’il s’agit d’une maladie du nerf honteux.

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Monsieur,
      Il s’appelle aujourd’hui nerf pudendal depuis 1998 lors de la mise en place de la nouvelle nomenclature anatomique. Il s’appelait autrefois “nerf honteux”.
      Je ne peux pas vous donner la réponse exacte à votre question. Mais peut-être qu’il portait autrefois ce nom là car il innerve en particulier les organes sexuels visibles et l’anus.

  • maxime dit :

    Monsieur Bertucchi,

    Je tenais à vous contacter pour vous remercier de votre message encourageant sur la résolution du conflit pudendal par traitement ostéopathique. Cependant, j’ai moi-même effectué près de 10 séances par un kiné/ostéo, en Belgique, ce qui n’a pas donné d’effets positifs, que du contraire, car les douleurs périnéales et la pollakiurie ont augmenté. Vu les traitements effectués, il y a le doute qui s’est emparé de moi, sachant qu’en plus le diagnostic de syndrome d’alcock a été établi par certains médecins et contredit par d’autres, tout comme l’origine qui serait due à ma dysplasie de hanche droite, en fonction du spécialiste consulté. En tout les cas, ce n’est pas simple.
    Mais peut-être, connaissez vous un ostéopathe performant dans ma région et qui s’y connaisse réellement ?

    En vous remerciant pour attention et bonne continuation.
    Maxime

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour,

      Je viens de vous répondre par mail.

      Bonne journée,

      Youri Bertucchi

    • BERNIERE dit :

      Bonjour
      Je souffre depuis plusieurs mois de douleurs dans la region vaginale.
      J ai fait un Ct scan pour verifier si pas de calculs renaux puis ultrasons abdominale puis pelvienne.
      Tout est normal
      ECBU normal
      pas d infection vaginale ni urinaire.
      La gynecologue m evoie faire des excercices de plancher pelvien… rien de concluant pour le moment.
      J ai par moment de grosses crises comme une cystite. mais non bacterienne.
      Douleurs region vaginale/urinaire/clitoris.
      Je desepere que les medecins ne trouvent rien. Apres des receherches de mon cote, j ai decouvert la nevralgie pudentale.
      Je dors la nuit. La position allongee me soulage.
      La douleur survient en position assise et s’aggrave en journee.
      Les vibrations de la voiture me declenche cette gene, cette incomfort.
      J ai une intolerance au contact… les jeans trop serres… les culottes trop serrees..
      J ai une sensation de corps etranger dans mon vagin. Parfois j ai l impression que la douleur vient du vagin parfois de la vessie, de l uretre…
      Quand je fais pipi: pas de douleurs mais apres 2 ou 3 minutes cette gene revient.
      Sensation de brulure …
      Ma therapeute me dit que ma douleur previendrait de l obturateur interne du vagin.
      j ai aussi depuis quelque temps de grosses douleurs dans le dos (pas les reins)
      Je ne sais pas si ces symptomes correspondent a la nevralgie pudentale mais je suis perdue et j aimerai avoir votre avis.
      J habite pour le moment aux usa etat de washington a Seattle.
      Je rentre tres regulierement a paris et je souhaite recontrer des medecins Francais qui peut etre eux m ecouteront.
      Connaissez vous de bons Osteopathe a Paris?
      Merci

      • Cabinet B dit :

        Bonjour,
        Merci pour votre commentaire.
        Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères dans la région parisienne et reviendrons vers vous dans la quinzaine par mail directement. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de spécialistes à vous conseiller.
        Cordialement,
        Cabinet B

  • maxime dit :

    Monsieur Bertucchi,

    Je suis de Belgique et suis dans le même cas que Blicq, du message précédent. Je sais que je ne suis pas du même pays mais peut-être connaissez vous quelqu’un en Belgique ou proche de Lille ?

    Merci
    Maxime

  • MARSAC Bernard dit :

    Bonjour M. BERTUCCHI,

    J’ai lu attentivement toutes vos explications ci-dessus et la pathologie est très bien décrite.

    Il y a environ 18 ans que je suis concerné par ce problème. Je pratiquais le VTT et allais parfois au travail en vélo également.
    J’ai commencé a avoir des douleurs à l’anus, pour appeler un chat un chat, et j’ai d’abord pensé à des mauvais réglages de selle de vélo ou de problèmes passagers. Cela perdurait. Mon Médecin Généraliste à cette époque m’a envoyé chez un Urologue, Proctologue pour être plus précis, qui m’a fait 2/3 scléroses avant de m’opérer des hémorroïdes. Comme 6 mois après , rien n’avait changé je suis retourné le voir et il m’a alors tout simplement déclaré qu’il avait éliminé une cause. Je me suis fâché et suis parti en claquant la porte.

    J’ai ensuite suivi le parcours du combattant , comme beaucoup dans ce cas : différents tests neurologiques, électromyogramme, examens du sphincter, infiltrations…etc..J’étais à l’époque suivi par le DC BENSIGNOR, LABAT et le Pr ROBERT (CHU Nantes). Compte tenu de la douleur et des fréquences, le Pr ROBERT n’avait pas jugé l’intervention chirurgicale utile. Au début je pouvais avoir mal durant deux/trois jours , surtout lorsque je devais rester assis. Ensuite je pouvais avoir mal un jour de temps en temps et après une nuit d sommeil le mal s’atténuait puis disparaissait. Les dernières années, je pouvais avoir mal 2/3 jours par mois seulement. La marche et une nuit de sommeil calmait les douleurs. J’ai eu quelques séances d’Ostéopathie, mais sans améliorations .
    Evidemment j e ne fais plus de vélo depuis cette date . Je me suis mis à la course à pied depuis cette date.

    J’ai revu le Dc LABAT récemment qui n’a pas jugé utile de pousser plus loin les examens compte tenu des symptômes , de la fréquence des douleurs. Il m’a par contre bien indiqué que cela était maintenant une pathologie bien identifiée et reconnue, contrairement à ce que c’était il y a 10/15 ans. Il m’a fait part d’une selle vélo plus adaptée (produit canadien : THE SPONGY WONDER SEAT) , si cela peut être utile à d’autres. J’ai acheté cette selle, mais pour moi, les premiers tests ne sont pas concluants.
    Comme avec l’âge, la course à pied devient plus difficile et traumatisante pour les genoux , je ne désespère pas de reprendre le vélo, en utilisant un short cycliste de qualité, en testant des selles évidées pour éviter l’appui sur le périnée ou plutôt plus moelleuses et confortables.? Je ne sais pas .
    A ce jour 30′ à 2h00 de vélo déclenche des douleurs pour 24h00/48h00.

    J’ai eu l’adresse également de deux Ostéopathes sur Nantes (Jules BERTUCCHI..!? et Charles CAILLAREC), mais je n’ai encore pris aucun contact.

    Pensez-vous, suite à ce descriptif , que deux/trois séances d’Ostéopathie peuvent encore améliorer les choses et me permettre de refaire du vélo à petites doses.? L’Ostéopathie ne peut elle qu’atténuer les douleurs,? mais les différentes manipulations peuvent-elles décoincer ce fameux nerf pudendal.?, bref cela ne constituera pas le remède miracle, sinon cela se saurait je suppose .?

    Je vous remercie de me donner votre point de vue.
    Je vous remercie également des explications figurant sur votre Site , ce qui peut être déjà important pour les personne souffrant de cette pathologie, pas facile à expliquer, identifiée et reconnue tardivement, souvent après un long parcours médical.

    Cordialement
    Bernard MARSAC

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mr Marsac,

      Tout d’abord, merci pour votre commentaire détaillé.
      Je suis désolé d’apprendre que vous vivez avec cette affection depuis aussi longtemps. Je retrouve dans le récit de votre parcours celui de la majorité de mes patients touchés par la NP. Notamment dans l’errance thérapeutique vous vous décrivez.
      Pour répondre à vos interrogations, effectivement l’ostéopathie n’est pas une solution miracle. Et encore faut-il trouver un ostéopathe compétent à ce niveau, car cela reste une pathologie rare et difficile à traiter. L’ostéopathie permet d’atténuer l’intensité des crises, d’espacer leur apparition. J’ai de très bons résultats avec mes patients, mais il est vrai qu’il y a un traitement de fond à effectuer et des séances de contrôle à réaliser. Les résultats sont bons, mais cela dépend des patients, principalement car les éléments agissant sur le nerf pudendal ne sont pas toujours les mêmes.
      Je vous avoue qu’il m’est très difficile de vous répondre sans vous avoir vu (ce qui n’est pas possible dans votre cas), je ne peux pas faire de diagnostic ni de pronostic.
      Je viens de vous envoyer un email au sujet des ostéopathes en région nantaise.

      Youri Bertucchi

  • Mathilde dit :

    Mr Berthucci,

    Je vous remercie pour cet article que je trouve bien détaillé. En lisant attentivement, je m’inquiète un peu sur mon cas. En effet, j’aimerais vous demander des précisions sur le symptome nevralgie pudendale.
    Depuis quelques mois, je souffre de douleurs anales intenses la nuit, une sensation étrange dans anus. Puis, dans la journée, ça s’accentue lorsque je m’assoie. Au début, ça se calmait puis ça revient. Depuis, quelques semaines, les douleur sont devenus insupportables et J’ai alors consulté un gynéco. J’attends les résultats des examens.
    C’est vrai que c’est assez embarrassant à en parler, mais une amie m’a convaincue d’écrire sur votre site pour en savoir plus. Quelqu’un proche d’elle est aussi atteint donc je me pose de questions si je dois voir un spécialiste nerf pudendal, vu que c’est une maladie assez difficile à diagnostiquer.

    Mathilde Meunier

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour,
      Si le diagnostic n’a pas été posé, il est important de consulter au plus vite pour confirmer ou non vos suspicions. La 1ère étape est de définir précisement la pathologie qui vous touche. Des douleurs anales ne sont pas forcément le signe d’une NP. Difficile pour moi de vous répondre par commentaire. Consultez, un spécialiste, un généraliste, peu importe, mais quelqu’un qui pourra vous prescrire les examens a réaliser, et qui pourra vous accompagner dans le diagnostic. Vous devez consulter sans attendre.

    • Alli dit :

      Bonjour docteurs je suis atteind du même douleur que ses autres témoignages du np connaissais vous un bon ostéopathe dans la région Dunkerquois merci.

      • Cabinet B dit :

        Bonjour,
        Merci de l’intérêt que vous portez à notre article.
        Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères dans votre région et reviendrons vers vous dans la quinzaine par mail. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de spécialistes à vous conseiller.
        Cordialement,
        Cabinet B

  • Robert D. dit :

    Bonjour,
    Mr Bertucchi, je tiens d’abord à vous remercier pour votre article si bien illustré. Cela permettrait sûrement à beaucoup de gens souffrant d’algie pudendale comme moi de mettre un nom sur cette douleur.
    Pour ma part, je ne savais pas non plus ce qui m’arrivait il y a quelques années. Il m’a fallut trois ans pour le découvrir et je vis avec cette maladie chronique depuis six ans maintenant. J’ai été diagnostiqué par pas mal de médecins avant d’avoir été finalement orienté vers un spécialiste du nerf pudendale, et cela grâce à une association nevralgie pudendale de ma région.
    Mon expérience était douloureuse, sur le plan émotionnel et physique. Au départ, je ressentais des douleurs aggravées dans la zone entre testicule et anus. Ce qui était très embarrassant. Je n’osais pas en parle autour de moi, encore moins à ma femme. J’étais beaucoup stressé. Mais j’ai fini par craquer et approcher un médecin pour m’examiner. C’est là que le parcours du combattant a commencé.
    Depuis, que je connais ma maladie, j’ai suivi pas mal de traitements pour le calmer. On m’a parlé récemment de remède naturel, acupuncture et nerfs pudendal. On m’a dit qu’associé à l’osthéopathie, cela produirait des merveilles.
    J’aimerais avoir votre avis car vous savez aussi bien que moi, combien on souffre de cette pathologie.

    Merci de votre aide,
    Robert,

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mr,
      Merci d’avoir pris le temps de partager votre expérience avec nous. Nombreux de mes patients ont vécu la même situation que vous, la souffrance sans diagnostic, l’errance thérapeutique, la gêne face à une douleur tabou. En ce qui concerne votre question, j’ai effectivement des patients qui ont tenté l’acupuncture. Ce qu’il faut bien comprendre c’est qu’à l’heure actuelle, il n’existe pas de remède, naturel ou non, qui mettent fin à la NP. Les médecines alternatives, comme l’ostéopathie ou l’acupuncture permettent de mieux vivre au quotidien. En diminuant la douleur, la fréquence des crises, etc. Si vous n’avez jamais tenté l’acupuncture, pourquoi pas effectivement. Il faudra juste voir à coordonner le travail de votre acupuncteur avec celui de votre ostéopathe pour espérer une vraie synergie.
      Je reste disponible en cas de questions supplémentaires.
      Youri Bertucchi

  • Cedric dit :

    Bonjour,

    Pour moi, ça a commencé il y a déjà quelques années, comme ça, comme une douleur anale la nuit, puis une douleur entre anus et testicules, je prenais des anti-inflammatoires et ça passait. Puis d’un coup, les douleurs reviennent, beaucoup plus aggravées, puis atroces. J’avais les nerfs irrité, j’ai alors consulté un généraliste, un kiné, puis urologue, nerfs sciatique…. Bref, des examens éliminatoires, l’un après l’autre, beaucoup de stress pour finalement allers vers un specialiste nevralgie pudendale. On m’annonce alors que je suis atteinte du nerf pudendal.
    Comment soulager le nerf honteux? j’ai fait des exercices, des exercices pour soulager le nerf pudendal. Puis il y a le coussin pour douleur sacrum, ça m’a soulagé aussi, même si comme S. R, ce n’est pas toujours facile de le porter en public. Finalement, j’ai trouvé des soutiens auprès d’une association ainp qui me conseille alors de voir un osteopathe specialiste nevralgie pudendale.
    Voilà, grâce à votre article, j’ai de l’espoir. Mon sport, favori c’est le jogging, j’espère seulement pouvoir le reprendre après quelques séances.
    Merci et à bientôt.

    Cedric V.

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mr,
      Les douleurs que vous décrivez sont très fréquentes. Anus, testicules, autant de zones intimes sur lesquelles il est difficile de se confier. Votre parcours est très fréquent. Pour le coussin, effectivement il faut réussir à « l’assumer ». Mais vivre avec une névralgie pudendale, c’est apprendre à gérer la douleur. N’ayez pas honte de votre coussin, s’il vous soulage, c’est le plus important. Pour soulager le nerf pudendal (ou honteux) il existe effectivement des exercices. Mais les retours de mes patients restent mitigés sur leur efficacité. Je vous dirai que le plus important est de trouver ceux qui vous soulagent vous, même s’ils ne semblent pas être fait spécifiquement pour soulager la NP. Si vous voyez une diminution de la douleur avec un exercice, poursuivez le, au contraire, si la douleur est + importante, arrêtez le. Apprenez à écouter votre corps.

  • Lisa Marie E. dit :

    comment soulager névralgies pudendales pour une personne enceinte ? Merci

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour, c’est en effet une situation qui peut arriver.
      Je conseille pour cela d’être suivi par un ostéopathe qui spécialisé dans le suivi de grossesse, ainsi que dans la prise en charge de la NP (Névralgie pudendale).

  • Théodore Aubry dit :

    Mr Berthucci,

    En lisant attentivement votre article, il me semble que j’ai encore beaucoup à apprendre sur cette maladie. Je ne savais pas que l’inflammation des nerfs pudendaux symptomes de névralgie du nerf honteux est due à l’irritation nerf pudendal.

    Merci bien !

    Théo

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonsoir Mr,

      Merci à vous pour votre commentaire.
      Ravi que vous ayez trouvé des informations utiles dans cet article.

      Youri Bertucchi

  • Caramadre dit :

    Bonjour,
    La nevralgie pudendale m’avait touché quand j’étais encore jeune. J’ai du me priver de beaucoup de choses, mon travail, mon sport préféré, ma vie amoureuse. Mais je n’ai jamais baissé les bras. L’algie pudendale stress vont de pair, car il n’y a rien pour décrire ces douleurs, les moments de solitude et d’incompréhension que nous vivons. Même pour les traitements, ce n’est pas une maladie que l’on confirme en un seul coup d’œil, sans parler de douleur apres infiltration nerf pudendal. Tout ça pour vous dire que ça fait mal mais tenez bon, un jour vous verrez le bout du tunnel.
    Du courage pour tous et je vous souhaite un bon rétablissement.

    Caramadre

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour, Merci beaucoup pour votre témoignage. Il est très important pour les gens qui souffrent toujours d’avoir des exemples de personnes qui guérissent de la névralgie pudendale.
      En effet beaucoup de personnes souffrent pendant des années avant d’avoir un diagnostic de posé, leur permettant enfin de mettre un nom sur ces douleurs et de comprendre un peu mieux leur souffrance. Plus les actions thérapeutiques sont entreprises tôt, mieux c’est.

  • Eloise Ducharme dit :

    Salut,

    j’ai 28 ans, et je souffrais énormément au niveau du nerf honteux une douleur atroce, surtout à chaque fois que je fais des efforts. Je pense qu’il est utile pour ceux ou celles qui souffrent du bas ventre et du dos de savoir ce qu’est le nerf honteux et sa définition. En fait le nerf honteux anatomie est situé au niveau du périnée, et suit le long du nerf honteux interne.

    Eloise

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mme Ducharme, Il est en effet important de connaître l’existence de ce nerf, car beaucoup de gens peuvent ressentir des douleurs incompréhensibles et se retrouver en errance médicale et ce qui retarde le bon diagnostic.

  • Michel Peureau dit :

    Comment soulager les douleurs insupportables du nerf pupendal. Connaissez-vous des antalgiques ou anti-inflammatoires, enfin je ne sais pas quoi qui puisse aider à se soulager de ce mal atroce au niveau du nerf honteux chez l’homme ?

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mr Peureau,
      L’ostéopathie est une médecine manuelle qui n’utilise pas de médicaments. Les ostéopathes ne sont donc pas à même de vous indiquer un traitement médicamenteux contre la névralgie pudendale, car ils ne sont pas formés pour ça.
      Il vous faut donc voir votre médecin ou un spécialiste (un neurologue par exemple) pour vous faire prescrire un médicament adéquat.

  • Marie-Helène Lavillunière dit :

    Bonjour Mr Bertucchi,

    J’ai lu votre article avec attention et je trouve que ces informations sont très pertinentes. Comment savoir la meilleure démarche pour traiter l’inflammation du nerf pudendal symptomes de névralgie pudendale ?
    J’aimerais avoir votre conseil car à mon avis, une intervention chirurgicale et un traitement en externe comme l’ostéopathie sont complémentaires afin de décompresser le nerf purendal. Merci pour votre réponse

    Marie-Helène

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mme Lavillunière,
      En effet, autant une solution peut suffire autant plusieurs peuvent se combiner pour de meilleurs résultats.
      J’en veux pour preuve que beaucoup de patients que je vois dans mon cabinet d’ostéopathie ont déjà cheminé dans des salles d’opérations.
      Et quand cette dernière a été fructueuse, même partiellement, les soins d’ostéopathie se joignent alors bien à ces efforts déjà effectués afin d’en prolonger et compléter les effets.
      Il n’y a à ce jour malheureusement pas de meilleure solution pour traiter la NP. Je conseillerais cependant comme souvent de commencer par la méthode la moins invasive.
      Merci pour votre commentaire.

  • François Mercier dit :

    Bonjour,

    Moi, je voudrais comprendre la manifestation des symptômes de nevralgie nerf pudendal et comment les différencier d’un problème de nerf sciatique ?

    François Mercier

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour, le nerf sciatique en souffrance est ressenti derrière la cuisse, et parfois derrière le mollet et jusqu’au pied. L’irritation du nerf pudendal se fait ressentir au niveau du périnée : lieu des organes génitaux et de l’anus.

  • David Boyer dit :

    Mr Bertucchi, d’après votre article, les femmes sont légèrement plus touchées par cette maladie par rapport aux hommes. Est-ce parce que la douleur nerf pudendal d’un homme est probablement moins intense que pour une femme ? ou est-ce que la névralgie pudendale causes moins de douleur chez les hommes que les femmes ? En tout cas, je vous remercie pour vos précieux explications, ça aide vraiment beaucoup.

    David Boyer

    • Cabinet B dit :

      Bonjour Mr Boyer,
      Nous vous remercions de votre commentaire.
      La douleur du nerf pudendal n’est pas moins intense chez l’homme que chez la femme car il s’agit des mêmes terminaisons nerveuses. La seule différence et que la douleur varie d’un individu à l’autre. En effet la douleur est subjective et est vécue différemment chez tout individu homme ou femme. Par ailleurs la névralgie pudendale touche davantage les femmes que les hommes.
      Cordialement,
      Cabinet B.

  • Pierre Perrin dit :

    Bonjour à tous,

    J’ai récemment été atteinte de cette maladie à la suite d’une chute à cheval où je suis tombée sur les fesses. Du coup, mon nerf pudendal est coincé, ce qui a provoqué l’inflammation. On a pu constater mon problème de névralgie pudendale grace à l’irm. Et pour cette nevralgie le traitement efficace serait d’utiliser des moyens naturels.
    Depuis, je poursuis une rééducation par kinésithérapie et ostéopathie. Je voulais tout juste vous encourager car ça m’a beaucoup soulagé.

    Pierre Perrin

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mr Perrin,
      Merci pour vos encouragements, lesquels avec votre commentaire sont d’autant plus utiles qu’ils informent des personnes thérapeutiquement perdus avec ses souffrances.

  • Eva Mathis dit :

    Mr Bertucchi, je fais quelques recherches sur la nevralgie du nerf pudendal douleur et traitement principalement par l’ostéopathie.

    J’ai juste une petite question à vous poser : pour une personne atteinte de névralgie du nerf pudendal coincé, le symptôme peut-il être le même que pour une inflammation du nerf pudendal suite à un trajet contourné, lequel est due à une malformation du bassin ?

    Dans ces cas précis, comment l’ostéopathie intervient-il dans la remise en place de ces nerfs afin d’espacer et de soulager les douleurs ?

    Merci de votre réponse !

    Eva Mathis

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mme Mathis,
      Je ne connais pas de trajet détourné du nerf pudendal, même après une brève recherche. Cependant cela ne changerait pas l’ensemble du soin, avec cette particularité qui donnerait plus de difficulté à l’ostéopathe.

  • Anonyma dit :

    Bonjour Monsieur,

    Je pense être atteinte de nevralgie pudendale depuis fin mars 2016…mon gynécologue m à dit d attendre 6 ou 7 mois pour voir si cela s arrangeait…je précise que j ai subi une hystérectomie par voie basse et celio mi mars 2016…le chirurgien m a dit qu il n avait rien abîmé. ..je l avais appelé 3 semaines après l opération pour lui dire que je souffrais de douleurs dans et sous les fesses et m avais dit que ce n était pas la peine d avancer la date de consultation des 5 semaines après l intervention…mon généraliste me dit qu il n est pas compétent. …pour l instant, j arrive à supporter les douleurs mais j avoue être très angoissée et perdue quand je lis les posts sur des forums….cette maladie s aggrave t elle avec le temps? Que puis je faire pour au moins que cela n arrive pas…?Merci de vos conseils par avance…..et desolée de vous écrire en anonyme. …

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour,
      Je comprends votre désir de rester anonyme, ne vous excusez pas.
      Votre chirurgien devrait pouvoir s’occuper de vous orienter.
      Si ça n’est pas le cas je vous suggère de commencer par votre médecin généraliste. SI ça n’était pas concluant vous pouvez voir votre urologue ou gynécologue, ou encore un neurologue.

  • S.MD dit :

    Salut à tous.
    C’est bien vrai que la nevralgie pendudale de la femme est un cas non fréquent, et cet article nous apprend énormément. Pour mon cas, il a fallu que mon mari m’oblige à voir un spécialiste nerf pudendal suite à des douleurs successives à l’anus la nuit. Comme, je ne suis pas très médicament, j’avais opté pour un traitement naturel. L’acupuncture est pour moi un moyen sur, sans effets secondaires et plus rapide, puisque la sensation d’apaisement se fait sentir au moment même de la pratique. Mais bref, chacun sa manière, à lui d’arriver à la guérison avec le minimum de stress possible. Je trouve que nerf pudendal et homeopathie sont tout à fait compatibles.

    S.MD

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour S.,
      En effet chacun peut trouver sa solution, médicaments, homéopathie, ostéopathie sont autant de solutions que d’alternatives. Le tout étant que chaque patient puisse trouver sa propre voie de guérison.
      Merci de nous faire partager votre point de vue.

  • Aude Mercier dit :

    Bonjour à tous,

    J’ai lu attentivement cet article ainsi que vos commentaires, et je comprends à quel point ça doit être dur de vivre une telle douleur.
    Je ne suis pas atteinte de cette maladie mais ma mère l’est. Nous venons de le découvrir il y a quelques semaines.
    Je me renseigne donc sur comment soigner le nerf pudendal, de quelle manière se manifeste la compression du nerf honteux et finalement, l’utilisation du coussin pour nerf pudendal est-elle aussi efficace ? Nous envisageons également le traitement par l’ostéopathie. Donc, voilà des questions que je me pose, et que j’espère trouver des réponses.
    En tout cas, Mr Bertucchi, merci pour cet article et avec vos conseils, j’espère pouvoir aider ma mère autant que je le pourrais.

    bon courage et bonne continuation à tous
    Aude Mercier

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mme,
      Merci à vous pour votre commentaire. Désolé d’apprendre que votre mère est touchée par la NP. Je vais essayer de répondre à vos questions dans l’ordre. Concernant la compression du nerf « honteux » elle se traduit par de fortes douleurs localisées au niveau du bassin, d’où son nom « honteux » car cette névralgie touche des zones intimes de notre anatomie, pour lesquelles il est souvent gênant de consulter. L’utilisation d’un coussin permet effectivement de soulager temporairement la sensation de douleur. Il est important d’éviter certains sports comme le cyclisme par exemple qui peuvent raviver la douleur, et parfois même déclencher des crises. Il n’existe pas à ce jour de traitement efficace, même si des traitements médicamenteux, des infiltrations, et parfois même la chirurgie sont proposées. Les retours de mes patients sont très mitigés. Il s’agit malheureusement d’une pathologie avec laquelle on vit généralement à vie. Mais penser à recommander à votre mère de rejoindre des associations de soutien. Parler, de son quotidien, de sa douleur, peut-être libérateur.
      Youri Bertucchi

  • Alice Gauthier dit :

    Effectivement, il est parfois difficile pour une personne souffrant de pudendalgie d’en parler autour de lui car lui-même ne sait pas ce qui lui arrive. Même les médecins se trompent et on enchaine examen après examen pour finalement ne savoir ce qui se passe. Puis les traitements sont aussi limités si on considère l’infiltration par exemple. Personnellement, je suis plutôt d’avis pour soigner la névralgie pudendale par traitement ostéopathique, simplement parce que la nevralgie prudendal est due à l’inflammation du nerf profond du bassin, c’est-à-dire un relâchement probable causant une nevralgie nerf honteux . Je ne suis pas medecin mais je pense que remettre ces organes du bassin en place serait une bonne solution.

    A.G

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mme Gauthier, la névralgie pudendale est compliquée. Elle mérite l’attention de quelqu’un d’habitué à cette demande. Les examens médicaux sont une source d’information importante non négligeable, aussi bien pour le médecin que pour l’ostéopathe. Enfin, le travail effectué au niveau des structures du bassin est très important notamment pour le soulagement apporté, nous le voyons quotidiennement en consultation.

  • Sandrine Flamard dit :

    Mr Bertucchi,

    Merci pour cet article. Souffrant de douleur nerf anus, je viens d’avoir ma première infiltration il y a quelques semaines, mais malheureusement, ça n’a pas soulagé la douleur nerf pudendal. Ce que je constate, c’est que j’ai également des problèmes de constipation aggravée. J’ai comme l’impression que mes intestins ne travaillent plus. Pourtant j’ai déjà eu moins mal auparavant et la constipation était plus ou moins réglée. J’ai 28 ans et les spécialistes m’ont conseillée cette méthode de traitement justement à cause de mon âge. Je me demande si c’était la meilleure solution pour décompresser cette douleur du pudendal de femme. Je m’inquiète.

    Sandrine

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mme Flamard,
      Je ne vais malheureusement pas pouvoir vous proposer un soin par commentaire interposé, cependant il semble en effet important comme vous avez pu le remarquer vous même de soigner votre constipation, même pour votre névralgie pudendale.
      Concernant l’acte médical d’infiltration vous ne devriez pas vous inquiéter; une fois le diagnostic a été établi l’infiltration est un geste thérapeutique fréquent, et il reste moins invasif que la chirurgie. Certains patients n’en ressentent certes pas de bénéfices, mais d’autres profitent au contraire d’une bonne amélioration.

  • Gerard Dupont dit :

    Bonjour, je suis atteint du nevralgie pudendale à la suite d’une opération de l’anus il y a quelques mois. Des séances d’osthéopathie toutes les 3 semaines environ m’aident à soulager la compression du nerf pudendal, bien que je souffre encore de douleurs anales nocturnes quelques fois. Pour cela, le médecin me conseille de prendre des anti-inflammatoires.
    Je voulais partager mon expérience avec vous car j’espère au cela pourrait vous aider. Vu que j’ai été diagnostiqué très vite, à ce stade, peut-on guérir d’une névralgie pudendale ?

    Gérard

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mr,
      Merci d’avoir partagé votre parcours avec nous.
      Difficile pour moi de répondre à votre question. De quelle opération de l’anus parlez-vous ? Je ne suis pas certain de comprendre, votre NP s’est déclenchée après cette opération ? Ou elle a été diagnostiquée après votre opération ?
      La guérison est difficile, je ne vais pas vous le cacher. Mais certains patients arrivent à faire disparaitre les crises, et à réduire la douleur de manière très importante. Pensez à vous adresser à des associations de soutien, il en existe.

  • Claire dit :

    Bonjour,

    J’ai 22 ans et on vient de me diagnostiquer cette maladie.. sûrement dûe à des infections urinaires à répétition et des calculs rénaux depuis que j’ai 16 ans. Pensez-vous que les séances d’ostéopathie puissent m’aider dans mon cas ?
    Je suis très angoissée à l’idée de devoir vivre avec ça toute ma vie..

    Claire

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Madame,
      Je comprends cette angoisse dont vous parlez, elle est souvent à l’origine des patients à vouloir tout essayer pour se débarrasser de leurs symptômes. Il ne faut pas sombrer dans la panique, d’autant plus que votre situation se rencontre parfois. Rien n’est simple, mais la première chose est bien évidemment de faire le point médical et de faire un bilan en ostéopathie, bien entendu par un ostéopathe qui connait le sujet de la névralgie pudendale.

  • Caro dit :

    Bonjour M. Bertucchi,

    Je suis atteinte de névralgie pudendale depuis 2 ans suite à l’accouchement de mon 2ème enfant apparement. Auriez vous un ostéopathe a me conseiller en Haute Savoie ou en Suisse. Je suis dans le Chablais.
    J’avoue que Toulouse est un peu loin pour un suivi régulier.

    D’avance merci.

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Nous allons nous renseigner et reviendrons vers vous directement par mail sous quinzaine avec le nom d’un confrère à vous conseiller. Si vous n‘avez pas de nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas de confrère spécialiste de la névralgie pudendale à vous recommander.
      Cordialement,
      Cabinet B.

  • Jeff dit :

    Bonjour, désolé de vous déranger, pourriez vous me communiquer les coordonnees d’un ostéopathe qui traite de la Np dans le nord pas de calais ou sur Lille.

    Cordialement.

  • Francis Leong dit :

    Sur un forum de temoignage nevralgie pudendale, quelqu’un avait parlé de son parcours pour arriver à la guérison. Il a parlé d’attitude et une nouvelle façon de vivre pour vivre avec sa maladie. J’ai trouvé ça très touchant, sachant que la nevralgie pudendal traitement n’est pas une affaire de quelques mois ou de semaines. Je vous souhaite du bon courage à tous et de s’épauler pour sortir de ces moments douloureux.

    F.L

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mr Leong,
      En effet j’ai beaucoup de patients qui, remarquant cette douleur s’installer, mettent en place pour la contrer une hygiène de vie très propice à la bonne santé je dirais. Cela est très payant, et ils voient avec leur accompagnement en ostéopathie beaucoup de choses s’améliorer, en commençant par leurs symptômes causés par la névralgie pudendale.

  • Nicolas Masson dit :

    Bonjour,

    Je suis étudiant en médecine, neurologie plus précisément. Pour l’objet de ma thèse, j’ai choisi comme thème la neuropathie pudendale symptomes et différents traitements. J’ai trouvé les informations sur votre site très utiles et justement je vais parler de nerf pudendal traitement naturel. Ainsi, je recherche plus d’infos et de témoignages sur la manifestation de la douleur du nerf pudendal homme, quelqu’un qui puisse parler de l’inflammation nerf pudendal traitement, enfin traité par une méthode naturelle comme l’ostéopathie et qui parle donc de nerf pudendal guérison.
    Je vous remercie de votre aide et j’espère que via ma thèse, je pourrais apporter une avancée dans le traitement de cette pathologie.

    Nicolas Masson

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mr Masson, Merci pour votre travail. En effet ces recherches ont besoin d’être menées. Il y a deux ans il n’y avait en France que deux cliniques qui prenaient cette névralgie en charge chirurgicalement. Je vous laisse me joindre par mail pour le reste.

  • Elyse dit :

    Bonjour,

    Merci pour votre article.

    J’ai une amie qui souffre depuis près de 2 ans à la suite d’une chute au niveau du coccix. Elle a déjà essayé pas mal de traitement, et l’ostéopathie lui a effectivement aidé à comment soulager le nerf honteux. Elle a aussi un coussin nerf pudendal qui l’accompagne partout.
    C’est vrai qu’au départ, ça a été difficile pour elle et son entourage de comprendre ce qui lui arrivait. On lui a même traité de n’avoir cette maladie que dans sa tête. Puis, au fil du temps, on a fini par réaliser que c’est réel.
    Je voulais juste vous dire qu’en effet, il n’est pas facile de vivre avec. Votre vie change, vous avez mal et on a du mal à vous comprendre aussi. Mais je vous encourage à en parler auprès de personnse qui ont le même problème, comme dans une association nerf pudendal par exemple. Mon amie s’est fait beaucoup aidé là-bàs et aussi de vous faire suivre par un osteopathe specialiste nevralgie pudendale. Les remèdes naturels c’est beaucoup mieux.

    Merci et bon courage

    Elyse

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour,
      Merci à vous pour ce témoignage. Effectivement cette pathologie est difficile à vivre, aussi pour l’entourage, car elle est difficile à comprendre. Les douleurs localisées au niveau de notre intimité ne facilitent pas la tâche, difficile de se confier à ses proches lorsqu’on doit parler de son anus, sa verge, etc. Les associations font un excellent travail à ce niveau là, comme vous l’avez très bien souligné.

  • jody dit :

    Bonjour,
    Le critère geographique étant determinant pour suivre des seances régulières, avez vous dans vos carnets un confrère à recommander dans la région de Strasbourg.
    Cordialement

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci de votre commentaire.
      Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères et reviendrons vers vous directement par mail sous quinzaine. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de confrère spécialiste vers qui vous envoyer.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Lil dit :

    Bonjour,
    Je souffre depuis plusieurs semaines dans toute la région genitale depuis une grosse infection urinaire. C’est tres genant à expliquer, j’ai des douleurs au niveau du clitoris…comme des aiguilles, irrité, douloureux. C’est une gêne quotidienne, la douleur n’est pas insupportable mais elle est lancinante et permanente, dès le réveil…aucune gêne assise, pas moins douloureux allongée. Par contre j’arrive à dormir.
    J’ai vu deux médecins et deux gynécologues qui sont unanymes, pour eux ce n’est pas une nevralgie pudendale, mais ce serait une pubalgie…J’ai des doutes car je me reconnais dans cette nevralgie.
    Qu’en pensez vous? Connaissez vous un osteopathe qui pourrait m’aider sur Montauban?
    Je vous remercie.

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Madame,
      Je comprends vos doutes. Il faudrait cependant voir ce qui fait pencher les avis de vos docteurs vers une pubalgie. Je n’ai pas un ostéopathe en particulier à vous conseiller dans votre ville. Ce que je peux vous proposer par contre est de venir directement me rencontrer à Toulouse, nos 2 villes étant très proches. Nous pourrons faire le point et effectuer un soin.

  • Céline dit :

    Bonjour Monsieur,

    Tout d’abord je vous remercies pour cet article si complet.
    Mon mari est atteint de la NP depuis 2014 suite à une intervention chirurgicale. Il a un traitement médicamenteux (monocrixo, antidépresseurs et anxiolytiques) mais les douleurs sont toujours présentes. Pouvez-vous nous donner quelques noms d’osthéopates spécialisés sur Nantes SVP ? Merci d’avance.

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Nous vous remercions de votre intérêt de notre article.
      Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères spécialisés sur la névralgie pudendale. Nous reviendrons directement vers vous par mail dans la quinzaine avec le nom d’un confrère à vous recommander. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de confrère spécialisé sur la question à vous conseiller.
      Cordialement
      Cabinet B

  • Jvv dit :

    Bonjour, j’ai une np depuis maintenant 4 ans mais je n’ai entrepris aucune démarche, je continue a faire du sport malgré les douleurs… connaissez vous des ostéophates dans la région de strabourg, merci beaucoup

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci de l’intérêt que vous portez à nos articles. Attention à la pratique du sport, qui mal adaptée peut aggraver les douleurs.
      Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères et reviendrons vers vous directement par mail. Sans nouvelles de notre part, c’est que nous n’avons pas trouvé de spécialiste à vous recommander.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Pasturelle dit :

    Bonjour , je viens vers vous afin de vous demander si vous connaitriez un ostéopathe spécialiste de la NP dans le maine et Loire,car je souffre de cette maladie depuis plus d’une dizaine d’années suite à l’accouchement de mon enfant. Cordialement.

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire.
      Suite à votre demande nous allons effectuer les recherches nécessaires dans votre région et reviendrons vers vous directement par mail dans la quinzaine. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de spécialiste à vous recommander.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • F.Carrier dit :

    Mr Berthucci, est-ce que vous pouvez expliquer comment debloquer le nerf pudendal grâce à l’infiltration du nerf honteux interne ? comme l’osthéopathie ne pratique plus le toucher interne, je suis un peu curieux de connaître cette méthode.

    Frank

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mr Carrier,
      En ostéopathie nous soignons le nerf pudendale par des manoeuvres externes qui sont très efficaces; nous ne passons pas par les voies internes qui de plus sont interdites. Il n’est en effet pas permis aux ostéopathes d’effectuer de toucher vaginal ni de toucher rectale en France à ce jour.
      Pour ce qui est de l’infiltration cela ne relève pas de l’ostéopathie, je vous conseille donc de voir cela avec votre médecin, rhumatologue ou votre urologue, ou encore votre chirurgien.

  • Serge Lemieux dit :

    Nevralgie pudendale traitement efficace : quand vous souffrez de douleurs anormales au niveau du bassin, du coccyx, périnée, anus ou les parties génitales, le premier réflexe serait de consulter votre médecin traitant. Il vous guidera vers un médecin spécialiste en fonction de la localisation de votre douleur (gynécologue, proctologue ou urologue). Si ces spécialistes n’arrivent pas à situer votre douleur pudendale, vous devez faire des examens complémentaires. Seul un électromyogramme ou emg nerf pudendal permettra d’examiner les réflexes sacrés étages. Cet examen doit être complété par une échographie afin de confirmer le diagnostic de nevralgie du pudendal.

    Mes conseils : n’attendez pas des mois ou des années pour vous faire examiner. Optez pour la nevralgie pudendale homeopathie pour vous faire soigner car rien ne vaut les remèdes naturels pour un soulagement de longue durée, voire un chemin vers la nevralgie pudendale guerison.

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mr Lemieux,
      Je vois souvent en cabinet des patients qui n’ont jamais été diagnostiqués pour leur névralgie pudendale, ou bien qui l’ont été tardivement. Parfois le diagnostic met longtemps à être posé car il peut-être difficile; d’autres fois car les patients ont pris un certain temps avant de consulter.
      L’EMG (électromyogramme) est un examen complémentaire essentiel pour objectiver une névralgie pudendale.
      Enfin comme l’allopathie et l’ostéopathie l’homéopathie propose une solution si vous souffrez de NP. L’important étant que chaque patient trouve son chemin vers la guérison.

  • Vanille dit :

    Bonjour Monsieur…j ai lu avec intérêt vos articles sur la névralgie pudendale…je pense en souffrir depuis bientôt un an..conséquence directe ou indirecte d une hystérectomie par voie basse réalisée en mars 2016..
    Connaîtriez vous les coordonnées d un ostéopathe spécialise dans cette névralgie dans le département de la Charente ? ..J angoisse que mes douleurs s aggravent avec le temps …mon médecin traitant ne sait pas vers qui m orientez… je vous remercie par avance

  • Vanille dit :

    Bonjour….Je souffre de np depuis un an…connaîtriez vous un ostéopathe spécialisé dans ce domaine près de chez moi…je réside en Charente…Je souffre beaucoup et ne sais plus vers qui me tourner. ..merci par avance

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci de votre intérêt pour notre article.
      Nous allons nous renseigner dans votre région et reviendrons vers par mail dans la quinzaine par mail. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de confrère spécialisé à vous recommander.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • David dit :

    Bonjour. Merci pour l’article.

    Je ne présente pas de douleurs en position assise. Mais j’ai parfois des douleurs pendant l’erection. l’erection est de plus en plus faible( mais toujours suffisante pour avoir des rapports sexuels) voire absente quelques fois malgré le désir. Et aussi je mets quelques secondes à démarrer la miction. Et les dernières urines tombent par gouttes; le jet Est de plus en plus faible. L’ejacilation aussi se fait sans jet. Il y’a 15 ans j’ai eu une fracture par chute d’une branche ischio-iliaque. Est il possible que ça soit une NP? Sinon l’artère pudentale peut elle est etre comprimée, empêchant ainsi l’in’ervation normale de la verge ?

    Merci d’avance.

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Monsieur,
      Ce que vous dites est en effet possible dans les grandes lignes. Mais aux vues de ce que vous me décrivez là, la première chose à faire est bien entendu d’aller consulter un urologue. Une fois les examens faits vous pourrez consulter un ostéopathe afin de voir en fonction de son diagnostic ce qui est envisageable.
      Et il y a en effet un travail possible en ostéopathie concernant la dysfonction érectile.

  • maluna dit :

    Bonjour cher youri
    Merci pour vos conseils et engagement auprès de malades atteints de np …je suis invalidée par des douleurs »np » a type myofasciales surtout,nivo piriforme,obturateur et par effet domino np.
    Je recherche des coordonnées pour ostéopathe confirmé ds ce genre de pathologie
    Je fais régulièrement drs séances pour d’autres soucis,lombaires,iliaques…
    Région val d’oise
    Avec tous mes remerciements

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire.
      Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères et reviendrons vers vous par mail dans la quinzaine. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de spécialiste à vous recommander.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Julie M.T dit :

    Bonjour, je m’appelle Julie, je travaille dans un centre de santé qui aide les personnes atteintes de maladies rares avec les gênes associés. Il faut savoir que si on appelle ça le nerf honteux, ça n’a rien avoir avec les symptomes de douleurs pudendales chroniques dont on a effectivement peur de parler à notre entourage. C’est simplement à cause de l’anatomie du nerf pudendal, qui suit et emprunte le trajet du nerf honteux.

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Madame,
      Cela va nous permettre en effet de faire le point. Les nerf honteux et pudendaux sont les mêmes. Il ne s’agit là en fait que d’une question de nomenclature. La nouvelle nomenclature, la plus couramment utilisée désormais, appelle ce nerf : pudendal.

  • Philippe dit :

    Bonjour Monsieur Bertucchi
    Je souffre également du nerf pudendal gauche et je souhaiterais voir si l’ostéopathie spécialisée pourrait me faire du bien.
    Pourriez-vous svp me donner les coordonnées d’un ostéopathe sur Paris (ou Boulogne) ?
    Merci pour votre aide
    Philippe

    • Cabinet B dit :

      Bonjour Philippe,
      Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères dans votre région et reviendrons vers vous sous la quinzaine. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de spécialiste de la question à vous recommander.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • odine dit :

    Bonjour Monsieur,
    Avec un parcours malheureusement bien similaire et l’impossibilité de me déplacer régulièrement dans votre ville, avez vous une démarche à me recommander en sachant que je vis à Strasbourg.
    Cordialement

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire.
      Nous allons tenter de faire le maximum pour trouver un confrère spécialisé dans votre région et reviendrons vers vous sous ma quinzaine par mail. Sans nouvelles de notre part c’est que n’avons pas trouvé de spécialiste à vous conseiller.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • hellen dit :

    Bonjour Mr Bertucchi,

    Merci pour votre site et votre présentation très bien faite sur cette nevralgie si handicapante! Je souffre d’une NP depuis octobre 2015 (au debut gene vaginale et rectale en position assise et lors de la marche). J’ai ete diagnostiqué par le Pr Amarenco à l’hôpital tenon a Paris et ai eu une infiltration sous scanner qui m’a soulagé pendant 4 jours. Depuis la nevralgie à empiré malgré des séances de kiné et les médicaments. , Je ne peux plus m’asseoir même pour les repas et la douleur irradie dans les fesses (brulures rectales) et dans les jambes surtout la jambe droite jusqu’à la plante du pied ce qui m’empêche de marcher ( on m’a dit que c’était une fausse sciatique : quand pensez vous ? J’habite à Paris. Est ce que vous pouvez me conseiller un ostéopathe spécialiste de cette nevralgie ? En vous remerciant par avance. Bien cordialement.

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire.
      Nous allons tenter de faire notre maximum en se renseignant auprès de nos confrères dans votre région et reviendrons vers vous par mail dans la quinzaine. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de spécialiste de la question à vous recommander.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Max le Grand dit :

    Je voudrais juste partager une solution naturelle que j’ai trouvé pour soulager le nerf pudendal. En ce qui me concerne, ma douleur provient d’un étirement mal fait que j’ai pratiqué lors de séances de yoga. Mais peu importe d’où ça vient, ce qui est important c’est comment s’en débarrasser.
    Comme c’est inflammation nerf honteux, je me soulage grâce à des bains alternatifs sous forme de gel, le froid peut vous aider. Veiller à ne plus faire de sports qui risquent de l’accentuer et boire beaucoup d’eau. En ostéopathie, il existe des etirement pour soulager nerf pudendal.
    Même si vous ne pouvez pas totalement guérir nevralgie pudendale, au moins vous vivrez mieux avec vos douleurs.

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mr Le Grand,
      L’ostéopathie possède des techniques de soin permettant de soigner la névralgie pudendale en évitant au maximum les récidives, et qui se marie bien avec les autres soins alternatifs pour diminuer la douleur. Pour les sports à pratiquer ou non cela dépend des symptômes dûs à votre névralgie pudendale, il faut alors en discuter directement avec votre ostéopathe en soin d’ostéopathie. Certains patients ne peuvent pas tenir assis à cause de la douleur, le vélo, l’aviron, etc. seront alors déconseillés. D’autres auront une manifestation de la douleur différente.
      Merci pour votre commentaire.

  • leila dit :

    louli 68

    bonsoir,

    j’ai fais une chutte en roller il y a 4ans…. fracture du coccyx remis en place par 3 manipulations par voit interne puis toujours des douleurs.
    Apres plusieurs mois d’erance médicale ; j’ai été opéré d’une hernie discale L5-S1avec le nerf conprimé a gauche décelé un en plus tard…depuis l’été dernier je n’arrive plus a rester longtemps assise brulure dans le haut de la fesse douleurs au niveau du clitoris majoré (excuser moi ….à la masturbation de ce dernier je peut avoir mal sur le trajet du nerf sciatique jusque sous la plante des pieds)
    Je ne peut ni faire de vélo…ni rouler tres longtemps.
    J’ai vu un neurologue qui preconnise de faire un emG et une irm pelvienne (je prefererai aller chez une femme pour l’ emg…) y’a t il une possibilité de prendre un rv pres de chez moi colmar ou belfort de preferance car je craind d’avoir trop mal en allant jusqu’à strasbourg. La depression est là je suis souvent en arret de travaille…. je suis infirmière j’ai meme peur de perdre mon travaille. Tout cela tourne en boucle dans ma tete…. je me fait remanipuler le coccyx par voie interne car il est devier de 5millimètres…je ne sais plus quoi faire… je prend des medicaments depuis ma chutte, insomnies et douleurs au quotidien je suis irritable!!!

    j’ai toujours été sportive pensez vous que je puisse reprendre la danse ou la natation…mes soins ostéo ne sont pas entièrement pris en charge.
    Dois je faire une reconnaissance travailleur handicapé si le diagnostic est posé?
    Peut on m’obliger a me diriger vers la case invalidité?
    MERCI POUR VOS REPONSES CAR JE SUIS TRES ANGOISSEE

    JE SOUHAITERAI GARDER L ANONIMAT

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci de nous partager votre expérience.
      Nous vous conseillons de suivre les recommandations de votre médecin et de voir avec lui directement pour discuter de votre situation par rapport à votre travail. Cela vous permettra de poser un diagnostic précis et de pouvoir avoir une prise en charge adaptée à votre cas précis.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Chloé Symard dit :

    Bonjour à tous, je voudrais savoir si l’inflammation du nerf pudendal femme peut affecter ses organes reproductifs. Je souffre de nevralgie puddal depuis l’àge de 28 ans. Je n’ai pas encore eu d’enfants donc je m’inquiète.
    Je vous remercie

    Chloé

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mme Symard, je n’ai pas encore vu à ce jour de femme souffrant de névralgie pudendale diminuée dans sa fertilité. Je vois souvent des femmes qui par contre ont peur de voir leur douleurs augmenter et avoir une grossesse compliquée. Or en consultation, j’assiste plutôt à l’inverse : des symptômes stables, voire même qui diminuent.

  • Josiane dit :

    Bonjour,

    Je souffre de np depuis 2013
    Je suis suivie par un neurologue et ai subi une infiltration sous scanner a gros volume des nerfs pudendaux
    Je souffre toujours
    J’aimerais vous signaler egalement que j’ai des brulures aux 4 membres ainsi qu’au tube digestif
    Ces brulures on débute après enlèvement des fils non résorbables dans le vagin (promoto-fixation paroi vaginale antérieure par cœlioscopie et pose de bandelettes T.V.T.O en juin 2014)
    Pourriez vous me communiquer le nom d’un osteopathe dans les Landes vifs remerciements

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire.
      Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères et reviendrons vers vous sous la quinzaine par mail directement. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de spécialiste à vous conseiller.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Marie Helène dit :

    Mr Bertucchi,

    En parlant d’anatomie nerf pudendal, le trajet du nerf pudendal chez la femme est-il le même que chez les hommes. S’il est vrai que le rôle de ce muscle honteux est aussi de favoriser le mécanisme de l’érection, est-ce que chez la femme, elle peut provoquer des troubles sexuels.

    Cordialement,

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Madame,
      Le nerf pudendal peut provoquer parfois quand il est mis à mal des troubles sexuels, fréquemment des douleurs par hypersensibilité au touché, ou bien pendant l’orgasme.
      Il est rare mais pas impossible qu’il puisse déranger lors de l’excitation sexuelle. Cependant ça n’est par exemple pas lui qui gère la fonction érectile pénienne, puisque vous posez la question; c’est le système neurovégétatif (vous trouverez facilement des informations à ce sujet sur internet) qui a ce rôle et qui “utilise” un autre trajet que celui du nerf pudendal.

  • BLANC dit :

    Bonjour Monsieur,
    Vos informations ont été très précieuses pour moi.
    J’habite à TOULON dans le Var, je suis malade depuis six mois, pourriez-vous m’indiquer des spécialistes proches de mon domicile, et ostéopathes également ?
    Avec mes remerciements.
    Josyane.

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour,

      Je viens de vous répondre par mail directement.
      Youri Bertucchi

      • Marie dit :

        Bonjour,
        Pouvez-vous également m’indiquer un ostéopathe dans les Alpes Maritimes.
        Merci
        Cdlt

        • Cabinet B dit :

          Bonjour,
          Merci de l’intérêt que vous portez à notre article.
          Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères et reviendrons vers vous par mail dans la quinzaine. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de spécialistes à vous conseiller dans les Alpes Maritimes.
          Cordialement,
          Cabinet B

    • Marie dit :

      Merci de m adresser les noms de spécialistes médecins et ostéopathes dans la région du Var (j habite à côté de Toulon)
      Cordialement.
      Marie

  • Eloise Durand dit :

    Bonjour à tous,

    Je m’appelle Ghyslaine, j’ai 44 ans et je souffre de cette maladie depuis quelques mois à la suite d’une intervention chirurgicale du bassin. Bien que j’arrive à gérer tant bien que mal mes douleurs, j’ai pu ressentir un grand soulagement à la suite d’une infiltration nerf honteux. Ça n’ a pas été facile mais quand même la douleur anale la nuit est plus espacée. Je souhaite maintenant poursuivre par un traitement naturel nevralgie pudendale car d’après qu’on m’a expliqué, d’autres moyens moins douloureux existent comme l’osthéopathie. Ainsi, j’aimerais connaître si en associant divers traitements, on pourrait espérer une guérison nerf pudendal.

    Merci beaucoup
    Eloise

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mme Durand,
      J’ai des patients qui en effet ont allié différentes thérapies avec le suivi en ostéopathie; comme le fait de consommer des plantes par exemple, prescrites par un naturopathe. Nous conseillons nous même la rencontre avec un naturopathe lorsque nous pensons que cela peut être utile. Aussi certains patients accompagnent leur rétablissement avec une conduite alimentaire ou sportive adaptée. La prise en charge est globale, et chaque personne peut sentir ce qui est bon pour elle même.

  • Antoine Dupuis dit :

    Bonjour tout le monde,

    J’ai besoin de vos conseils. En fait, je voulais parler de nevralgie pudendale et stress. Voilà, pour faire court, avec cette maladie, j’ai du suivre une thérapie.
    À cause du choc émotionnel (arrêt du travail, perte d’activité, enfin vous connaissez l’histoire!), donc on m’a prescrit des calmants etc. Puis j’ai suivi une thérapie et depuis mes douleurs se sont espacées. Bien sur, j’ai choisi pour soulager le nerf honteux traitement naturel, mais ce que je voulais surtout vous dire qu’à un certain moment, j’ai arrêté mes calmants et les séances de psy. Mes problèmes pudundal ont recommencé. Je veux dire que mes brulures ses ont moins espacées. Donc, ma conclusion c’est que plus j’ai de l’anxiété ou toutte autre forme de problème mental, plus j’ail mal également. Je voulais donc savoir si parmi vous avez déjà eu ce genre de problème. Merci

    Antoine Dupuis

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mr Dupuis,
      Le contexte d’anxiété est en effet un facteur parfois déterminant. Certains de mes patients peuvent remarquer que, pour ce type de douleur mais pas seulement, les situations de stress ont un impact sur le déclenchement de leurs symptômes ainsi que leur intensité. La sensibilité au stress est une demande fréquente dans notre cabinet. Je vous suggère de lire l’article sur le blog : https://toulouseosteopathe.com/stress-et-osteopathie/
      Dans votre situation je pense qu’il faut tout prendre en compte, car il y a potentiellement une boucle anxiogène entre l’apparition et l’intensité de vos symptomes, et votre sensibilité au stress.

  • lotfi dit :

    bonjour Dr.Bertuchi

    je viens de lire votre article trés intéressant pour moi c’est en faissant des recherches sur internet que j’ai trouvé la maladie du nerf pudendale

    je suis malade depuis janvier 2017 male au testicule droite le docteur m a dit que c est varicocele mais âpres 4 mois d operation j ai pas vu D amelioration le dernier eco de testicule a ecarte varicocele la chose qui m attire l attention il y a de micro kiyste sur l epedidime de 1.5mm ça peut être l origine de problème car l urologue m a dit que normal

    Ça fait 4 mois que je cherche sur. Net j ai trouve votre site et temoin sur le nerf pudendale j’ai les même symptôme que vous avez decrit priere aidez moi Dr car ici en Tunisie aucun. Ne connaît cette maladie

    si vous avez des spécialiste sur le tirritoire tunisien envoyer le moi

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Monsieur,
      La première chose à faire je pense est une surveillance suivie auprès d’un spécialiste en fonction de l’évolution de vos symptômes.
      Aussi peut-être étendre les examens au delà de la zone pelvienne serait une ouverture thérapeutique. Maintenant c’est le travail d’un médecin que ma fonction d’ostéopathe ne peut bien évidemment pas assurer.
      Par contre je suis désolé, mais je ne connais pas de spécialistes sur le territoire tunisien. Selon les résultats des examens et l’évolutions des symptômes, en effet peut-être que l’intervention d’un ostéopathe pourrait vous être bénéfique.

  • Alexandre Dumard dit :

    Mr Berthhucci, j’ai bien lu attentivement votre article, et je pense que vous avez bien expliqué les points importants de cette pathologie qui est effectivement handicapante et honteuse. J’aimerais vous demander s’il existe-il un soin complémentaire qui accompagne le traitement du nevralgie pudendale chez l’homme. L’errance thérapeutique est effectivement monnaie courante dans le cas des malades de nevralgie pudental.

    Je vous remercie

    Alex

    • Cabinet B dit :

      Bonjour Mr Dumard,
      Les patients souffrants de névralgie pudendale essayent beaucoup de choses, car les médicaments ne diminuent souvent qu’en partie la douleur et sans la soigner. Du coups les patients eux-même se sont organisés et quelques forums assez complets ont été développé sur lesquels beaucoup de méthodes antalgiques sont décrites. Chaque patient essaie sur lui ces méthodes non invasives et trie personnellement celles qui lui font du bien des autres.
      Dans le cadre du suivi thérapeutique je conseille l’ostéopathie avec un ostéopathe qui a l’habitude de suivre ce type de patientèle.
      Enfin, notion importante, les patients adaptent le temps de leur récupération leurs activités: professionnelles et sportives par exemple.
      Merci pour votre retour.

  • Irène LeMercier dit :

    J’ai déjà suivi pas mal de traitements pour soulager ma névralgie anale et je voulais vous dire que les rééducations pratiquées par un ostéopathe nerf pudendal est efficace. Pour l’occasio, vous pouvez utiliser un coussin.

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mme Lemercier,

      L’ostéopathe ne propose pas de soins de rééducation, mais des soins thérapeutiques. Le but de l’ostéopathie dans la demande d’une névralgie pudendale est de soigner la cause de l’irritation du nerf pudendal afin d’éviter qu’il ne provoque des douleurs, d’en éviter les crises, et enfin de rendre la vie plus confortable au patient. Il ne s’agit pas de rééducation à proprement parler.
      Pour reprendre votre exemple, certains patients gardent un coussin avec eux dans leur sac afin de ne pas avoir mal quand ils s’assoient lors de leur déplacement à l’extérieur, et n’en n’ont alors plus d’utilité après le suivi en ostéopathie.
      Cordialement,
      Youri Bertucchi

  • Sylvain dupont dit :

    Bonjour Mr Bertucchi,

    Le syndrome du nerf honteux est-il la manifestation de la maladie en soi ou le fait que la personne souffre de troubles mentaux à la suite de l’incompréhension de sa maladie ?

    Sylvain Dupont

    • Cabinet B dit :

      Bonjour Mr Dupont,
      “Le syndrome du nerf honteux” est la manifestation de symptômes liés à l’irritation du nerf pudendal anciennement appelé “nerf honteux”, de par la zone qu’il innerve: le périnée. Ce dernier est la zone où se trouvent les organes génitaux, l’urètre et l’anus.
      On ne trouve pas de troubles mentaux à proprement parlé dans cette pathologie, sauf si l’on comprend un potentiel état dépressif dans lequel le patient souffrant de névralgie pudendal peut entrer à cause des douleurs et souffrances subies.

  • christian dit :

    Bonjour
    mon épouse aimerai connaitre un ostéopathe connaissant les symptomes de la névralgie pudendale dans la région de Dunkerque.
    pouvez vous m’indiquez si vous connaissez une telle personne?
    cordialement
    christian

    • Cabinet B dit :

      Bonjour Christian,
      Merci de votre intérêt pour notre article.
      Nous allons faire notre maximum pour trouver un confrère spécialisé près de chez vous et reviendrons vers vous dans la quinzaine. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de spécialiste de la question à vous recommander.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • alain dit :

    depuis 2 ans apres une operation des vertebres l5 s1 d’enorme douleur au niveau de la cuisse gauche une artrodese qui n’a pas reussi des infiltrations a gogo sans succes mon medecin traitant me dit ..le nerf pudendal serait en cause grosse galere pour trouver le bon docteur pour l’instant je vais voir a liege un tres bon docteur pour le pudendal d beco …j’ai pris un rendez-vous .pour un examen …elctromyogramme + echo-dopler pour situer le mal je vous tien au courant de la suite a plus

  • Monique dit :

    bonjour M Bertucchi j ai le meme probleme apres avoir lu ces commentaires cela fait 2 semaines que je souffre de ce nerf il m a laissé tranquille pendant 4 ans et voila que cela revient je ne sais pas ou me diriger j ai 70 ans la dernier fois cela etait parti tout seul mais cette fois ci c est un peu long j aimerai connaitre un ostheopate qui s occupe de ce genre de probleme je suis a Paris merci d avance .

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci de votre intérêt pour notre article.
      Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères à Paris et reviendrons vers vous dans la quinzaine par mail. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de spécialiste à vous recommander.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Aude Bradelle dit :

    Mr Berutcchi,

    Je vous félicite pour votre article, c’est très enrichissant, merci beaucoup. Juste une question pour m’aider sur un cas précis, dans quel ces une personne qui souffre de névralgies pudendales devrait-elle subir une operation nerf pudendal ? Pour soigner nerf pudendal, la meilleure solution est-elle de passer par une intervention interne ou faire alterner les deux afin de pouvoir agir sur le trajet du nerf pudendal ainsi que le placement du bassin. Je vous remercie.

    Aude

    • Cabinet B dit :

      Bonjour Aude,
      Nous vous remercions pour votre commentaire.
      La névralgie pudendale peut nécessiter différente prise en charge suivant le patient. La chirurgie restant un cas de prise en charge lorsqu’il s’agit du seul recours possible. Les techniques sont adaptées à chaque patient et à chaque cas de figure. L’ostéopathie permet de travailler par exemple sur l’équilibre du bassin notamment et relâcher les tensions du périné et du petit bassin. La manoeuvre interne ne peut être réalisé que par le gynécologue ou la sage femme. Consulter un ostéopathe spécialisé vous permettra d’avoir une prise en charge adapté et pourra vous orienter au besoin.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Marechal Leblanc dit :

    Je suis Marchal, un étudiant pour devenir infirmier. C’est dans mes expériences de stages que je rencontre différents cas de nerf honteux homme et nerf de pudendal en général. D’après les statistiques, selon les manifestations courantes, le nerf honteux interne symptômes sont souvent les mêmes ; une douleur fessière qui devient de plus en plus persistante. La position assise est très favorable à la survenue des douleurs et bien évidemment la pratique du cyclisme n’est pas du tout recommandée. On constate une majorité de cyclistes, victimes de cette maladie, et les symptômes peuvent durer des mois avant qu’ils viennent consulter. Ce qui pourrait aggraver le cas.

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mr Leblanc,
      En effet, on reconnait souvent chez les patients atteints du nerf pudendal un passif commun: une contrainte au niveau de la zone pudendale, même si cela n’est pas systématique.
      Les cyclistes sur leur selle de vélo contraignent alors spécifiquement cette zone anatomique du nerf pudendal, sur laquelle ils restent en appuis chaque semaine pendant plusieurs heures, avec vibrations et chocs qui plus est!

  • nicole dit :

    Bonjour Monsieur
    Je suis atteinte de nevralgie pudendale ..depuis 17 mois que je souffre j ai essayé beaucoup de choses 1 infiltration à part effet secondaire aucun effet. ensuite auriculotherapie 2 mois. . Rien.. ensuite acupuncture..rien. mais thérapie manuelle ou j ai gagné du terrain puisque brûlures pubis arrête car après 2 chutes on a trouvé que j avais le coccys déplacé. .aujourd hui on ne peux plus rien pour moi j ai fais aussi de l hypnose qui m aide un peu parfois . Et du decodage biologique. Vraiment rien. et j ai l anus et le dessous des cuisses touchés ..je ne sais plus quoi faire dans mon calvaire . Je commence à prendre du rivotryl. Chose que je ne voulais pas faire.. pourriez vous me donner l adresse d un ostéopathe de renommée dans ma région car il dise tous connaître quelque part mais aucun effet de soulagement.
    Je suis entré marseille et martigues
    Je vous en remercie par avance..
    Nicole

    • Cabinet B dit :

      Bonjour Nicole,
      Merci de l’intérêt que vous portez à notre article.
      Nous allons nous renseigner dans votre région pour trouver un confrère spécialisé dans cette prise en charge. Nous reviendrons vers vous par mail dans la quinzaine par mail et sans nouvelles de notre part, c’est que nous n’avons pas trouvé de spécialiste à vous recommander dans votre région.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Chloé Rousseau dit :

    Bonjour Mr Berutcchi,

    Je voulais vous dire que votre blog est très intéressant, surtout pour une personne comme moi, qui ne connait rien encore sur la nevralgie pudentale et qui vient s’informer sur la compression du nerf honteux symptome, causes et traitements possibles. Je ne suis pas encore diagnostiqué mais je voulais surtout trouver plus de renseignements sur le nerf pudendal et vessie car pour ma part, j’ai des sensations de brulures comme des problèmes urinaires depuis des mois, à part d’autres symptomes depuis des années. J’attends les résultats de mon examen dans l’angoisse et surtout la crainte de comment je vais faire pour m’en sortir. Merci pour toutes ces informations, ça va beaucoup m’aider !

    Chloé

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mme Rousseau, Je comprends votre questionnement. En effet la mise en place du diagnostic est très important, car beaucoup de symptômes peuvent se rapporter au syndrome de la névralgie pudendale sans pour autant en être réellement un. Les examens vont vous permettre d’y voir plus clair, à vous et aux spécialistes qui vous suivent. Rien ne doit être fait à la hâte. Cela ne vous empêche de commencer à être soigné. Voyez pour cela un ostéopathe formé sur le sujet.

  • P. dit :

    Bonsoir,
    Tout d’abord merci. Je me sens moins seule en vous lisant.
    Après des années de douleurs d’ignorance et un amoncellement de tests médicaux (ai même subi une anopexie). Je souffre seulement et malheureusement de NP. Partagée entre des épisodes de désespoir et de recherches accrues pour un traitement miracle.
    Je vis sur la côte d’Azur. Pourriez vous me conseiller un de vos confrère.
    Merci encore.

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire.
      Nous allons faire le maximum pour trouver un confrère spécialisé dans votre région et reviendrons vers vous dans la quinzaine. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de spécialiste à vous recommander.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Nadia dit :

    Bonjour Monsieur,

    J’ai lu avec intérêt vos articles sur le nerf pudendal. Au mois de juin de cette année, j’ai été prise d’une simple brûlure vaginal. Je ne me suis pas inquiétée plus que cela. En effet, la veille j’avais fait un peu de cardio, rien de méchant, marche sur tapis et l’utilisation d’un appareil pour muscler les adducteurs. Ayant une douleur du coccyx, je me suis dirigée vers un ostéopathe 2 fois. Il m’a soulagé sans parlé de névralgies pudendales.
    Puis, mon problème a évolué. Brûlures anales, périnéales jusqu’au clitoris sans répit. Difficultés pour s’assoir. Banale consultation chez le gastro entérologue qui après un examen clinique emet l’hypothése très probable que c’est le nerf pudendale. Il propose de faire le pont en quelques sortes de me diriger directement pour faire une infiltration et si cela ne fonctionne pas de procéder à des examens. Qu’en pensez-vous? Sinon, là je teste l’acupuncteur qui me dit qu’il a soigner plusieurs cas…. Pouvez-vous aussi me conseiller un ostéopathe compétent dans la région de Lille ou d’arras qui est sensible à ce problème. Je suis croie beaucoup à la médecine alternative. Merci à vous de répondre. A vos bons soins et merci pour vos articles.

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci de votre intérêt pour notre article.
      Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères et reviendrons vers vous par mail dans la quinzaine. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de spécialiste du sujet à vous conseiller.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Etienne La Roche dit :

    Mr Berutcchi,
    On m’a fait une intervention chirurgicale afin de soulager la compression du nerf pudendal, or je continue encore d’avoir une douleur uretre et anus ou entre les testicules et l’anus, enfin je ne sais pas vraiment. On dirait que j’en suis revenu à la case départ, au moment où moi-même, je ne savais pas où mon mal être se situe. Je suis convaincu qu’un problème musculaire est à l’origine de cette douleur. Pour y remédier, j’ai commencé à faires des séances de massage nerf pudendal. Maintenant, je vais peut-être poursuivre avec des exercices en ostéopathie. Pensez-vous que c’est une bonne démarche ?
    Merci pour votre réponse.

    Etienne

    • Cabinet B dit :

      Bonjour Etienne,
      Merci de l’intérêt que vous portez à notre article.
      L’ostéopathie peut vous apporter en complément du travail déjà effectué une réponse adapté. La prise en charge par un ostéopathe spécialisé permet d’identifier les zones mis en compression et de soulager les douleurs.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Francette Pierra dit :

    Mon fils qui n’a que 28 ans et il éprouve une douleur persévérante dans la partie entre l’anus et les testicules. Evidement au début, il n’a pas voulu consulter mais plus tard, les douleurs du nerf pudendale commençait à se ressentir et devenaient insupportables la nuit. Une sensation etrange anus. Après diagnostique et nombreux tests, le médecin nous a donné les résultats en nous informant qu’il s’agit bien d’une névralgie anale. Je trouve que l’essentiel est de bien suivre les traitements scrupuleusement, et cela quelque soit votre type de traitement pour la névralgie pudendale. Pour mon fils, les douleurs commençaient à se calmer au bout de quelques jours, et en un mois le malade peut déjà apercevoir qu’il est en cours de rétablissement. Bon courage à vous !

    Francette Pierra

    • Cabinet B dit :

      Bonjour Francette Pierra,
      Merci de nous partager l’expérience de votre entourage qui pourra aider d’autres patients.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Gérad Masson dit :

    Effectivement, bon nombre de patients sont victimes d’erreurs de diagnostic dans cette maladie. Souvent, elle est confondue à des troubles urologiques et gynécologiques, surtout en cas de pudendalgie chez la femme. La meilleure solution en cas de doute c’est d’approcher un specialiste nerf pudendal . L’apparition de symptôme comme une decharge anal, forte irritation du nerf penis ou douleur entre testicule et anus chez l’homme est aussi révélateur.

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire.
      Comme vous le soulignez, le diagnostic peut être long et mal posé. La prise en charge par un ostéopathe spécialisé permet d’apporter des réponses pour soulager les douleurs.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Bernard Thibault dit :

    Bonjour,
    Je suis tombé sur cet article et ça a déjà soulagé une grande partie de mon anxiété. En fait, je suis actuellement en cours de traitement pour cette maladie du nerf pendudale. J’ai appris récemment que j’en suis victime et j’avais cru au début que j’étais un cas rare. Le syndrome du pudendal, enfin ma maladie du nerf pendurale ont commencé à apparaitre petit à petit, notamment au niveau du nerf anale et j’avais cru que c’était dû au fait que je reste toujours assise de la journée à cause de mon job. Donc, j’ai pratiqué des exercices le matin et quelques étirements assez passifs la nuit, avant de dormir, combinés avec plus d’un litre et demi d’eau par jour. Sans résultats, c’est là même que j’ai décidé de consulter. Alors suivre un traitement à l’inflammation du nerf pendudale, c’est bien mais savoir aussi qu’on n’est pas seul c’est plus rassurant.
    En nous souhaitant tous une bonne guérison.

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci de nous partager votre expérience.
      Au travers de nos articles nous essayons d’informer les patients et de montrer qu’il ne s’agit pas de cas isolés. Le but étant d’avoir la meilleure prise en charge possible. L’ostéopathie peut apporter des solutions en ce sens pour aider le patient dans la compréhension de la névralgie et des mécanismes et le soulager.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Maëlys Brun dit :

    Je souffre de cette maladie depuis quelques mois. Elle se manifeste souvent par un pincement du nerf pudendal qui est causé par un trajet inhabituel d’après les médecins. Je cherche un moyen plus naturel d’atténuer les douleurs, ayant moi-même déjà pratiqué une infiltration. J’ai lu sur d’autres articles, qu’il est intéressant d’associer le traitement ostéopathique de la nevralgie pudendale avec l’acupuncture. Pouvez-vous m’en dire plus ?

    Je vous remercie.

    Maëlys

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mme Brun,
      Le fait de sommer les thérapies peut être une volonté thérapeutique, mais en général vient surtout du patient.
      Je vois souvent au cabinet des personnes qui décident un peu soudainement de se débarrasser de leur douleur et qui prennent rendez-vous partout. Mais il y a le risque de croisements thérapeutiques aux résultats incertains, et aussi le fait qu’en cas d’amélioration on ne sait pas vraiment à quoi elles sont dues.

  • Marie Hélène Le Grand dit :

    Bonjour à tous !
    Je suis une femme d’une trentaine d’années et j’avais connu la maladie du muscle pudendale, il y a deux ans de cela. Tout ce que je peux vous dire, c’est que c’est primordial de se faire suivre en neuropathie pudendale, car cela joue beaucoup sur l’amélioration de votre état. Et comme il n’est pas toujours facile de raconter ses bobos à tous le monde, je vous conseille d’adhérer à une association. C’est toujours réconfortant d’être entouré de gens qui se comprennent, pour moi c’est une phase non négligeable dans mon amélioration. Merci pour cet article et bon rétablissement à vous !

    Marie Hélène Le Grand

    • Cabinet B dit :

      Bonjour Marie-Hélène,
      Nous vous remercions de partager votre expérience qui pourra aider d’autres patient(es).
      Comme vous l’indiquez, adhérer à une association permet d’avoir un soutien et de partager son expérience.
      N’hésitez pas à demander conseil à votre ostéopathe qui pourra vous conseiller des associations dans la région.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Cléon Chairiu dit :

    Bonjour à tous,
    Voici un site web qui pourrait vous aider à mieux comprendre la pudendalgie chez l’homme ainsi que l’explication du trajet du nerf pudendal chez la femme. Il s’agit de l’AFU, l’association française de l’urologie urofrance.org. Vous y trouverez des ifos pertinentes sur le comment et pourquoi de cette pathologie. Bien sur, c’est assez technique mais c’est toujours bon à savoir.
    Bon rétablissement à tous !

    Cléon

    • Cabinet B dit :

      Bonjour Cléon,
      Merci pour votre commentaire.
      Comme vous le souligné, il existe des associations d’informations pour les patients et l’Association Française d’Urologie en fait partie.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Hector Malot dit :

    Je m’appelle Hector, j’ai 34 ans et je viens de Marseille. Je me suis récemment fait une irm nerf pudendal pour soigner nevralgie pudendale. Pour la petite histoire, je souffre de douleurs aigüe il y a quelques années, une sorte de douleur ressentie comme une decharge electrique à l’ anus. Donc un medecin généraliste m’a prescrit des médicaments pour l’hémorroïde. Mais les douleurs s’amplifiaient, parfois je ressentais aussi très mal à l’abdomen. Après plusieurs tests et analyses, on m’a traité de fou car tout allait bine, pourtant je crie des douleur entre anus et testicule. Après des années de calmants, de tests et analyse sans résultas, je suis tombé par hasard sur des infos concernant le nevralgie ano-rectal dans un cabinet de gynécologie obstétricien en Aix en Provence (j’accompagnait ma femme!). Je me suis renseigné, j’ai pris RDV et le docteur m’ expliqué qu’est ce que le nerf honteux ? Quels sont les symptômes de névralgie pudendale chez l’homme. Et j’ai fait plusieurs examens et le diagnostic était positif. J’ai commencé par un traitement de choc car je souffrait depuis pas mal de temps. Je ne suis pas encore en stade de guérison et j’attends encore les résultats. Tout ce que je peux dire c’est que c’est bon d’avoir consulté un centre spécialisé pour vous faire soigner.
    Courage à tous !

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci de partager votre expérience.
      Le diagnostic de la névralgie pudendale est parfois long et il peut exister une errance thérapeutique jusque là. une prise en charge rapide permet d’apporter une réponse au patient et de l’accompagner dans son parcours de soin. L’ostéopathie propose des solutions pour accompagner le patient et l’aider à le soulager des douleurs et améliorer sa qualité de vie.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Eliane Heilaud dit :

    Bonjour,

    Je trouve votre article fantastique. Je ne savais pas que la névralgie pudendale par un traitement naturel pouvait-être efficace.

    Eliane H.

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mme Heilaud,
      L’ostéopathie est en effet très efficace contre la NP.
      C’est une médecine naturelle qui utilise la capacité d’autoguérison du corps humain pour soigner. Et en effet je vois beaucoup de névralgie pudendale en consultation, et beaucoup de mes patients en ressortent soulagé en grande partie et durablement.

  • Mathis Rousseau dit :

    En parlant de nevralgie pudendale diagnostic, n’est-il pas mieux de localiser une nevralgie pudendale par exploration irm ? ceci afin de mieux localiser le nerf honteux trajet.

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour, L’IRM est une imagerie médicale souvent utilisée, elle met parfois en évidence la cause de la névralgie. Il est intéressant de coupler ces informations à celles d’autres examens médicaux.

  • Elodie Laffont dit :

    Bonjour Mr Bertucchi,
    J’ai voulu avoir des infos sur la manifestation de la compression du nerf honteux femme. J’ai des problèmes de démarches. Mon pied droit part exagérément vers l’extérieur et je porte des semelles spéciales pour le corriger. Depuis quelques mois, j’ai des crampes quelques fois et je souffre souvent de brulures vaginales très fortes et quelque fois aussi sur la partie latérale droit. On m’a dit ça pourrait-être un nerf honteux interne sciatique ou peut-être bien une inflammation du nerf honteux symptomes de douleurs nerf pudendal. J’ai lu votre article et ça confirme mes inquiétudes.

    Merci

    Elodie Laffont

    • Cabinet B dit :

      Bonjour Elodie,
      Merci de partager votre expérience.
      La névralgie pudendale peut donner plusieurs tableaux cliniques et peuvent sur certaines douleurs donner des symptômes de sciatiques par exemple. Sans vous recevoir en consultation nous ne pouvons vous donner de pronostic. L’ostéopathie peut apporter des solutions pour soulager les douleurs et améliorer le quotidien du patient.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • EVA dit :

    Je m’appelle Eva. On reproche souvent aux malades de nevralgie pudendal d’avoir un problème psychique, comme quoi leur souffrance est dans leur tête. Je voudrais comprendre si le syndrome de pudendal existe et que la manifestation de la compression du nerf pudendal chez la femme est le même chez les hommes. J’essaie de savoir comment soigner inflammation nerf pudendal au mieux car je le suis peut-être.

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Madame,
      J’ai en effet des patients dans mon cabinet d’ostéopathie qui ont eu le droit à des discours similaires. La névralgie pudendale est parfois méconnue des professionnels de santé eux-même. Le stress est un facteur qui peut augmenter la douleur de la névralgie, ou bien provoquer des crises. Néanmoins je vous confirme que la névralgie pudendale existe bel et bien et que ce n’est pas « dans votre tête ». Pour les différences de manifestation chez les hommes ou les femmes, je dirai que le sexe n’est pas déterminant des symptômes que vous pouvez avoir. 2 femmes peuvent avoir une névralgie pudendale et des symptômes très différents, quand un homme et une femme pourront avoir les mêmes manifestations de la douleur.
      J’espère avoir répondu correctement à vos interrogations.
      Cordialement,
      Youri Bertucchi

  • Gilles Gallois dit :

    Bonjour,

    Depuis des années, je souffre d’algies pudendales. Je suis tombé de la selle de mon vélo. La chute m’avait conduit aux urgences mais rien de bien méchant, je suis rentré le jour même.
    Quelques semaines plus tard, je sentais des douleurs anales la nuit, les premiers symptomes d’une névralgie pudendale sans doute. Mais pensant aux effets de ma chute, j’ai pris des médicaments juste par-ci et par là.
    Puis dans mon travail, on m’a confié un projet à réaliser en quelques semaines. Une analyse où je dois rédiger un rapport complet. Entre rendez-vous clients, enquêtes sur terrain et travaux de rédaction, mon quotidien était très rythmé. La plupart du temps, j’étais toujours en position assise. C’est là que je commençais à ressentir des douleurs entre l’anus et les testicules, ça s’amplifiait au fil du temps.
    Je consultais un urologue. Pendant des années, je pensais que j’avais un problème de prostate. C’est d’ailleurs ce qu’on m’a dit. Mais malgré les traitements, mon état ne s’est pas amélioré, j’ai dû quitter mon travail et à la maison je reste presque toujours allongé. Je commençais à sombrer dans la dépression : plus de sport, pas de vie familiale, plus de travail, le médecin ne me comprend même pas. Je consultais un psy qui m’a prescrit des antidépresseurs. Ça m’aidait un peu à calmer mes douleurs et mieux dormir la nuit. Mais comme mon état empirait, j’ai décidé de trouver des réponses par moi-même, par des recherches sur internet.
    Voilà ce que j’ai trouvé, je le partage avec vous, peut-être que ça vous aidera également.
    La névralgie est une maladie caractérisée par l’inflammation d’un nerf. Généralement, le virus du zona ou une infection peut-être à son origine. Mais elle peut être également d’ordre psychosomatique ou traumatique. Il en existe beaucoup, dont la névralgie de pudendale. Il s’agit donc d’une maladie du nerf pudendal, laquelle est dûe par l’inflammation du nerf pudendal.
    La bonne nouvelle, c’est qu’elle peut être traitée efficacement par des remèdes naturelles. La nevralgie pudendale homeopathie permet de réduire l’intensité des douleurs causées par la nevralgie et de soulager le patient rapidement. Je suis donc allé voir un spécialiste nerf pudendal. J’ai suivi des séances plusieurs fois et mon état s’est amélioré. J’ai repris ma vie professionnelle, même si j’ai encore des sautes d’humeur. Maintenant, j’essaie de trouver un moyen de concilier névralgie pudendale et sport.
    Tout ce que je peux vous dire, c’est que ne restez pas les bras croisés. Allez cogner à toutes les portes, parlez-en a des personnes ayant le même cas. Pendant des années, j’ai été victime d’erreur de diagnostic. L’ostéopathie m’a vraiment soulagé. Maintenant, je commence à revivre donc j’espère que vous le pourrez également.

    Voilà, je m’excuse, c’est un peu long, mais je voulais vous partager mon expérience. Merci de m’avoir lu.

    Gilles Gallois de Nantes

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mr Gallois,
      Merci pour votre commentaire. En effet beaucoup de mes patients atteints de névralgie pudendale/pudentale ont eu un diagnostic très tardif. Il s’agit en effet d’une névralgie au diagnostic difficile. La NP provoque des douleurs au niveau du périnée causé par une irritation du nerf pudendal pouvant causer toutes sortes de symptômes au niveau du périnée: colon, anus, vessie, urètre, grandes lèvres, pénis, clitoris, gland, avec des douleurs diverses et variées : à la poussé aux toilettes, aux rapports, assis au bureau ou en voiture ou à vélo.
      Et en effet les soins d’ostéopathie sont d’une grande aide afin de soulager et de soigner les patients subissant les douleurs de la névralgie pudendale.
      Je vous conseille d’aller voir un ostéopathe “spécialiste”, c’est à dire habitué à cette pathologie.
      Youri Bertucchi

    • Agnes dit :

      Bonsoir Gilles

      Pourriez vous me dire qui vous avez consulté sur Nantes?
      Je souffre depuis 2 mois … merci

      Agnes

  • Viviane Devriesere dit :

    Bonjour Mr Bertucchi,

    Votre article est très intéressant et je suis d’avis que cela va certainement éclairer beaucoup d’entre nous qui souffrent de cette maladie.

    Je suis enceinte de 4 mois et je redoute ce qui va se passer d’ici quelques mois, si jamais la douleur nerf pudendal n’est pas soulagée. Alors, je voudrais mieux comprendre comment calmer nerf pudendal par l’ostéopathie pour une femme enceinte. En effet, on m’a conseillé de faire des séances dès maintenant. Puis je voudrais également savoir si vous avez déjà eu des cas de guérision nevralgie pudendale.

    Merci pour votre aide

    Viviane

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mme Devriesere,
      Il est normal que cette situation puisse vous angoisser. En effet si vous n’êtes pas déjà suivie par un ostéopathe alors je vous conseille d’en trouver un, ce qui n’est pas si simple.
      Ça n’est pas une question de compétence de l’ostéopathe, mais une question d’expérience. Je pense en plus que voir un ostéopathe qui a l’habitude de suivre dans son cabinet d’ostéopathie des patients touchés par névralgies pudendales vous mettra plus à votre aise.
      C’est une névralgie qui demande un certain savoir faire, elle est de part ses diverses symptômes difficile à soigner pour l’ostéopathe qui n’a pas l’habitude d’en voir.
      Enfin en effet des patients arrivent enfin à faire diminuer considérablement leur douleurs qu’ils ont pourtant parfois depuis des dizaines d’années. D’autres peuvent enfin être soignés complètement, dans le sens où la douleur disparaitra de manière définitive. Néanmoins un suivi est vivement conseillé en ostéopathie même si la douleur a disparu, et ce dans le but d’éviter la réapparition de crises.
      Je vous remercie pour votre commentaire.
      Youri Bertucchi

  • Laurent LAUNAY dit :

    Bonjour Monsieur Bertucchi,
    j’ai lu avec attention vos messages, je suis moi aussi atteint de NP depuis quelques années , c’est en consultant un urologue que j’ai été diagnostiqué. il m’a conseillé de voir un algologue, qui me ferai sans doute des infiltrations. je n’ai pas envie de passer par là, et préfère m’en remettre à un ostéopathe. je vous demande donc si vous le voulez bien de me donner une liste d’ostéopathes spécialiste, je suis dans le « sud Loire » entre Nantes 44 et la Roche sur Yon 85.
    merci

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire.
      Nous allons nous renseigner dans votre région et reviendrons vers vous par mail sous 15 jours. Sans nouvelles de notre part c’est que notre recherche s’est avéré infructueuse pour vous recommander un spécialiste de la question.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Ludivine dit :

    Bonjour Monsieur Bertucchi. Je suis atteinte d’une névralgie pudendale depuis 10 ans. Je suis suivie en ostéopathie par une personne très compétente et qui a fait beaucoup pour moi depuis tout ce temps. Mais je suis sa seule patiente atteinte de cette pathologie et mes crises sont de plus en plus fréquentes et douloureuses. Je souhaiterais donc savoir si vous connaissez un ostéopathe plus habitué à cette pathologie aux alentours de Lille (59). Je vous remercie par avance pour votre réponse et pour ce blog qui permet de donner un peu d’espoir. Cordialement.

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Nous allons faire notre maximum pour trouver un spécialiste de la question dans votre région et reviendrons vers vous par mail sous 15 jours. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de confrère spécialisé à vous conseiller.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Thiebaut dit :

    Bonsoir je souffre de nevralgie pudendale depuis 2 ans.pourriez vous m indiquer un osthéopathe ?svp.cordialement.

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour,
      Sans indication complémentaire, notamment sur votre lieu de résidence, difficile pour nous de répondre à votre interrogation.

  • LAURENT Muriel dit :

    Bonjour,
    Je suis suivie depuis 40 ans pour une pelvisponyilite mais depuis quelques années j’ai vu apparaitre de nouveaux troubles : douleurs au niveau de la symphise pubienne à type de brulures irradiant vers le périnée pour lesquelles mon rhumatologue a évoqué la névralgie pudendale mais sans rien me proposer a part des antalgiques type tramadol ,sachant que je suis devenue intolérante aux antiinflammatoires , qui ne me soulageaient que très peu .
    Depuis un an plus de douleurs mais brusquement depuis 15 jours sans facteur déclenchant ces symptomes sont réapparus à l’identique ,j’aimerais bien essayer l’ostéopathie ; pourriez vous m’indiquer un professionnel spécialisé pour la NP à proximité d’Orléans (45)
    M.LAURENT

    • Cabinet B dit :

      Bonjour M. Laurent,
      Merci pour votre commentaire.
      Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères et reviendrons vers vous par mail sous la quinzaine. Sans nouvelles de notre part, c’est que nous n’avons pas trouvé de professionnel spécialisé de la question à vous recommander.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Claer dit :

    Bonjour,
    Je suis tombé lors d’un trail sur route verglacé le 2/12 ( Sainte lyon) que jai malgré les douleurs terminé. Ça déclenché des douleurs type sciatique ..mais apres deux séances chiropracteur un peu de soulagement mais plus de moyen de courir sans déclencher les mêmes douleurs. Ensuite je suis tombé le 28/12 dans mon escalier grosse entorse cheville gauche et chute sur les fesses également …
    Je soigne mon entorse , atelle , kine etc…j’essaie de courir un mois après ma cheville est ok …mais cette douleur lancinante côté os ischion revient avec tiraillement obturateur interne. Le lendemain je vois mon osteopathe car même en marchant jai très mal et le tout est aggravé en essayent de m’assoir. L’ostéopathe m’a dit que j’avais le bassin déplacé et le muscle pyramidal , ligament sacro sciatique, obturateur interne et nerf pendudal était touché . Tout un,programme mes chutes …
    Le sport commence à me manquer surtout qu’il me déconseille même la piscine les deux premières semaines. Vous pensez que je pourrai recourir un jour sans déclencher ces douleurs?

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci de votre intérêt pour notre article.
      La reprise du sport doit être repris de manière progressive. Nous ne pouvons nous prononcer sur un quelconque pronostic sans vous avoir vu en consultation. Nous vous recommandons de suivre les conseils de votre ostéopathe qui connaît votre dossier.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • bordeaux dit :

    bonjour
    je me suis fait opérè il y a 7 mois de névralgie pubendale mais j’ai toujours des brulures et des coups de poignards et un cousin m’accompagne partout;
    j’ai réussi a supprimer le dalfagan, mais pas le neuroleptique donné pour anti douleur , depuis l’opération je boite ,
    pourrriez vous me communiquer un osteopathe sur la region de bordeaux

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire.
      Nous allons nous renseigner dans votre région et reviendrons vers vous par mail sous 15 jours. Sans nouvelles de notre part c’est que notre recherche s’est avéré infructueuse pour vous recommander un spécialiste de la question.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Giroux dit :

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour votre article et pour le temps que vous nous consacrez par vos réponses. Pourriez vous s’il vous plaît m’indiquer les coordonnées des ostéopathes connaissant le traitement de la NP en hautes Pyrénées svp. Merci beaucoup pour votre aide.

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci de votre intérêt pour notre article.
      Nous allons faire notre maximum pour vous trouver un spécialiste dans votre région et reviendrons vers vous par mail sous quinzaine. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouver de confrères spécialisés à vous recommander.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • S.G dit :

    Bonjour Mr Bertucchi,

    Je souffre de douleurs pelviennes intenses depuis plus de 9 mois avec sensations d’inflammations de la vessie, de l’urètre,
    clitoris, vulve à ne pas pouvoir supporter certains jour le contact d’un sous vêtement et surtout des douleurs rectales
    insupportables…..! abandonnée par trois médecins gynécologues, qui m’ont carrément dit : on ne sait pas, on ne comprend pas,
    ce doit être nerveux, reposez vous blablabla….
    j’ai enfin trouvé un médecin à l’écoute qui a su m’orienter vers des spécialistes afin de pratiquer des examens complémentaires et on m’a
    diagnostiqué des névralgies pudendales.
    J’ai été dirigé vers le professeur BAUTRANT de la Clinique AXIUM d’Aix en Provence (j’habite en Corse) mais le soucis est qu’il va falloir patienter jusqu’au 31 mai 2018 pour le rencontrer, les plannings sont surchargés.
    Je ne sais pas si je vais avoir le courage de supporter encore longtemps toutes ces douleurs. Je suis sans traitements pour supporter mes périodes de crises qui heureusement ne sont pas constantes, mais j’y ai droit tous les mois après mes règles sur une dizaine de jour, puis cela s’estompe mais ne disparait vraiment jamais. De plus je ne peux plus faire de sport, cela me provoque systématiquement des crises.
    A l’hôpital de Bastia on m’a proposé une infiltration pour patienter mais j’ai peur. J’ai donc décidé en attendant de pratiquer des méthodes plutôt douces,
    comme l’ostéopathie et l’acupuncture .
    Connaissez-vous un ostéopathe spécialisé sur la Corse où dans le sud de la France comme Marseille, Martigues où cela reste relativement accessible depuis
    la Corse.
    Dans l’attente de votre retour

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci de nous partager votre expérience.
      Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères spécialisés dans votre secteur et reviendrons vers vous directement par mail dans la quinzaine. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de spécialiste à vous recommander.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Dalens dit :

    Bonjour, pourriez vous me donner une adresse d’ostheopathe spécialisé en NP sur Lille Merci beaucoup . C Dalens

    • Cabinet B dit :

      Bonjour C. Dalens,
      Merci pour votre commentaire.
      Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères sur Lille et reviendrons vers vous directement par mail dans la quinzaine. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de spécialiste à vous recommander.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Mélanie dit :

    Bonjour,

    J’habite la métropole lilloise, pourriez-vous me conseiller un ostéopathe spécialiste dans ma région ? J’ai en effet accouché il y a 7 semaines et je ressens comme des décharges électriques dans le vaggin. J’ai également eu un point très douloureux dans la fesse puis une douleur dans le pied. J’aimerais vérifier s’il s’agit de cette pathologie ou non. Merci d’avance pour votre retour.

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci de votre commentaire.
      Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères dans région lilloise et reviendrons vers vous dans la quinzaine par mail. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de spécialistes à vous conseiller.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Causse dit :

    Bonjour, je souhaiterai savoir si il y a un ostéopathe sur Montpellier ou dans la region qui traite les N p ? Ma maman souffre depuis plusieurs années à déjà eu des infiltrations. Mais cela revient les douleurs majorées en ce moment. Si en a pouvait la soulager
    Par avance merci

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire.
      Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères dans votre région et reviendrons vers vous dans la quinzaine par mail. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de spécialistes à vous conseiller.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Christophe M.H dit :

    C’est encourageant de savoir que cette maladie sort de l’anonymat. En effet, il y a quelques années encore, on n’avait pas autant d’informations sur la douleur nerf pudendal et traitement différents qui existent ou avoir l’opportunité de connaitre la nevralgie pudendal et symptomes des douleurs de nerfs pudendal.

    Christophe

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour, en effet les connaissances concernant la névralgie du nerf pudendal sont en croissance, c’est de plus en plus connu des médecins et les techniques médicales évoluent. Il en est de même en ostéopathie où la névralgie pudendale est tellement particulière que je conseille de voir un ostéopathe spécialisé pour cette demande, afin d’éviter l’emploi de techniques pouvant augmenter les douleurs.

  • Stella dit :

    Bonjour,je tombe par hasard sur ce site ,je recherche tellement de solution pour me soulagée..voici un peu mon histoire..3 operations pour fissures anale qui ne guérissait pas..2fois couper dans le synctere ..et me voici avec cette maladie ah oui bien-sûr il a fallut 2ans pour trouver ce que j’avais..ensuite on me dit canal d’alcook.anti douleur,infiltrations qui fonctionne 1sem+-et on continue les examens..ensuite je perds 12kg en 6mois examens,colposcopie,manométrie,etc synctere ne fonctionne plus ou presque 45%et ce degrade donc me voici avec mes douleurs de la maladie,et je passe mon temps aux toilettes à me vidée je ne tiens plus la nourriture et de plus en plus du mal à le retenir pour les toilettes et oui parce que évidemment l’incontinence commence aussi..trop cool..enfim voilà cette saleté de maladie me mange par la douleur,et tout ce qui en découle ..jais peur d essayer l ‘ostéopathe peur de souffrir encore par le traitement je ne sais pas si ça pourrait fonctionner, éclairer moi svp parce que je suis z bout de nerfs (c le cas de le dire..)..j habite en Belgique et jais 40ans merci à vous pour ce site ça fait du bien de ce sentir comprise …

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Nous vous remercions de partager votre retour d’expérience.
      Nous comprenons vos inquiétudes. L’ostéopathie peut cependant vous apporter des solutions pour vous soulager et améliorer votre bien être au quotidien. La prise en charge par un ostéopathe spécialisé vous permet d’avoir un suivi adapté à votre cas précis par des manipulations douces.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Lararose dit :

    Bonjour je souffre de np depuis 1 an ainsi que de douleurs neuropatiques aux fesses depuis 5 ans suite a une opération pour un prolapsus. Mes douleurs sont surtout au niveau de la fesse gauche ,ainsi qu’ anales et vaginales. J ai de temps en temps des douleurs fulgurantes mais brèves au niveau anal mais mes douleurs sont plutôt des douleurs lourdes pensantes et qui demoralisent au quotidien.Suite à un numéro de téléphone trouvé sur internet une personne m a mis en relation avec un ostheopathe a Bischleim dans le bas rhin.Je ne sais pas si je peux vous dire son nom mais pourriez vous me dire s il y a bien un ostheopathe spécialiste de la np dans cette ville ou même me donner un nom d un ostheo plus près de chez moi car j habite Thionville en Moselle. Je vous en remercie d avance

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire.
      Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères dans votre région et reviendrons vers vous dans la quinzaine par mail. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de spécialistes à vous conseiller.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Yolande Verhelpen dit :

    Bonjour Mr. Bertucchi,

    je suis atteinte et souffre d’une NP confirmeé par une EMG perianale (faite en aout 2017) et ceci depuis 7 ans, le médecin préconise un infiltration à cortisone!!
    je refuse ce genre de traitement, je préfère me diriger vers les médecines douces. J’habite en Belgique à Bruxelles, connaissez-vous un ostéopathe spécialisé pudendale dans ma région?
    D’avance merci de votre aide,
    Yolande Verhelpen

    • Cabinet B dit :

      Bonjour Madame Verhelpen,
      Merci de votre commentaire.
      Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères et reviendrons vers vous dans la quinzaine par mail directement. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de spécialistes à vous conseiller.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Lararose dit :

    Bonjour, je souffre de nevralgie pudendale depuis 1 an. J ai rdv avec un ostheopathe a Bischleim dans le bas rhin. Ne sachant pas si je peux le siter pourriez vous me dire s il y a bien un ostheopathe spécialiste en np dans cette ville. Sachant que j habite en Moselle (Thionville ) et que je vais faire 2h de route pour m y rendre à moins que vous connaissiez un ostheo plus près de chez moi. Je vous remercie d avance

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire.
      Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères et reviendrons vers vous dans la quinzaine par mail. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de spécialistes à vous conseiller.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Frasso dit :

    Bonjour

    Est-ce que vous pouvez me donner des coordonnées d hosteopathe sur Marseille pour la névralgie pudendale.
    Merci beaucoup.

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci de votre commentaire.
      Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères sur Marseille et reviendrons vers vous dans la quinzaine par mail directement. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de spécialistes à vous conseiller.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Chrystale dit :

    Bonjour

    Est-ce que vous pouvez me donner des coordonnées d hosteopathe sur Marseille pour la névralgie pudendale.
    Merci beaucoup.

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci de votre intérêt pour notre article.
      Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères et reviendrons vers vous dans la quinzaine par mail. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de spécialistes à vous conseiller.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Chrystale dit :

    Bonjours
    Pouvez-vous m’indiquer un ostéopathe sur Marseille pour la névralgie pudendale. Merci

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci de de votre commentaire.
      Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères sur Marseille et reviendrons vers vous dans la quinzaine par mail. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de spécialistes à vous conseiller.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Yolande Verhelpen dit :

    bonjour monsieur bertucchi
    je souffre d une nevralgie pudendale depuis 7 ans. J habite à Bruxelles et ne trouve pas un osteopathe specialise pour mon cas. Pouvez vous me faire parvenir une adresse.Merci de votre aide bien précieuse.Bien à vous.

    Bonjour Monsieur Bertucchi,

    Je souffre d’une névralgie pudendale depuis 7 ans. J’habite à Bruxelles et ne trouve pas d’ostéopathe spécialisé pour mon cas. A votre connaissance, pouvez-vous m’envoyer une adresse. Je vous en remercie.

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci de l’intérêt que vous portez à notre article.
      Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères dans votre région et reviendrons vers vous dans la quinzaine par mail. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de spécialistes à vous conseiller.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Yolande Verhelpen dit :

    Cher Monsieur Bertucchi,

    Je souffre de névralgie pudendale depuis 7 ans. J’habite à Bruxelles, connaissez-vous une adresse d’un ostéopathe spécialisé dans mon cas.
    Je vous en remercie.

    Yolande.

    • Cabinet B dit :

      Bonjour Yolande,
      Merci de votre commentaire.
      Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères à Bruxelles et reviendrons vers vous dans la quinzaine par mail. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de spécialistes à vous conseiller.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Pierre dit :

    Bonjour je souffre également de ce fameux nerf pudendal depuis 4 ans. Opéré à Nantes par le professeur Robert il y a 2 ans , la douleur a diminué mais reste toujours présente au quotidien. Il faut un sacré moral ac cette maladie. Je suis du nord de la France, à proximité de Valenciennes et souhaiterai savoir si vous connaissez un ostéopathe dans ce secteur très compétent à ce sujet qui pourrait m aider à aller mieux. Merci d avance

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci de votre commentaire.
      Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères et reviendrons vers vous par mail dans la quinzaine. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de spécialistes à vous conseiller.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Marie dit :

    Bonsoir,
    Pouvez-vous svp m’indiquer un ostéopathe spécialisé dans les Alpes Martimes? J’habite à Antibes.
    Merci!

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci de votre commentaire.
      Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères et reviendrons vers vous par mail directement dans la quinzaine. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de spécialistes à vous conseiller vers Antibes.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Deshoux dit :

    Bonjour Mr Bertucchi
    Atteint de cette maladie depuis peu j’aimerais connaître des adresses d’ostheopates sur Nantes.
    Je suis commercial et passe beaucoup de temps en voiture, je voudrais donc atténuer mes douleurs.
    Meilleures salutations.
    B.Deshoux

    • Cabinet B dit :

      Bonjour Monsieur B. Deshoux,
      Merci de votre intérêt pour notre article. Le temps passé en voiture en position assise peut augmenter les douleurs de manière importante, peut-être pourriez-vous acheter un coussin pour vous soulager ?
      Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères. Nous reviendrons vers vous directement par mail dans la quinzaine. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de confrères spécialiste de la question vers qui vous adresser.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Linda dit :

    Bonjour,
    Je sais que ce message est tardif par rapport au date de l’article, mais dans le cas ou vous le voyez, j’ai une nevralgie pudendale et je suis dans la Savoie. Auriez-vous l’adresse d’un ostéopathe qui est en mesure de traiter ce problème?
    Je vous remercie de l’avance.

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci de votre intérêt pour notre article. Nous répondons à tous les commentaires qui se présentent sur le blog, peu importe l’ancienneté de l’article.
      Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères. Nous reviendrons vers vous directement par mail dans la quinzaine. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de confrères spécialiste vers qui vous adresser.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • brunet dit :

    Bonjour, je me permets de vous contacter car j’ai des douleurs qui me font penser que je peux avoir une névralgie pudendale. Au départ, j’ai vu plusieurs gynécologues qui ne me trouvaient rien, puis hier j’ai vu une neurologue qui pense que je n’ai pas de névralgie pudendale car je n’ai pas su lui dire si j’avais plus mal assise et si j’étais soulagée debout. sauf que ça faisait un moment que je n’avais plus mal donc quand je suis allée au rdv je pense que je n’ai pas su bien répondre. En fait j’ai des douleurs depuis plusieurs années à type de brulure vaginale irradiant au niveau anal, ça dure 1 semaine et ça part. Au départ ça me faisait ça 2 à 3 fois/ an mais depuis septembre, ça me l’avait fait tous les deux mois (avec d’autres douleurs aine..) et là c’est vrai ça allait mieux donc je n’ai pas su bien exprimer je pense ma douleur à la neurologue. Pour elle je ne pourrais pas rester bien assise et je verrai la différence debout. elle m’a examiné et m’a dit que si j’avais une névralgie j’aurai sauté au plafond lors de son toucher. Donc je suis repartie bredouille enfin si, avec une ordonnance de lyrica afin de voir si ça me fait effet et là déjà on pourra dire que c’est neuropathique (je viens de lire que c’est un anxiolytique ça me contrarie un peu d’autant qu’elle ne m’a pas indiqué de durée de prise du traitement). Désolée pour mon explication, mais je voudrais savoir s’il serait indiqué de prendre rdv pour des séances d’ostéopathie sans savoir si j’ai réellement une névralgie. Préférez vous avoir un diagnostic sûr afin de traiter les patients ou peut-on quand meme essayer meme si on n’est pas sur que j’ai une névralgie pudendale? Merci de votre avis. Cordialement.

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci de nous partager votre expérience.
      Nous vous conseillons de suivre les recommandations et les traitements prescrits par votre médecin. En cas de doute sur la durée ou sur la prise du traitement n’hésitez pas à lui demander conseils. En parallèle, l’ostéopathie est indiquée pour des douleurs à type de névralgie pudendale. L’ostéopathie apporte des réponses afin de soulager des douleurs et vous permettre de mieux vivre au quotidien. En cas de doute, l’ostéopathe pourra vous orienter vers un spécialiste au besoin si cela le nécessite.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • brunet dit :

    mince, j’ai envoyé mon commentaire mais j’ai oublié de dire que depuis mon rdv et l’examen (TR) de la neuro… j ‘ai mal, meme si ça reste supportable, donc c’est pour ça que je pense que je dois bien avoir ça, merci

  • Cécile dit :

    Bonjour,
    Je souffre depuis sept mois de douleurs pelvi-périnéale et anale,je pense être atteinte de nevralgie pudendale. Je suis actuellement en errence médicale, après 4 gynecologues différents, et un médecin généraliste qui baisse les bras je ne sais plus vers qui me tourner, suite à votre article j’ai pris rendez-vous chez un ostéopathe que je vois dans quelques jours, en espérant qu’il puisse me soulager dans un premier temps.
    Je suis arrivée au point de demander des antidépresseurs, en effet ces douleurs perpétuelles me font faire une dépression, je crois que c’est la seule chose que mon médecin peut traiter.
    Pourriez vous m’indiquer un ostéopathe spécialisé en nevralgie pudendale en Charente Maritime, si vous en connaissez un sérieux qui serai capable de comprendre les douleurs que cause cette pathologie.
    Merci

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci de votre intérêt pour notre article. Merci aussi d’avoir partagé avec nous votre parcours.
      Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères. Nous reviendrons vers vous directement par mail dans la quinzaine. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de confrères spécialiste vers qui vous adresser.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Michel ZIKMUND dit :

    Y aurait t il un ostéopathe dans l est de la France Metz 57000 qui traiterait la nevralgie pudendale une personne très sérieuse bien-sûr car je vis un ENFER sur terre. Merci beaucoup

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci de votre commentaire.
      Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères dans votre région. Nous reviendrons vers vous directement par mail dans la quinzaine. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de spécialiste vers qui vous adresser.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • NL dit :

    Bonjour,
    Même maladie pour moi depuis quelques mois (à 30ans…)
    L’important semble aussi d’identifier la cause anatomique de la névralgie en question. Les compressions via spasme musculaire sont fréquentes.
    Je suis médecin, et je m’intéresse pas mal pour le coup à l’anatomie locale.
    D’autre part, je cherche un bon ostéopathe dans la région de Pau ou de Toulouse….
    Pourriez vous me dire ce que vous en pensez?

    Cordialement,

    NL

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,

      Merci pour votre commentaire.
      Vous pouvez consulter Mr Bertucchi à Toulouse, qui accompagne de nombreux patients touchés par la névralgie pudendale.

  • Sylvia dit :

    Bonjour,
    Merci pour votre excellent article. Je souffre de névralgie pudendale depuis plusieurs années, mais le diagnostic n’a été posé que récemment. J’habite l’île de la Réunion, pouvez-vous m’indiquer un ostéopathe compétent ? Merci Sylvia

  • Nathalie dit :

    Bonjour,

    J’aimerai connaître un spécialiste dans le Bas-Rhin.
    Merci beaucoup !

  • Zoé Giraud dit :

    Merci pour cet article. Je recherchais des infos sur le traitement de la pudendalgie en ostéopathie afin de constituer un exposé sur le nerf pudendale symptomes, causes et traitement. Dans le cas d’un problème au niveau du nerf pudendal qui se manifeste par un corps étranger au rectum, peut-on toujours compter sur des méthodes plus naturelles que les médicaments ou autres interventions chirurgicales ? Merci bien !

    Zoé

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mme Giraud,
      En effet le symptôme d’impression d’avoir un corps étranger dans le rectum est relativement fréquent et se soigne aussi naturellement.

  • Romane dit :

    Bonjour,

    Je souffre de névralgie et suis allée aujourd’hui à ma deuxième séance d’ostéopathie.
    Malheureusement les douleurs se sont intensifiées à la suite de cette séance.

    Dois-je m’en inquiéter?

    Pourriez-vous me conseiller un spécialiste dans la Somme?
    Merci.

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Nous vous conseillons de vous rapprocher de l’ostéopathe qui vous a vu en consultation. A la suite d’une consultation, le corps réagit et il est possible d’avoir un effet de rebond. La douleur peut augmenter à la suite de la consultation car le corps doit rechercher un nouvel équilibre. Cet effet dure en général 48h.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Camille dit :

    Bonjour,

    J’ai 27 ans et je pense être touchée par le nerf pudendal, je suis extrêmement angoissée à l’idée d’avoir sa.
    Y’a t’il des spécialistes du NP dans la Picardie ? Même si vous êtes loin de chez moi je peut toujours me déplacé, on est prête à tous pour ne plus souffrir .
    Cela fait environ 1 mois que j’ai ce type de douleurs … peut être pris à temps cela pourrais s’améliorer ??
    Merci , de votre réponse . je me sens désespérer .

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci de votre intérêt pour notre article.
      Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères. Nous reviendrons vers vous directement par mail sous la quinzaine. Sans nouvelles de notre part, c’est que nous n’avons pas trouvé de spécialiste à vous recommander.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Jean-Sebastien Detton dit :

    Bonjour à tous
    Je suis ingénieur informaticien et je souffre de l’inflammation du nerf anus depuis des années. La majeure partie du temps, je dois rester assis pour mon travail. Ce qui n’est pas chose facile quand on le mal du nerf pudentale. Mais malgré cela, je n’ai jamais voulu quitter mon emploi. Enfin, j’ai toujours recherché un truc pour me sortir de cette galère. Alors, je voudrais partager une astuce avec vous pour vous aider à utiliser votre ordinateur portable, malgré les douleurs causées par la névralgie pudendale. Enfin bref, J’ai acheté une table de lit pliable inclinable pour PC portable sur amazon. Ce matériel vous permet d’utiliser l’ordinateur en position allongée ou debout. C’est vrai que ce n’est pas une pudendalgie traitement mais cela peut vous aider à mieux vivre votre quotidien au travail.

    Si vous en avez aussi, n’hésitez pas à partager.

    Jean S.Detton

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mr Detton,
      Merci beaucoup pour cette astuce.
      En effet pour les personnes qui souffrent souvent en position assise de névralgie pudendale, il peut être intéressant de pouvoir travailler debout en particulier.

  • Michèle dit :

    Bonjour,
    Je souffre d’une névralgie pudendale. J’habite à ROYAN. Pourriez-vous, s’il vous plaît m’indiquer le nom d’un ostéopathe spécialisé dans cette névralgie à ROYAN ou dans le département de Charente-maritime.
    Merci d’avance.
    Cordialement.

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères dans votre région et reviendrons vers vous directement par mail dans la quinzaine. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de confrère spécialisé à vous conseiller.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Michèle dit :

    Bonjour,
    Je souffre d’une nevralgie pudendale.
    Pourriez-vous m’indiquer, s’il vous plaît, le nom d’un ostéopathe spécialisé dans cette pathologie à ROYAN ou en Charente-Maritime.
    Je vous en remercie.
    Cordialement.
    Michèle.

    • Cabinet B dit :

      Bonjour Michèle,
      Merci de votre intérêt pour notre article.
      Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères et reviendrons vers vous directement par mail dans la quinzaine. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de confrère spécialisé à vous conseiller en Charente-Maritime.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Léna Duval dit :

    Bonjour Mr Berthucci,
    J’ai lu votre article à la suite d’une recommandation de l’une de mes amies. Je tenais d’abord à vous remercier pour ces informations. Femme d’une trentaine d’année, j’ai accouché de mon dernier enfant il y a deux ans. Par suite d’une grossesse difficile, j’ai dû accoucher par césarienne. Un an plus tard, j’ai ressenti des douleurs fréquentes sur le bas du ventre et parfois au niveau du bassin et aussi de la douleur anus nuit. J’ai déjà été examiné par un gynécologue qui m’a parlé d’un effet probable de mon accouchement sans avoir pu spécifier exactement mon problème. J’ai donc depuis appris à vivre avec ces douleurs. Mais depuis quelques mois, elles sont devenus de plus en plus fréquentes et aggravée surtout quand je m’assoie, mais le nuit, elle se calme ou lorsque je m’allonge pour me soulager. J’en ai parlé à ma meilleure amie infirmière qui travaille dans une clinique à Aix en Provence. Elle m’a alors informé sur le nerf de la honte. Elle m’a expliqué sur la nevralgie du nerf pudendal et aussi comment je pourrais me faire aider ou soigner si c’est vraiment le cas.
    Comme j’ai déjà été victime d’une erreur de diagnostic, je voulais approcher un spécialiste qui puisse me confirmer si c’est vraiment ce dont je souffre. Je vais donc faire une électromyogramme, ou plutôt .une emg nerf pudendal. En espérant que ce ne soit pas douloureux, j’espère connaitre une bonne fois pour toute l’origine de ces douleurs. Et si je souffre effectivement de névralgie du nerf pudendal traitement je devrais commencer ?

    Merci de votre attention et pour vos conseils. Je souhaite du courage à tous !

    Léna

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mme Duval, Je pense que si le diagnostic de névralgie pudendale se confirmait les spécialistes qui vous suivent sauront vers qui vous envoyer. En ce qui me concerne je propose en tout premier lieu ce qu’il y a de moins invasif. L’ostéopathie ne fait pas intervenir d’éléments chimiques extérieurs, et ne retire pas d’élément anatomique comme en chirurgie. Cependant je profite de cette occasion pour souligner l’intérêt des traitements médicaux qui peuvent parfois soulager des patient, là où l’ostéopathie n’a pas pu.

  • Thomas Dubois dit :

    En lisant attentivement ces commentaires, et d’après ce que j’ai lu dans d’autres forums, je constate que parmi les causes la plus fréquente de nevralgie pudental est donc le cyclisme. Le nerf honteux à vélo risque de se compresser donc il est plus facile d’être s’exposer à une douleur pudentale homme comme chez les femmes. Ce que j’aimerais comprendre c’est comment cela se produit-il ?

    Thomas

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mr Dubois, La cause même de la névralgie pudendale n’est pas réellement connue d’autant plus que les raisons peuvent être multiples et surtout propres à chacun. Beaucoup de gens que je vois souffrant de cette névralgie n’ont pas forcément un passé de cycliste. Par contre on remarque donc que souvent en cas d’atteinte du périnée, le nerf pudendal est en effet sensibilisé. Pour comprendre plus en détail les causes de la névralgie pudendale je me permet de vous renvoyer directement sur une ébauche de mon travail sur le sujet directement sur le blog de notre site internet.

  • Marc Vidoine dit :

    Bonjour à tous,

    En lisant vos commentaires, vécus, conseils et ressentis, je compatie. J’aimerais vous apporter un conseil afin de mieux gérer les douleurs pudendales. Je suis convaincu que connaître l’anatomie du nerf pudendale est une bonne chose à part la localisation de votre douleur. En effet, comprendre le trajet nerf pudendal, c’est se familiariser avec les causes de votre maladie. De cette façon, vous allez pouvoir identifier la position ou la posture qui vous sera inconfortable. Bien entendu, vous devez faire un examen approfondi ou parler avec un spécialiste pour en savoir plus sur ces caractéristiques.

    Du courage à tous !

    Marc

    • Youri Bertucchi dit :

      Bonjour Mr Vidoine,
      En effet, comprendre ou se situe le nerf pudendal permet de comprendre pourquoi les douleurs sont ressenties au niveau du périnée. Aussi il est en effet très important de voir un spécialiste du sujet afin d’être bien guidé pour sa prise en charge thérapeutique.

  • Corsica dit :

    Bonjour Mr,

    Après 5/6 ans de tergiversations infructueuses, j’ai enfin rencontré une gyneco qui m’a mise sur la voie en faisant une connexion possible avec une grosse chute sur le coccyx il y des années, une chute sur la tete il y a 5,5 ans et une vrille et blocage du sacrum handicapant ( pendant plusieurs mois ).
    Les faits pourraient avoir endommagé le nerf ou son parcours d’après elle, entrainant mes douleurs pendant les rapports.

    Je vis en Corse, connaitriez vous des specialistes du domaine sur ma region? Ou sur marseille/toulon/nice/gênes?
    Merci à vous

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci de partager votre expérience.
      Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères dans votre région et reviendrons vers vous directement par mail dans la quinzaine. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de confrère spécialisé à vous conseiller en Corse ou dans le bassin méditerranéen.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Camille Martin dit :

    Bonjour,

    Connaissez-vous des confrères spécialistes de cette névralgie à Paris? Je vis avec depuis 3 ans, jusqu’à présent personne n’a réussi à me soulager. Un grand merci pour cet article qui redonne un peu d’espoir!

    Merci par avance,

    Camille.

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci de votre commentaire.
      Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères et reviendrons vers vous directement par mail dans la quinzaine. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de confrère spécialisé à vous conseiller en région parisienne.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Camille dit :

    Bonjour,

    Un grand merci pour cet article. Je souffre de cette névralgie depuis trois ans et jusqu’à présent les divers spécialistes consultés n’ont pas réussi à me soulager. Connaissez-vous des ostéopathes et/ou des kinésithérapeutes spécialistes de cette névralgie à Paris ?

    Merci beaucoup par avance,

    Camille.

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci de votre intérêt pour notre article.
      Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères et reviendrons vers vous directement par mail dans la quinzaine. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de confrère spécialisé à vous conseiller.
      Cordialement,
      Cabinet B

  • Mag dit :

    Bonjour,

    J’ai une névralgie pudendale. Le traitement que je suis n’améliore rien.
    Vous dites que certains ostéopathes connaissent mieux cette maladie que d’autres et apportent des solutions. Connaissez-vous des ostéopathes dans la région nantaise ?

    Un grand merci d’avance.

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci de l’intérêt que vous portez à notre article.
      Nous allons nous renseigner auprès de nos confrères et reviendrons vers vous par mail dans la quinzaine. Sans nouvelles de notre part c’est que nous n’avons pas trouvé de spécialistes à vous conseiller dans votre région.
      Cordialement,
      Cabinet B

Leave a Reply