0% lus

Appareil dentaire chez l’ado : intérêt de l’ostéopathie

Malgré que votre enfant soit le plus beau, et que ces éclats de rire illuminent vos journées, le verdict est tombé. Comme beaucoup il devra porter un appareil dentaire.

Il est même possible qu’il ait initié la démarche. Le port d’un appareil dentaire autrefois redouté, et devenu tendance à la limite du rite dans les cours de récréation. Elastiques de couleurs et autres accessoires fleurissent sur les dents de vos enfants.

Si vous souhaitez plus d’information sur l’ostéopathie et l’orthodontie chez l’adulte : appareil dentaire adulte et ostéopathie.

Votre enfant ou ado a-t-il vraiment besoin d’un appareil dentaire ?

La question mérite d’être posée.

Le travail d’orthodontie sur les dents a en général 2 buts. Le premier est esthétique, et le second moins fréquent, est fonctionnel.

Pour parler plus simplement, la recherche d’un « joli » sourire motive plus souvent la démarche qu’un vrai trouble fonctionnel.

Un trouble fonctionnel est un désordre mécanique qui peut être d’origine multiples : mécanique, psychique, éducative. Ce trouble mécanique entraine un « parasitage » : une des « fonctions » de votre enfant marche moins bien que d’habitude.

Concrètement cela peut provoquer plusieurs choses comme :

  • usure au niveau des structures utilisées
  • des douleurs qui entourent une zone (douleurs appelées « loco-régionales »)

Par exemple pour la bouche de votre enfant, les fonctions altérées pourront être :

  • altération de la phonation (comme le zozotement)
  • déglutition
  • positionnement de la langue
  • mastication
  • douleur quand on mange, ou lorsqu’on n’utilise que quelques dents pour manger

Les troubles buccaux nécessitant un appareillage dentaire

Dans plusieurs cas, votre enfant devra effectivement porter un appareil dentaire, notamment si des troubles fonctionnels sont détectés. Pour ce qui est de l’ordre de l’esthétisme, la question est par contre à se poser différemment.

Le cas de la béance

La béance est un espace entre les dents du haut et celles du bas. Certains enfants font parfois passer leur langue par cet espace. On observe des cas de béance souvent chez des enfants ayant sucé leur pouce.

Les dents de votre enfant manquent de place

Le manque de place pour les dents n’est pas nécessairement un problème.

Le manque de place est en fait un trouble de la structure, qui risque d’entraîner des désordres fonctionnels (mastication, phonation, déglutition, posture). Le manque de place n’est pas un trouble fonctionnel en soi.

Par exemple les dents de votre enfant peuvent a priori manquer de place sans pour autant que cela entraine des problèmes.

Par contre si les dents de votre enfant manquent de place, elles pourront alors se chevaucher, ce qui pourra devenir un problème entre autre d’ordre esthétique.

enfant ado appareil dentaire osteopathe

L’intercuspidation

L’intercuspidation n’est pas non plus un trouble dit fonctionnel. Il s’agit simplement d’un terme technique pour dire que les dents de votre enfant s’enclenchent ou non lorsqu’il ferme sa bouche. En gros il s’agit de voir si les dents du haut et du bas de votre enfant « se calent » correctement.

Une mauvaise intercuspidation peut par contre entrainer des troubles fonctionnels comme ceux présentés plus haut. Elle peut aussi entrainer des troubles sur l’articulation temporo-mandibulaire, ou plus simplement l’articulation de la mâchoire de votre enfant (aussi appelée ATM).

En cas de doute sur l’intercuspidation des dents de votre enfant, demandez conseil à un ostéopathe, de préférence un ostéopathe posturologue, ou bien un dentiste posturologue. Il n’est pas forcément nécessaire de procéder au limage des dents, d’autant que c’est une action irréversible. Préférez d’abord consulter un posturologue ou un ostéopathe posturologue si vous ressentez une gêne. L’option du limage pourra être choisie en second temps.

La confiance en soi

Si votre enfant ou ado manque de confiance en lui, un sourire hollywoodien ne réglera pas le problème. L’assurance se construit sur des expériences, des situations desquelles il se sortira grandit. Porter un appareil dentaire et ne plus avoir les dents légèrement écartées ne changera pas la donne.

Il est bien entendu que si votre enfant a développé un complexe quant à ses dents ou son sourire ce travail d’orthodontie pourra lui apporter un mieux-être. Mais en cas de complexe il y aura un vrai travail de fond à effectuer.

Pour imager un peu mieux mes propos, pensez à une personne complexée par son nez. Après un travail de chirurgie esthétique, elle pourra se sentir soulagée, mais certaines personnes ne se reconnaissent plus, ou gardent leur complexe d’antan. D’autres déplaceront leur complexe sur autre chose (le poids, la taille, etc). Le complexe n’est alors pas lié à une zone anatomique, mais à une mauvaise intégration au sein de l’environnement (difficulté à se faire des amis, à s’intégrer au sein d’un groupe, difficultés scolaires entrainant une mauvaise estime de soi, etc).

Si la préoccupation est d’ordre purement esthétique et appuyée sur un véritable mal-être, l’orthodontie seule ne suffirait pas. Il y aurait un travail à faire sur l’estime de soi de votre enfant ou ado.

Les problèmes posés par le port d’un appareil dentaire

Si l’on constate un effet de mode chez les plus jeunes, certains pourront être complexés par le port d’un appareil dentaire et ce pour des raisons esthétiques.

C’est un élément à ne pas prendre à la légère dans le cas d’un enfant déjà complexé au préalable.

Un traitement orthodontique est un traitement long, s’étalant souvent sur une durée de un à 3 ans. Et rare sont ceux qui ne portent un appareil dentaire qu’un an, tout simplement car un travail effectué sur un an n’est pas forcément bon. Si votre orthodontiste voit qu’il y a peu de travail à effectuer, un an pourra suffire, mais attention aux gros travaux effectués trop rapidement. Une fois l’appareil enlevé, les dents vont bouger beaucoup plus que la normale.

La moyenne est plutôt dans la fourchette 2 à 3 ans. Comme il s’agit d’un travail long, de grosses tensions s’installent sur les dents de votre enfant, et ont le temps de se propager un peu partout.

Les os et les muscles de son visage, ainsi que ses cervicales, épaules, et dos peuvent être touchés aussi. En effet, un appareil dentaire peut créer une sensibilité telle que des problèmes peuvent apparaitre facilement plus loin.

Aussi au moment du serrage des bagues,en général votre enfant pourra se plaindre de douleurs. Certains sont même obligés de manger avec une paille pendant quelques jours.

En effet au moment du serrages des tensions peuvent apparaitre et se traduire par :

  • Céphalé: maux de tête souvent temporaux, différents de la migraine
  • dysfonctionnement sur l’articulation de la mâchoire, machoire qui craque ou qui claque, machoire douloureuse, mastication altérée, perturbation de la phonation
  • problème de dos
enfant ado appareil dentaire ostéopathe toulouse

Quel est l’intérêt de l’ostéopathie en cas de travail d’orthodontie ?

L’ostéopathie avant le début du traitement d’orthodontie

Il est intéressant d’effectuer un travail avant la pose des bagues tout simplement pour l’équilibre général des muscles et des articulations souvent sensibilisés lors du port d’un appareil dentaire.

Par exemple si votre enfant a déjà un soucis de dos ou de mâchoire, ne serait-ce qu’à une articulation (bâillement trop fort, douleur en mangeant , etc) en mettant un appareil dentaire, des tensions vont se rajouter au problème déjà existant.

L’ostéopathie pendant le traitement

Le traitement d’orthodontie est un traitement considéré comme traumatique. Pour bouger les dents de vos enfants, l’appareil affaiblit l’enracinement des dents dans les gencives. Une fois ces tensions terminées, la racine se répare, et se « casse » à nouveau lors des prochains serrages.

Votre ostéopathe effectuera des vérifications entre les serrages.

Cela permettra à votre enfant d’adapter au mieux les tensions subies dues à l’appareil dentaire.

Le travail d’un ostéopathe à la fin du traitement

Une fois l’appareil enlevé il reste ce que l’on appelle des contentions. Votre enfant devra en général les garder à minima de un an à plusieurs années.

Lorsque votre enfant va arrêter de porter ces contentions, ses dents vont bouger à nouveau. C’est pour cela d’ailleurs que votre dentiste insiste pour que vous les gardiez longtemps.

Le travail d’un ostéopathe est toujours pertinent à ce moment là et permettra d’optimiser le travail effectué avec votre orthodontiste.

enfant ado appareil dentaire ostéopathie ostéo

Porter un appareil dentaire : quel impact sur votre posture ?

L’appareil dentaire exerce un point de pression qui dure des années et qui est vraiment important. Il peut entraîner des tensions multiples qui peuvent avoir des effets variés, notamment sur votre posture.

Porter un appareil dentaire va modifier l’occlusion et l’intercuspidation des dents de votre enfant, c’est-à-dire l’emboîtement des dents du dessus et du dessous.

C’est important car cela change les informations de l’occlusion, paramètre essentiel en posturologie (plus d’infos sur la posturologie et l’ostéopathie). Les tensions musculaires vont être changées ce qui peut par exemple perturber :

les fonctions buccales : mastication, phonation, déglutition, etc
les fonctions visuelles : la vue, le fait de pouvoir fixer un point dans l’espace, etc
l’équilibre
Ces perturbations peuvent affecter l’équilibre de votre enfant, sa fatigue, sa concentration, sa qualité de sommeil, sa vivacité, etc.

Ce travail occasionne des adaptations obligatoires de la part du corps pour pouvoir compenser ces changements.

On observe souvent des tensions importantes au niveau de la nuque voire même du rachis.

La nuque devient « raide », la courbure cervicale naturelle s’efface. Dans certains cas on observe même des inversions de courbure des cervicales chez certains enfants ou ados. C’est pour cela qu’il est important de faire des radios cervicales en début ainsi qu’en fin de traitement d’orthodontie (voir même des radios globales du rachis).

On observe aussi des tensions buccales, des craquements, ou des douleurs au niveau de la bouche. Ces douleurs viennent de l’appareil dentaire, et peuvent avoir des répercutions sur la posture de votre enfant mais plus généralement sur sa santé.

Le conseil l’ostéo

Si vous soupçonnez un vrai malaise chez votre enfant, soyez vigilant. Le travail d’orthodontie devra être accompagné pour éviter que son complexe ne se déplace. Par exemple un enfant complexé par ses dents au point d’être en situation de mal-être aura du mal à surmonter un zozotement lié au port d’un appareil. Sans forcément consulter un psychologue, un suivi supplémentaire devra être apporté. Il existe par exemple des thérapies par le sport, la musique ou le dessin qui peuvent permettre à votre enfant de se construire une réelle image de soi.

Cabinet B - Ostéopathie

Spécialistes de l’articulation temporo-mandibulaire (mâchoire)

Youri Bertucchi

Author Youri Bertucchi

Ostéopathe passionné par son métier, qui blogue à ses heures perdues.

More posts by Youri Bertucchi

Join the discussion 2 Comments

  • Caroline dit :

    Bonjour,
    Ma fille a eu un premier traitement d’orthodontie pour rétablir une occlusion croisée. Une radio du dos, en fin de traitement à montré une inversion de la courbure cervicale. Aucune radio n’avait été réalisée précédemment. A 16 ans, elle suit à présent un nouveau traitement pour redresser les dernières molaires qui sont couchées. Les douleurs cervicales, aux trapèzes et aux omoplates sont très fortes au point qu’elle a interrompu sa scolarité. Le but du traitement était de permettre un bonne occlusion pour éviter des maux de dos. Étant donné les effets occasionnés, cela vous paraît-il pertinent?
    Cordialement

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Il nous semblerait judicieux qu’elle soit suivie par un ostéopathe spécialisé dans ce type de problématique, afin d’agir sur les douleurs qu’elle présente. En parallèle de quoi des soins permettraient de libérer toutes les tensions et blocages qui provoquent ces douleurs.
      Est-elle suivie par un kiné ?
      La complémentarité des 3 pratiques (ostéopathie, orthodontie, et kiné) nous semble toute indiquée dans votre situation.

Leave a Reply