0% lus

Mais pourquoi, pourquoi, dois-je payer mon ostéo moi-même ?!

Alors que le dentiste, le médecin, le kiné, c’est gratuit, ou presque ?

Si je fais effectivement attention à ma santé, je veille aussi à celle de mon portefeuille.
D’un peu plus près qu’à ma santé pour être tout à fait honnête. Comme tout le monde, il m’arrive de remettre à plus tard certains soins non urgents.
Donc payer mon ostéo, ça me fait un peu ch***, n’ayons pas peur des mots (mais censurons les quand même).
Mais pourquoi les consultations chez un ostéopathe ne sont pas remboursées par la Sécurité Sociale ? Est-ce parce que la Sécu pense que l’ostéopathie est inefficace ?
Pas vraiment non.
Plusieurs raisons expliquent en fait que l’ostéopathie ne soit pas remboursée, sans que cela remette en question son efficacité.
Au contraire.

N°1 – Le trou de la sécu

Pour rappel, le titre d’ostéopathe n’a été reconnu qu’en 2002. Avant l’ostéopathie, ça n’était limite pas légal.
Donc certainement pas remboursé par la Sécurité Sociale.
Puis, quand l’ostéopathie a été reconnue comme une médecine alternative, ça n’a pas été mis à l’ordre du jour non plus. Car il n’y avait plus d’argent. Les caisses étaient déjà vides.

Mais le trou de la sécu, c’est bientôt de l’histoire ancienne, puisqu’a priori en 2019, c’est fini !

N°2 – La disparité des tarifs des ostéopathes

Les tarifs des ostéopathes varient de l’un à l’autre.
Chacun fixe son prix comme il l’entend.

Une moyenne établie sur toute la France annonce un tarif moyen de 55€, en 2010. Pas de chiffres plus à jour que celui là.
8 ans plus tard il est donc plus probable que cette moyenne avoisine les 60€.

Mais en région parisienne les consultations peuvent facilement monter à 80€. De même pour les ostéopathes qui ont une expérience qui se comptabilise en décennies.

Difficile donc d’établir un montant de remboursement de la part de la Sécurité Sociale, à moins d’obliger les ostéopathes à pratiquer des tarifs conventionnés.
Mais comment seraient définis ces tarifs ? Comment seraient-ils imposés aux ostéopathes ?

Compliqué, vous l’aurez compris.
On se retrouverait certainement avec des ostéos qui pratiqueraient des dépassements d’honoraires (comme mon gynéco), ce qui ne changerait pas grand chose au fait d’être remboursé ou non au final.

ostéo sécu remboursement

N°3 – Pas besoin de prescription pour consulter un ostéo

On parle d’un praticien de première intention.
Quand je veux voir mon ostéo, pas besoin d’une autorisation de mon médecin généraliste.

Mon ostéo je l’appelle et c’est réglé (en fait, je ne l’appelle même plus, je prends RDV directement sur internet).

Simplement car votre ostéo est en mesure de vous dire si vous avez quelque chose qui ne peut pas être traité par l’ostéopathie, et donc de vous renvoyer vers le spécialiste compétent, on appelle cela un diagnostic d’exclusion.

Je gagne du temps et de l’argent. Et j’en fais économiser à la collectivité. Oui, parce que si moi je ne paye pas mon médecin, c’est parce que nous le payons tous en ensemble grâce à nos impôts.
Et quand j’ai besoin de voir un kiné ou un ORL par exemple, je suis obligée d’aller voir un médecin avant. Ce qui augmente la facture totale pour la collectivité. Et donc pour moi sur ma fiche d’impôt.

Oui parce qu’en fait, rien n’est gratuit. Ni le médecin, ni le kiné, ni le dentiste.
In fine je le paye d’une manière ou d’une autre.

N°4 – Ma mutuelle n’est pas du genre à me faire des cadeaux

Je ne sais pas vous, mais moi ma mutuelle, et mes assurances, elles ne sont pas du genre à jeter l’argent par les fenêtres. Au contraire. La philanthropie ça n’est pas trop leur truc.

Pourtant mon ostéo, je ne le paye pas vraiment. Enfin pas en totalité.
Ma mutuelle s’en charge. Je dois effectivement avancer les frais, mais je repars avec une facture que j’envoie à ma mutuelle. Qui elle m’en rembourse une partie.

Selon votre mutuelle, et votre forfait, vous avez très certainement le droit à une prise en charge, partielle ou totale de vos séances d’ostéopathie.

Si l’ostéopathie était inefficace, je suis à peu près certaine qu’aucune mutuelle ne la rembourserait. Pourtant aujourd’hui plus de 85% des mutuelles remboursent l’ostéopathie.
Simplement parce que me rembourser l’ostéopathie maintenant c’est éviter de me rembourser des trucs plus graves et donc plus chers, plus tard. Une façon de faire des économies en somme !

Et la bonne nouvelle, c’est que maintenant votre employeur doit obligatoirement financer une partie de votre assurance maladie complémentaire.
Donc nous sommes de plus en plus nombreux à être mieux couverts. Et de plus en plus nombreux à pouvoir consulter un ostéopathe.
Mais pas que. D’autres médecines alternatives aux bienfaits maintenant reconnus sont prises en charge par de plus en plus de mutuelles.
Le plus simple pour connaître vos droits, c’est de contacter directement votre mutuelle. Ils ont l’habitude de ce type de questions, vous n’êtes pas le seul !

La Patiente

PS : mon ostéo me fait craquer, mais ça je vous en parle pour la St Valentin, ici : Mon ostéo me fait craquer.

La Patiente

Author La Patiente

Chroniques inexactes, point de vue subjectif et tranches de vie d'une patiente (impatiente) qui n'aime pas perdre son temps dans les salles d'attente.

More posts by La Patiente

Leave a Reply