0% lus

Comme une patiente en témoignait ici : Témoignage – ostéopathie et by-pass, l’ostéopathie propose une approche complémentaire à la chirurgie bariatrique, quelle que soit sa forme (sleeve gastrectomie, bypass gastrique, ou anneau gastrique).
Détail ici de l’intérêt de l’ostéopathie, mais aussi des limites de son apport.

Chirurgie bariatrique et ostéopathie

La chirurgie bariatrique, parfois appelée chirurgie de l’obésité, consiste à modifier l’anatomie du système digestif afin de réduire l’absorption des aliments.
Elle se concrétise principalement sous 2 formes, la sleeve gastrectomie, qui consiste à retirer ⅔ de l’estomac, ou bien le bypass gastrique, qui consiste à réduire l’estomac en dérivant l’intestin.
La pose d’un anneau gastrique est elle aussi possible, mais plus rare.
Contrairement à la sleeve et au bypass, qui sont des opérations irréversibles, il est possible de retirer un anneau gastrique.
Le but ici n’est pas de détailler ces 3 types d’opérations, mais simplement de souligner que malgré leurs différences apparentes, le suivi d’un ostéopathe peut être utile dans les 3 cas.

Pourquoi consulter un ostéopathe durant son parcours de chirurgie bariatrique ?

Un suivi ostéopathique présente plusieurs bénéfices, avant et après une chirurgie, quelle qu’elle soit.
Retrouvez un article complet sur le sujet ici : Opération chirurgicale, pourquoi en parler à son ostéopathe ?
Dans le cadre d’une chirurgie de l’obésité s’ajoute, en plus des effets secondaires liés à une chirurgie classique, des effets secondaires liés à une perte de poids rapide. Votre corps peut avoir du mal à s’adapter, votre posture est modifiée, votre centre de gravité se réajuste à votre nouveau corps. L’ostéopathie permet d’agir sur l’ensemble de ces effets secondaires.

Quelles sont les techniques employées par un ostéopathe ?

L’ostéopathie ne consiste pas en l’emploi d’une technique unique durant un soin. L’éventail de techniques à la disposition d’un ostéopathe est très large. Elles sont d’ailleurs souvent complémentaires et permettent un soin complet.
L’usage d’une technique ou d’une autre va aussi varier d’un patient à l’autre. En effet même si vous présentez des symptômes identiques, leurs causes peuvent être elles complétement différentes.
Le principe de l’ostéopathie étant de travailler sur la cause, et non pas sur les symptômes cela conduit naturellement à des soins différents, pour un même motif de consultation.
Prenons l’exemple de patients qui auraient des troubles digestifs suite à leur opération. Les causes peuvent être variées, et différentes d’un patient à l’autre. Le traitement et donc les techniques utilisées seront elles aussi différentes d’un patient à l’autre.
L’écoute de votre corps, au travers de nos mains, seul outil à la disposition d’un ostéopathe pour réaliser son traitement, nous permet de comprendre pourquoi vous présentez tel ou tel symptôme, pour ensuite agir directement sur sa cause.
Les techniques viscérales sont les plus connues des patients, et sont effectivement souvent employées, mais elles ne sont pas les seules.

Comment se déroule le suivi par un ostéopathe ?

Le suivi en cas de chirurgie bariatrique pourra lui aussi varier d’un patient à l’autre. J’imagine qu’il varie aussi d’un ostéopathe à l’autre, chacun pouvant avoir une méthodologie de travail qu’il aura adapté au fil de sa pratique.
Voici le schéma de travail général que nous utilisons au cabinet et que nous adaptons à chacun de nos patients.

Accompagnement avant l’opération

Consulter avant même l’opération est important. Cela permet de travailler sur des tensions ou gênes déjà installées, ou bien qui pourraient apparaître rapidement. En faisant ce travail en amont nous préparons déjà la récupération post-opératoire.
Souvent mes patients consultent afin d’atténuer au maximum les douleurs post-op, qui sont sources d’inconfort et potentiellement d’angoisse ou d’anxiété avant ce genre d’opération.
Il n’est pas rare de voir des problèmes digestifs, des vomissements, des douleurs, etc. apparaitre après l’opération.
Un travail, notamment au niveau viscéral permet de préparer le terrain et d’éliminer les tensions qui pourraient gêner après l’intervention.
Le stress est aussi un facteur à prendre en compte. Il est tout à fait normal, avant une chirurgie, d’avoir des inquiétudes, qui pour certains patients deviennent de véritables angoisses, ou qui peuvent créer un état général de tension et de stress. Une séance préparatoire avec un ostéopathe permet de travailler sur cet axe aussi, afin que vous soyez davantage détendu pour l’intervention, et donc après.

Suivi post-opératoire

Récupérer après l’opération

Les quelques jours suivant l’opération peuvent être particulièrement difficiles. Fatigue, évacuation du gaz en cas de coelioscopie, douleurs cicatricielles, etc.
Certains patients voient des symptômes apparaître après l’opération et perdurer plusieurs semaines, mois. Un suivi post-opératoire permet justement d’éviter que cette situation ne s’installe durablement.
Pour ma part, je recommande à mes patients de venir dans la 1ère semaine suivant l’opération. Un travail juste après l’opération permet notamment une récupération plus rapide.

Evacuer les déchets

Cela permet aussi d’évacuer plus rapidement les déchets des produits anesthésiants et autres médicaments que vous avez pu prendre avant et/ou après votre opération.
L’ostéopathie optimisera aussi le fonctionnement d’organes tels que votre rein, foie ou encore vos poumons qui sont responsables de l’élimination des résidus de médicaments. Ces organes ont pu être très sollicités durant l’intervention.

Cicatriser

L’ostéopathie permet aussi un travail très doux sur la cicatrisation, ce qui favorise une meilleure circulation sanguine et donc une meilleure cicatrisation. Le but étant d’éviter l’installation d’adhérences cicatricielles qui peuvent être sources de futures tensions ou douleurs.

Un nouvel ordre intérieur

Autre axe de travail important : aider vos organes à retrouver leur place. Lorsqu’on retire un organe, ou un bout d’organe, comme l’estomac, les autres ont tendance à se dilater pour combler.
L’injection de CO2 dans le cadre d’une coelioscopie peut quant à elle modifier le mouvement naturel de certains organes, en modifiant leur axe. Un tel changement, même infime, peut perturber vos viscères. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles les patients ont souvent entendu parler “d’ostéopathie viscérale”, il y a en effet beaucoup de vérification à effectuer à ce niveau suite à une telle opération.

Bénéfices d’un suivi après une chirurgie bariatrique

L’ostéopathie permet d’accélérer votre récupération au sens large. Votre corps s’adaptera plus rapidement à tous les changements qu’il subit suite à l’opération. On parle souvent de rééquilibrage. L’ensemble des effets secondaires n’est pas listé, il s’agit des plus courants.

  • Diminuer la fatigue post-opératoire
  • Evacuation des produits anesthésiants et médicaments
  • Favoriser une récupération rapide
  • Stimuler les réseaux vasculo-nerveux et améliorer la circulation sanguine
  • Améliorer la cicatrisation et éviter les adhérences cicatricielles
  • Limiter les reflux acides, les reflux biliaires et les brûlures oesophagiennes
  • Travailler sur l’apparition de douleurs, telles que des douleurs abdominales, intercostales, articulaires, etc.
  • Réduire l’hypersalivation, l’éructation (les rots), les ballonnements, etc.
  • Eviter les sensations de poids sur l’estomac, les nausées, diarrhées, ou constipation
  • Favoriser la reprise d’un transit efficace et confortable

Suivi à long terme

Après une séance juste après l’opération, un suivi régulier reste nécessaire.
Votre morphologie change de manière extrêmement rapide, plus vite que votre corps n’est prêt à s’adapter, ce qui peut entraîner des douleurs. En perdant du poids, votre centre de gravité change. Un travail sur votre posture peut d’ailleurs être indiqué.
Un suivi régulier permet d’aider le corps à s’adapter plus facilement et plus rapidement à ces changements.

Fréquence de consultations

Pour ma part, je recommande à mes patients un schéma de travail de ce type :

  • Séance pré-opératoire : 2 à 3 semaines avant l’opération
  • Séance post-opératoire : 1 semaine après l’opération
  • Suivi : la fréquence des suivis dépend de chaque patient, et notamment de sa perte de poids. La fréquence des 1ers suivis doit être assez régulière, je dirai tous les 2 à 4 mois jusqu’à ce que le poids se stabilise (généralement un an), ensuite un suivi tous les 3 à 6 mois permettra de consolider le travail effectué.

Mais en réalité il n’y a pas de formule toute faite. Chaque patient est différent et mon travail, en tant qu’ostéopathe est justement de tenir compte de votre unicité.

Quels résultats pour l’ostéopathie ?

En ce qui concerne les recherches scientifiques, l’ostéopathie est très peu, voire pas du tout financée.
En effet, l’ostéopathie ne permet pas aux laboratoires de vendre des médicaments supplémentaires, elle en présente qu’un intérêt très réduit en terme économiques.

Néanmoins une étude réalisée aux USA a démontré que l’ostéopathie permettait d’améliorer la fonction cardiaque et la perfusion du sang après une chirurgie bariatrique.
Retrouvez cette étude ici, en anglais : Hemodynamic Effects of Osteopathic Manipulative Treatment Immediately After Coronary Artery Bypass Graft Surgery

Pour ma part je constate de très bons résultats sur la récupération.
En post-op, peu de patients qui ont réalisé une séance préparatoire ont des douleurs pourtant habituelles suite à ce type de chirurgie.
Sur la sphère digestive aussi, les résultats sont très bons. Diarrhées, vomissements, etc. sont plus rares.
Pour tout ce qui a trait à l’apparition de douleurs liées à un changement rapide de morphologie, les résultats sont à nouveau très positifs. Les douleurs de dos, d’articulations sont elles aussi diminuées voire inexistantes.
Le travail sur les cicatrices permet d’éviter la formation d’adhérences qui peuvent être douloureuses et entraîner des douleurs à distance à la fois anatomiquement et dans le temps.
A mon sens l’ostéopathie permet aussi à mes patients de mieux appréhender leur nouveau corps. S’impliquer dans ce suivi les pousse aussi à s’écouter davantage à interpréter les signaux que leur corps leur envoi. Cela crée un meilleur sentiment de connaissance de soi. Le rapport au corps est souvent compliqué, l’ostéopathie permet de réapprendre à se connaître et s’écouter.
Il ne s’agit bien sûr que de résultats empiriques, basés sur les retours de mes patients et de mes échanges avec le monde médical sur le sujet.

Cabinet B - Ostéopathie

Les ostéopathes de l’équipe.

Youri Bertucchi

Author Youri Bertucchi

Ostéopathe passionné par son métier, qui blogue à ses heures perdues.

More posts by Youri Bertucchi

Leave a Reply