Skip to main content
0% lus

Votre enfant se plaint de douleurs à l’oreille ou ne semble plus réagir quand vous l’appelez par son prénom ? Peut-être que votre enfant ne parle pas encore, mais vous avez l’impression qu’il est particulièrement grincheux et qu’il se gratouille sans cesse une oreille ?
Peut-être s’agit-il d’une otite. Plus de 8 enfants sur 10 connaissent en effet au moins un épisode d’otite dans leur vie. Elles sont très courantes, particulièrement chez les bébés et les enfants, et certains en souffrent à de nombreuses reprises au cours de l’année.
Et si les otites sont généralement sans gravité, il est important de les traiter afin d’éviter les complications.

Sommaire

Mais quels sont les signes pouvant vous aider à déceler une otite chez votre bébé ou votre enfant ? Quelles sont les causes d’apparition ? Comment se traite habituellement une otite ? Est-il possible de soigner une otite naturellement ? Pourquoi emmener votre enfant ou bébé chez l’ostéopathe en cas d’otite ?
C’est tout le sujet de cet article.

Comment différencier les 3 types d’otites ?

L’otite se caractérise par une infection d’une partie de l’oreille. Elle peut être aiguë (soit survenir en quelques jours et de manière brutale) ou chronique (elle dure dans le temps).
L’otite peut aussi être externe, moyenne, ou encore interne, bien que plus rare. À quoi correspondent ces dénominations ? Et bien elles sont en rapport avec les 3 parties de l’oreille :

  • Le conduit auditif externe
  • L’oreille moyenne
  • L’oreille interne

L’otite externe

Dans ce type d’otite, c’est la peau du conduit auditif externe qui est victime d’une inflammation. Ce conduit va de l’oreille, jusqu’au tympan. L’otite externe peut être aiguë, ou chronique.

L’otite moyenne

L’otite moyenne, elle, se caractérise par la présence de liquide dans la cavité de l’oreille moyenne. L’oreille moyenne, c’est cette petite partie retrouvée entre l’oreille externe et l’oreille interne. L’otite moyenne peut être aiguë, ou chronique.
Lorsque qu’elle est aiguë, sans grande surprise, on parle d’otite moyenne aiguë. On la distingue de l’otite moyenne chronique, que l’on appelle otite séreuse ou encore otite séro-muqueuse. La différence entre les deux réside dans leurs symptômes, mais aussi dans leur mécanisme d’apparition.

L’otite la plus fréquente chez les bébés et enfants

L’otite moyenne, qu’elle soit aiguë ou chronique, est l’otite la plus fréquemment rencontrée chez l’enfant. Plus de 8 enfants sur 10 souffrent d’au moins un épisode d’otite séro-muqueuse dans leur vie.

Notez qu’il est aussi estimé que 30 à 40% des enfants souffrent d’otites moyennes de manière répétée et 5 à 10% sur au moins un an.

Les bébés et enfants de moins de 5 ans plus exposés ?

Près d’une personne sur deux souffrant d’une otite moyenne aiguë a 5 ans ou moins. Et plus de 20 % des personnes souffrant d’une otite séreuse ont 5 ans ou moins.

L’otite interne

L’otite interne, aussi appelée labyrinthite, est plus rare. Bien souvent, il s’agit d’une complication de l’otite moyenne.
Elle concerne la partie de l’oreille qui fait suite à l’oreille moyenne, soit l’oreille interne, plus en profondeur dans l’appareil auditif. C’est à ce niveau-là d’ailleurs, au passage, que l’on retrouve certains éléments qui interviennent dans l’équilibre (le système vestibulaire) et dans la transmission du son vers le cerveau, via le nerf auditif.

Symptômes des otites en fonction de leur type

Déceler ou comprendre certains troubles chez un enfant n’est pas une mince affaire, qui plus est si votre chérubin est encore bébé et qu’il n’a pas les mots pour exprimer ses maux. Certains signes peuvent être trompeurs, d’autres peuvent passer inaperçus.

Alors comment repérer l’otite chez votre enfant ? Existe-t-il des signes caractéristiques pour déceler une otite chez bébé ? Voici ce qui devrait, sans mauvais jeu de mot, vous mettre la puce à l’oreille.

L’otite externe chez le bébé ou l’enfant

Si votre enfant ou bébé souffre d’une otite externe, il est possible que vous observiez :

  • Des écoulements qui sortent de l’oreille de votre enfant
  • Un aspect rouge au niveau du conduit de son oreille
  • Des difficultés pour dormir

L’otite moyenne chez le bébé ou l’enfant

Nous savons que l’otite moyenne peut être aiguë, ou séreuse/séro-muqueuse (soit chronique). L’une d’elles va entraîner des douleurs et l’autre non, ce qui va corser la tâche côté parent pour la déceler. Voyons ensemble comment les reconnaître au travers de quelques exemples.

Repérer une otite moyenne aiguë

L’otite moyenne aiguë est donc une inflammation du conduit auditif externe. Cette inflammation est en fait causée par une prolifération bactérienne et par la présence d’un liquide purulent dans l’oreille moyenne.

Ce type d’otite chez le bébé ou l’enfant entraîne des douleurs ainsi que de la fièvre. Voici également d’autres signes pouvant indiquer l’otite moyenne aiguë chez votre bébé ou enfant :

  • Des pleurs inexpliqués
  • Des réveils nocturnes fréquents (sans lien avec la faim)
  • Le refus de manger
  • Un manque d’énergie
  • Des troubles digestifs : vomissements, diarrhée, etc.
  • Un écoulement jaunâtre (lorsqu’il existe une perforation du tympan, on parle d’otite perforée) sort de l’oreille de votre enfant notamment en position allongée. Il n’est pas rare de le remarquer au réveil.
  • Démangeaisons et grattements de l’oreille
  • Si votre enfant est en âge de parler, il pourra verbaliser des douleurs à l’oreille ou localisées au niveau de son lobe

Repérer une otite moyenne séreuse ou séro-muqueuse

Il s’agit ici d’une inflammation chronique de l’oreille moyenne. On parle de chronicité dans la mesure où elle dure dans le temps.

Cette inflammation est accompagnée de la présence d’un liquide dans l’oreille moyenne. Ce liquide ne contient pas de pus et prend la forme d’une glue. D’où le nom d’otite séreuse ou séro-muqueuse.

Cette glue vient bloquer la transmission du son et entraîne alors une hypoacousie, soit une baisse de l’audition. L’otite moyenne séreuse ou séro-muqueuse est un petit peu plus difficile à déceler chez votre petit. Le premier signe, et souvent le seul, est la surdité qu’elle occasionne.

Repérer une surdité

La surdité en cas d’otite moyenne séreuse ou séro-muqueuse se traduit par certains signes caractéristiques :

  • Chez le nourrisson : il ne réagit pas au bruit, met du temps à dire ses premiers mots
  • Chez le bébé ou l’enfant : il ne réagit pas à l’appel de son propre nom
  • Chez l’enfant plus grand (scolarisé) : il présente un retard dans l’acquisition du langage, demande de répéter souvent lorsqu’on lui parle et peut ne pas réagir à l’appel de son nom. Il peut aussi verbaliser qu’il a quelque chose dans l’oreille ou encore peut-être parler très fort (car il entend mal sa propre voix). Il peut aussi présenter des vertiges et une perte de l’équilibre.

L’otite interne chez le bébé ou l’enfant

L’otite interne est encore plus difficilement décelable. Et si elle fait souvent suite à une complication de l’otite moyenne, on retrouve aussi les signes suivants :

  • Une perte d’audition importante
  • Une perte de l’équilibre

Un point sur le tympan

Le tympan, c’est cette membrane très fine que l’on retrouve entre l’oreille externe et l’oreille moyenne, notamment utile à la transmission des ondes sonores vers l’oreille interne. Il s’agit d’une membrane très fragile qui peut être endommagée à la suite d’un choc, d’une mauvaise utilisation du coton tige, mais aussi…à cause d’otites à répétition.

Le tympan perforé

Lors d’otites, on observe un écoulement derrière le tympan. Ce dernier étant particulièrement fin et fragile, il peut finir par se perforer.

Après plusieurs otites, cette fine membrane n’est alors plus à même de se refermer et il faudra éventuellement avoir recours à une opération chirurgicale de l’oreille afin que votre enfant puisse à nouveau entendre correctement. D’où l’importance de traiter les otites et prévenir leur récidive.

Avant d’aborder les causes d’apparitions et le traitement des otites chez l’enfant, voici un tableau récapitulatif reprenant les principaux symptômes des différentes formes d’otites.

Otite : les causes

Les causes des otites peuvent varier en fonction de leur type.

Causes de l’otite externe

De par son lien direct « avec l’extérieur », le conduit auditif est particulièrement exposé et soumis aux agressions…extérieures. Derrière l’otite externe peut ainsi se cacher un champignon ou encore une bactérie. Voici quelques sources d’infection :

  • De l’eau stagnante dans l’oreille (suite au bain, à la piscine, etc.)
  • Une mauvaise utilisation du coton-tige
  • Des contacts entre des doigts sales et l’oreille
  • Un lavage trop brutal de l’oreille (entraînant alors une blessure qui s’infecte)
  • Un corps étranger
  • Un produit irritant, comme le savon par exemple. La peau est alors plus fragile et exposée

Conseils pour prévenir ce type d’otite

  • Lavez à l’eau claire les oreilles de votre enfant et évitez les produits irritants comme le savon ou autres produits nettoyants (sauf conseil de votre médecin ou pharmacien)
  • Évitez que son conduit auditif entre en contact prolongé avec l’eau dans le bain (vous pouvez légèrement l’incliner de manière à ce que l’eau ne stagne pas dans ses oreilles)

Causes de l’otite moyenne aiguë

L’otite moyenne aiguë est, elle, causée par une prolifération bactérienne, comme c’est le cas lors d’un rhume ou d’une rhinopharyngite. Le système immunitaire d’un enfant est encore en construction, c’est pourquoi il est parfois plus sujet aux infections.

Causes de l’otite moyenne chronique

La cause de l’otite moyenne chronique ? Un problème d’évacuation de la trompe d’Eustache, qui se bouche et qui entraîne alors une diminution de la pression, ce qui conduit à une accumulation de liquide. La trompe d’Eustache relie l’oreille moyenne à l’arrière des voies nasales (le rhinopharynx).

Ce défaut d’évacuation peut être causé par :

  • Une malformation de la trompe d’Eustache
  • Une fente palatine ou un bec-de-lièvre (une malformation congénitale caractérisée par un trou au niveau de la lèvre supérieure, le nez et la bouche communiquent alors)
    La prise du biberon se fait avec l’enfant trop couché. Le reflux gastro-
  • œsophagien cause également le même effet
  • Le gonflement des cellules adénoïdes (les amygdales) suite à une allergie
  • L’otite moyenne chronique peut aussi faire suite à des épisodes répétés d’otite moyenne aiguë

Conseils pour prévenir ce type d’otite

  • Nettoyez le nez au sérum physiologique lors d’un rhume chez l’enfant ou le bébé
  • Évitez de trop allonger votre bébé lorsque vous lui donnez le biberon

Causes de l’otite interne ou labyrinthite

Nous savons que cette otite est plus rare. Elle est souvent la complication d’une otite moyenne aiguë. Dans certains cas, il peut aussi s’agir d’une complication d’une chirurgie de l’oreille moyenne.

Traitement de l’otite chez l’enfant et le bébé

La question du traitement de l’otite de votre enfant reste à discuter directement avec le médecin ayant effectué le diagnostic. Il comprend généralement des anti-inflammatoires.

Pour ce qui est des antibiotiques, ils ne sont pas toujours nécessaires, notamment en cas d’otites chroniques. Ils sont généralement prescrits en cas de surinfections.

Votre médecin peut également vous prescrire des solutions pour le lavage du nez de votre enfant, en vue d’éliminer d’éventuelles sources bactériennes.

Un drain pour l’oreille ?

Afin de venir ventiler l’oreille moyenne, la mise en place d’aérateurs trans-tympaniques peut être nécessaire.

On les appelle diabolos, yoyos, drains tympaniques. Il s’agit de petits systèmes, des aérateurs pouvant être de différents matériaux et placés chirurgicalement sur la membrane tympanique.

Qu’est-ce que l’adénoïdectomie ?

Une intervention chirurgicale peut être nécessaire en cas d’obstruction nasale chronique. On parle d’adénoïdectomie et elle consiste en l’ablation des végétations adénoïdes (des végétations retrouvées à l’arrière des fosses nasales et au fond de la gorge).

Comment diagnostiquer une otite chez le bébé ou l’enfant ?

Lorsque vous pensez que votre enfant est atteint d’une otite, il est important de consulter un médecin et lui faire part de vos inquiétudes ou doutes. Lui seul pourra faire le diagnostic de l’otite et vous prescrire les traitements adaptés.

Le médecin évalue d’abord le conduit auditif de votre enfant. ​Un ​tympan rouge, opaque ou bombé est généralement caractéristique de l’otite.

Les examens complémentaires

Des examens complémentaires peuvent venir appuyer le diagnostic du médecin.

Il s’agit notamment de l’audiométrie, un examen qui mesure l’audition et qui permet de détecter l’hypoacousie (soit une surdité ou mauvaise perception du son). Dans le cas où vous enfant souffrirait d’une otite, il ne devrait pas réagir au bruit.

L’autre examen est celui que l’on appelle tympanométrie. Il mesure la souplesse du tympan et sa capacité à vibrer pour transmettre l’information aux osselets de l’oreille interne.

Pour rechercher la cause de l’infection, c’est un examen ORL qui est effectué, soit un examen du nez, de la bouche, de la gorge et des végétations (amygdales) de votre enfant.

Enfin, des examens comme une radiographie ou un scanner peuvent être réalisés afin de s’assurer qu’il n’existe pas de complications comme une otite interne.

Comment soigner une otite naturellement chez le bébé ou l’enfant ?

Dans le cas ou votre bébé ou enfant souffre d’une otite, et qu’il s’agisse de sa première ou au contraire, d’une récidive, pensez à l’emmener chez votre ostéopathe.

Une saisonnalité à garder en mémoire

La prise en charge de l’otite moyenne chronique en ostéopathie doit se faire de manière saisonnière, dans sa phase de prévention (les otites apparaissant surtout en automne et en hiver).

Mais pourquoi emmener votre enfant ou bébé consulter un ostéopathe en cas d’otite ? Que fait l’ostéopathe exactement ? Peut-il agir sur tous les types d’otites chez le bébé et l’enfant ?

Autant de questions que vous pourriez vous poser et pour lesquelles nous vous apportons les réponses de ce pas.

Otite et ostéopathie : que fait l’ostéopathe pour soulager l’enfant ?

Le travail de l’ostéopathe portera sur plusieurs axes, et si les traitements doux et adaptés à l’âge de votre enfant permettent de soulager l’otite, l’ostéopathie permet aussi de prévenir leur apparition et limiter leur récidive.
Notez que l’ostéopathie ne présente pas la même efficacité selon le type d’otite. Cette médecine va essentiellement agir sur l’otite moyenne, qu’elle soit aiguë ou chronique (soit le type d’otite dont souffre le plus souvent l’enfant). L’action et les résultats de l’ostéopathie seront en effet plus limités en cas d’otite externe ou interne.

Soulager votre enfant et agir sur les causes :

Drainer

Le drainage consiste à améliorer l’évacuation de la trompe d’Eustache et de l’oreille.
Pour rappel, la trompe d’Eustache relie l’oreille moyenne à l’arrière-nez. Chez l’enfant, celle-ci est plus courte que chez l’adulte.
Les secrétions de l’arrière du nez ont ainsi plus de facilités à remonter vers la trompe d’Eustache. Votre ostéopathe va utiliser des techniques spécifiques sur cette trompe, mais aussi sur les muscles qui s’y attachent afin de permettre à celle-ci de s’ouvrir et de mieux se drainer.

Améliorer la mobilité des os du crâne, rééquilibrer la pression

Vous avez déjà entendu parler de l’os temporal n’est-ce pas ? Il s’agit de cet os du crâne dans la région de la tempe, dans lequel on trouve le conduit auditif.
Lorsque cet os ou les autres os du crâne manquent en mobilité (soit qu’ils ne bougent pas ou qu’ils bougent peu) cela peut entraîner une modification de la pression entre l’oreille interne, moyenne et externe, responsables de la transmission des sons.
Le travail de l’ostéopathe sera de redonner de la mobilité à l’os temporal et aux os du crâne de votre enfant. Ce qui permet alors de mieux réguler la pression de l’oreille. Dans le cas de certaines affections comme la sinusite, l’ostéopathe peut agir pour améliorer l’évacuation et la pression que cela peut avoir généré dans l’oreille.

Vérifier la mâchoire

Les troubles de la mâchoire chez l’enfant peuvent perturber le fonctionnement de la trompe d’Eustache.
C’est notamment le cas lorsque la mâchoire a une position en avant ou lorsque votre enfant commence sa poussée dentaire : sa mâchoire est alors soumise à plus de contraintes.
Votre ostéopathe agira sur la position de la mâchoire de votre enfant ou bébé pour permettre sa bonne mobilité et permet de réduire les douleurs liées à la poussée dentaire.
Rappelons encore une fois qu’il s’agit de soins très doux pour votre enfant.

Traiter les traumatismes de la naissance

Il est possible que lors de sa naissance, la région cervicale, thoracique et le crâne de votre bébé aient subi des contraintes. Contraintes qui, dans certains cas, peuvent entraîner une déformation.
Les contraintes éventuelles connues par le nourrisson lors de l’accouchement peuvent en effet avoir un impact sur la position de ses os du crâne, de ses épaules, de ses vertèbres, ou encore de sa mâchoire.
L’ostéopathe peut identifier et traiter ces contraintes de manière précoce afin d’éviter que cela ait un impact sur le développement de votre enfant.
Parmi les exemples fréquents de ces contraintes ou déformations, on compte les torsions crâniennes. Comme les brachycéphalies ou encore les torticolis congénitaux, qui peuvent provoquer alors des troubles ORL ou encore des retards d’apprentissage du fait du manque de mobilité.

Prévenir et limiter la récidive

Limiter le terrain inflammatoire de l’intestin

Quel est le lien entre otite et intestin exactement ?
Lorsqu’il existe une inflammation au niveau de l’intestin, les parois de celui-ci peuvent devenir poreuses et favoriser le passage de toxines dans le sang. Ces toxines peuvent alors migrer vers les poumons et les voies aériennes, voire les trompes d’Eustache.
Et lorsque cela arrive, une infection peut facilement se produire. Par infection, comprenez des pathologies comme les sinusites ou encore les rhinopharyngites par exemple. Nous l’avons vu plus haut, ces infections peuvent être la cause d’otites moyennes aiguës.
Vous comprenez ainsi qu’en agissant sur les causes de l’inflammation de l’intestin, l’ostéopathe vient réduire le passage des toxines dans le sang et ainsi limiter la migration de celles-ci vers les voies aériennes de votre enfant.
En somme, travailler sur l’intestin de votre enfant permet de prévenir l’apparition d’otites.

Traiter les troubles digestifs et RGO

Les reflux gastro-œsophagiens, ou RGO, sont des remontées d’une partie du contenu acide de l’estomac dans l’œsophage. Ils peuvent être à l’origine de vomissements chez l’enfant ou le nourrisson. Lorsque cela se produit, les RGO viennent alors fragiliser les muqueuses du pharynx ou de la cavité buccale. Et qui dit muqueuse fragile, dit terrain propice à la prolifération bactérienne.
Mais ce n’est pas tout, puisque les RGO peuvent également, dans certains cas, atteindre les voies respiratoires et créer une obstruction. L’obstruction de la trompe d’Eustache et des sinus plus exactement.
L’ostéopathie montre de bons résultats sur la prise en charge des RGO, qu’il s’agisse de traiter les RGO chez le nourrisson, mais aussi chez l’enfant. Cela permet de limiter les complications et les conséquences que peuvent avoir ceux-ci sur la sphère ORL.
Il s’agit d’un travail préventif de l’otite moyenne, tant aiguë que chronique.

Renforcer le système immunitaire

Lorsque le système immunitaire de votre enfant est affaibli, il devient plus difficile pour lui de se défendre face aux agressions extérieures. Et donc de combattre les virus ou les bactéries.

Votre ostéopathe attache ainsi une grande importance à agir sur ce qui peut ralentir la bonne circulation du sang. Car c’est grâce à une circulation optimale que les anticorps peuvent eux même circuler. Et ces anticorps sont évidemment nécessaires pour prévenir et lutter contre les infections bactériennes. Infections bactériennes responsables de troubles ORL chroniques comme les rhinopharyngites, les sinusites ou encore les otites.

L’ostéopathe s’intéresse alors au système de drainage lymphatique et à la circulation du sang afin de permettre la bonne évacuation des déchets. Ces systèmes peuvent notamment être perturbés par un blocage au niveau de :

  • la cage thoracique,
  • du crâne,
  • du dos,
  • du diaphragme,
  • etc.

Cabinet B - Ostéopathie

Rencontrez l’équipe qui fait la réputation de nos cabinets d’ostéopathie à Toulouse. Découvrez les spécialistes des sujets en lien avec la sphère ORL.

Laisser un commentaire

Une question ? Envie de partager votre parcours avec nous ?
Laissez-nous un commentaire, nous y répondons systématiquement.