0% lus

Existe-t-il une relation entre la mâchoire et la posture ? Un dysfonctionnement de la mâchoire peut-il déclencher des douleurs ailleurs dans le corps ?

Autant vous répondre de suite : oui ! Votre posture dépend en partie du bon équilibre de votre mâchoire. Un simple décalage, aussi minime soit-il, peut avoir d’importantes répercussions ici et là dans votre corps, perturbant de nombreuses chaînes musculaires et l’ensemble du tonus musculaire.

Ostéopathie, mâchoire et posture

Votre mandibule joue un rôle important dans votre équilibre musculaire donc, et votre équilibre musculaire, lui, est essentiel pour maintenir une bonne posture !

Et qui dit mauvaise posture dit symptômes et maux parfois très loins de la mâchoire, ne nous permettant alors pas d’incriminer à première vue celle-ci pour ces maux de dos, ces ronflements, ces torticolis, ces remontées acides ou encore ces vertiges. Et pourtant, la mâchoire est liée à de nombreuses structures.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle votre ostéopathe peut parfois y attacher beaucoup d’importance au cours d’une séance d’ostéopathie.

Bien qu’elle ne soit pas l’unique structure à suspecter lors d’un problème postural, il est fréquent de devoir rétablir un bon équilibre au niveau de la mâchoire afin de pouvoir corriger durablement la posture. Et une bonne posture, c’est un quotidien plus confortable et de nombreux maux évités !

Posture : définition

En médecine, la posture est une attitude définie en fonction de la disposition des différents segments corporels les uns par rapport aux autres ​à un moment donné​, en corrélation avec votre morphologie générale et la nécessité de résistance antigravitaire (et oui, il faut bien que votre corps lutte contre la gravité pour ne pas vous retrouver le nez au sol !).
Pour faire simple, votre posture change en permanence en fonction de votre position (que vous soyez debout, assis ou encore allongé), de vos mouvements, ou encore du temps (autrement dit, elle diffère au cours de la journée).
On comprend alors mieux pourquoi l’étude de la posture est particulièrement complexe et délicate !

Quand une mauvaise posture déclenche d’autres troubles

Pour comprendre certains dysfonctionnements du corps, il peut s’avérer particulièrement intéressant d’étudier la posture. Cela permet de comprendre les mécanismes dits de “compensation” ou “d’adaptation” qui entrent en jeu.

Compensation, adaptation et positions antalgiques

Lorsque vous souffrez d’une vilaine ampoule sous le pied, vous aurez tendance à modifier la façon dont vous marchez, et plus particulièrement vos appuis au sol (et tenterez tant bien que mal de limiter l’appui sur le pied souffrant).

Vous adoptez alors ce que l’on appelle une attitude ou une position antalgique, attitude que vous prendrez spontanément en vue de limiter votre douleur.
Cette modification posturale sollicite alors plus que cela ne le devrait structures, articulations et muscles environnants, pouvant alors générer des contraintes ici et là, et parfois même très à distance du foyer douloureux, un petit peu comme une réaction en cascade.
Et bien il en va de même lorsque l’on souffre d’un dysfonctionnement au niveau de la mâchoire !

Une mâchoire décalée parfois insoupçonnée

Une mâchoire qui craque, une mâchoire qui se bloque ou encore une mâchoire décalée aussi légèrement soit-il peut avoir de lourds impacts à distance, car figurez-vous que l’appareil temporo mandibulaire (ATM) contient l’un des 6 capteurs posturaux du corps humain ! On vous explique tout.

Les capteurs posturaux

Afin que votre corps puisse adapter sa posture à chaque situation, chaque environnement et garder son équilibre, il fait appel à différents capteurs transmettant des informations sensorielles :

  • Les capteurs oculaires (au niveau des yeux donc)
  • Les capteurs podaux (et plus particulièrement la plante des pieds)
  • Les capteurs cutanés (au niveau de la peau)
  • Les capteurs proprioceptifs (présents dans les muscles, les capsules articulaires, les tendons et les ligaments)
  • Les capteurs vestibulaires (que l’on trouve dans l’oreille interne, ils contribuent à la sensation de mouvement et à l’équilibre)
  • Les capteurs mandibulaires (situés dans l’articulation temporo-mandibulaire, dite « ATM »)

Bon à savoir

Tous ces capteurs sont interdépendants et une légère dysfonction sur l’un d’entre eux peut avoir une conséquence sur les autres et ainsi sur l’ensemble de vos muscles, tendons, nerfs, articulations, etc. Et donc à fortiori, un impact sur l’ensemble votre posture !

mauvaise posture mâchoire

Le rôle de la mâchoire

Votre mâchoire (également appelée appareil manducateur) est une structure très complexe et puissante. Celle-ci assure d’ailleurs plusieurs fonctions :

  • La respiration (via les voies aériennes supérieures)
  • La mastication
  • La phonation (comprenez ici la parole)

Mais on peut aussi lui attribuer d’autres fonction comme :

  • Un rôle dans l’immunité (notamment via les amygdales et la flore buccale)
  • La transmission des émotions, la communication non-verbale (vos mimiques et expressions du visage).

La mâchoire au cœur de nombreux process

Afin d’assurer au mieux ces fonctions, de nombreux process entrent en jeux :

  • La déglutition, la respiration et la phonation : il est alors très important de disposer d’une bonne perception et de dynamiques linguale et laryngée équilibrées.
  • Les émotions, la communication non-verbale : pour lesquelles vous devrez avoir une bonne perception et une bonne dynamique musculaire.
  • La mastication : pour laquelle il est nécessaire de disposer d’une occlusion dentaire correcte (comprenez un bon alignement et emboîtement entre les dents du haut et du bas) et d’une bonne dynamique musculo-articulaire.

L’importance des capteurs mandibulaires

L’équilibre des fonctions citées ci-dessus est, en temps normal, bien assuré par le corps.
Votre cerveau sait en effet contrôler inconsciemment toutes les contractions et relâchements musculaires nécessaires à ces procès, notamment grâce à une bonne perception du placement de la mâchoire, de la tension des muscles, du contact entre les dents et du placement de la langue.

Occlusion dentaire et posture

Il est important de souligner ici que les récepteurs mandibulaires ont une influence sur tous les autres capteurs intervenant dans la posture, ainsi, tout dysfonctionnement ou asymétrie au niveau des mâchoires peuvent venir perturber l’ensemble de votre système postural !

Un équilibre facilement perdurable

Des facteurs externes peuvent venir modifier ces perceptions et induire votre cerveau en erreur, entrainant alors une altération de la fonction à assurer.

Prenons l’exemple d’une carie débutante, venant entraîner une douleur dentaire modérée que vous venez soulager en serrant les dents (attitude antalgique). Si vous tardez à consulter pour votre carie, vous pourriez serrer vos mâchoires en continu sans même en avoir conscience ! Et cela peut malheureusement conduire à des symptômes douloureux ou gênants sur la mâchoire, comme le bruxisme.

Clément ArnaudonOstéopathe DO spécialiste de la sphère ATM

De nombreux facteurs peuvent venir perturber l’équilibre mandibulaire

D’autres facteurs des soins dentaires (couronnes, prothèses, orthodontie, gouttières, extractions ou dévitalisation), un problème ventilatoire (et notamment le passage de l’air dans la bouche au lieu du nez, générant ronflements et apnée du sommeil) peuvent amener à modifier le comportement naturel et normal de la mâchoire.

Clément ArnaudonOstéopathe DO spécialiste de la sphère ATM

Stress et mâchoire

Les déséquilibres et douleurs à la mâchoire dus au stress sont fréquents ! Le stress a le don de vous mettre en tension, dans le sens littéral du terme, puisqu’il provoque la mise en tension de nombreux muscles dont ceux présents dans l’ATM !
Ainsi, stress, angoisse et émotions fortes peuvent contribuer à un déséquilibre au niveau de la mâchoire. Votre ostéopathe peut vous aider à gérer votre stress, n’hésitez pas à lui en parler lors de votre prochaine consultation.

Mâchoire et posture sont étroitement liées

Afin d’illustrer au mieux les liens entre la mâchoire et la posture nous avons listé pour vous quelques exemples de troubles induits par la mâchoire, motifs de consultation fréquemment rencontrés au cabinet.

Quand la mâchoire chamboule le reste du corps : les effets domino

Quand la mâchoire chamboule le reste du corps : les effets domino

Mâchoire, épaules et trapèzes

Une hypertonie de la mâchoire (comprenez ici que l’on observe un tonus musculaire trop élevé, à savoir, vous serrez les dents) peut entraîner une tension anormale au niveau des épaules. Vous pourriez alors remarquer que vous avez tendance à garder les épaules relevées devant l’ordinateur ou au volant.

Cette tension engendre une certaine fatigue musculaire et des douleurs à la base du cou descendant alors vers épaules (et généralement des douleurs aux trapèzes), une fatigue musculaire précoce que vous pouvez remarquer lors d’efforts faits avec les épaules ou les bras.

Mâchoire, cou et gorge

Une hypertonie de la mâchoire peut aussi venir générer des tensions au niveau des muscles présents dans votre cou et votre gorge. On observe alors fréquemment des torticolis, des difficultés à garder la tête droite longtemps en position assise (avec une impression de tête lourde), mais aussi des troubles de la déglutition et de la phonation.

Ces troubles peuvent favoriser des symptômes nerveux liés aux tensions des muscles du cou, comme une névralgie d’Arnold, une névralgie cervico-brachiale, une impression de perte de force (et vous pourriez alors laisser tomber des objets plus fréquemment) mais aussi des fourmillements ressentis au niveau des mains et des doigts.

Mâchoire et dos

Un dysfonctionnement ou une hypertonie de la mâchoire peut aussi venir mettre en tension les muscles de la colonne cervicale et dorsale engendrant alors des tensions sur les muscles de la région thoracique.

Vous pourriez alors ressentir des douleurs dorsales et/ou intercostales postérieures plus fréquemment (et notamment ces fameuses douleurs entre les omoplates, vous savez, cette pointe ou barre ressentie dans le milieu du dos).

Cela peut également générer des sensations désagréables de tension ou d’oppression sur le sternum, gênant alors le passage des aliments dans l’œsophage (pouvant créer une sensation du passage des aliments exacerbée).

Mâchoire et respiration

Une hypotonie de la mâchoire (ici à contrario, un manque de tonus mandibulaire) peut venir impacter votre respiration buccale ! Du fait du relâchement trop important, le volume d’air entrant pourrait être plus important et l’effort du diaphragme alors diminué, ayant un impact direct sur l’abdomen.

La pression abdominale se retrouve en effet diminuée entraînant alors une dyspepsie (des troubles digestifs fonctionnels), des reflux gastro-œsophagiens (RGO), un ralentissement du transit, mais aussi un retour veineux et lymphatique moins performant.

Mâchoire et bassin

Votre bassin peut également se retrouver mis à mal par un problème au niveau de la mâchoire du fait des tensions générées au niveau de vos muscles du dos et des épaules. Cela peut en effet générer un déséquilibre lors des efforts mais aussi lorsque vous êtes statique (et notamment assis).

Surviennent alors des douleurs dans le bas du dos, dans les fesses, une certaine impression de douleur en ceinture ainsi qu’une fatigue musculaire.

Mâchoire et membres inférieurs

Du fait des tensions générées dans le bassin, les membres inférieurs peuvent aussi se retrouver en tension et créer alors des déséquilibres lors de la dynamique (qu’il s’agisse de marche, de course, ou encore d’efforts de soulèvement, entre autres).
Vous l’aurez alors très certainement compris de vous-même, un dysfonctionnement de la mâchoire peut engendrer de nombreux maux, proche de celle-ci mais aussi à distance ! Et l’on peut souffrir d’un déséquilibre ou décalage de la mâchoire sans même en avoir conscience.

Bon à savoir

Si un déséquilibre de la mâchoire peut entrainer une modification de la tension des différentes chaînes pour adapter la posture en rapport avec une fonction à assurer, l’inverse est aussi possible, c’est notamment le cas lors d’entorses, de chirurgies, de blessures musculaires, de certaines pathologies, etc.

Comment identifier un trouble de la mâchoire ?

Si votre dentiste ou orthodontiste se trouvent être les spécialistes de choix lorsqu’il s’agit de diagnostiquer un déséquilibre de la mâchoire, saviez-vous que votre ostéopathe est aussi à même d’identifier les troubles et symptômes directement ou indirectement causés par un dysfonctionnement de l’ATM ?

posture mâchoire

Mâchoire et ostéopathie

Un bilan global

Votre ostéopathe doit effectuer un bilan le plus global et complet possible afin de déceler les différents déséquilibres éventuels et leur implication dans les symptômes qui vous amènent à le consulter.

Le but des consultations en posturologie est d’établir le lien éventuel entre les différents déséquilibres afin de proposer le traitement le plus adapté, de pouvoir orienter le patient vers différents professionnels selon les besoins, dans l’optique de rétablir au mieux les fonctions altérées.

Clément ArnaudonOstéopathe DO spécialiste de la sphère ATM

Une prise en charge personnalisée

La posture est propre à chacun et diffère en fonction de l’histoire de chacun. Je suis convaincu que l’un des meilleurs outils pour diagnostiquer un problème postural chez un patient est sa proprioception.

Clément ArnaudonOstéopathe DO spécialiste de la sphère ATM

La proprioception ? Kézako ?

Il s’agit de la sensation et la perception de la position des différentes parties du corps dans l’espace. Vous sentez vous penché, voûté, tendu ou au contraire relâché ? Votre posture vous semble-t-elle confortable ou au contraire inconfortable ? Équilibrée ou déséquilibrée ?

C’est la raison pour laquelle l’ostéopathe peut demander le ressenti de son patient, confrontant ce dernier à l’observation, à la palpation ainsi qu’à des tests de mobilité afin d’aider à poser le diagnostic ostéopathique.

Clément ArnaudonOstéopathe DO spécialiste de la sphère ATM

Comment corriger sa posture ?

L’action de l’ostéopathe, les soins et les techniques qu’il emploiera seront déterminés par le problème détecté.
Dans le cadre de la mâchoire, l’ostéopathe proposera un traitement s’étendant généralement sur plusieurs séances (généralement, de 2 à 3 séances espacées).

Bon à savoir

Afin de profiter de la meilleure prise en charge possible, votre ostéopathe peut vous proposer de consulter, en complément des soins qu’il apporte, un kinésithérapeute, un orthophoniste, un dentiste ou encore un orthodontiste lorsque cela est nécessaire.

Un travail d’équipe

L’action de l’ostéopathe sera de travailler avec le patient afin de rétablir une bonne proprioception, ainsi qu’un bon équilibre dans les fonctions de la mâchoire. Pour cela, il pourra pratiquer des techniques variées dans le but de relâcher les tensions parasites.

Clément ArnaudonOstéopathe DO spécialiste de la sphère ATM

Les techniques ostéopathiques sont très variées et chacune trouve sa place dans les traitements des troubles liés à la mâchoire.
Il pourra en effet aussi bien s’agir d’un travail sur les articulations ou les muscles et fascias du dos que de techniques d’ostéopathie crânienne, tissulaire ou encore de soins directement sur la mâchoire.

Correction de la posture à l’aide d’exercices

Votre ostéopathe pourra aussi vous faire pratiquer quelques exercices pendant la séance mais aussi une fois à la maison. Cela permettra d’éveiller le ressenti de votre corps, tout en participant au traitement ostéopathique.

Clément ArnaudonOstéopathe DO spécialiste de la sphère ATM

Le saviez-vous ?

Ne vous étonnez pas si votre ostéopathe vous met un doigt dans la bouche !
Il est en effet possible que le praticien vous manipule à l’intérieur de la bouche et notamment au niveau du palais, en utilisant des gants. Ces techniques ne sont pas douloureuses mais peuvent être inconfortables.

Articulation temporo-mandibulaire et ostéopathie

Vous souffrez d’acouphènes ? De rhinites chroniques ? Ou peut-être avez-vous la voix cassée ? Il se peut ici aussi que votre articulation temporo-mandibulaire soit en cause ! Plusieurs articles sur le blog traitent du sujet : liens entre l’ATM et la sphère ORL, troubles de la voix et ostéopathie, mâchoire qui craque, grincer des dents, orthodontie chez l’adulte, orthodontie chez l’enfant ou l’adolescent, etc.

Cabinet B - Ostéopathie

Spécialistes de l’articulation temporo-mandibulaire (mâchoire)

Cabinet B

Author Cabinet B

Cabinet d'ostéopathie à Toulouse, regroupant des ostéopathes aux spécialités diverses, tous animés par la volonté de créer une véritable relation de confiance avec leurs patients.

More posts by Cabinet B

Laisser un commentaire

Une question ? Envie de partager votre parcours avec nous ?
Laissez-nous un commentaire, nous y répondons systématiquement.