0% lus

Le reflux gastrique chez la femme enceinte est chose commune et ces petits désagréments font partie intégrante du quotidien de la future maman. Et s’ils sont généralement bénins, ils ne sont pas des plus agréables à vivre ! Fort heureusement, de nombreuses solutions naturelles existent pour atténuer les symptômes de reflux pendant la grossesse.

Grossesse et reflux gastro-œsophagien

Future maman, vous êtes sujette à des brûlures d’estomacs ? Il s’agit de reflux gastro-œsophagien (RGO), également appelé pyrosis. Rassurez-vous, les remontées gastriques sont fréquentes chez la femme enceinte et près d’une femme sur deux est concernée lors de sa grossesse.

Les symptômes du reflux gastrique pendant la grossesse

C’est surtout après les repas ou encore lorsque vous êtes en position allongée que ces remontées acides vont survenir, donnant généralement des sensations désagréables de brûlures dans la gorge et un certain goût amer dans la bouche. Une toux pourrait aussi se déclarer, elle causée par l’irritation de la cavité de votre œsophage.

Vous êtes enceinte et reconnaissez ces symptômes ? Rien d’anormal mesdames !

À quel moment de ma grossesse peuvent survenir ces reflux gastro-œsophagien ?

Les RGO commencent pour 70 à 80% des femmes enceintes lors du premier et du second trimestre. Ils seront généralement accentués lors du troisième trimestre. Avec la fatigue et d’autres symptômes comme la constipation liée à votre grossesse, avouons-le, cela peut devenir très inconfortable.

Pas de panique, il existe aujourd’hui différents traitements du reflux gastro œsophagien chez la femme enceinte, notamment naturels, mais avant, essayons de comprendre les causes du reflux pendant la grossesse.

Les causes du reflux gastro-œsophagien chez la femme enceinte

Quand bébé prend de la place

Lors de votre grossesse, votre utérus se distend pour accueillir votre petit bout de chou. Et plus le bébé grandit, plus votre utérus remonte vers les organes viscéraux, en créant une pression sur ceux-ci. Bébé prend de la place, mais ce n’est pas tout.

Quand les hormones n’ont pas fini de nous jouer des tours

Un autre phénomène vient donner de l’élasticité au muscle de votre utérus : c’est la production d’hormones. Ces hormones (en plus de complètement nous chambouler, qu’on se le dise) ont pour effet de distendre le système musculaire et ligamentaire. Cet étirement va venir empêcher une bonne “fermeture” du clapet de l’œsophage au niveau de votre estomac. Et c’est ce fameux clapet qui a pour mission d’empêcher les aliments et l’acidité de remonter.

Quand les vêtements portés ne sont pas adaptés

Pour résumer, ces remontées sont provoquées par la pression intra-abdominale qui augmente au fur et à mesure de votre grossesse. Notez mesdames que les vêtements trop serrés peuvent aussi augmenter cette pression intra-abdominale. Lors de votre mission shopping pour trouver des vêtements adaptés à la grossesse, veillez-à ce que l’élastique des bas ne soit pas trop tendu et qu’il se situe en dessous de votre ventre.

J’ai des nausées et des vomissements, cela fait aussi partie du RGO ?

Des nausées et des vomissements peuvent survenir au début de votre grossesse, mais sachez que ceux-ci sont plus liés au système hormonal. Le reflex d’effort pour vomir n’a pas lieu lors des RGO.

Vous pourriez aussi produire excessivement de la salive (c’est ce que l’on appelle l’hypersalivation). Là non plus, aucun lien avec le RGO, il s’agit simplement des effets de la stimulation des glandes salivaires causée par ces – fichues – hormones mais aussi, dans certains cas, causée par le stress.

reflux gastro-oesophagiens femme enceinte grossesse rgo

Traitement des reflux gastro-œsophagiens par l’ostéopathie

Des remèdes naturels pour le reflux gastrique de grossesse existent et l’ostéopathie apporte des réponses adaptées dans la prise en charge des RGO chez la femme enceinte.

Pourquoi consulter un ostéopathe ?

Le suivi d’un ostéopathe tout au long de votre grossesse permet de prévenir ces RGO. Optez pour un ostéopathe spécialisé dans le suivi de la femme enceinte, il sera à même de vous aider à diminuer ces troubles et d’autres désagréments liés à la grossesse. Ceux-ci peuvent en effet devenir très incommodants au quotidien.

Votre ostéo viendra identifier les structures en tensions ou compressées via des tests spécifiques et adaptés. Car on pense surtout à notre estomac, mais c’est aussi tout le système digestif qui est en tension lorsque l’on a un petit humain qui grandit en nous et le côlon ou l’intestin grêle, entre autres, sont eux aussi compressés.

Que fait l’ostéopathe pendant les séances ?

Une à deux séances par trimestre sont en général recommandées. Pourquoi ? Car cette incroyable aventure qu’est votre grossesse comporte différents stades. Et votre corps et ses structures s’adaptent en permanence au stade de votre grossesse et le traitement opéré par votre ostéo sera diffèrent à chaque trimestre !

Observer votre posture

Votre ostéopathe commencera par vérifier si votre corps et votre posture sont adaptés à la grossesse. Bien souvent, il s’agit de tests debout pour regarder comment votre structure osseuse s’est adaptée aux changements de votre corps. Colonne vertébrale, bassin, membres inférieurs… Tout sera passé en revue.
L’important n’est pas tant d’avoir la “bonne posture”, que le centre de gravité soit en arrière ou en avant, que les courbures vertébrales soient exagérées ou non, ce qui compte c’est la manière dont votre corps va s’ajuster à ses différents segments, de manière à ce que votre grossesse soit la plus confortable possible, de même que l’accouchement.

Relâcher les pressions

L’ostéopathe viendra ensuite relâcher les tensions au niveau du bassin. Car si la pression s’exerce vers le haut (au niveau de l’estomac, du foie, etc.) elle apparaît aussi vers le bas et au niveau du pubis, générant dans certains cas des pubalgies.

Une pubalgie de grossesse, c’est quand des douleurs au niveau de la symphyse pubienne apparaissent, causées entre autres par le poids du bébé sur votre bassin. Et une pubalgie vous obligera généralement à vous allonger fréquemment. Et la position allongée, ça aussi ça favorise le reflux gastro-œsophagien !

Travailler sur le système viscéral

Rassurez-vous, votre ostéopathe ne va pas appuyer sur votre ventre. Le travail passe un équilibre des « trois diaphragmes » à savoir : le bassin avec le périnée, le diaphragme, et l’orifice supérieur du thorax (c’est là qu’émerge l’œsophage).

Effectuer des manipulations à distance, dites distales

Votre ostéopathe viendra aussi effectuer des techniques à distance. Il travaillera notamment sur le sacrum ou la base du crâne pour relâcher les tensions via des techniques douces et indolores. Il viendra aussi travailler au niveau de la colonne et de la cage thoracique afin de réduire la pression intra-abdominale et de soulager l’estomac.

Dans quel cas l’ostéopathie ne suffit plus ?

Bien que l’ostéopathie soit efficace dans la prise en charge des RGO pendant la grossesse, si vous montrez des signes de gravité comme des vomissements glairo-sanglants, c’est-à-dire avec du sang, ou une perte de poids importante, il est impératif que vous consultiez votre médecin, votre gynécologue-obstétricien ou sage-femme.

Ne vous inquiétez pas, votre ostéopathe spécialisé sera à même de vous réorienter devant tout signes de gravité.

rgo reflux grossesse

Nos conseils pour limiter les reflux gastriques

Si les RGO sont très fréquents durant une grossesse, certaines astuces permettent de les limiter.

Faire attention à votre alimentation

​L’aggravation des RGO peut être causée par l’alimentation. Essayez d’éviter tant que possible :

  • les plats épicés
  • les plats en sauces
  • le thé et le café (même décaféiné)
  • les sodas et les boissons gazeuses provoquant des éructations (le fait de roter)
  • les agrumes
  • le chocolat (pas facile, nous savons, mais essayez d’en manger en quantité limitée !)
  • une attention particulière doit aussi être portée à voter consommation de produits laitiers

Dans la mesure du possible, essayez de fractionner les repas. Il est préférable d’effectuer plusieurs repas dans la journée plutôt que d’ingérer de grosses portions d’un coup. N’oubliez pas que la pression exercée par le fœtus augmente les reflux si l’estomac est trop plein.
Il est aussi judicieux de prendre le temps de bien mâcher. Bien mâcher évite beaucoup de travail à votre estomac, qui face à une activité plus calme voit le risque de débordement diminuer en évitant le fameux pyrosis, ou encore reflux gastro-oesophagiens.

Enfin, évitez de vous allonger tout de suite après les repas. L’idéal serait de laisser s’écouler deux heures entre votre dernier repas et le moment où vous vous couchez. Ou alors en position semi-assise.

S’allonger, oui, mais de la bonne façon

Nous savons que la position couchée favorise les reflux.
Vous pouvez surélever la tête et letronc ainsi avec un petit coussin lorsque vous vous couchez pour éviter de dormir totalement à plat. Essayez aussi de dormir sur le côté gauche, cela a tendance à limiter les RGO.

Portez des vêtements adaptés

Comme abordé précédemment, évitez de porter des vêtements trop serrés. Préférez des vêtements et des sous-vêtements de maternité (oui, votre look risque d’en pâtir un peu, mais ces vêtements sont tellement plus confortables !). Optez pour des sous-vêtements et des pantalons dont l’élastique se situe sous votre ventre, afin qu’aucune pression ne soit causée par celui-ci.

Des solutions simples et naturelles existent pour limiter les reflux gastro-œsophagiens pendant la grossesse, parlez-en à votre ostéopathe.

Cabinet d'ostéopathie Bertucchi

Spécialistes du suivi de grossesse et post-partum.

Cabinet B

Author Cabinet B

Cabinet d'ostéopathie à Toulouse, regroupant des ostéopathes aux spécialités diverses, tous animés par la volonté de créer une véritable relation de confiance avec leurs patients.

More posts by Cabinet B

Leave a Reply