0% lus

Sur un air d’actualité… Laissez-moi mon français !

A ceux qui « croivent » à un canular, une mauvaise blague, supprimez cet air circonflexe de votre visage et indignez-vous (Stephane Hessel si tu m’entends…) !

Il s’agit bien de nos « ognons » à tous que de se révolter ! Le Ph n’est plus neutre et nous nous devons de passer nos « après-midis » à défendre notre langue française !

Jeune maman, et bien que ma fille soit loin d’avoir l’âge (désolée je laisse les accents mais c’est plus fort que moi) d’apprendre à lire et écrire je ne peux pas laisser passer, sans rien dire, ce genre de réformes !

C’est une atteinte à notre culture, à notre histoire, c’est un pied de nez au latin et au grec qui représentent l’origine même des mots !

Que dire à nos enfants ?

Le jour où ma fille va me dire « pourquoi nénufar ça s’écrit comme ça?! » Je vais devoir lui expliquer que c’est parce qu’un jour des bien-pensants se sont dit qu’on faisait trop de fautes et qu’il fallait simplifier les mots ? Mettant de côté leurs origines étymologiques ?

Est-ce que c’est parce qu’il apparaît plus simple d’abaisser le niveau plutôt que de se pencher sur le problème, d’essayer de revoir les techniques d’apprentissage, de traiter le « problème » à la source, de tenter d’améliorer l’orthographe de nos enfants à travers différentes méthodes qu’on va préférer descendre d’un cran en acceptant des mots avec une « ortografe » improbable !

réforme orthographe enfant école

Je vous parle d’un temps…

Fini les dictées et les corrections, les mots écrits dix fois de suite pour assimiler la bonne orthographe ! Maintenant jeune ou jeûne c’est du pareil au même ! Et tant pis si ça peut changer le sens de la phrase, à nous de nous adapter !

C’est normal selon vous ? Moi en tout cas je ne suis pas d’accord !

C’est avec une bonne éducation qu’on apprend.

Les générations qui sont passées par là et qui ont eu droit à ces corrections (écrites) auraient été maltraitées ?! Et je ne parle pas des anciennes générations, de nos parents et grands-parents, du haut de mes 28 ans j’ai appris à écrire les bons mots, les vrais, ceux qui ont un sens avec des professeurs différents de 6 ans à la fin de mes études. Encore aujourd’hui, sans prof, j’apprends et je me corrige !

Une pensée pour ma prof de français de 1ère grâce à qui j’ai appris une règle simple: « chaque et aucun ne tolèrent pas le pluriel à leur suite » (chaque local et non pas chaque locaux). Et comment je m’en souviens 12 ans après ? Parce qu’elle m’avait corrigée à l’encre rouge, j’ai certainement perdu 2 points sur ma dissertation mais il n’en reste pas moins que je n’ai pas été pénalisée dans ma vie, j’ai pu faire des études sans me sentir traumatisée et aujourd’hui j’applique la règle sans jamais me tromper. C’est avec le sourire que je pense à cette prof de « la vieille école » !

Personne n’est parfait, même pas moi, des fautes on en fait tous mais le tout c’est de se corriger, et surtout de se laisser corriger pour arriver à maîtriser notre écrit !

Laissez-moi mon français, laissons les bons mots, les vrais, à nos enfants et arrêtons de panser les maux de la société actuelle avec de faux remèdes !

enfant réforme orthographe

Au plaisir (de vous écrire avec accent) !

roxane signature

Cabinet B - Ostéopathie

Une équipe d’ostéopathes spécialistes de la périnatalité

Roxane

Author Roxane

Billets d'une jeune maman (mais pas que) toulousaine, expatriée à Montréal, finalement revenue dans la ville rose.

More posts by Roxane

Join the discussion 2 Comments

Leave a Reply