0% lus

Nous avons déjà abordé la question du transit intestinal sous de nombreux aspects (constipation, diarrhée, etc.), mais il est un sujet peu abordé et qui touche pourtant une majorité de femmes durant ou à l’approche de leurs règles : le dérèglement du transit intestinal.

Pourquoi mon transit intestinal est-il perturbé à l’approche de mes règles ?

A l’approche des règles, et pendant, votre transit peut-être complètement modifié.
Constipation, diarrhée, voire alternance des deux, sans oublier les pets, gaz, flatulences et autres joyeusetés. Cette période du mois peut devenir difficile à gérer.

Surtout si elle s’accompagne en plus de douleurs durant les règles, d’endométriose, ou bien encore de syndrome prémenstruel.

Comme beaucoup de choses, l’important est d’être informée en premier lieu, ce qui permet de réaliser, d’une part que vous n’êtes pas seule, et d’autre part, que vous n’êtes pas “anormale”.
Savoir ce qui nous arrive nous permet aussi d’agir dessus.

Pourquoi les règles peuvent entraîner des troubles digestifs ?

Votre utérus se trouve à proximité immédiate de votre côlon. Lors de votre cycle, votre utérus gonfle pour se préparer à la nidation grâce à l’épaississement de votre paroi utérine.
En faisant cela, il exerce une pression sur votre côlon. D’où la constipation et les ballonnements.
Ensuite au moment des règles, votre utérus se dégonfle puisque la nidation n’a pas eu lieu, et le transit reprend son rythme. Parfois cette période est propice à des diarrhées. Votre corps évacue tous les déchets stockés et conservés durant votre phase de constipation.

Si l’on remarque un changement en fonction des règles, c’est en fait une modification liée à votre cycle menstruel.

Hormones et transit intestinal

La flore bactérienne intestinale se modifie au cours de votre cycle, en fonction des variations hormonales. Cela explique pourquoi, même sans modification de vos habitudes alimentaires, vous pouvez avoir plus de gaz à l’approche de vos règles. De même, vos flatulences et selles pourront avoir une forte odeur inhabituelle car la fermentation bactérienne évolue elle aussi au cours de votre cycle.

Les variations hormonales au cours de votre cycle pourront aussi être à l’origine d’un état de constipation, ou au contraire de diarrhées.

transit règles constipation pet gaz

Facteurs aggravant les troubles intestinaux au moment des règles

Syndrome de l’intestin irritable

Le syndrome de l’intestin irritable (SII), aussi appelé colopathie fonctionnelle, est un trouble du fonctionnement du côlon. Le rôle du côlon est de terminer la digestion des aliments, de participer à la formation et l’évacuation des selles.
Ce syndrome entraîne des diarrhées, de la constipation, des ballonnements et des douleurs au niveau du ventre.

Une étude* a été réalisée sur la manière dont le cycle menstruel affecte les patientes avec un syndrome du côlon irritable. Les résultats indiquent un transit accéléré, avec des diarrhées, et des douleurs rectales, de même que des ballonnements.
Si ces symptômes sont exacerbés durant vos règles et que vous suspectez un syndrome de l’intestin irritable, parlez-en à votre médecin traitant, ou un gastroentérologue.

Endométriose

Si vous n’êtes pas familière avec ce qu’est l’endométriose, nous vous invitons à lire cet article complet sur le sujet : endométriose, quelles solutions apporte l’ostéopathie ? Pour rappel on estime qu’une à 2 femmes sur 10 seraient touchées.

Pour résumer et simplifier, l’endométriose correspond à une pathologie où la muqueuse utérine se propage en dehors de l’utérus. Elle peut notamment se propager dans l’intestin.
Ce qui entraîne des troubles intestinaux chroniques, exacerbés en fonction de votre cycle menstruel.

La part de l’alimentation

règles transit intestinal diarrhées constipation

L’alimentation joue une part prépondérante sur la qualité de votre transit intestinal.
Une bonne hydratation est primordiale, nous vous conseillons donc vivement de boire en quantité suffisante chaque jour, et d’adopter une alimentation saine, riche en aliments qui contribueront à un bon transit intestinal.

Voici quelques conseils, prodigués par Clément Arnaudon, Ostéopathe DO, à suivre en fonction de vos symptômes :

  • si vous êtes constipée : favorisez les fruits et légumes faciles à digérer, pauvres en sucres et riches en fibres solubles (qui accélèrent le transit). Diminuez la part de féculents dans votre alimentation pour éviter les résidus qui fermentent dans l’intestin. Vous pouvez manger tous les agrumes, les pruneaux, les baies (framboises, myrtilles, cassis, groseilles, airelles, canneberges, etc.), mangues, ananas. Également les légumes suivants : courges (butternut, citrouille, potimarron, etc), tomates, aubergines, poivrons, courgettes, jeunes pousses de salades notamment. Vous pouvez également penser au café qui est un excellent stimulant pour le transit.
  • si vous avez des diarrhées : le principe ici est de ralentir le transit sans irriter l’intestin ni basculer sur une constipation. Il est conseillé alors d’augmenter la part de féculents dans les repas. Préférez les céréales complètes riches en fibres insolubles qui vont ralentir le transit, vous pouvez aussi manger des légumes secs (bien cuits) et des tubercules (pommes de terre, patates douce, carottes, céleris). En cas de diarrhée, les bananes sont les fruits idéaux puisqu’elles sont peu sucrées, riches en vitamines et faciles à digérer. Attention également à éviter les graisses car elles favorisent la diarrhée en ramollissant les selles.
  • si vous avez des gaz ou flatulences : c’est un peu le même principe que dans la constipation sauf que le transit n’est pas forcément ralenti. De plus, il s’agit là d’éviter surtout les sucres, produits laitiers frais (lait, yaourt, fromages blancs, etc) et alcools car ce sont eux qui provoquent des gaz dans l’intestin et donnent l’impression d’avoir été gonflé comme une baudruche.

Et l’ostéopathie ?

Cabinet B - Ostéopathie

Une équipe d’ostéopathes diplômés au sein d’écoles agréées par le Ministère de la Santé

Cabinet B

Author Cabinet B

Cabinet d'ostéopathie à Toulouse, regroupant des ostéopathes aux spécialités diverses, tous animés par la volonté de créer une véritable relation de confiance avec leurs patients.

More posts by Cabinet B

Leave a Reply