0% lus

Les changements de saison et l’arrivée de l’automne sont souvent synonymes de trouble ORL. Et le retour du froid sonne souvent celui des sinusites.
La sinusite, c’est une affection qui cause des douleurs très désagréables au niveau du visage. Elle a tendance à boucher le nez ou au contraire fait que le nez coule de façon incessante.
Rajoutons aussi les maux de tête, cette impression d’avoir le crâne serré dans un étau ou un casque. Ou encore cette sensation d’avoir comme une barre au-dessus des yeux.

Sommaire

La sinusite mal soignée s’installe…

La sinusite peut être aiguë, auquel cas, elle dure moins d’un mois. Cependant, une sinusite mal soignée (ou non soignée) peut se surinfecter. Elle se propage alors à d’autres cavités sinusales du visage et peut durer plusieurs mois.
On parle alors de sinusite chronique, et elle peut impacter plus lourdement encore votre qualité de vie.

…et peut causer bien des dégâts

En plus des douleurs au niveau du nez et des yeux, la sinusite chronique peut en effet causer bien d’autres symptômes. Mais elle peut aussi être à l’origine d’infections plus graves, notamment au niveau du cerveau.
Alors est-il possible de préparer l’organisme au changement de saison en vue d’éviter la sinusite ? Qu’est-ce qui cause cette affection en premier lieu ? Comment s’installe la chronicité ? Comment se soigne une sinusite chronique ?
L’ostéopathie est-elle efficace pour soigner naturellement les sinusites ? Quelles sont les limites de cette médecine ?
Nous vous apportons toutes les réponses ici.

La sinusite, qu’est-ce que c’est ?

On parle de sinusite lorsque la muqueuse d’un ou de plusieurs sinus de la face connaissent une infection ou une inflammation.

Elle toucherait 10 % à 15 % de la population, aussi bien chez les adultes que chez les enfants.

Sinusite aiguë ou chronique ?

La sinusite aiguë ne dure en général pas plus de 4 semaines et est souvent d’origine virale.
Quand la sinusite dure plus de 4 semaines en revanche, on parle de sinusite chronique. Celle-ci peut même s’installer sur plus de 12 semaines.
La sinusite chronique est souvent liée à une sinusite aiguë mal soignée, bien que cela ne soit pas l’unique cause possible. Mais ça, on vous en parle plus tard.

Pourquoi mes sinus sont en état d’inflammation ?

Il faut comprendre que lorsque vous êtes enrhumé, certaines bactéries, virus, champignons, ou encore allergènes peuvent venir infecter vos parois sinusales.
Vos sinus vont alors sécréter un mucus, c’est un mécanisme de défense. Seulement, ce mucus va s’accumuler, s’infecter et réduire l’espace des cavités sinusales.

Zoom sur les sinus

Le terme sinus définit une cavité, une petite poche dans des tissus, des organes ou encore des os. Aujourd’hui, le terme générique « sinus » est bien souvent employé tel quel pour en fait parler des sinus paranasaux (ou sinus de la face).
Ces derniers allègent le poids de votre crâne et rendraient votre visage plus solide. Ils servent également à réchauffer l’air que vous inspirez, mais aussi à l’humidifier avant qu’il n’aille vers vos poumons.
Vous disposez de 8 sinus au niveau de la face. Il s’agit en fait de 4 paires de sinus, réparties symétriquement de part et d’autre de votre visage. Et le nom donné à la sinusite varie en fonction des sinus atteints.

La sinusite maxillaire

Les sinus maxillaires sont situés au-dessus de vos dents du haut, et de part et d’autre de votre nez.
Lorsque ces sinus sont mis à mal, les douleurs sont localisées de chaque côté du nez. Elles peuvent aussi parfois aller de vos dents jusqu’à vos pommettes.

La sinusite frontale

On retrouve les sinus frontaux, comme leur nom l’indique, au centre de votre front. Ils sont localisés légèrement au-dessus de votre nez, au-dessus des yeux, au niveau des sourcils.

La sinusite ethmoïdale

Les sinus ethmoïdaux, eux, sont situés entre vos yeux et donnent des douleurs à cet endroit même.

La sinusite sphénoïdale

Les sinus sphénoïdaux sont eux aussi situés entre vos yeux. Mais beaucoup plus en arrière. Lorsque ces sinus sont en souffrance, ils donnent l’impression d’avoir une douleur au niveau du milieu de la tête.
Vous comprendrez ainsi que les douleurs et symptômes de la sinusite diffèrent en fonction des sinus atteints.
Et justement, penchons-nous plus en détail sur les symptômes de cette affection.

Sinusite : symptômes et évolutions

Les symptômes de la sinusite, dans sa forme aiguë et chronique, peuvent être nombreux :

  • Douleurs, pressions au niveau du visage : de chaque côté du nez, au-dessus des sourcils, autour et à l’arrière des yeux, etc.
  • Nez bouché ou nez qui coule en permanence.
  • Sécrétions nasales claires (lorsque l’origine est virale).
  • Sécrétions nasales épaisses (lorsque l’origine est bactérienne).
  • Diminution (ou perte complète) de l’odorat.
  • Maux de tête.
  • Fièvre légère.
  • Sensation de fatigue, de malaise général.

Les symptômes associés

D’autres manifestations peuvent également se faire connaître :

  • Mauvaise haleine
  • Douleurs dentaires
  • Toux

Les évolutions de la sinusite

Dans certains cas, les complications peuvent être graves. Particulièrement lorsqu’il s’agit d’une infection des sinus frontaux ou sphénoïdaux (soit une sinusite frontale ou sphénoïdale). Notamment par la proximité de ces sinus avec le cerveau.

L’infection peut en effet se propager et alors évoluer vers un abcès au cerveau ou encore une méningite. Mais aussi aggraver les troubles respiratoires chez les asthmatiques, entre autres.

I am text block. Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

I am text block. Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Les causes de la sinusite

La sinusite aiguë fait souvent suite à une infection virale. Il peut s’agir d’une rhinopharyngite (ou rhume) par exemple.

D’autres facteurs peuvent aussi être à l’origine la sinusite aiguë. Comme une infection par une bactérie ou des champignons, des allergies, des problèmes dentaires, la pollution ou encore une déviation de la paroi nasale.

Sinusite chronique : les causes

Lorsque la chronicité s’installe, les causes peuvent être nombreuses :

  • Sinusite aiguë qui n’a pas été soignée et qui se transforme en sinusite chronique.
  • Infection virale ou bactérienne.
  • Origine dentaire. Les racines des dents peuvent transmettre des bactéries aux sinus par le biais des prémolaires et des molaires (qui sont en contact avec le fond des sinus maxillaires).
  • Obstruction des fosses nasales par des polypes. Ces petites excroissances gênent l’évacuation naturelle des sinus.
  • Déviation de la cloison nasale ou une hypertrophie des cornets du nez (des formations osseuses des fosses nasales).
  • Stress.
  • Produits irritants (le tabac, la pollution, etc.).
  • Allergies.

Sinusites et allergies

Si vous souffrez d’allergies respiratoires comme une rhinite allergique (ou rhume des foins), vous êtes plus à risque de voir une chronicité s’installer dans la sinusite.

Une sinusite aiguë mal traitée chez les allergiques évolue en effet, dans 50 à 80 % des cas, vers une forme chronique.

Notamment car l’inflammation causée par l’allergie empêche l’élimination du mucus. Mais aussi car les personnes allergiques présentent fréquemment des polypes.

Sinusites et asthme

Il en va de même pour les personnes asthmatiques. Ces dernières ont des muqueuses plus sensibles et souffrent bien souvent de polypes (ils sont 3 fois plus fréquents chez les asthmatiques).

Sinusites : gare aux facteurs irritants

Certains produits sont particulièrement irritant et peuvent favoriser la survenue d’une sinusite.
La pollution de l’air est un des facteurs mis en avant, d’autant plus aujourd’hui avec les pics de pollutions fréquents. Notons que les enfants sont ici les plus exposés.
Attention également au tabac (tabagisme actif et passif), à la cocaïne et au chlore des piscines. Tous peuvent créer un terrain favorable à l’apparition d’une sinusite.

Diagnostic de la sinusite

Le diagnostic de la sinusite est clinique. Votre médecin met en évidence celle-ci par la palpation de vos sinus et des symptômes que vous lui décrivez.

Examens complémentaires

Si votre médecin le juge nécessaire, il peut vous conseiller des examens complémentaires, comme une radio de la face (en vue de constater le vide ou le plein de vos sinus).
Une recherche d’allergènes peut aussi être faite afin de déterminer l’origine de votre sinusite ou encore votre exposition aux polluants.
Afin de vérifier que la sinusite n’est pas d’origine dentaire, un bilan peut être effectué chez votre dentiste.

Traitement de la sinusite

Le premier traitement passe par des soins à la maison et une certaine hygiène à respecter.
Il faut faire des lavages de nez et humidifier vos fosses nasales plusieurs fois par jour. Il faut également veiller à bien vous moucher et à ne pas renifler. Enfin, une bonne hydratation est primordiale.

Et ensuite ?

Ensuite, le traitement varie en fonction du terrain ou du facteur déclenchant.
Lorsque l’origine est par exemple une infection dentaire, le traitement peut être à base d’antibiotiques. Mais il peut aussi s’agir d’anti-allergènes en cas d’origines allergiques, etc.
Cela reste évidemment à discuter avec votre médecin traitant.

Quid de l’opération pour une sinusite ?

Le recours à la chirurgie peut être proposé dans certains cas. Notamment lors d’une déviation importante de la cloison nasale ou en présence importante de polypes.

Sinusite : quel traitement naturel ?

À la recherche d’une solution douce et naturelle pour soulager votre sinusite chronique ? Et si l’on vous disait que votre ostéopathe peut vous venir en aide ?

Par des techniques spécifiques, l’ostéopathe peut notamment optimiser le fonctionnement de vos voies respiratoires et de votre système immunitaire.

Et tout cela en levant en parallèle les blocages et tensions qui pourraient faire obstacle à la bonne récupération de votre organisme.

Combien de séances sont nécessaires ?

Cela dépend de chacun. Parfois, la prise en charge des sinusites chroniques en ostéopathie nécessite un suivi régulier et saisonnier. Notamment en vue d’anticiper vos éventuelles crises.

L’ostéopathie suffit-elle à elle seule pour soigner une sinusite ?

Dans certains cas malheureusement, le recours à la chirurgie est nécessaire. C’est notamment le cas lorsqu’il existe une prolifération trop importante des polypes ou encore une obstruction trop prononcée des fosses nasales.
L’ostéopathie a cependant toute sa place ici aussi. En amont de l’opération pour aider votre organisme à se préparer à l’acte. Mais aussi après la chirurgie, afin de faciliter votre récupération et limiter les adhérences cicatricielles.

Sinusite et ostéopathie : un point sur les soins

Comment s’y prend l’ostéopathe pour soigner naturellement les sinusites ? Les soins sont-ils douloureux ? Pourquoi passe-t-il autant de temps sur la mâchoire ? Peut-il prendre en charge la sinusite chez le bébé ?
Continuez votre lecture, on vous explique tout.

Soulager et décongestionner les sinus

Votre sinusite bat son plein et il y a fort à parier que l’évacuation de l’excès de mucus ne se fasse pas correctement.
Votre ostéopathe procède alors à un travail sur votre crâne et votre visage. D’abord pour soulager les douleurs causées par l’inflammation, mais aussi pour faciliter l’évacuation de mucus de vos sinus.
L’ostéopathe s’attelle à relâcher les tensions sur tous les os du crâne, comme l’os frontal, le maxillaire et les os de la face.
Mais il s’intéresse aussi aux membranes internes de votre crâne. Celles-ci peuvent d’ailleurs augmenter l’effet de congestion et les maux de tête (par un défaut de drainage du sang).
N’ayez crainte, les techniques de votre ostéopathe sont douces et parfois même imperceptibles. Elles n’en restent pas moins efficaces.

Améliorer le drainage par un travail sur la loge viscérale du cou

La loge viscérale du cou contient tous les éléments vasculo-nerveux et les éléments musculaires en soutien.
Et l’ostéopathe attache une attention particulière à cette zone. Mais pourquoi donc ?
Car c’est un point de passage important du retour veineux de votre tête. Un blocage ici peut ainsi empêcher le bon retour veineux et déranger la vascularisation de votre crâne. Le problème est que son fonctionnement peut facilement être perturbé.
C’est la raison pour laquelle votre ostéopathe est amené à vérifier un grand nombre d’éléments. Comme par exemple vos cervicales, vos côtes, vos épaules, vos dorsales et votre diaphragme. Il faut veiller à les traiter en conséquence pour libérer votre nuque, votre tête, et donc, vos sinus.

Aider le système neuro-végétatif

Les muqueuses possèdent des réactions réflexes face à une infection par un corps pathogène. Parmi ces réactions, on compte par exemple l’éternuement, ou encore une hypersécrétion de mucus qui provoque alors son écoulement.
Ces réflexes sont contrôlés par ce que l’on appelle le système nerveux autonome (ou système nerveux végétatif).
Lorsque ce système est perturbé, le processus de défense est lui aussi mis à mal.
L’objectif du praticien est d’aider votre système nerveux végétatif à retrouver un meilleur équilibre. Pour cela, il est amené à faire un travail à la base de votre crâne.
Pourquoi ici ? Car c’est le lieu de départ du système nerveux autonome par l’intermédiaire du nerf vague et de votre colonne, où se situent certains ganglions.

Lever les tensions

Certaines tensions, parfois même à distance du crâne, vont avoir une influence sur la fonction des éléments qui le compose.
Comprenez qu’une tension au niveau de votre mâchoire peut par exemple influencer directement la position des autres os et donc des sinus. Résultat, cela peut faire obstacle à un bon drainage.

Une attention particulière pour votre mâchoire

Il est d’ailleurs fort probable que votre ostéopathe s’attarde sur votre mâchoire. Notamment car lorsque celle-ci souffre d’un trouble de l’occlusion, même minime, cela vient influencer la position des dents.
Et cela aussi, c’est un terrain favorable à l’apparition de sinusites chroniques.
Ce sujet vous intéresse ? Vous pouvez en apprendre plus par ici : mieux comprendre les liens entre la mâchoire et la sphère ORL.

Le cas de la sinusite chez l’enfant et le nourrisson

Que cela soit d’un point de vue curatif ou préventif, la prise en charge en ostéopathie peut se faire dès le plus jeune âge. Cela permet à votre enfant d’éviter de développer un terrain favorable aux sinusites.
L’ostéopathe peut en effet identifier et lever d’éventuels blocages chez votre petit. Des tensions présentes depuis sa vie utérine ou depuis l’accouchement par exemple.

Cabinet B - Ostéopathie

Rencontrez l’équipe qui fait la réputation de nos cabinets d’ostéopathie à Toulouse. Découvrez les spécialistes des sujets en lien avec la sphère ORL.

Laisser un commentaire

Une question ? Envie de partager votre parcours avec nous ?
Laissez-nous un commentaire, nous y répondons systématiquement.