0% lus

Bébé vomit sans raison alors qu’il ne vient pas de manger, il semblait pourtant en bonne santé jusque-là ? Cela a commencé par des régurgitations successives, mais peu à peu, cela s’est transformé en vomissements en jets ?
Il pourrait s’agir d’une sténose du pylore, aussi appelée sténose hypertrophique du pylore ou encore sténose pylorique. Il s’agit d’un trouble gastro-intestinal fréquent chez les tout-petits. C’est d’ailleurs la deuxième cause de vomissements chez les nourrissons derrière le reflux gastro-œsophagien (RGO).

Sommaire

Sténose du pylore : que se passe-t-il dans l’estomac de bébé ?

La sténose du pylore ? C’est en fait un rétrécissement de la partie basse de l’estomac. Cette partie précède le duodénum, qui est la première partie de l’intestin.
L’estomac de votre bébé peine alors à se vider correctement, les aliments ingérés font alors « demi-tour ». Ce qui provoque ainsi les vomissements chez bébé.
Mais pour bien comprendre ce syndrome, il est essentiel de comprendre aussi de quoi se compose l’estomac. On fait au plus simple, c’est promis.

Zoom sur l’estomac et son pylore

L’estomac, c’est cette grosse poche en forme de J. Il est composé d’une entrée dans sa partie supérieure, juste après l’œsophage, et d’une sortie basse, juste avant l’intestin. C’est cette sortie basse que l’on appelle le pylore.
Le rôle du pylore ? Permettre le contrôle du passage du bol alimentaire de l’estomac vers l’intestin en se contractant ou se relâchant. Le bol alimentaire correspond aux aliments ingérés et imprégnés de la salive de votre bébé.
Le pylore, en forme d’anneau, vient entourer la partie basse de l’estomac. Mais il arrive dans certains cas que cet anneau s’hypertrophie. Comprenez qu’il peut grossir progressivement et rétrécir alors le passage de l’estomac vers l’intestin. C’est ce rétrécissement que l’on appelle sténose.

La sténose du pylore en quelques chiffres

  • Ce trouble touche 1,5 naissances sur 1000 et concerne environ 2% des nourrissons.
  • Les petits garçons sont 4 fois plus touchés que les petites filles.
  • La sténose du pylore apparaît le plus souvent entre la 3ème et la 6ème semaine de vie de bébé. Elle devient plus rare après ses 3 mois.
  • Après le reflux gastro-œsophagien chez le bébé, la sténose du pylore est la deuxième cause de vomissements chez les nourrissons.

Sténose du pylore chez l’adulte

Si elle touche plus souvent les bébés, l’adulte peut également développer une sténose hypertrophique du pylore. Mais celle-ci découle généralement d’un ulcère ou d’un phénomène tumoral.

Sténose du pylore : les symptômes

Il est fréquent qu’un bébé régurgite et vomisse. Cela ne veut pas forcément dire que son pylore souffre d’une anomalie. Cependant, certains signes doivent vous alerter :

  • Bébé vomit en jet
  • Bébé semble très fatigué
  • Bébé semble avoir toujours faim, surtout après ses vomissements
  • Les selles de bébé sont plus petites et il fait caca moins souvent, il peut être constipé
  • Bébé perd du poids
  • Bébé souffre de déshydratation (il pleure sans larmes)

Évolution des symptômes de la sténose du nourrisson

Avec le temps, en plus des vomissements, la pathologie devient plus importante et bébé souffre alors de constipation et de déshydratation. Cela s’accompagne alors souvent d’une perte de poids.

La prise en charge doit être rapide pour éviter un inconfort important pour votre bébé et des complications liées à sa dénutrition.

Symptômes de déshydratation chez bébé

Certains signes sont révélateurs d’une déshydratation chez bébé :

  • Les urines de bébé sont foncées et sentent mauvais
  • Bébé pleure sans larmes
  • Sur 24h, bébé a mouillé moins de 6 couches
  • Il a de la fièvre, même légère
  • Il semble manquer d’énergie, il présente des cernes et a le teint terne
  • Sa fontanelle (la partie molle au sommet de son crâne) semble enfoncée
  • Il a la bouche et les lèvres sèches

Devant des signes de déshydratation du nourrisson, il est important de consulter très rapidement.

Sténose du pylore : les causes

On ne connaît pas précisément la cause de la sténose du pylore chez bébé. Cependant, plusieurs facteurs sont mis en avant :

  • Prédisposition génétique et héréditaire : si l’un des deux parents a souffert d’une sténose du pylore, bébé risque davantage d’être atteint
  • Risque plus élevé chez les premiers nés d’une fratrie
  • La sténose peut être secondaire à une atteinte neurologique de l’estomac. Atteinte qui donne des contractions anarchiques et entraîne l’épaississement du muscle pylorique
  • La sécrétion du suc gastrique de l’estomac et celle de la gastrine, pourrait être exacerbée par le stress au moment de la naissance, entraînant alors la contraction du pylore.
  • Prise de certaines substances pendant la grossesse (anti vomitifs, tabac, etc.)
  • Malformation congénitale (soit présente dès la naissance), et notamment l’atrésie de l’œsophage, caractérisée par une interruption partielle ou complète de l’œsophage

Comment être sûr que bébé souffre d’une sténose du pylore et pas d’autre chose ?

Les symptômes présentés par votre petit permettent au médecin d’orienter son diagnostic et d’écarter le reflux gastro-œsophagien.
Le médecin procédera aussi à un examen clinique de votre enfant, en palpant la zone du pylore. Il cherchera à mettre en évidence un aspect de noyau d’olive.
L’échographie, elle, permet de confirmer le diagnostic de manière précise.

Sténose du pylore : le traitement du nourrisson

Le traitement de la sténose du pylore chez bébé nécessite une intervention chirurgicale. Cette opération peu invasive dure une trentaine de minutes. Elle consiste à faire une incision au niveau de l’ombilic de votre bébé, afin de pouvoir accéder à son pylore et inciser le muscle hypertrophié.
Bien que préoccupante côté parent, notez que cette intervention n’a pas d’incidence sur le développement de votre bébé.
Après l’opération de la sténose du pylore, il est recommandé de reprendre une alimentation progressive, en espaçant les prises.
C’est votre pédiatre qui sera le plus à même de vous conseiller.

Sténose du pylore : quel traitement naturel pour bébé ?

Avez-vous pensé à emmener votre petit voir un ostéopathe ? Le soin de votre nourrisson par un ostéopathe spécialisé apporte en effet une solution complémentaire au traitement énoncé ci-dessus.
L’ostéopathie permet de soulager votre bébé de l’inconfort que la sténose du pylore peut provoquer par la suite. Mais aussi de prévenir des troubles associés.

Sténose du pylore et ostéopathie du nourrisson

L’opération chirurgicale est parfois inévitable pour que votre bébé puisse retrouver un transit normal. La sténose provoque une déshydratation, une constipation et des pleurs de par l’inconfort et les douleurs qu’il éprouve. Il est important de souligner ici que l’ostéopathie ne vient pas en remplacement d’un éventuel traitement médical.
Ces points là, et la nécessité ou non d’avoir recours à une opération seront vus directement avec votre pédiatre.

Quand le diagnostic n’est pas encore tombé

Le travail de l’ostéopathe débute fréquemment avant qu’un diagnostic n’ait été posé.
Les régurgitations et vomissements chez le nourrisson sont en effet des motifs de consultation fréquents et sur lesquels l’ostéopathie apporte de bons résultats. Et ce, rapidement.
Mais au moindre doute de votre ostéopathe, celui-ci vous orientera vers votre pédiatre. Ce dernier pourra poser le diagnostic de la sténose du pylore chez votre bébé et prescrire toutes les imageries médicales nécessaires.

Quand le diagnostic a été posé

Dans un deuxième temps, le travail de votre ostéopathe pédiatrique s’inscrit dans la durée, pour agir sur les mécanismes ayant créé un terrain propice à la sténose. En d’autres termes, votre ostéopathe va soigner votre nourrisson pour tout ce qui aurait pu au préalable être préjudiciable à son transit. Et plus largement, à sa santé en générale.
Ce travail est aussi préventif, nul besoin d’attendre que votre bébé ait son pylore mis à mal pour l’emmener chez votre ostéopathe.

Quand bébé a été opéré de sa sténose

Si bébé a été opéré de sa sténose, les soins d’ostéopathie effectués après l’opération chirurgicale auront aussi pour but la récupération de votre enfant.
Cette phase, entre ses souffrances apportées par l’atteinte et l’opération chirurgicale, peut être vécue comme un traumatisme à la fois physique et psychologique. Sa récupération est alors extrêmement importante pour la suite de sa croissance.
Les soins de l’ostéopathe sur votre petit permettront également de prévenir l’apparition de troubles digestifs, de troubles du sommeil, etc.

Une séance suffit-elle ? Bébé va-t-il avoir mal ?

Plusieurs séances sont généralement nécessaires, sur un suivi au long terme. Mais comment agit l’ostéopathe sur le nourrisson ? Les soins sont-ils suffisamment doux ou bébé va-t-il avoir mal ? Il est normal de se poser toutes ces questions lorsqu’il s’agit d’emmener bébé chez l’ostéopathe.
Autant vous répondre sans attendre, les soins sont extrêmement doux et ne devraient générer aucune douleur chez votre petit. Voici la manière dont l’ostéopathe prend en charge le nourrisson souffrant de sténose du pylore.

Les soins après l’opération

À la suite de l’opération, votre enfant doit récupérer et son organisme, jusque-là chamboulé, doit se réhabituer à manger correctement.
Votre ostéopathe va user de techniques spécifiques et très douces, visant dans un premier temps à l’aider à retrouver de l’énergie. En effet, l’intervention a pu grandement le fatiguer.
Pour cela, l’ostéopathe s’intéresse au système circulatoire de votre bébé, permettant alors une réhydratation de ses tissus et un drainage de ses organes. Eléments essentiels pour prétendre à une bonne récupération de son organisme.

Effet rebond

Ce type de soin va certainement fatiguer votre bébé, et il pourrait être plus énervé et pleurer un petit peu plus que d’habitude. Cette situation peut durer 12 à 72h.
À l’inverse, il pourrait aussi dormir bien plus qu’à l’accoutumée, jour et nuit, sur les 3 à 5 jours suivant le soin. Ces deux cas de figure sont normaux après des soins en ostéopathie sur nourrisson, c’est ce que l’on appelle l’effet rebond.

Chouchouter le système viscéral de bébé

L’ostéopathe soigne également le système digestif de votre nourrisson en testant puis en « ajustant » ses différents organes abdominaux. Ces manipulations très douces, lui permettent alors de retrouver un transit normal, indolore et confortable.
La sténose ayant perturbé le passage du bol alimentaire vers ses intestins, cela a forcément engendré de l’inconfort pour votre petit. Votre ostéopathe attache donc une importance particulière à soulager et à traiter ses organes viscéraux. A savoir son côlon, son intestin grêle, son estomac, mais aussi son foie par exemple.
Les appuis opérés par les mains de l’ostéopathe restent très mesurés, mêmes pour les organes profonds du système digestif de votre bébé. Des soins, encore une fois, confortables et indolores pour votre enfant.

Une attention particulière pour le système nerveux de bébé

Si votre ostéopathe travaille le système circulatoire de votre bébé et soigne ses organes digestifs, il s’intéresse aussi vivement au système d’innervation de ses organes viscéraux.
Pourquoi ? Car il est important de s’assurer qu’il n’existe pas de blocages qui peuvent conduire à un défaut d’innervation pouvant entremettre la qualité de leur fonction.
Un nerf en particulier intéresse l’ostéopathe, c’est le nerf vague. Il provient du crâne de votre bout de chou.

Relâcher les tensions

Lors de la naissance de votre bébé, son crâne a pu subir une pression importante lors de son passage dans le bassin. Ou encore des tensions dues aux différents stress subis avant son opération.
C’est d’ailleurs pour ces mêmes raisons que votre ostéopathe va se pencher et soigner au besoin le bassin et la colonne de votre bébé.
Le but étant, in fine, de permettre à ses organes de fonctionner de manière optimale et d’éviter les contractions anarchiques de ses muscles composant ses intestins. Comme son pylore.

Conseils alimentaires

La prise en charge en ostéopathie doit s’accompagner du suivi de certaines recommandations. Recommandations importantes à respecter pour permettre à votre enfant de retrouver un équilibre optimal de son transit. Il s’agira, entre autres, de la prise fractionnée des repas, en petite quantité.
Son transit a été grandement chamboulé et cette mesure est notamment nécessaire pour le remettre en route correctement.
Un ostéopathe spécialisé en ostéopathie pédiatrique pourra répondre à vos questions et vous faire d’autres recommandations adaptées au cas de votre bébé.

Cabinet B - Ostéopathie

Rencontrez l’équipe spécialiste des sujets bébé à Toulouse. Découvrez ce qui fait la réputation de nos cabinets d’ostéopathie à Toulouse.

Laisser un commentaire

Une question ? Envie de partager votre parcours avec nous ?
Laissez-nous un commentaire, nous y répondons systématiquement.