0% lus

Le stérilet est le moyen de contraception le plus utilisé au monde.
26% des françaises en ont fait leur moyen de contraception, même si la pilule reste davantage utilisée en France que ne l’est le stérilet, communément appelé dispositif intra-utérin (DIU)*.

Dans un contexte de nouveau scandale sanitaire avec le stérilet hormonal Mirena, et ses effets indésirables signalés par plus de 20 000 femmes, une autre question se pose : et si vos douleurs de dos, vos douleurs pendant vos règles, ou pendant vos rapports sexuels étaient liés à votre stérilet ?

Comme vous le verrez au fil de cet article, le lien entre ces douleurs et un stérilet peut exister, néanmoins il n’est pas automatique. De nombreuses femmes ont un stérilet sans effets secondaires apparents.
De même lorsque le lien existe, le stérilet n’a pas forcément à être retiré. Il est possible dans de nombreux cas d’effectuer un travail qui permet la disparition de ces effets secondaires, et douleurs.

Mon stérilet est-il responsable de mes douleurs ?

Avant d’entamer plus en détail le sujet, il me semble important d’indiquer que je ne porte ni jugement, ni ne donne conseil sur le choix d’un moyen de contraception plutôt qu’un autre.
Je suis ostéopathe, et cela ne relève ni de mes compétences ni de mon expertise.
Votre sage-femme, médecin ou gynécologue sera le mieux placé pour vous conseiller dans vos choix, je vous invite donc à leur en parler directement.
Pour ma part, je vais me limiter à mon champs d’expertise : l’ostéopathie.

A quelles douleurs fait-on référence ?

Il peut s’agir de douleurs dans le dos, notamment en bas du dos. Les règles peuvent aussi devenir douloureuses, mes patientes remarquent d’ailleurs fréquemment des saignements plus abondants, et des cycles qui sont modifiés depuis la pose de leur DIU.
Ces douleurs de règles, appelées dysménorrhées, peuvent être très handicapantes, au point de vous empêcher de sortir du lit par exemple.
Vous pouvez retrouver ici 2 articles détaillés sur le sujet :
Mettre fin aux douleurs de règles grâce à l’ostéopathie
Règles douloureuses et ostéopathie : témoignage d’une patiente
Des douleurs peuvent aussi apparaître lors des rapports sexuels, du léger inconfort à la vive douleur.

Des douleurs peuvent aussi se manifester vers l’aine, les fessiers, les hanches et les cuisses.

Le type, l’intensité et la fréquence des douleurs varient d’une patiente à l’autre.

stérilet ostéopathe douleur mal

Pourquoi est-il parfois difficile de faire le lien entre ces douleurs et la pose d’un stérilet ?

Plusieurs facteurs peuvent retarder la prise de conscience du lien de causalité.

Les douleurs peuvent ne pas se manifester dès le jour de la pose, même si cela arrive parfois. Elles peuvent apparaître quelque temps après, s’intensifier de manière graduelle. Difficile donc de faire le lien de causalité de manière spontanée.

Autre facteur, le discours médical lui-même, qui a parfois tendance à ne pas entendre le patient lorsqu’il partage un ressenti.
Il arrive que des patientes posent la question à leur gynéco par exemple, qui va éluder cette hypothèse.

La perspective de devoir enlever le stérilet et donc de trouver une nouvelle contraception, sans avoir la certitude de l’origine de ces douleurs, complique aussi le processus.

Pourquoi fait-on le lien entre le stérilet et ces douleurs ?

Il est important de signaler que la pose d’un stérilet n’engendre pas de manière automatique des douleurs, ou des effets secondaires. De nombreuses femmes ont un stérilet et ne manifestent pas de plainte liées aux douleurs abordées plus haut.

Douleurs lombaires

La pose d’un stérilet peut créer des tensions au niveau de votre utérus. Utérus qui se trouve au niveau de votre bassin, ou plus exactement de votre petit bassin, situé sous vos lombaires.
Ces tensions peuvent donc se répercuter sur vos lombaires, votre dos. Ce qui explique l’apparition de ces douleurs de dos.

Douleurs durant les règles

Votre utérus est un muscle, ce qui lui permet notamment de se contracter pour se vider au moment de vos règles.
Si le stérilet a engendré l’apparition de tensions utérines, votre utérus peut se tendre davantage durant vos règles. Ce qui peut entraîner des tensions périphériques au niveau de votre dos notamment.

Mais vous pouvez aussi ressentir des tensions utérines. En effet ces tensions qui sont au début indolores, deviennent ensuite sensible, pour finalement devenir douloureuses.
Ce qui explique d’ailleurs que les douleurs puissent être longues à survenir. Les tensions s’installent, votre corps s’adapte, compense jusqu’au moment où il ne peut plus compenser suffisamment pour éviter toute gêne ou douleur.

stérilet douleur mal dos ostéopathe

Quel est l’intérêt de l’ostéopathie ?

Rassurez vous, il n’est pas nécessaire d’enlever votre stérilet pour ne plus avoir mal.
Il existe des techniques qui permettent de rétablir un certain équilibre, en supprimant toutes les tensions existantes, tout en prévenant l’apparition de nouvelles.
L’ostéopathie n’est peut-être pas la seule alternative, mais étant moi-même ostéopathe, je ne vais m’attarder que sur ma propre expertise.
Je précise aussi, que les techniques dites internes (toucher vaginal notamment) sont interdites aux ostéopathes.
Tout le travail effectué par un ostéopathe se fait par des techniques externes exclusivement. Vous n’avez pas à retirer vos sous-vêtements pendant le soin.

Voir un ostéopathe avant la pose d’un stérilet

Il est intéressant de consulter avant la pose d’un DIU afin de préparer l’utérus, et éviter une réaction qui engendrerait l’apparition de symptômes douloureux.
Ce soin a pour but d’assurer un bon fonctionnement de l’appareil reproducteur ainsi qu’une bonne stabilité hormonale.

Pour préparer l’utérus, nous vérifions qu’aucune tension n’est installée, et si c’est le cas nous les soulageons.
Nous pouvons aussi agir sur les ovaires et trompes de Fallope. Nous effectuons aussi un tout un travail sur votre bassin.
Des techniques crâniennes permettent aussi d’assurer un équilibre global.

Lorsque tout va bien, un soin suffit pour préparer la pose d’un stérilet.
Mais cela dépend de votre état. Si vous aviez par exemple des douleurs déjà existantes, un cycle irrégulier, etc. il peut être intéressant d’effectuer un travail complet pour rétablir un équilibre gynécologique et hormonal avant même la pose du stérilet.
C’est le cas de bon nombre de mes patientes, pour lesquelles 2 à 3 soins sont nécessaires pour rétablir cet équilibre, observable sur plusieurs cycles. Une fois les douleurs préexistantes disparues, et votre cycle devenu régulier, la pose d’un stérilet n’en est que mieux préparée.

Consulter un ostéopathe après la pose d’un stérilet

Vous n’avez pas à attendre que des gênes ou douleurs apparaissent pour consulter un ostéopathe. Un travail en amont permettra justement de prévenir et éviter leur apparition.

Votre ostéopathe va travailler sur 4 grands axes majeurs :

  • votre utérus : son placement, sa mobilité, sa vascularisation, etc.
  • vos ovaires et trompes
  • ce qui est proximité de votre utérus et qui peut le déstabiliser, comme vos organes digestifs, votre bassin, etc.
  • votre équilibre hormonal

Mon stérilet est-il mal placé ?

Pour ma part, je n’ai jamais constaté en consultation qu’un stérilet était mal placé. J’irai même au delà de ce constat en ajoutant que je n’ai pas la certitude de pouvoir détecter qu’un stérilet serait mal placé.

Cette question revient pourtant fréquemment.
Je pense que parfois certains thérapeutes ou patientes elles-mêmes peuvent en arriver à cette conclusion par méconnaissance du fait qu’un stérilet, même bien placé, puisse entraîner des douleurs.
Et que les douleurs seraient donc le signe que le stérilet a été mal placé, ou aurait bougé.
Ce n’est pas le cas. Ces douleurs peuvent être le signal que des tensions se sont installées et qu’il faut les traiter.

En revanche, si un stérilet était mal placé, il pourrait effectivement entraîner des douleurs, certainement très importantes d’ailleurs.
Mais a priori un stérilet bien inséré ne bouge pas. Peu importe votre activité (rapport sexuel, sport intensif, etc.).
Si vous avez un doute sur la question, parlez en directement à votre sage-femme, gynécologue ou médecin. Lui seul pourra vous prescrire une échographie, seul moyen de vérifier si votre stérilet est bien placé ou non.

Cabinet B - Ostéopathie

Une équipe d’ostéopathes diplômés au sein d’écoles agréées par le Ministère de la Santé

Youri Bertucchi

Author Youri Bertucchi

Ostéopathe passionné par son métier, qui blogue à ses heures perdues.

More posts by Youri Bertucchi

Join the discussion 14 Comments

  • Sophie dit :

    Bonjour
    J’ai un sterilet court depuis novembre dernier apres avoir eu un merina pendant 1 mois qui s’est averé trop grand pour mon uterus assez petit. Depuis j’ai des douleurs lombaires ainsi qu’une tension dans la hanche gauche qui me rappelle une douleur ciatique. Certaines torsions sont douloureuses et tous les matins je dois faire etirement et douche chaude pour calmer les tensions. Apres 2 visites chez l’ostheo avec action sur l’uterus et bilan global, les douleurs sont toujours presentes. Mon ostheo me conseille de le retirer pour voir si ca change quelque chose mais ayant un uterus retroversé la depose et la pose d’un nouveau si ce n’est pas la cause demande grande reflexion vu la douleur generée. Et l’interrogation d’une nouvelle contraception se pose vu que ma gyneco passé 45 ans ne veux plus delivrer la pilule. Pourriez vous me donner votre avis sur mon cas pensez, pensez vous que le corps peux s’adapter avec le temps et qu’il faut etre patiente ou bien passé 6 mois l’adaptation est censée etre faîte?
    Sophie

    • Camille Schirar dit :

      Bonsoir Sophie,

      Tout d’abord merci pour votre commentaire.
      Selon moi, 6 mois de temps d’adaptation me semblent bien long pour une pose de stérilet, surtout après 2 séances d’ostéopathie.
      Mais n’ayant pas eu votre corps sous les mains je ne peux me fier qu’à votre message.
      Avez-vous ressenti une amélioration après vos séances?
      Je vous conseille de prendre également l’avis de votre gynécologue si vous ne l’avez pas déjà fait. Je pense qu’il serait important de voir avec lui et de lui expliquer vos douleurs pour envisager le retrait (ou pas) de votre stérilet.

  • Julia dit :

    Merci pour vos explications !

  • Olga dit :

    Bonjour !
    Je suis ravie de voir ce sujet des douleurs lombaires + DIU évoqué !
    J’ai eu un premier DIU cuivre pendant 3 ans, aucune douleurs lombaires, dépose puis repose 1 an plus tard : fortes douleurs le soir de la pose, vérification avec échographie : une branche du DIU appuyait sur la paroi utérine, risque de perforation, on l’a retiré : plus de douleurs. 1 mois plus tard, repose (bien sûr à chaque fois la pose fait un mal de chien, je suis nullipare), bien en place, mais ces douleurs qui reviennent. Echo de contrôle 1 mois plus tard : toujours en place.
    2 ans plus tard, toujours cette douleur qui reste, insidieuse, et qui est de pire en pire pendant mes règles : je me décide de consulter mon médecin pour vérifier si mon dos va bien. Radio, écho, DIU en place, tout va bien niveau squelette, on me dit que c’est musculaire et on me prescrit des séances de kiné pour massage et rééducation abdominale/dorsale.
    Autant vous dire que RIEN ne me soulage, même après 10 séances de kiné. J’en parle à ma kiné, qui ne savait pas pour mon DIU, et elle m’a parlé du fait que parfois le DIU est responsable de ce genre de douleurs, et que le retirer peut me soulager… Personne ne m’en avait parlé : échographiste, médecin, sage femme, gynéco et même mon ostéopathe… Sachant que mon DIU était bien placé, je ne l’ai pas incriminé pour ces douleurs, même si je disais bien à mon médecin que cette douleur est apparue à la pose. J’en parlais pourtant à chaque fois.
    Et je tombe sur votre post… Et je me dis que peut-être, enfin, je vais être soulagée. J’ai pris rdv avec une ostéopathe spécialisée dans la sphère gynécologique, j’espère vraiment que ça va aller mieux.
    Ce DIU est la seule méthode de contraception qui me convient : pas d’hormones, en place pour minimum 5 ans, pas d’effets secondaires si on enlève le mal de dos… Je suis comme Sophie, je ne souhaite pas l’enlever pour voir si « tout va bien après », la pose est insupportable…
    Bref, je mets beaucoup d’espoir dans les prochaines séances, ciblée uniquement sur ce problème…
    Merci d’avoir partagé cette information, j’ai l’impression que peut de professionnels de santé sont au courant de ce problème.

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci à vous d’avoir partagé votre expérience.
      Effectivement peu de professionnels de santé sont au courant de ce problème, et peu d’ostéopathes sont formés à cette problématique, ou à la prise en charge de la sphère gynécologique.
      Comme indiqué dans l’article, il n’est pas toujours nécessaire de retirer le DIU pour faire disparaitre les douleurs.
      En espérant que ce futur schéma de traitement vous apporte de vraies réponses.

  • Maria dit :

    Comment un ostéopathe peut dire que l’utérus est UN MUSCLE(!!!!!). Pour votre information madame c’est un ORGANE!

  • mariella matinez dit :

    La douleur dure combien de temps après la pose moi je 3 jour pi j’ai mal dans le dos

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Cela dépend de beaucoup de facteurs. Mais vous ne devriez pas avoir de douleurs tout court. Ni au moment de la pose, ni les jours qui suivent.

  • Pauline dit :

    Moi aussi les douleurs lombaires et dans la jambes droite ont commencé le soir meme de la mise. Bien sûr des douleurs comme ceux des règles et une incapacité de rester debout trop longtemps le lendemain et les jours d’apres.j’ai attendu 5 jours avant d’aller revoir la gyneco pour le retirer. Elle m’a dit que c’était dans ma tête et que je devais attendre encore une semaine pour voir.pour moi c’était impossible de rester avec cette douleurs. Elle a accepté de le retirer et des que je suis sorti de chez elle,, j’avais le sentiment comme lorsqu’on vous enlève une épine. L’endroit est encore un peu douloureux mais le truc qui pique est enlevé et je le sens. Ce soir je vais bcp mieux.j’ai bien fait de le retirer. Je suis sur maintenant que c’était le sterilet malgré toutes les réticences du médecin.

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci d’avoir partagé votre expérience dans laquelle d’autres femmes pourront se reconnaître.
      En revanche il peut être judicieux de consulter même après avoir retiré le stérilet, de manière à s’assurer qu’aucune tension ne s’est installée, car elle pourrait provoquer des douleurs dans le futur. Douleur pour lesquelles vous ne feriez pas forcément le lien avec ce stérilet, puisqu’il a été retiré.

  • Audrey dit :

    Bonjour,

    Je viens de faire poser un stérilet (il y a tout juste une heure). Tout allait bien, la pose a été complètement indolore et je n’avais aucune douleur dans le dos. A peine revenue à mon bureau qu’une douleur lombaire et une douleur sciatique (jusque dans la cheville).
    Comme j’apprécie votre site découvert il y a peu, j’ai voulu voir si à tout hasard ça pouvait être lié avec le stérilet et… Bingo!
    Compte tenu du fait que la pose est plus que récente, cette douleur peut-elle disparaître d’elle-même dans les jours ou dois-je consulter un ostéopathe pour me soulager?

    Je vous remercie!

    • Cabinet B dit :

      Bonjour,
      Merci pour votre commentaire et partage d’expérience.
      Effectivement cette douleur lombaire peut être due à votre stérilet. La douleur peut disparaître de manière spontanée, en revanche cela ne veut pas dire que les tensions elles disparaîtront. Tensions qui pourront à terme provoquer de nouvelles douleurs.
      Comment cette douleur a-t-elle évolué depuis la pose de votre stérilet ?

Leave a Reply