0% lus

Vous arrive-t-il de ressentir une douleur à type brûlure sur le côté de votre cuisse, au niveau de la fesse, lorsque vous restez quelques minutes debout ? Votre douleur est exacerbée à la marche ? Sortir de votre voiture est particulièrement difficile ?
Peut-être souffrez-vous d’une tendinite du moyen fessier, ou plus exactement d’une tendinopathie du moyen fessier.

On la retrouve sous diverses appellations, plus ou moins justes, comme :

  • tendinopathie de la hanche,
  • syndrome douloureux du grand trochanter (anciennement périarthrite de la hanche) dont la tendinopathie peut être l’un des symptômes.Ce trouble peut sérieusement compromettre votre capacité à poser votre pied au sol, et devenir un véritable handicap au quotidien. Et les récidives fréquentes peuvent à terme, impacter de manière importante les articulations voisines.
    Pourtant, cette affection est bien souvent sous-diagnostiquée, et fréquemment confondue avec une douleur d’origine lombaire.

Sommaire

Alors comment reconnaître les symptômes de la tendinite du moyen fessier ? Quelles sont les causes d’apparition de cette tendinite ? Qui est le plus concerné ?
Retour sur cette atteinte fréquente et les moyens de la soigner naturellement, par une prise en charge en ostéopathie.

La tendinite du moyen fessier

Tendinite ou tendinopathie ?

Parler de tendinite peut prêter à confusion. En effet il n’y a pas toujours de signe d’inflammation, le terme de « tendinopathie » est plus approprié pour parler d’une douleur en rapport d’un tendon. Il peut malgré tout parfois y avoir parfois une inflammation de l’enveloppe du tendon (para-tendinite).

Pour autant le terme “tendinite” (signifiant inflammation du tendon) reste encore utilisé par habitude. Que ce soit par les patients ou par de nombreux professionnels de santé, il fait maintenant partie du langage commun.
C’est pourquoi nous utilisons nous même tout au long de cet article le terme de tendinite.

Comprendre la tendinopathie

Les tendons sont les fibres qui relient le muscle à l’os. La surcharge répétée sur un tendon spécifique est souvent à l’origine d’une tendinopathie. Et l’inflammation est rarement la cause d’une souffrance tendineuse.

Le muscle moyen glutéal

Le problème est que ce muscle à bien des rôles à jouer par sa position (liant la jambe au tronc). C’est notamment lui qui vous permet de stabiliser votre bassin lorsque vous vous tenez sur un pied par exemple. Il joue également un rôle d’abduction et de rotation interne et externe de la cuisse, selon le moment du mouvement et les fibres mises en jeu (rotation interne par ses fibres antérieures, et externe par ses fibres postérieures).

En somme, ce muscle vous est bien utile au quotidien. Et quand son tendon est en souffrance, cela peut être particulièrement handicapant dans votre vie de tous les jours.

Tendinite du moyen fessier : les symptômes

C’est notamment lorsque vous restez quelques minutes debout que vous pourriez ressentir une douleur à type de brûlure. Surtout dans la partie latérale de votre cuisse à sa partie haute et au niveau de votre fesse. Cette douleur peut parfois irradier jusqu’au genou.

Un trouble qui impacte les gestes simples du quotidien

La marche ou un changement de position exacerbent en général ces douleurs. Notamment lorsque vous passez de la position assise à debout ou sortez de votre véhicule.
Cette tendinite peut vous empêcher de poser votre pied au sol, constituant alors un véritable handicap au quotidien. En effet, la marche, la montée des escaliers ainsi que la station debout vous sont particulièrement difficiles et douloureuses.

Ne pas confondre

Attention à ne pas confondre les symptômes de la tendinite du moyen fessier avec ceux de la cruralgie ou encore de la sciatique.

Récidives, complications et troubles associés

Les récidives peuvent conduire à une fragilité du tendon. Elles risquent de le soumettre à un risque de lésion ou encore à une dégénérescence prématurée des articulations en lien. On pense notamment à la hanche ou au genou.
Notez également qu’en cas de lésion importante du tendon, il peut y avoir une réaction inflammatoire. Elle entraîne alors un épaississement de la bourse de glissement, appelée “bursite”, provoquant des douleurs. La bursite reste relativement rare, mais s’inscrit dans le cadre du Syndrome Douloureux du Grand Trochanter (SDGT). Tendinite du moyen fessier et bursite de la hanche peuvent être associés.

Tendinite du moyen fessier : les causes

Plusieurs causes peuvent se cacher derrière l’apparition d’une tendinite du moyen fessier. On remarque cependant qu’il s’agit bien souvent d’un déséquilibre qui vient solliciter de manière excessive le muscle et son tendon.
Ainsi, la tendinite du moyen fessier peut survenir à la suite de :

  • Mouvements répétitifs sur la même jambe (comme des sauts par exemple)
  • Randonnée avec un dénivelé important
  • Travail demandant à tenir une position debout prolongée avec des déplacements latéraux (comme le travail à la chaîne par exemple)
  • Mouvements inhabituels et intenses ou un surentraînement causant une fatigue
  • Prothèse de hanche causant un déséquilibre du bassin
  • Inégalité des membres inférieurs (une jambe plus courte que l’autre)
  • Antécédents d’entorses à la cheville
  • Pied plat ou pied creux
  • Arthrose de la hanche
  • Antécédents d’entorses au genou
  • Mauvaise posture et notamment l’habitude d’avoir les jambes croisées

Prévalence

La tendinite du moyen fessier toucherait entre 10 et 25 % de la population. Un trouble fréquent donc, et pouvant toucher tout le monde.
Notez cependant qu’elle semble être plus fréquente chez la femme et qu’elle survient généralement entre 40 et 60 ans. Les personnes pratiquant la course à pied doivent y rester attentives. Cette activité soumet les muscles fessiers à des contraintes répétées.

Tendinite du moyen fessier : le diagnostic

Du fait des symptômes, cette affection est souvent sous-diagnostiquée et fréquemment confondue avec une douleur d’origine lombaire. Alors comment être sûr qu’il s’agit bien d’une tendinite du moyen fessier ?
Direction votre médecin traitant qui effectuera un diagnostic clinique. Grâce à l’observation de la localisation de votre douleur et des tests sur ce muscle et les muscles voisins (contraction, étirement) il pourra poser le diagnostic. Il sera donc à même de vous dire s’il s’agit ou non d’une tendinopathie du moyen fessier.

Les examens complémentaires

Votre médecin vous prescrira des examens complémentaires.
Une radio peut être demandée pour analyser la morphologie de votre bassin et de vos hanches. Elle permet d’observer les reliefs osseux sur lesquels s’insèrent les tendons, et la présence ou non de calcifications en rapport du tendon. Elle permet également d’écarter une éventuelle atteinte de l’articulation de la hanche (coxarthrose).
L’échographie est l’examen de choix lors d’une tendinopathie. Elle permettra de visualiser l’état des tendons concernés. Elle pourra identifier d’éventuelles lésions ou déchirures et observer la bourse de glissement dans le cas d’une bursite.
L’IRM pourra compléter ces deux examens afin d’écarter d’autres pathologies suspectées par votre médecin. Comme l’échographie, elle permet de mettre en évidence des signes d’atteinte du tendon ou de la bourse. Pour autant, il est parfois difficile d’établir un lien entre l’imagerie et les symptômes perçus, les “faux positifs” étant fréquents. L’examen clinique reste donc primordial.

Tendinite du moyen fessier : quel traitement ?

Bien qu’il faille diminuer les contraintes sur le tendon, immobiliser complètement le membre concerné est rarement indiqué. Du repos relatif a son intérêt pour aider à la récupération, mais doit être adapté pour ne pas compromettre la reprise de vos activités.

Votre médecin vous prescrira le traitement qu’il juge le plus adapté (repos, rendez-vous chez un spécialiste, etc.). Les anti-inflammatoires ou antalgiques, ne sont pas toujours indiqués.
Un rendez-vous chez le podologue et/ou des séances de kinésithérapie peuvent être indiqués. Des consultations d’ostéopathie ont aussi toute leur place dans le cadre d’une prise en charge multidisciplinaire.

Quand faut-il avoir recours à l’opération ?

L’opération chirurgicale peut être envisagée dans plusieurs cas :

  • Dans un stade plus avancé de la tendinite.
  • Lorsque toutes les options de traitement ont été testées mais ont échoué.
  • Lors d’une déchirure interne au tendon.
    Ces points restent à aborder directement avec votre médecin traitant.

Douleur persistante

Un an après l’apparition de la tendinite du moyen fessier, 36% des personnes souffrent encore des symptômes (et 29% cinq ans après l’apparition du trouble).

Tendinite du moyen fessier : quel traitement naturel ?

Avez-vous pensé aux thérapies manuelles pour soigner votre tendinite du moyen fessier ?
L’ostéopathie permet en effet de traiter durablement les tendinites. Elle sert aussi à éviter les récidives tout en favorisant une reprise d’activité dans les meilleurs délais.

Traiter tout déséquilibre

En soignant les tendons et leurs muscles respectifs, l’ostéopathe évite qu’un déséquilibre localisé près ou loin de la tendinite n’entrave sa bonne récupération. Il va aussi traiter l’articulation de la hanche et le reste du tronc et de la jambe.

Tendinite du moyen fessier et ostéopathie

Que vous soyez un grand sportif, une future maman ou encore que votre tendinite soit causée par des gestes répétitifs sur votre lieu de travail. Les soins de l’ostéopathe auront toujours les mêmes objectifs : soulager vos douleurs, traiter votre tendinite et en limiter les récidives.
Et cela passe alors par l’observation et le traitement de différentes structures.

Néanmoins un positionnement inadapté des structures anatomiques peut provoquer la tendinite. Comprenez ainsi que dans certains cas, il conviendra de revoir et réadapter certains de vos gestes répétitifs. Ou encore, vos postures en vue de traiter convenablement et durablement votre tendinite fessière et d’en éviter ainsi la récidive. Et ce, en plus des soins d’ostéopathie.

Rétablir l’équilibre de la hanche et du bassin

L’équilibre de la marche passe par le bon fonctionnement du bassin, il effectue des mouvements avant-arrière et sur les côtés. Le moyen fessier, lui, intervient dans la stabilité de votre bassin lors de l’appui sur un pied. C’est le cas à la marche, lorsque vous ramenez le pied opposé de l’arrière vers l’avant pour le pas suivant.
C’est ainsi que, comme un effet domino, un mouvement du bassin perturbé peut venir perturber la marche.
Conséquence ? Vous sollicitez de manière excessive le muscle moyen fessier.

Votre ostéopathe doit donc ici s’assurer de la bonne mobilité de votre bassin et de vos hanches. Il doit donc libérer les tensions des muscles intervenant dans la mobilité du bassin : le psoas, le piriforme le grand fessier, etc.

Il convient également de réajuster au besoin toutes ses articulations avec les os en relation. Notamment la 5ème lombaire et les fémurs pour vos hanches.

Soulager le système musculaire

L’importance de votre sangle abdominale

L’équilibre des muscles de vos membres inférieurs, et donc du moyen fessier, se fait aussi en fonction des muscles de votre sangle abdominale. Elle s’insère sur le pourtour supérieur de votre bassin.
Un intérêt de plus pour l’ostéopathe d’examiner l’ensemble de votre tronc. Et pour vous, de travailler vos abdominaux en sport ou en kinésithérapie.

Attention aux adaptations

Il faut en effet comprendre ici que le positionnement de votre corps se fait en partie en fonction de vos muscles. Or, lorsque ce système musculaire connait une défaillance à un endroit précis, c’est tout le reste de votre corps qui doit alors compenser.
Et si cela ne cause que peu de tort sur de courtes durées, à la longue, cela peut être particulièrement néfaste pour votre corps.
En effet, lorsque cela dure trop longtemps, votre squelette et vos muscles enregistrent alors cela comme un positionnement “normal”. Mais vos mouvements, même les plus simples, se retrouvent biaisés au quotidien, lors de votre marche, votre position assise, etc.
Fort heureusement, votre ostéopathe possède les connaissances propres au fonctionnement de votre système musculaire. Ses techniques douces et précises aideront votre corps à reprendre ses placements justes, et donc une fonction saine.

S’assurer de l’appui de vos pieds

Dans la tendinite du moyen fessier, l’appui des pieds au sol est un point particulièrement important à observer. Et évidemment, à traiter si besoin.
S’il existe un trouble au niveau de l’appui de vos pieds au sol (provoqué par une ancienne entorse à la cheville par exemple), votre hanche et votre bassin sont soumis à des tensions permanentes. Ce qui risque de se solder par des troubles sur les structures environnantes. Cela peut être vos chevilles, vos genoux, votre bassin, mais aussi parfois même jusqu’à vos cervicales.
Il conviendra alors pour l’ostéopathe d’observer vos appuis et de travailler au niveau de vos pieds. Notez que le praticien pourra, au besoin, vous conseiller de faire le point avec un podologue. C’est lui qui déterminera si des semelles sont nécessaires.

Tendinite du moyen fessier chez la femme enceinte

Future maman, le centre de gravité de votre corps et votre volume abdominal évoluent au fil de cette belle aventure.
Outre vos os du bas du dos et votre bassin, votre système musculaire lui aussi est particulièrement sollicité. De par la laxité ligamentaire due aux changements hormonaux mais aussi aux évolutions que connait votre bassin, il doit à la fois adapter et contenir l’utérus gravide (soit l’utérus contenant bébé) et vos intestins dans l’abdomen. Il doit aussi permettre une tonicité musculaire efficiente pour les activités du quotidien et ce, jusqu’à votre accouchement.
Il peut alors être particulièrement intéressant de vous tourner vers un ostéopathe spécialiste du suivi de la femme enceinte. En plus de soulager votre tendinite, il peut agir sur d’autres maux. Que ce soit les douleurs ligamentaires ou encore les maux de dos.

Cabinet B - Ostéopathie

Découvrez ce qui fait la réputation de nos cabinets d’ostéopathie à Toulouse. Rencontrez des ostéopathes spécialistes du suivi du sportif.

Laisser un commentaire

Une question ? Envie de partager votre parcours avec nous ?
Laissez-nous un commentaire, nous y répondons systématiquement.