0% lus

Vous êtes complètement jet lag après un voyage entre 2 continents ?

Et oui, c’est bien beau d’aller faire son shopping à New York, d’aller bronzer sur les plages paradisiaques des Caraïbes, de surfer au pays des kangourous, ou de signer des contrats à Shangaï à un moment ou un autre il faut rentrer !

Et si vous avez plein de belles photos à nous montrer, on voit aussi vos poches sous les yeux, et votre mine fatiguée ! Et ça, ça nous fait de suite moins rêver !

Retour sur le décalage horaire.

7 conseils pour atténuer les effets du le jet lag

1. Mieux connaître son adversaire

Le jet lag est un trouble qui apparaît lorsque votre horloge biologique n’est pas en accord avec l’heure locale du pays dans lequel vous êtes.

Souvent nous ressentons les effets du jet lag à partir de 4 heures de décalage horaire.
On reconnaît le jet lag grâce à plusieurs symptômes qui permettent de le différencier de la simple fatigue liée au voyage. Les symptômes les plus classiques et les plus fréquents sont :

  • Les plus courants : fatigue, insomnie, perturbation du sommeil, somnolence au cours de la journée, trouble de la concentration, maux de tête, migraines, etc.
  • Les plus intenses : irritabilité, malaise général, désorientation, dépression, troubles gastro-intestinaux.

2. Etre à l’ouest (ou à l’est ?)

Si vous prenez un vol long courrier il y a fort à parier que vous serez fatigué, et ce indépendamment du décalage horaire.

En cas de voyage nord/ sud (de la France à l’Afrique du sud par exemple) ou inversement vous ne changez que très peu de fuseaux horaires, donc RAS niveau jet-lag. Vous serez fatigué, mais vous récupérerez facilement.

Par contre en cas de voyage est/ ouest et inversement, plus le voyage est long, plus vous traversez de fuseaux horaires. Plus vous traversez de fuseaux horaires, plus vous ressentirez les effets du décalage horaire.

L’intensité du syndrome est souvent plus important dans le cas d’un voyage vers l’est.
Notre organisme est davantage habitué à une journée à rallonge (métro, boulot, etc., dodo), comme dans le cas d’un trajet vers l’ouest, qu’à une journée raccourcie, comme lorsque vous allez vers l’est.

En gros, si vous partez aux USA, ça va, mais au retour, c’est dur.

3. Remettre les pendules à l’heure

En franchissant de nombreux fuseaux horaires vous perturbez votre horloge biologique.
Si dans votre corps il est l’heure de vous lever, à l’autre bout du monde il est déjà l’heure de vous coucher.

Votre corps est habitué à un rythme calé sur une journée de 24 heures, on parle de “rythme circadien”. En changeant de fuseau horaire, vous modifiez aussi la durée de cette journée.

Il faut donc prévoir un temps de réajustement pour que votre corps s’habitue à ce nouveau rythme.
Ce temps de réadaptation dépend de plusieurs facteurs, mais peut parfois prendre jusqu’à une semaine ! De quoi vous gâcher les vacances, ou de compliquer votre retour à la maison !

Le mieux est donc de changer d’heure dès l’embarquement. Changez d’heure pour l’heure locale de votre destination. Profitez du vol pour vous reposer un maximum. Pensez à faire le plein de films, musiques, livres et séries avant le départ 😉

4. Voler de ses propres ailes

Choisissez votre vol avec attention, vous pourriez gagner quelques points de vie.

Pour ma part, pour le vol aller, j’essaie dans la mesure du possible de voyager de manière à arriver le matin ou en journée à ma destination. Comme ça je dors dans l’avion (mal en général), j’arrive un peu fatiguée, mais la journée est déjà entamée.
Stratégie de l’épuisement, pas toujours super efficace, mais au moins, le soir, peu de mal à m’endormir !

Pour le retour, j’essaie de prendre un vol très tôt le matin, comme ça, je dors peu la nuit avant, je reste éveillée dans l’avion, le soir je lutte un peu pour rester éveillée, et je finis par tomber de fatigue dans les bras de Morphée.

5. Manger léger, et boire beaucoup

Surtout restez hydraté, buvez de l’eau régulièrement.

Faites l’impasse sur les sodas ou l’alcool, (même si c’est gratuit) !

Evitez les plats trop salés ou trop gras que l’on vous servira à bord car il est plus difficile de digérer de la nourriture à haute altitude.
Si vous avez une escale évitez aussi de faire le stock de junk food à grignoter plus par ennui que par véritable faim. Non, ce stand Häagen-Dazs ne vous veut pas du bien !

6. Intensifier le rythme

En cas de voyage vers l’ouest , il est recommandé de faire du sport le soir plutôt que le matin.
En faisant du sport le soir vous allez augmenter votre température corporelle, ce qui retarde l’endormissement.
Vous allez sécréter des hormones qui ont un effet excitant et que votre organisme mettra plusieurs heures à éliminer : vous serez fatigué, mais plus tard !
Le sport va vous donner un coup de boost qui aidera à faire face à ces journées à rallonge !

Inversement pour un voyage vers l’est, faites du sport le matin : cela vous permettra d’être bien éveillé durant la journée.
D’ailleurs, pour les adeptes de la course à pied, sachez qu’il existe dans beaucoup de villes du monde des visites au pas de course. Une bonne manière dé découvrir une ville et combattre le jet-lag !

7. Se faire une raison

La NASA s’est prononcée sur le sujet ô combien important du décalage horaire.

Il faudrait a priori une journée par fuseau horaire traversé, pour récupérer complètement.

Donc si vous traversez 6 fuseaux horaires, vous avez 6 heures de décalage horaire, il vous faudra donc 6 jours pour récupérer complètement.

Voilà c’est comme ça, c’est la NASA qui vous le dit, faites vous une raison !

Et vous, qu’est ce qui vous dérange le plus ?
Le décalage horaire qui gâche vos premiers jours de vacances, ou celui qui vous empêche de reprendre un rythme normal à votre retour ?!

La Patiente

Article inspiré par un post du Daily News
Nasa approved anti jet-lag tips

Cabinet B - Ostéopathie

Une équipe d’ostéopathes diplômés au sein d’écoles agréées par le Ministère de la Santé

La Patiente

Author La Patiente

Chroniques inexactes, point de vue subjectif et tranches de vie d'une patiente (impatiente) qui n'aime pas perdre son temps dans les salles d'attente.

More posts by La Patiente

Leave a Reply