Skip to main content
0% lus

Vous vivez quotidiennement avec une sensation de brûlure, de crampes au niveau de l’abdomen, dans sa partie supérieure ? Ces douleurs sont exacerbées lorsque vous mangez ? Ou au contraire s’estompent lors des repas mais reviennent de plus belles quelques heures après avoir mangé ou lorsque vous êtes allongé ? Vous souffrez également de ballonnements, d’éructations fréquentes ou d’autres troubles digestifs ?

Il pourrait s’agir d’un ulcère gastroduodénal. Vous le connaissez peut-être mieux sous l’appellation d’ulcère gastrique lorsqu’il se situe au niveau de l’estomac. Ou encore, ulcère duodénal lorsqu’il se forme dans la première partie de l’intestin grêle :(le duodénum).

Quelles sont les causes d’un ulcère de l’estomac ou d’un ulcère duodénal ? Quels sont les facteurs de risques ? Qui est le plus touché et qui consulter ? Quelle est la place de l’ostéopathie dans la prise en charge de ce trouble et ses limites ?

Sommaire

L’ulcère gastroduodénal, qu’est-ce que c’est au juste ?

Le terme d’ulcère gastroduodénal englobe les ulcères retrouvés dans l’estomac et ceux du duodénum. Le duodénum ? C’est la première partie de l’intestin grêle.

Un ulcère, c’est une sorte de plaie qui se forme en profondeur. Elle peut se former dans la paroi interne de l’estomac, l’ulcère gastrique donc, ou dans le duodénum, l’ulcère duodénal.

Lorsque les muqueuses du duodénum ou de l’estomac sont victimes d’une altération, elles ne remplissent plus leur rôle de protection. C’est alors que l’acidité retrouvée dans l’estomac attaque ces parois.
Notez que l’ulcère duodénal est nettement plus fréquent que l’ulcère gastrique.

Comment se forme l’ulcère ?

L’ulcère gastroduodénal semble venir d’un déséquilibre entre le mécanisme de défense de la paroi gastrique. Soit les parois de l’estomac, et les agents d’agression.
Il existe donc un excès d’agents agressifs par rapport au mécanisme de défense.

Un déséquilibre entre l’acide et le mucus

Votre estomac fabrique, grâce à certaines cellules spécifiques, l’acide intervenant dans le mécanisme de digestion. La paroi de l’estomac secrète quant à elle un mucus protecteur.

Certains facteurs peuvent venir perturber son bon fonctionnement. L’équilibre de cet environnement et les parois de l’estomac ou du duodénum deviennent alors plus vulnérables à l’acidité présente.
Résultat ? On observe la formation d’une plaie, d’une lésion : l’ulcère.

Formation de l’ulcère

Dans l’ulcère gastrique, il s’agit du mécanisme de défense de la paroi de l’estomac qui est atteint. Pour le duodénum en revanche, il s’agit de la sécrétion en excès de l’acide gastrique qui fragilise ensuite sa paroi.

Quelles sont les complications de l’ulcère gastroduodénal ?

L’ulcère peut évoluer et engendrer des complications, et notamment :
hémorragie digestive : le saignement d’un vaisseau au niveau de l’ulcère,
péritonite : une perforation au niveau de l’estomac ou du duodénum,
ou encore, bien que plus rare, une sténose : un rétrécissement du pylore, la zone reliant l’estomac au duodénum.

Ulcère duodénal, ulcère de l’estomac : symptômes, causes et facteurs à risque

L’ulcère à l’estomac et l’ulcère duodénal évoluent par poussées ou crises, entre lesquelles on observe des périodes de rémission.
Les douleurs apportées par l’ulcère peuvent en effet durer de quelques heures à plusieurs semaines et se calmer ensuite. Malheureusement, l’ulcère peut revenir plusieurs semaines ou mois plus tard, à raison de plusieurs fois par an.
De plus, on observe une périodicité annuelle dans leur apparition.

Lors des crises, les symptômes caractéristiques sont en général :

  • Douleurs à type de brûlure au centre de la poitrine.
  • Douleurs calmées avec la prise d’aliments mais survenant à nouveau quelques heures après le repas.
  • Impression d’être rapidement rassasié ou faim douloureuse.
  • Douleurs exacerbées le soir et la nuit. Elles risquent alors de perturber votre sommeil, notamment car les brûlures ont tendance à s’intensifier en position allongée.

Ulcère duodénal, ulcère de l’estomac : les causes

Il s’agit d’une maladie chronique dont vous connaissez peut-être l’un des mécanismes d’apparition qui est le stress. Mais il est bon de savoir que cela n’est pas la seule raison…
L’apparition de cette plaie ouverte dans l’estomac peut en effet être causée par plusieurs facteurs.

La bactérie Helicobacter pylori

La bactérie Helicobacter pylori serait responsable d’environ 90% des cas d’ulcères.
Cette bactérie va en effet avoir une action sur le mucus protégeant les parois. Elle entraîne ainsi une certaine fragilité de ces dernières. Affaiblies, les parois de l’estomac seront alors irritées par l’acide sécrété par l’estomac lui-même. Cela entraîne alors une inflammation des muqueuses de l’estomac que l’on appelle gastrite aiguë.

Les autres facteurs favorisant l’apparition d’un ulcère gastroduodénal :

  • La prise de certains médicaments, et notamment les AINS (Anti-Inflammatoires Non Stéroïdiens), favorise la fragilité de la muqueuse. Ce qui rend la muqueuse moins résistante.
  • La consommation d’alcool, de tabac ou encore une mauvaise hygiène de vie augmentent la production d’acide gastrique.
  • Le stress, par effet de stimulation du nerf vague, augmente la sécrétion d’acide chlorhydrique de l’estomac.
  • L’hypoglycémie, vient elle aussi augmenter la sécrétion d’acide.

Facteurs de risque

Certaines personnes atteintes de pathologies cardio-vasculaires, rénales, ou encore hépatiques sont plus à risque. Il semblerait en effet que le mécanisme de défense de la muqueuse soit altéré lors de ces atteintes.

Ulcère duodénal, ulcère de l’estomac : prévalence, diagnostic et traitement

Ulcère gastroduodénal : qui est le plus touché ?

L’ulcère gastroduodénal semble toucher cinq fois plus d’hommes que de femmes. Et il apparaît généralement entre 30 et 45 ans.

Ulcère et maladie de Crohn

Les personnes atteintes de la maladie de Crohn peuvent également souffrir d’ulcérations des parois du duodénum et de l’estomac.

Diagnostic de l’ulcère gastroduodénal

Le diagnostic se fait dans en premier lieu en se basant sur vos symptômes.
Une endoscopie haute peut parfois être réalisée afin de visualiser le foyer de l’ulcère et écarter un caractère cancéreux. Il est en particulier effectué devant des signes d’aggravations. Notamment des vomissements, une perte de poids ou encore des saignements dans les selles.
Le médecin peut décider de prescrire certains médicaments spécifiques afin de diminuer l’acidité secrétée par votre estomac. Médicaments appelés des anti-sécrétoires et qui permettent ainsi à l’ulcère de cicatriser. Il est aussi possible de se faire prescrire des antibiotiques dans le cas d’une infection à l’Helicobacter pylori.

Votre médecin vous conseillera très certainement aussi l’arrêt des AINS éventuels et du tabac. Ces points restent à discuter directement avec lui.

Ulcère duodénal, ulcère de l’estomac : quel traitement naturel ?

Avez-vous parlé de votre ulcère gastroduodénal avec votre ostéopathe ? Ce dernier peut être d’une grande aide dans sa prise en charge.
L’ostéopathie permet en effet de :

  • diminuer vos symptômes
  • espacer les crises et leur intensité,
  • vous apporter un confort au quotidien,
  • et enfin mettre en place des actions pour que l’estomac se soigne au mieux. Comment ? En rétablissant sa muqueuse altérée et fragilisée au niveau de l’ulcère. Mais aussi en lui permettant de rétablir son équilibre physiologique. Et notamment le rapport entre le mucus protecteur de l’estomac, le suc gastrique et l’acide chlorhydrique.

Ulcère gastroduodénal et ostéopathie

Votre ostéopathe va, dans un premier temps, travailler à équilibrer votre organisme. Et ce, même pendant une période forte de reflux.
Il procèdera ensuite à un travail de fond afin d’équilibrer votre système digestif et de favoriser la cicatrisation de l’ulcère. Notamment en soignant le fonctionnement biomécanique et physiologique de votre estomac.
Mais observer votre santé digestive sous-entend aussi se pencher sur :

  • la gestion du stress par votre corps,
  • votre système cardiovasculaire,
  • ainsi que votre système nerveux.

Plusieurs séances sont alors nécessaires pour arriver à un résultat pérenne.
Si les soins ne sont pas douloureux, ils peuvent néanmoins provoquer une gêne passagère.

Travailler sur l’estomac…

Votre estomac assure une partie du brassage alimentaire chimique et mécanique. Il assure le mélange des aliments ingérés et du suc gastrique permettant la réduction des aliments au niveau moléculaire. Il procède aussi à un travail mécanique sur le bol alimentaire. Le bol alimentaire ? Ce sont les aliments mâchés et imprégnés de votre salive.
Votre estomac a cependant encore du pain sur la planche. Après la mastication, il doit encore réduire ce qui doit passer dans les plus petits tuyaux de votre intestin grêle.

… et son environnement

Votre estomac est intimement relié à votre foie, votre diaphragme, votre pancréas, votre côlon, et votre rate. Mais il est aussi indirectement lié à votre dos et votre crâne par l’intermédiaire du système nerveux. C’est d’ailleurs ainsi qu’un trouble à l’estomac peut donner des maux de dos. On vous en parle plus en détail dans notre article dédié aux douleurs projetées.

Mâchez le travail à votre estomac

Retenez aussi qu’il est très important que vous mastiquiez correctement et assez longtemps vos aliments. Cela facilite le travail pour votre estomac.

Une attention particulière pour le reste de votre tube digestif

Pour soigner un ulcère, l’attention n’est pas à porter uniquement sur votre estomac. Bien qu’il soit en effet le point central de vos maux. C’est l’ensemble de votre système digestif qui doit être fonctionnel. Le but étant qu’aucun organe ne soit contraint de compenser le travail d’un autre.

L’œsophage

Votre œsophage fait suite à votre bouche. Il guide les aliments en passant par la gorge et par le thorax en arrière de votre cœur. Et ce, jusqu’à votre estomac en haut de votre ventre.
Il semble peu accessible dans sa majeure partie. Néanmoins, des techniques spécifiques permettent à votre ostéopathe de travailler à la bonne santé de votre oesophage.

Le duodénum

Votre duodénum fait suite à votre estomac et est directement lié au pancréas de part sa physiologie et ses rapports avec lui. Il participe à la digestion des lipides et des glucides et occupe un rôle de tampon de l’acidité gastrique.
Le travail de l’ostéopathe sera en premier lieu de vérifier le système nerveux, étroitement lié au système digestif. Par exemple, si il existe un dérèglement du nerf vague (responsable du péristaltisme digestif) cela pourra entraîner une acidité trop importante, une stase entre estomac et duodénum ou encore des douleurs chroniques au niveau dorsal.
Dans un second temps, l’ostéopathe travaillera directement sur la partie digestive grâce à des techniques viscérales douces afin de mobiliser certains organes et permettre un meilleur drainage de ces derniers.

La mâchoire

Pourquoi l’ostéopathe s’intéresse-t-il à votre mâchoire dans le cadre de la prise en charge d’un ulcère gastroduodénal ? Et bien pour la simple et bonne raison que celle-ci doit être fonctionnelle. Et notamment pour faciliter le travail de votre estomac.
Cette structure peut souffrir de bien des maux. Vous pourriez notamment avoir la mâchoire qui craque ou serrer des dents. Ou encore, avoir une hypertonicité musculaire au niveau cervical.

Quand votre stress impacte votre digestion

Le stress a un impact particulièrement important au niveau de votre transit. Le stress diminue votre fonction digestive au profit de votre attention, de vos réflexes et de votre système musculaire.
C’est la raison pour laquelle le stress chronique a un effet négatif sur votre transit. Il ne laisse pas assez de place au processus physiologique de digestion pour faire correctement son travail.

Et le stress nocturne alors ?

Oui, le stress peut faire surface de jour comme de nuit, l’un des phénomènes les plus connus étant le bruxisme (serrage de dent). Seulement, la nuit devrait être un moment de repos et favoriser la qualité de votre transit, sa récupération.
Un stress chronique (ou des insomnies) peut entraîner une acidité forte de l’estomac pour des aliments paradoxalement moins bien digérés. Et en plus de cela, il risque d’entraîner inconforts abdominaux, fatigue et alternances entre diarrhées et constipation.

Renforcer votre système immunitaire

Un système immunitaire affaibli peut créer un terrain favorable au développement de bactéries
Mais là aussi votre ostéopathe à un rôle à jouer et peut aider votre système immunitaire à mieux se défendre.
Son travail se base principalement sur les réseaux veineux et artériels présents dans votre corps. Il s’agira notamment d’améliorer cette circulation afin de permettre aux anticorps d’être acheminés plus vite, et au bon moment.
Le système circulatoire peut se retrouver congestionné à certains points du corps comme au niveau de :

  • votre diaphragme,
  • vos reins,
  • ou encore de votre foie.

Il conviendra donc pour votre ostéopathe d’identifier ces points de congestion et de les soulager pour rétablir une circulation optimale.
Notez enfin que la fatigue et le stress sont des facteurs favorisant cette baisse immunitaire.

Une bonne hygiène de vie pour un résultat optimal

En parallèle des soins, certaines règles hygiéno-diététiques vous seront conseillées afin d’optimiser les résultats.
Il s’agira notamment de bien mâcher votre nourriture, prendre le temps de manger et dans un environnement calme et serein,mais aussi de limiter certaines substances comme le tabac ou encore le café. Veillez aussi à boire un verre d’eau avant de prendre votre café. Cela permettra de le diluer et donc limiter l’acidité que son ingestion va provoquer dans votre estomac. Cela évite ainsi un effet de corrosion nocif pour votre estomac.

Cabinet B - Ostéopathie

Découvrez ce qui fait la réputation de nos cabinets d’ostéopathie à Toulouse.

Laisser un commentaire

Une question ? Envie de partager votre parcours avec nous ?
Laissez-nous un commentaire, nous y répondons systématiquement.