Skip to main content
0% lus

La vitamine D, c’est aussi une hormone. Et elle joue un rôle particulièrement important dans le fonctionnement de nombreuses parties de votre corps. On fait d’ailleurs souvent appel à elle pour soutenir l’immunité et renforcer les os.

Mais de récentes études montrent qu’elle pourrait aussi avoir une influence sur la fonction cérébrale et qu’elle pourrait potentiellement prévenir certaines maladies neurodégénératives.

Alors quel est le lien entre la “vitamine du soleil” et la santé du cerveau ? Pourrait-elle être un élément de base à surveiller pour un cerveau plus sain ?

Point sur les dernières découvertes scientifiques.

Carence en vitamine D : quels symptômes ?

On sait qu’une carence en vitamine D peut engendrer divers symptômes. Parmi les plus connus, on compte la faiblesse musculaire, la fatigue, la déprime, une certaine fragilité osseuse, et parfois, des crampes ou encore une peau sèche.

Le manque de vitamine D impliqué dans des maladies ?

Elle pourrait aussi être associée à un certain nombre de troubles et maladies. Et notamment, des maladies auto-immunes et des affections inflammatoires chroniques, des troubles de la thyroïde, etc.

On sait aussi que cette carence peut avoir un impact sur les taux de testostérone et ainsi avoir un rôle dans les troubles hormonaux chez les hommes.

Quand parle-t-on de carence ?

Le dosage de vitamine D dans le sang est au cœur de plusieurs débats. Il n’existe pas vraiment de consensus à ce jour sur le taux optimal.

Certains experts estiment qu’un taux de 30 ng/ml (minimum) est indispensable à la santé de vos os.
D’autres parlent d’une concentration qui doit être supérieure à 30 ng/ml pour prévenir certaines maladies comme les cancers ou les maladies immunitaires. Pour ceux-ci, le taux optimal serait de 40 à 45 ng/ml.
Enfin, d’autres experts tablent sur des taux de 40 à 60 ng/ml, voire plus. Notez en revanche qu’un taux supérieur à 100 ng/ml peut être toxique.

Si vous suspectez une carence, le mieux reste d’en parler avec votre médecin. Il pourra vous prescrire une prise de sang.

Carence en vitamine D et santé cérébrale

Cette vitamine est ainsi impliquée dans plusieurs volets de votre santé. Mais elle aurait aussi un impact sur la santé de votre…cerveau. Explications.

Vitamine D-émence ?

Les études tendent à montrer qu’un déficit en vitamine D pourrait aussi être lié au développement d’un syndrome démentiel. Elle joue en effet un rôle dans la prévention du phénomène d’oxydation et d’inflammation dans le corps.

Alzheimer

Une méta-analyse réalisée en 2019 a examiné 11 études qui recensaient un total de 21 784 participants. Cette méta-analyse révèle un possible lien entre une carence en vitamine D et le risque accru de développer une démence et la maladie d’Alzheimer.

D’autres études vont en ce sens, et notamment une autre revue publiée dans le Journal of Alzheimer’s Disease. Les chercheurs constatent ici des concentrations en vitamine D
« significativement plus faibles » chez les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et d’autres troubles cognitifs.

Comment expliquer ce lien avec certaines maladies neurodégénératives ?

Les recherches qui expliquent le lien entre la carence en vitamine D et la démence ainsi que les mécanismes qui la conduisent manquent à ce jour. Les chercheurs tiennent cependant quelques pistes.

Vitamine D, protéines et cerveau

Il semblerait que la vitamine D soit associée à une perturbation de deux protéines du cerveau, soit des signes distinctifs de la maladie d’Alzheimer.

Chez les personnes atteintes de cette maladie, le cerveau présente en effet deux lésions distinctes. Des lésions que l’on peut associer à la protéine tau phosphorylée et au peptide ß-amyloïde. Et la vitamine D pourrait avoir un impact sur ces derniers.

Vitamine D, des bienfaits au quotidien

En plus de potentiellement jouer un rôle de prévention face aux troubles neurodégénératifs, elle pourrait aider au fonctionnement quotidien de votre cerveau.

Carence et fatigue intellectuelle

Nos amis anglo-saxons l’appellent « brain fog ». De ce côté de la Manche, on parle plutôt de brouillard cérébral, brouillard mental, fatigue intellectuelle ou encore brouillard du cerveau.

La tête dans les nuages, le cerveau dans le brouillard

Il s’agit d’un état de confusion mentale qui vous empêche de penser rapidement et clairement, de vous concentrer. Ou encore d’un manque de concentration et d’attention, des oublis fréquents, un état de désorientation, etc.

Lutter contre le brouillard cérébral

La vitamine D pourrait combattre cet état de brouillard mental. Les carences en vitamine D sont, en effet, liées au début de la démence, un trouble qui affecte la mémoire. Il est donc probable qu’une carence puisse également affecter d’autres facettes de cette même mémoire.

De plus, les récepteurs de la vitamine D apparaissent souvent dans la même zone du cerveau qui est responsable de la formation de nouveaux souvenirs.

Cette vitamine serait-elle alors aussi liée à la création en bonne et due forme de nouveaux souvenirs ? Cela constituerait une autre preuve de son rôle potentiel dans la prévention de la démence.

Où trouver la vitamine D ?

C’est essentiellement vers le soleil qu’il faudra se tourner. Ainsi que vers certains aliments.

Le soleil, source de vitamine D ?

On l’on appelle souvent la « vitamine du soleil ». Pourquoi ? Car lorsque les rayons UVB du soleil atteignent votre peau, ils incitent votre corps à former de la vitamine D par lui-même.

Certaines études montrent même que l’exposition au soleil pourrait apporter jusqu’à 90% de la vitamine D dont votre organisme a besoin.

En fait, et malgré sa mauvaise presse en matière de santé, le soleil a de nombreux effets positifs sur l’organisme. On vous en parle ici : Le soleil, votre allié santé ?

Ces aliments riches en vitamine D

On retrouve notamment les poissons gras, le lait, les œufs, les huiles de poisson (et l’huile d’olive), mais aussi, pour les plus gourmands, le chocolat noir.

Supplémentation en vitamine D

Parfois, et notamment pour les personnes qui vivent dans un climat nordique, il peut être difficile d’obtenir la dose quotidienne recommandée de vitamine D.

Auquel cas, parlez-en à votre médecin. Celui-ci peut notamment vous conseiller sur l’intérêt d’intégrer ou non un supplément dans votre alimentation.

Cabinet B - Ostéopathie

Rencontrez l’équipe qui fait la réputation de nos cabinets d’ostéopathie à Toulouse.

Laisser un commentaire

Une question ? Envie de partager votre parcours avec nous ?
Laissez-nous un commentaire, nous y répondons systématiquement.